Shatter me - Parvati

Lavender Brownavatar
• Étudiant Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1835-lavender-brown-intense-mark-oMessages : 70 Points : 70
Pseudo : Delilove
Avatar : Gigi Hadid
Crédits : Afanen
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: En colocation avec sa meilleure amie Parvati dans une des résidences du centre ville d'Atlantis
Patronus: Chien Terre-Neuve
Informations supplémentaires:
Sujet: Shatter me - Parvati | Mar 24 Juil - 22:34

Shatter me
Lavender & Parvati

« Somebody shine a light. I'm frozen by the fear in me. Somebody make me feel alive and shatter me. So cut me from the line. Dizzy, spinning endlessly. Somebody make me feel alive and shatter me! »
Quand j’étais emménagée avec Parvati, je croyais que ce serait comme à Poudlard, mais en plus grand. Nous serions ensemble, serions heureuses dans notre vie d’adulte. Ça a été comme ça un temps, au début. Nous avons été sur un nuage de bonheur et de nouveautés. Nous nous connaissions déjà très bien et en plus nous avions vécu ensemble durant sept longues années, il n’y a donc pas eu de frictions à cause de la proximité, cette étape avait été passée durant notre première année. Faire à manger a été une autre paire de manches par contre. Mes goûts ont radicalement changé suite à mon attaque alors manger un couscous n’était plus vraiment une option, encore moins des salades. J’ai essayé, mais mangé ça ou bien de la boue c’était la même chose. Je mangeais, je n’avais pas le choix, mais avec le temps, nous avons appris à cuisiner autrement. En faisant un peu de recherche, nous avons trouvé qu’il existait des recettes contenant de la viande crue ou bien très peu cuite. Avant, je n’aurais jamais cru possible que des gens mangent de la viande crue. Je veux dire... qui s’y serait risqué. Mais à ce moment-là de ma vie, ça me semblait être du génie. Je ne voulais pas manger comme un animal, manger des pièces de viandes entières seule. Je me retrouvais de plus en plus seule le soir à la maison. Par contre, à voir les recettes trouvées dans des bouquins de cuisine orientale, ça me semblait délicieux. Il y avait un peu de légumes, de la sauve et même parfois des fruits. C’était le meilleur des deux mondes. Je mangeais le plus humainement possible malgré les circonstances. Les possibilités de Tartares et de tatakis de ce monde ont radicalement changé ma vie. Les talents de cuisinière de Parvati aussi, surtout sa manipulation des épices.

Aussitôt la phase de la lune de miel est passée, la routine a commencé à s'installer. Nous allions en cours selon nos différents horaires, nous rencontrions de nouvelles personnes et avec le temps, nous avons commencé à nous éloigner, mais pas de façons égales. C'est surtout Parvati qui a commencé à tirer la corde pour partir. Elle avait de plus en plus souvent des rencontres le soir, ne répondaient plus à mes questions et m'évitait de plus en plus. Je n'y avais jamais réellement réfléchi avant, par contre, en passant de plus en plus de temps seule, je me suis rendue compte de ce que j'avais fait. J'avais gardé Parvati pour moi, toute entière. J'avais laissé nos univers tourner autour de moi, comme si j'étais la Terre et elle ma Lune. Elle avait tout fait pour moi, mais moi qu'avais-je fait pour elle ? Rien du tout. Je l'avais laissée s'occuper de moi sans rien lui rendre en retour. Elle m'aidait à canaliser ma colère, à me centrer, avait tout lu d'humainement possible sur la lycanthropie et avait même appris cuisiner à l'asiatique. J'avais pris Parvati pour acquis et je m'en rendais compte maintenant, j'étais en train de perdre ma meilleure amie.

Ce soir-là, j’avais été prendre un verre avec Emrys, me disant que je préférais être malheureuse accompagnée que malheureuse seule. Nous n’avons que peu parlé, préférant regarder nos verres de whisky pur feu. Un verre, deux verres, trois verres, quatre verres, j’avais fini par perdre le compte et probablement que mon compagnon de beuverie aussi. Nous étions tous les deux seuls et malheureux, préférant ignorer nos soucis dans le ridicule et l’inutile. Les trivialités étaient les meilleurs amis des alcooliques. Les décisions et les discussions sérieuses étaient impossibles à ces heures de la nuit, surtout sous les effets de l’alcool. Après trop de verres, Emrys était parti et moi j’étais retournée à l’appartement en espérant y trouver Parvati. Par contre, je prenais mes rêves pour des réalités, elle n’y était pas. Après un regard dans la glace, je me suis installée à l’îlot près de la cuisine, assise sur un banc avec comme seule compagnie un verre, de la glace et du whisky. J’avais passé la soirée avec lui, je savais qu’il n’allait pas me décevoir. Une gorgée d’enfilée, j’ai entendu la porte de l’appartement s’ouvrir et se refermer doucement. Un jean, un t-shirt blanc et mes cheveux en bataille libres sur mes épaules, on aurait pu croire que tout allait, si ce n'était de l'odeur de whisky qui m'entourait.  

« Encore une soirée d'étude qui ne finissait pas Par' ? » 

Nous étions la veille de la pleine lune, je savais que l'astre avait une très grande influence sur moi malgré que je ne me transforme pas. J'étais toujours plus à fleur de peau à ces moments-là, mais j'étais aussi très peu rationnelle. C'est pourquoi mon cerveau imbibé d'alcool n'en tenait pas compte

(c) DΛNDELION


The devil may cry
It won't be in vain ▬ to swallow all your pain and learn to love what burns and gather courage to return. Faces in the crowd will smile again and the devil may cry at the end of the night,
Parvati Patilavatar
• Étudiant Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1836-parvati-to-all-the-light-we-cMessages : 69 Points : 50
Pseudo : Barling
Avatar : Lindsey Morgan
Crédits : IrishCraziness
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: En colocation avec sa meilleure amie Lavender dans une des résidences du centre ville d'Atlantis
Patronus: Tigre du Bengal
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Shatter me - Parvati | Sam 4 Aoû - 11:27
Lavender & Parvati
Shatter me
Ce ne fut que quand elle tourna au carrefour pour échapper à la ruelle sordide dans laquelle elle se trouvait pour déboucher sur une allée plus éclairée et accueillante que Parvati s'autorisa enfin à reprendre son souffle. Elle avait l'impression d'avoir retenu sa respiration dès l'instant où elle avait posé les pieds dans la salle de réunion des chasseurs de moldu pour ne la libérer qu'au moment où elle ne pouvait plus sentir leurs regards sur elle. Elle aurait dû s'y habituer, Parvati, pourtant elle n'y parvenait pas et une part d'elle, une part de plus en plus croissante, se disait qu'elle n'y parviendrait sûrement jamais. Pourtant c'était elle qui avait choisi de rejoindre le groupe, c'était elle qui s'était mis en tête de les infiltrer dans l’espoir, sûrement un peu fou, de les faire tomber. Personne ne l’y avait poussé, ça n’avait pas été nécessaire, voir son monde sombrer dans la folie de Voldemort avait amplement suffit à lui ouvrir les yeux. Parvati savait que, par son sang, elle avait toujours vécue une existence privilégiée, mais ça ne l’avait jamais empêchée de se sentir concernée par le bien commun. Si elle n’avait pas forcément besoin d’agir pour elle, elle pouvait agir pour les autres. Ses parents avaient décidé de quitter l’Inde pour échapper au système de caste qui rongeait une partie de la population indienne, ce n’était pas pour accepter une organisation tout aussi injuste au Royaume-Uni. Alors Parvati avait pris les choses en main, loin de se résigner elle avait décidé d’infiltrer le système pour le faire tomber. C’était elle qui avait décidé d’agir, mais ça ne voulait pas dire qu’elle était aveugle au danger qu’elle se faisait courir en agissant ainsi. Les mois avaient beau passer elle frissonnait toujours en voyant certains sorciers extrémistes qui faisaient partie du groupe et les propos qu’ils tenaient avec une conviction inébranlable l’emplissait toujours d’effroi. Elle ne disait rien, elle acquiesçait en silence, s’efforçant parfois de réfréner discrètement les ardeurs des plus violents en prônant la prudence mais intérieurement elle sentait sa foi en l’humanité se briser un peu plus. Cela faisait maintenant plusieurs mois qu’elle avait rejoint le groupuscule, mais les choses n’étaient pas plus aisées pour autant. Voir des sorciers, ses semblables, faire preuve d’autant de haine envers les moldus lui était insupportable, mais au moins elle ne restait pas les bras croisés. Simplement, c’était encore plus difficile à supporter psychologiquement qu’elle ne l’avait imaginé. Elle passait chaque réunion comme enfermée dans une bulle, s’efforçant de ne pas laisser l’horreur dont il était question l’atteindre. Mais c’était à chaque fois peine perdue et elle ne pouvait respirer librement qu’une fois qu’elle retrouvait les rues animées d’Atlantis.

Ce jour ne faisait pas exception. Après avoir quitté le lieu de réunion des chasseurs, Parvati s’était glissée dans les rues de la ville. Elle grimaça légèrement en voyant les avenues presque vides et la lune qui faisait déjà son apparition dans le ciel. Il était tard, bien plus tard qu’elle ne se l’était imaginé. Une pointe de culpabilité lui serra la gorge, Lavender devait sûrement se demander où elle était passée. Si elle était persuadée de faire la bonne chose en cachant à sa meilleure amie ses activités illégales, Parvati était également rongée par les remords. Elle qui n’avait jamais rien caché à sa plus proche amie avait désormais des secrets. Lavender avait déjà bien assez de choses à gérer comme ça et elle ne voulait pas la mettre en danger par sa faute, mais elle se détestait tout de même de lui cacher quelque chose d’aussi important. Lentement, l’indienne secoua la tête pour chasser ces pensées qui la suivaient depuis des mois, et remonta l’avenue sur laquelle elle se trouvait. Elle s’était déjà assuré qu’aucun membre du groupe de chasseurs ne la suive, mais pour faire bonne mesure elle transplana tout de même à quelques rues de l’appartement qu’elle partageait avec Lavender. Parvati avait bien proposé à sa jumelle de se joindre à elles, mais celle-ci avait préféré prendre son indépendance non loin de là, comme ça même si elles vivaient séparées, les deux sœurs pouvaient se voir quand elles le voulaient. La colocation avait été une évidence pour les deux anciennes Gryffondors. Après les horreurs de la guerre, Parvati était heureuse de pouvoir partager un appartement avec sa meilleure amie. Les deux sorcières avaient déjà vécues en communauté à Poudlard alors elles n’avaient pas eu de problèmes pour s’adapter à ce mode de vie. Elles se connaissaient déjà par cœur et avaient appris à tout se dire. Bien sûr, avec la nouvelle condition de semi-lycanthrope de Lavender, rien n’avait été aisé, mais Parvati avait appris à faire au mieux pour soutenir sa meilleure amie. En plus des nombreux livres qu’elle avait lus sur le sujet, elle s’était même mise à la cuisine et s’était découvert un sacré talent avec les épices. Malgré la situation, elles avaient réussies à trouver une forme d’équilibre, même si celui-ci se révélait parfois particulièrement précaire.

Depuis la rue, Parvati pouvait apercevoir plusieurs fenêtres de son appartement, celle-ci étaient éclairées, révélant que Lavender était bien présente et surtout encore éveillée. S’efforçant de faire taire sa culpabilité, elle monta les quelques marches qui menaient à sa porte et entra. Une fois son épaisse cape ôtée et son écharpe rangée à sa place, l’indienne avança dans l’appartement. Elle fut surprise de trouver Lavender assise à l’ilot central de leur cuisine, vu l’heure elle s’était attendue à la trouver dans sa chambre ou affalée sur leur canapé devant leur télévision ensorcelée. « Encore une soirée d'étude qui ne finissait pas Par' ? » Parvati retint de justesse une grimace de venir tordre sa bouche. A la place, elle prit une profonde inspiration et avança dans la pièce jusqu’à rejoindre sa meilleure amie. Elle se préparait à mentir à sa confidente de toujours et elle se détestait pour ça. Elle s’était vraiment fourrée dans un sale pétrin, mais elle devait en accepter les conséquences, c’était la meilleure chose à faire. « Hum... Oui, ne m'en parle pas, cette Maggie Thompson va finir par me rendre folle. A chaque fois qu'on se voit c'est pire que la fois précédente. » Expliqua-t-elle avec un léger haussement d’épaule. C’était un mensonge, mais au moins il était basé sur la vérité. Le devoir qu’elle avait à faire avec Maggie existait réellement et le comportement que son binôme adoptait avec elle lui rendait vraiment la tâche impossible. Mais tout ça restait tout de même très éloigné de ce qui avait véritablement occupé sa soirée. Avec un petit soupir, Parvati tira une chaise à elle et s’installa aux côtés de Lavender. Remarquant la couleur du liquide dans le verre de la blonde, elle fronça légèrement les sourcils. « Lav... Ça va ? » Lui demanda-t-elle en l’examinant un peu mieux. Lavender n’avait pas l’air simplement fatiguée ou inquiète, elle avait l’air… défaite. Quelque chose clochait, c’était clair désormais. Parvati se pencha et jeta un coup d’œil par la fenêtre. Ce qu’elle vit confirma ses soupçons, la lune était presque pleine, elle le serait même dès le lendemain. Elle se maudit de ne pas y avoir pensé plus tôt. Lavender avait beau ne pas avoir à subir de transformation, la pleine lune avait tout de même une forte influence sur ses émotions. Parvati s’en voulu encore plus de ne pas avoir été là pour sa meilleure amie, elle avait toujours besoin de soutient pendant ces moments et l’indienne ne voulait pas faillir à sa promesse. Mais l’odeur qui parvint à ses narines lui indiqua que la lune n’était pas le seul facteur à avoir un impact sur sa meilleure amie. « Attends, tu as bu ? » Demanda-t-elle doucement en chassant de sa voix toute trace d’accusation. Lavender était libre de faire ce qu’elle voulait, mais ça n’empêchait pas Parvati de s’inquiéter pour elle.
When you try your best but you don't succeed When you get what you want but not what you need When you feel so tired but you can't sleep
 
Pando



- To all the light we cannot see -
Shatter me - Parvati
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parvati Patil ( en construction)
» Parvati Patil (Gryffondor )
» Parvati Patil ( Gryffondor )
» Ellie ✘ Shatter Me
» don't tell me you're going - ft Parvati
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: