Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Constellations ON/OFF
Catharsis
A Tale of Muggles and Wizards

Catharsis :: Hors-Jeu - Personnages :: Présentation des Personnages :: Étudiants à l'Université :: Fiches validées - Étudiants
 

 Maggie S. Thompson – Future Is Now

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maggie S. ThompsonMaggie S. Thompson
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1880-maggie-s-thompsonMessages : 27 Points : 129
Pseudo : Feutre
Avatar : Erika Linder
Crédits : Gr0a-n (Pinterest)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Faubourgs
Patronus: Loutre
Informations diverses:
MessageSujet: Maggie S. Thompson – Future Is Now   Dim 15 Juil - 15:37

Margaret “Maggie” Susan Thompson
Informations civiles
Nom : Thompson
Prénom(s) : Margaret, comme la fasciste qui gouvernait l’pays quand j’suis née. 'Sais toujours pas pourquoi mes parents m’ont appelée comme ça. Ou plutôt, suis pas sûre de vouloir savoir. 'Tout cas, appelle-moi Maggie, ou Susan.
Date de naissance : Le même jour, à vingt ou trente ans près, que ce vendu de Joe Strummer : le 21  août 1980.
Âge actuel : 20 ans
Origines : Manchester, Angleterre, comme tous les bons groupes.
Métier, cursus : Parcours Astronomie et Divination. 'Paraît qu’y pas grand-chose à la clé, que les places sont chères et les élus rares… mais ça m’va : j’ai pas prévu d’mourir riche ni d’élever des marmots.
Alignement politique : Apolitique. 'Commence pas à grommeler, à dire qu’on doit tous prendre parti et déposer un bull’tin. Cette étiquette, c’est moi qui m’la colle. J’en ai rien à carrer de vos p’tites querelles : vous voulez vous entretuer ? Grand bien vous fasse ! Mais j’me tiens à l’écart des combats si vous voulez bien. Un cancer me fauchera bien assez tôt pour que je n’me soucie pas en plus d’éviter les balles et les sortilèges. Après, j’dois bien avouer que j’y crois un peu à l’entente Moldus–sorciers. 'Pas pour rien que j’suis v’nue ici. Disons qu’y a du bon et du moins bon des deux côtés, et qu’moi, j’prendrais bien que l’bon. Ensuite, si tout ça doit s’effondrer… tant pis. J’espère seulement que ce s’ra pas tout d’suite, mais surtout que j’me trouverai sous les décombres. Survivre ici c’est déjà pas facile, j’imagine pas après deux bombes atomiques augmentées magiquement.
Informations Magiques
Statut de sang : Née-Moldue. Maman moldue, Papa moldu. Pareil pour les grands-parents, des deux côtés. Après, 'doit bien y avoir un sorcier qu’est passé par là 'y a quelques siècles si ça se transmet par les gènes. À c’propos, c’est quand même étonnant que les allèles magiques soient récessifs, non ? C’est quand même un sacré avantage qu’on a sur les autres quand on peut lire leurs pensées ou commander aux serpents ! Enfin, 'doit y avoir aut’ chose, une variable qui m’échappe.
Baguette : Crin d’licorne, bois d'cornouiller, 24 centimètres. 'Paraît qu’elle se plie un peu, mais j’ai jamais trop tenté. J’accorde p’têt pas grande valeur aux possessions matérielles – mon dieu, on dirait ma tante hippie – mais c’est bien l’dernier objet qu’j’irais casser. Et j’dis ça alors qu’elle m’en a joué des sales tours, c’te baguette !
Préjugés : Comment dire ? … J’aime pas les gens ? Surtout les jeunes à vrai dire, ceux d’mon âge. La plupart n’pensent déjà plus à changer le monde ou faire la révolution ; ils se préparent juste à s’marier, faire des gosses et adopter un chien. Les autres, les utopistes, sont déjà plus sympas. Après, leur optimisme me fiche un peu la gerbe… C’est comme s’ils n’avaient jamais vécu dans l’monde réel, où le mouvement n’est qu’illusion, etcétéra. Mais bon, j’peux pas leur en vouloir : on vit quand même dans un monde qu’a beaucoup changé en très peu d’temps. Quant aux vieux… à part mes profs et mes parents, j’en ai pas beaucoup côtoyé, et c’est sans doute pour le mieux. Encore qu’à Poudlard, ma prof d’Études des Moldus – RIP – me captivait toujours durant ses cours. Pas au point d’me donner envie d’étudier mes congénères, mais pas loin.
Patronus : Une loutre. J’pensais qu’ç’aurait été un chat, mais ça m’va. T’façon, c’est pas comme si j’avais l’choix.
Épouvantard : Tony Blair chef du Parti travailliste. Ah bon ? C’est déjà l’cas ?! (rires) Non, j’arrête, je blague. Mes parents qui brûlent, au milieu d’mes vinyles sans doute.
Miroir du Riséd : … mes poèmes édités. Aucun commentaire. NON, il n’est pas possible de les lire. Pas maintenant.
Ancienne école/maison : Serdaigle, étonnamment. À Poudlard.

Descriptions
Caractère de votre personnage
On dit d’moi qu’j’suis froide, cassante. C’est surtout qu’j’aime pas perd’ mon temps : à quoi bon échanger des banalités – "bonjour, ça va, ça va, 'fait beau, 'suis pas sûr d’avoir réussi le devoir…" – alors que j’pourrais continuer à lire ce roman passionnant, ce traité révolutionnaire…? Les gens m’apportent moins qu’les livres en général, j’essaie donc d’les éviter. Après, 'y en a quand même qui sont intéressants, j’dis pas. 'Vec eux, 'paraît qu’la glace se brise et que j’m’enflamme parfois. 'Faut dire que sitôt qu’tu m’branches sur le punk, Jim Morrison et André Gide, c’est vrai qu’j’ai tendance à plus trop m’contrôler. De même, 'faut pas m’lancer sur la SF, les étoiles et la culture des géants. Autrement… 'semblerait qu’j’sois plutôt bonne élève. Du moins, c’est c’qu’on m’a toujours dit, avant d’me reprocher un manque de participation en classe et une tendance au cynisme un peu trop évidente. J’finirai en disant que j’suis plutôt du genre discrète et à pas faire d’histoires, même quand j’m’égare dans des coins louches comme dans les Profondeurs. En même temps, 'y a qu’là qu’on trouve des gens un peu moins critiques de vot’ maquillage.

Autres informations
Ma mère regrette trop souvent que je n’sois pas "assez féminine", va savoir pourquoi. La cigarette ? J’ai jamais touché à c’te salop’rie. C’est vrai, j’porte rar’ment des jupes, mais j’me maquille deux fois plus que les autres. Quant à mes ch’veux courts, c’est pas négociable — d’ailleurs, 's’rait presque temps d’les couper. Et tant pis si l’on m’donne du "Monsieur" dans les boutiques. C’est pas comme si j’allais avoir une réduc’ sur le dernier Viviane et les Kelpys du fait d’mes seuls attributs féminins. Après, j’dis ça, mais 'faut pas croire que ça m’arrive tous les jours. Malheureusement ou pas, 'sont encore rares les mecs à porter des leggings et des s’melles compensées.

Réputation
J'écoute pas trop c’que disent les autres, j’l’ai déjà dit. À plus forte raison s’ils parlent de moi. 'Suis pas sûre qu’ils aient grand-chose à dire à c’propos, d’ailleurs. J’passe le plus clair de mon temps fourrée dans ma chambre à lire ou chez les disquaires et les bouquinistes. 'Sont pas nombreux par ici, en plus. Après, j’peux pas m’empêcher d’aller en cours alors, forcément, certains m’ont déjà vue. J’ai p’têt même été invitée à une soirée, une fois. 'Y a bien une ou deux personnes qui m’ont l’air intéressantes, mais elles ont l’air au moins aussi taciturnes que moi-même, alors bon… Sinon, les quelques amis qu’j’me suis faits à Poudlard ou Manchester disent de moi que j’suis cool, sitôt l’premier contact établi. 'Z’aiment bien l’regard que j’porte sur le monde, encore que, parfois, ça les fait pas mal bader. Aussi, 'paraît qu’j’ai une bonne capacité d’écoute, et qu’est là que’que chose d’appréciable. Après, c’te capacité, j’la leur réserve qu’à eux : pas question d’écouter les peines de cœur de toute la basse-cour – j’aime pas les gens j’te rappelle.

Rêves & Ambitions
Des aspirations ? Non, j’me contente juste d’inspirer et d’expirer, c’est moins crevant. (rires) En vrai, j’sais pas. J’ai choisi d’étudier l’astronomie et la divination parce qu’il paraît qu’la charge de boulot est pas énorme. Bon, et puis parce que l’astronomie, c’est quand même bien sympa. Mais c’est clair’ment pas dans c’domaine que j’me vois faire carrière. D’ailleurs, l’idée même de faire carrière, très peu pour moi. À moins qu’ce soit d’un point d’vue sociologique, une carrière de déviante à la Becker. Non, vraiment, j’sais pas. J’aimerais bien passer ma vie à lire, écouter d’la musique et écrire. Écrire, ouais. J’prétends pas êt’ la nouvelle Patti Smith, mais ça m’arrive de gribouiller des trucs. 'Sûr, publier, ça m’intéresserait. Mais plus tard.


Opinions Politiques
Quel est le ressenti de votre personnage vis-à-vis de la mixité ?
J'ai toujours eu l’sentiment de vivre en mixité après qu’McGo’ est v’nue chez mes parents m’annoncer qu’j’étais une sorcière. À Poudlard, j’étais sans cesse renvoyée à mes origines moldues par ces excités de Sang-pur, tandis qu’à Manchester, j’étais toujours "la sorcière du quartier". Ici, j’ai l’impression qu’on s’en fiche un peu de savoir qui j’suis, si j’ai des pouvoirs ou l’permis. C’est nouveau, et ça fait pas mal de bien. J’ai pas trop d’espoir, mais j’voudrais bien qu’ça soit plus le cas un peu partout. Mon dieu, c’est qu’j’ai l’air super gnangnan et hