Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Signaler un RP libre

Catharsis :: Hors-Jeu - Personnages :: Gestion des personnages et du RP :: Journaux de bord
 

 Tatiana L. Voronkova § Ne Zabyvaj

Aller en bas 
AuteurMessage
Tatiana L. VoronkovaTatiana L. Voronkova
StaffSorcier
StaffSorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t1678-tatiana-l-voronkova-y-know-sMessages : 425 Points : 1750
Pseudo : Alda/Sha
Avatar : Amelia Zadro
Crédits : Bb Adra
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Appart’ d’Adra qu’elle squatte, tmtc wsh
Patronus: À ce jour, un mystère.
Informations diverses:
MessageSujet: Tatiana L. Voronkova § Ne Zabyvaj   Tatiana L. Voronkova § Ne Zabyvaj EmptyJeu 19 Juil - 1:26

Tatiana L. Voronkova
Informations civiles
Nom : Voronkova. Nom plutôt commun et répandu, il a cependant été choisi avec soin pour cacher celui qui lui revenait pourtant de droit : Raventhrone
Prénom(s) : Tatiana. Prénom russe banal qui ne suscite aucune questions, donné à une servante banale à la vie banale. Plus tard, il déviera vers Anya, mais nous y reviendront. Sa mère avait souhaité la nommer Ligeia, mais vous savez ce qu’on dit : « En train de dépérir ? Pas ton mot à dire ! »
Date de naissance : 14 janvier 1982. Née en plein milieu d’un centre psychiatrique, il a fallu que son père la voit pour croire en son existence. Mais pouvait-on vraiment lui en vouloir ? Qui aurait cru une démente qui prétendait être enceinte ?
ge actuel : 20 ans. Corps encore frais, âme vieille de plusieurs siècles. Mais son esprit, lui, oh. Corruptible comme celui d’un enfant.
Métier/études : Serveuse au Mount Helicon. Le reste de son temps est consacré à l'apprentissage de la magie et des plantes.
Alignement politique : Membre de Gloriam, à son grand malheur. Si elle a déjà adhéré à leurs idéologies, elle a désormais assez de jugeote pour trouver le groupe aberrant. La question, maintenant, est de savoir comment s'en sortir.
Lieu de résidence : Aux salines ; dans l’appartement enchanté et inhabité d’Adrasteia.
Informations Magiques
Origines : Sang-Pur. Plus de doute, désormais. Dix-neuf ans trop tard, ses pouvoirs se sont manifestés. Ce n'est qu'une question de temps avant que le monde ne s'en rende compte.
La magie en un mot : Étrangère.C'est une belle relation d'amour et de haine, qu'elle vit avec la magie.
Signe astrologique : Capricorne. Têtue comme une mule, cornée comme la chèvre.
Épouvantard : Autrefois, la prison. Aujourd'hui, la mort. Sans artifices, sans contexte. Juste son corps, gisant, sans vie.
Miroir du Riséd : Vous ne saurez pas. Elle sait qu'il n'aurait plus rien à avoir avec la musique, mais elle n'oserait pas regarder. Car son désir le plus profond, il lui appartient à elle, et rien qu'à elle.
Animal de compagnie : Aucun. Elle sait à peine se gérer elle-même.

Descriptions
Caractère de votre personnage
Ambitieuse § Bornée § Calculatrice § Discrète § Égoïste § Froide § Gracieuse § Hypocrite § Ingénieuse § Juste § Libre § Menteuse § Naïve § Orgueilleuse § Prétentieuse § Questionneuse § Réservée § Souriante § Tenace § Unique § Xénophobe § Zélée
Informations importantes
- Son anglais est d’une tristesse accablante. Après avoir quitté le manoir familial pour gagner la seconde demeure à Londres, personne n’a jamais songé à lui apprendre la langue de l’Angleterre. En plus d’être très peu stratégique, c’était aussi une véritable perte de temps. Pourquoi se forcer à éduquer une amuseuse de foule ? Elle a donc appris en écoutant les autres parler, en analysant leurs expressions et leurs élocutions, et tente au maximum de ses capacités de s’exprimer.
- Si elle sait lire et écrire le russe, elle préfère de loin lire et écrire les rythmes et les notes. Elle choisira toujours les portées avant les phrases.
- Si elle avait eu la chance d’être éduquée comme il se doit, la chimie l’aurait probablement accrochée. Les mélanges, les réactions, les substances, tout ça…
Goûts
Elle aime: Le classique, la neige, son pays, le Earl Grey, les vestes de laine, Irving, Destiny’s Child. Elle n’aime pas: La magie, la chaleur intense, les rumeurs, les faux-culs, porter un masque.
Rêves & Ambitions
Une scène, semblable à celle d’Atlantis, mais plus grande, plus grandiose. Un orchestre, semblable à celui d’Atlantis, mais qui se trouve derrière elle, qui l’accompagne. Un public, semblable à celui d’Atlantis, mais plus attentif, plus érudit, moins mixte. Elle, sous les projecteurs clairs de la salle, qui effectue son solo avec virtuosité, tandis que les yeux sont rivés sur elle, et elle seule. Elle n’est plus une accompagnatrice, elle n’est plus un vulgaire outil de divertissement qu’on ne paie pas, qu’on manipule, qu’on tente de convaincre qu’elle est bien traitée. À la maison, ses enfants dorment, sous le regard bienveillant de son mari, qui l’aurait aimée, qui l’aurait choisie. Le succès, l’amour, la famille. C’est si peu demandé, alors pourquoi est-ce si inatteignable ?


Une boutique. Elle serait petite, et faite de bois craquant, qui emplirait les narines de son odeur vieillie s'il n'en était pas des milliers de plantes sur les étagères. C'est son magasin, à elle, juste elle. Sur la devanture, on peut y lire en lettres soignées : Tatiana L. Raventhrone, Pharmapoticaire.


Endless game of hide and seek
It's finally come, come to knock down my door. I can't hide this time like I hid before. The storm is awake, the danger is real. My time's running out, don't feel, don't feel.
Tatiana L. VoronkovaTatiana L. Voronkova
StaffSorcier
StaffSorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t1678-tatiana-l-voronkova-y-know-sMessages : 425 Points : 1750
Pseudo : Alda/Sha
Avatar : Amelia Zadro
Crédits : Bb Adra
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Appart’ d’Adra qu’elle squatte, tmtc wsh
Patronus: À ce jour, un mystère.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Tatiana L. Voronkova § Ne Zabyvaj   Tatiana L. Voronkova § Ne Zabyvaj EmptyMer 15 Aoû - 18:11

Chronologie
Janvier 1982 » 14.01 - Naissance de Tatiana et supression de la mémoire d’Adrasteia.
Mai 1986 » 02.05 - Serment Inviolable avec Konstantin.
15.06 Premières leçons pour Tatiana.
Décembre 1987 » 17.12 - Autorisation de Konstantin de se mettre à la musique.
Janvier 1988 » 12.01 - Aquisition de Nikolaï.
1993 » Internation de Valerya.
Août 1995 » 02.08 - Découverte de Bartók.
Juillet 1996 » 21.07 - Fugue du manoir Raventhrone.
Août 1997 » 11.08 - Arrivée chez Gloriam, Londres.
Septembre 1997 » 02.10 - Emménagement chez Irving.
Janvier 1999 14.01 - Obtention de sa ceinture de cuir retenant ses flacons par Fiona.
Décembre 1999 » Meurtre par empoisonnement de Konstantin et Viktorya Raventhrone.
Octobre 2000 » 03.10 - Rencontre de Maurice.
» 07.10 - Arrivée à Atlantis.
» 15.10 - Premier jour à l’OSMA.
Février 2001. » 12.02 - Obtention de sa cicatrice à l’épaule gauche suite à la flamme du dragon du centre-ville.
Mars 2001. » 03.03 - Naissance de Calypso.
Avril 2001. » 21.04 - Première manifestation de pouvoirs magiques —implicite—.
Juin 2001. » 03.06 - Seconde manifestation de pouvoirs magiques —explicite—.
Juillet 2001. » 02.07 - Achat de sa première baguette magique.
» X.07 - Aveu de l'entière vérité à Adrasteia.
Septembre 2001. » 03.09 - Démission de l'OSMA.
Octobre 2001. » 27.10 - Mission de Gloriam, mort de Derek et premier contact avec Alistair depuis son absence.
» 28.10 - Disparition de Léandre Rosier.
Décembre 2001. » 07.12 - Rencontre avec Arawn Price et, accessoirement, première discussion avec Alistair depuis son retour.
» 11.12 - Début de sa relation avec Alistair.
» 18.12 - Naissance des jumeaux, Gabriel et Ligeia. Elle est marraine de cette dernière.
Janvier 2002. » 02.01 - Première leçon de magie avec Oswald Prendergast.
Février 2002. » 08.02 - Bal du Sacre au nom des enfants cracmols.
RP
RP en cours : » — RP terminés : — RP abandonnés :

Décembre 2000.
 24.12 - I’m Beautiful In My Way, Cause God Makes No Mistakes — ft. Adrasteia N. Rosier
Dans l’appartement de l’aînée de soeurs Raventhrone, les deux jeunes femmes s’occupent à installer Anya, se noyant quelque peu dans la nostalgie.
25.12 - Say Amen — ft. Libre
Une foule d’invités, deux époux, un mariage. Qu’est-ce qui pourrait bien dérapper?

Janvier 2001.
19.01 - Shut Up And Take My Plants — ft. Ella Kvelgen
Pour réaprovisionner ses résèrves, Anya planifie de s’introduire dans les serres de l’UPA la nuit tombée. Mais elle n’est pas la seule à y passer sa soirée...

Février 2001.
04-05.02 - I’m Just Like You, You’re Just Like Me — ft. Alistair Fawley
Deux personnes complètement différentes qui se rencontrent pour la première fois pour réaliser qu’au fond, ils sont pareils.
12.02 - Fire Is Catching — ft. Event
Un dragon. Dans Atlantis. Tout est réel. Rien n’est faux. Et encore moins la brûlure sur son épaule.
15.02 - Follow Your Instincts — ft. Ella Kvelgen & Charlotte Moore
Suite aux événements survenus quelques jours plus tôt, l’étrange trio scrute le centre-ville d’Atlantis, à la recherche déséspérée d’indices.

Mars 2001.
03.03 - Who Took the Jam Outta Your Donuts — ft. Alistair Fawley & Charlotte Moore
Un hôpital bondé, deux amis confus et mitigés, trois brûlés perturbés. Quoi de mieux ?
23.03 - Music Is A Medecine To All Beasts — ft. Ella Kvelgen
Il faut tourner la page. Cette vie clandestine, c’est fini. Véritablement terminé. Mais pour aller au bout du chemin, il faut du soutien, de la motivation. Et ça se ne trouve pas seul.

Avril 2001.

15.04 - Où l’on entend crier les loups — ft. Vassili A. Sterenko
Deux amis d’il y a longtemps, deux amis au passé partagé, au futur divisé. La réunion de deux âmes perdues, la fusion de deux enfants perdus.
21.04 - Paganini Variations for two violins, Op 77 — ft. Draco Malfoy
Une erreur, fort probablement. Il ne peut s’agir que d’une erreur. Quelle autre explication pourrait-on donner à un tel phénomène ?

Juin 2001.
03.06 - L’exposition MacLean — ft. Event
Une fois de plus, elle avait frôlé la mort face à quelque chose d’inexplicable, d’inconnu. La prochaine fois, elle ne sort pas. Elle ne sort plus.

Juillet 2001.
02.07 - Magic Always Comes With A Price — ft. Ella Kvelgen
La fille de tout le monde, la fille de personne. À nouveau, elle a un pied entre les deux mondes, mais cette fois, c’est différent. Le vent à tourné. Le destin a parlé.
  X.07 - Down the Path — ft. Ella Kvelgen, Adrasteia N. Rosier
Une surprise, deux surprises, trois surprises ! Vous désirez des surprises ! En voilà, tiens !
  23.07 - Games of Mind — ft. Theodora Knight
Deux femmes, désirant chacune quelque chose que l’autre peut lui offrir. Deux femmes qui auraient préféré s’éviter pour toujours se confrontent enfin, pour la première fois. Et certainement pas pour la dernière.
  28.07 - Way Of the World — ft. Cirice Podmore
Démon ou diablesse ? Réelle ou fantômique ? Cette femme, cette Cirice, est un mystère qu’Anya aurait préféré éviter.

Octobre 2001. 27.10 - Quête Damoclès ; part I — ft. Alistair Fawley ,  part II — ft. Matt Clickerly, Alden O. Lauriel, Shawn Faraday, Alistair Falwey , part III — ft. Derek Knight
Une mission qu'elle a accepté pour continuer de prétendre. Une mission, pourtant, qui la chamboulerait plus qu'elle ne l'aurait cru...

Novembre 2001. » 04.11 - Hey, Little Songbird — ft. Adrasteia N. Rosier, Oswald Prendergast
La rencontre avec Peurdegast. Elle ne comprend pas l'intérêt de faire affaire avec lui, mais eh, les histoire de dynasties...

Décembre 2001. 07.12 - Intrigue ; Arawn Price — ft. Libre
Elle s'y était rendu pour offrir le peu d'informations qu'elle connaissait, et en était ressortie blessée, frustrée, écœurée. De ce qu'elle était, du reste du monde.
11.12 - puzzle. — ft. Alistair Fawley
Une vague de révélations risquées, d’actions audacieuses. La soirée qu’elle redoutait le plus ; la nuit qu’elle n’oubliera jamais. Il était de son côté.

Janvier 2002.» 02.01 - Knowledge is power — ft. Oswald Prendergast
Sa toute première leçon avec le vieux dramatique. Elle préférait de loin apprendre avec Ella ; c'était plus agréable.
» 16.01 - We could be enough — ft. Adrasteia N. Rosier
Deux soeurs perdues au milieu d'un salon trop grand, maudites de leur incapacité à être heureuses en même temps.
» X. 01 - Hold my plants — ft. Sinéad King
Une leçon de botanique avec sa tutrice favorite.

Février 2002.» 08.02 - Infra Ophiuchus — ft. Everyone
X.
» 14.02 - Stupid Cupid — ft. Ella Kvelgen, Adrasteia N. Rosier
X
Sorts acquis
» Fire-Making Spell (Incendio) - Toujours en entraînement
» Lévitation (Wingardium Leviosa)
» Verrou (Colloportus)
» Réparation (Reparo)
» Tranchage (Diffindo)
» Adoucissement(Spongify)
» Déverrouillage (Alohomora)
» Crottes de nez (Mucus Ad Nauseam)
» Étincelles vertes (--)
» Repoustout (Flipendo) - Toujours en entraînement
» Écran de fumée (Fumos) - Toujours en entraînement
» Noirceur (Nox)
» Lumière (Lumos)
» Inversion de métamorphose (Reparifarge) - Toujours en entraînement
» Sortilège d'extension (Capacious extremis) - Maîtrisé à l'échelle d'un sac à main, toujours en entraînement pour une plus grande surface


Endless game of hide and seek
It's finally come, come to knock down my door. I can't hide this time like I hid before. The storm is awake, the danger is real. My time's running out, don't feel, don't feel.
Tatiana L. VoronkovaTatiana L. Voronkova
StaffSorcier
StaffSorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t1678-tatiana-l-voronkova-y-know-sMessages : 425 Points : 1750
Pseudo : Alda/Sha
Avatar : Amelia Zadro
Crédits : Bb Adra
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Appart’ d’Adra qu’elle squatte, tmtc wsh
Patronus: À ce jour, un mystère.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Tatiana L. Voronkova § Ne Zabyvaj   Tatiana L. Voronkova § Ne Zabyvaj EmptyDim 1 Déc - 21:55

Table des matières
» 01.09.01 - La fin d'une époque
» 27.10.01 - Quand la nuit tombe
» 29.11.01 - Papier mâché et mots cassés
» 08.12.01 - À qui la faute ?


Endless game of hide and seek
It's finally come, come to knock down my door. I can't hide this time like I hid before. The storm is awake, the danger is real. My time's running out, don't feel, don't feel.
Tatiana L. VoronkovaTatiana L. Voronkova
StaffSorcier
StaffSorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t1678-tatiana-l-voronkova-y-know-sMessages : 425 Points : 1750
Pseudo : Alda/Sha
Avatar : Amelia Zadro
Crédits : Bb Adra
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Appart’ d’Adra qu’elle squatte, tmtc wsh
Patronus: À ce jour, un mystère.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Tatiana L. Voronkova § Ne Zabyvaj   Tatiana L. Voronkova § Ne Zabyvaj EmptyDim 1 Déc - 22:49

Juin avait été clément avec l’orchestre. Un mois de vacances, un mois de répit pour tous les musiciens qui, depuis des mois, avaient offert leur âme à leur instrument en vue du concert du printemps. Trente jours de paix, trente jours de libération. Trente jours où Michelle avait probablement levé les voiles pour la Floride, là où s’était posée la famille de son copain. Trente jours où Maurice, atteignant la fin de sa carrière, avait probablement étudié les vagues qui s’écrasaient contre la roche érodée de Manadh. Trente jours que Anya, satisfaite de son travail, aurait comblé d’un vide paisible. Où elle aurait cherché à améliorer son anglais, à trouver le courage d’être la première qui briserait le silence entre Irving et elle, à observer la petite Calypso grandir. Et pourtant, elle avait passé le mois seule, enfermée. S’infligeant elle-même le châtiment que lui avait réservé son père, toute son enfance durant, persuadée qu’elle ne méritait même pas de mettre le nez dehors. Juin l’avait hantée de ses angoisses. Juin l’avait étouffée de ses chaleurs. Juin lui avait fait douté de ses relations ; de ses amis, de son peu de famille. Juin avait été son purgatoire.

Puis juillet avait pointé le bout de son nez, avec un vent nouveau d’espoir. Une main tendue, une visage familier, un soutien inconditionnel. Juillet, c’était Ella. Juillet, c’était Adra. C’était un mois où les craintes se dissipaient peu à peu, bien que toujours alertes, prêtes à la frapper en pleine nuit, à lui tordre le ventre et à lui serrer la gorge lorsqu’elle osait fermer les yeux. Malgré tout, juillet était le mois des apprentissages, du changement. Entièrement dédiée à la magie et aux deux femmes présentes, elle en oublia tout le reste. Même l’orchestre. Même Alistair.

Et puis, août frappa. Il l’avait plaquée contre le mur alors qu’elle commençait à se relever, l’avait étranglée d’une vague violente de culpabilité. Août était le mois des montagnes russes. Le matin, elle pouvait s’entraîner corps et âme à maîtriser ces pouvoirs qui ne demandaient qu’à être libérés après des années de censure. Elle pouvait ressentir de la fierté à agiter sa baguette, à maîtriser ses émotions qui menaçaient constamment de la trahir. Elle pouvait sourire à Ella, s’esclaffer avec Adra. Mais, le soir, c’était le chaos. Elle pouvait bien cacher Nikolaï où bon lui semblait, elle avait toujours l’impression qu’il était là, dans le coin de son oeil. Ce bout de bois, cet allié qui l’avait trahie. Même lorsqu’elle enfonçait sa tête dans l’oreiller, qu’elle cachait ses yeux sous sa couette, elle le voyait. Il la narguait de son impuissance, lui rappelait qu’elle n’avait pas la force de retourner à l’orchestre. Il lui renvoyait à la figure ces heures, ces années de solitude au manoir, où elle n’avait jamais eu personne d’autre que lui. Il lui imposait les souvenirs du concert de mai, où elle avait osé proposer à Al d’entrer, de prendre le thé, et qu’elle avait eu pour toute réponse une négation embarrassée et des mois de silence. Août la plongeait dans les contradictions, où elle jonglait entre la foi et le désespoir.

Et voilà que septembre cognait à sa porte. Il était là, enfin, déjà, et Anya ne savait pas comment l'accueillir. Car la culpabilité du mois précédent ne l’avait pas quittée avec la fin du calendrier. Toujours, elle était présente. Mais la jeune femme ne savait plus qu’en faire. Elle était fatiguée de lutter contre son instinct, épuisée de toujours n’exécuter que la chose à faire en se convainquant que la persévérance était une vertu. Elle voulait abandonner ce qui la tirait vers l’arrière. Se libérer des chaînes qui l’empêchait de progresser vers ce futur étrange que lui offrait la vie, vers cette deuxième chance d’être digne. Alors, elle prit sa résolution.

Elle lâcherait cette musique qui, jusqu’à ce jour, lui avait permis de tenir le coup ; lâcherait le souvenir de ce sourire, devant la fenêtre de la villa, qui la hantait encore parfois lors de ses nuits tourmentées. Elle lâchait tout et reprenait la route.


Endless game of hide and seek
It's finally come, come to knock down my door. I can't hide this time like I hid before. The storm is awake, the danger is real. My time's running out, don't feel, don't feel.
Tatiana L. VoronkovaTatiana L. Voronkova
StaffSorcier
StaffSorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t1678-tatiana-l-voronkova-y-know-sMessages : 425 Points : 1750
Pseudo : Alda/Sha
Avatar : Amelia Zadro
Crédits : Bb Adra
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Appart’ d’Adra qu’elle squatte, tmtc wsh
Patronus: À ce jour, un mystère.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Tatiana L. Voronkova § Ne Zabyvaj   Tatiana L. Voronkova § Ne Zabyvaj EmptyLun 2 Déc - 13:58

Elle ne dormirait pas cette nuit.

L'adrénaline qui l’avait envahie le moment où ses pieds avaient frôlé le sol devant l’immeuble ne l’avait toujours pas quittée. Encore, le sang battait contre ses tempes. Toujours, ses mains tremblaient de la même violence que les feuilles affaiblies par octobre. Ses yeux, qui refusaient de se clore le temps d’un repos, cherchaient une cible à fixer dans sa chambre trop vide. Ses pensées, bousculées depuis le début de la soirée, martelaient sa tête de leur brouhaha.  La solitude l’étouffait. La présence d’Adra l’étourdissait. Elle voulait oublier cette soirée, oublier sa promesse faite à Derek et prétendre que rien n’était arrivé. Elle voulait disparaître le temps d’une nuit, le temps d’une vie. Disparaître.

Elle ne dormirait pas cette nuit.

Tout ça pour une épée. Une stupide épée qui ne servirait à personne. Qu’avait bien voulu faire Gloriam de l’artefact ? Magic is Might ? Derek, elle comprenait ; c’était l’argent qui avait guidé l’avare, l’argent qui l’avait aveuglé des dangers de l’opération. Des magouilles pour quelques livres. Une vie perdue pour une liasse de billets. Un enfant orphelin de père pour une poignée de pièce d’or. Elle lui en voulait, à cet homme qu’elle ne connaissait pas. Connaissant trop bien les dommages d’une existence sans paternel, elle le blâmait d’avoir laissé les affaires dépasser ses responsabilités parentales. Il savait que miss King était enceinte. Il savait qu’elle portait son enfant. Et pourtant… Pourtant.

Elle ne dormirait pas cette nuit.

Elle s’en foutait, d’Alistair. Rien à faire, vraiment. Il n’était pas grand chose pour elle, désormais. Elle avait fait une croix sur lui, une croix sur l’orchestre. Tout lâcher et poursuivre sa route, telle était sa résolution. Elle l’avait bien maintenue, depuis septembre. Elle avait réussi à chasser ses traits qui se dessinaient encore, le soir, lorsqu’elle n’était pas fatiguée. Réussi à se convaincre que c’était pour le mieux, qu’il se soit volatilisé. Mais il s’était permis de réapparaître. Comme ça, pouf. Sans un mot, une lettre, un signe. Il avait ressurgi du néant, effaçant au passages les semaines d’efforts qu’elle avait dédié à se convaincre qu’il n’importait pas. Qu’il n’importait plus. Sans oublier qu’il avait été d’une froideur polaire avec elle, lors de la mission. Comme si c’était lui, l’enragé. Comme si c’était elle qui avait été en tort, que le silence venait d’elle. Elle savait bien que non. Au fond d’elle, elle le savait. Mais cette petite voix, ce doute qui la remettait constamment en question, commençait à la peser de ses interrogatoires, de ses accusations et de ses fautes. Sa faute.

Elle ne dormirait pas cette nuit.

La lune brillait à travers la fenêtre, mais elle n’y trouvait aucune beauté. Le ciel sombre était traître. Ses allures paisibles, ses étoiles grandioses… elles cachaient de leur innocence les atrocités qui étaient commises dans la pénombre. Elle se détestait, d’avoir abusé de la noirceur. S’en voulait de s’être crue plus maligne que les remords, plus grande que sa conscience. Si son corps suivait toujours Gloriam, son coeur et son esprit l’avaient quitté depuis longtemps. Ce coeur qui débattait, ces mains tremblantes, ces yeux anxieux ; ils n’étaient là que les châtiments de la raison sur son hôte. Elle ne pouvait plus prétendre. Elle ne pouvait plus faire semblant en participant à d’autres missions, plus jamais être responsables des dommages collatéraux de ses jeux de cache-cache. Jamais.

Oh, comme elle le savait ; elle ne dormirait pas cette nuit.


Endless game of hide and seek
It's finally come, come to knock down my door. I can't hide this time like I hid before. The storm is awake, the danger is real. My time's running out, don't feel, don't feel.
Tatiana L. VoronkovaTatiana L. Voronkova
StaffSorcier
StaffSorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t1678-tatiana-l-voronkova-y-know-sMessages : 425 Points : 1750
Pseudo : Alda/Sha
Avatar : Amelia Zadro
Crédits : Bb Adra
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Appart’ d’Adra qu’elle squatte, tmtc wsh
Patronus: À ce jour, un mystère.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Tatiana L. Voronkova § Ne Zabyvaj   Tatiana L. Voronkova § Ne Zabyvaj EmptyLun 2 Déc - 15:15

Lettre composée en russe, cachée dans le fond d’un tiroir de sa commode. Une plume enchantée a été utilisée pour la rédaction. a écrit:
29.10.01

Cher Alistair Al,

Je te déteste. Non, enfin. Oui. Mais non. Je te déteste parce que j’arrive pas à te détester. Est-ce que ça fait sens ? Est-ce qu’on peut vraiment haïr car on peut pas haïr ? Je sais pas trop. J’imagine que oui, parce que c’est ce que je ressens. Je pense. Je sais plus.

Je te déteste. T’as pas idée des efforts que j’ai mis, tout l’été, pour juste essayer de pas penser à toi. Ah non, pas idée. Parce que, avant que tu t’en ailles, je pensais vraiment qu’on avait un truc. Enfin, pas un truc, mais un truc, quoi. Mais j’imagine que non, hein, visiblement. Parce que, comme tu dis, t’es parti en voleur. Comme ça, pendant la nuit, POUF ! Parti. Et moi, moi je me disais que c’était pas grave, finalement. Ça m’as pris des mois pour réussir à faire semblant que je m’en foutais. Genre, je commençais à croire, là. Et toi, enfoiré, tu fous en l’air tout mon travail en te ramenant.

Je sais que j’ai l’air fâchée. J’suis pas fâchée. Enfin, si, mais pas vraiment. Pas que. Je suis triste, aussi. Et perdue, genre vraiment très perdue. Parce que une seconde, t’es là, et l’autre t’es plus là. Et puis tu reviens, et c’est toi qui l’air fâché, et tu me parles à peine et tu me dis même pas « Coucou Anya, je suis rentré ! » Ah non, il faut que je tombe sur toi, grâce à cette saloperie de Gloriam. Parce que je mérite même pas un bonjour, il faut croire. C’est pas grave. C’est jamais grave. Parce que dans tous les cas, je fais qu’écrire une connerie de lettre que j’aurai jamais les couilles d’envoyer, donc on peut bien se foutre de ma GUEULE tiens ! J’aurais pris un bonjour. Même un salut, ou un allô, ou juste un signe de la main. J’aurais pris n’importe quoi, franchement.

Пиздец, je sais pas écrire des lettres, moi. AH NON, ÉCRIS PAS ÇA ! RATURE ! Désolée, je... je connais pas les façons de bien écrire une lettre. Je sais pas écrire du tout, ha ha ha ! Ah, j’suis pitoyable.

Ce que je disais, c’est que je te déteste. Parce que t’a suffit de me donner une lettre, des mois après t’être barré, une lettre que t’a écrit en JUILLET et que tu me donnes que MAINTENANT, et… et je te pardonne. C’est atroce. J’ai pas de fierté. Quelle putain de FAIBLE, quand même. J’suis là à faire ma fière, à te blâmer pour être parti alors que t’expliques bien que c’est pour ce con de Logan. Mais j’ai qu’à refuser de te pardonner. Genre, c’est tout. Mais je suis pas capable. Je sais pas pourquoi. Peut-être parce que c’est moi que je déteste, finalement. Parce que j’aurais jamais dû te proposer de prendre un thé, que c’était rapide, que je t’ai fait peur. Et en plus, moi je voulais… Enfin, je voulais juste… Je sais pas ce que je voulais. C’est sorti tout seul, comme si c’était juste naturel. Du coup, même si c’était pour Logan, je me demande quand même tout le temps souvent si c’est pas de ma faute à moi, tout ça. Si je t’ai pas fait fuir. Je voulais pas… Quel enfer. Je voulais pas, c’est tout. Je voulais juste… T’as compris. Je pense. J’espère.

Je sais pas vraiment ce que je veux dire. J’suis contente d’avoir eu ta lettre, vraiment. Juste, je l’aurais voulu avant. Quand tu l’as écrite, ça aurait été bien. C’est un peu le principe des lettres. Enfin, en théorie. T’auras jamais celle-là. Tant pis pour toi, après. Quoique c’est mieux comme ça. J’crois que je vais arrêter ici et juste… réfléchir. Et quand j’serai prête, je vais t’en écrire une autre. Une vraie. Et puis… on verra.

Anya

Note:
 


Endless game of hide and seek
It's finally come, come to knock down my door. I can't hide this time like I hid before. The storm is awake, the danger is real. My time's running out, don't feel, don't feel.
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Tatiana L. Voronkova § Ne Zabyvaj   Tatiana L. Voronkova § Ne Zabyvaj Empty

 
Tatiana L. Voronkova § Ne Zabyvaj
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: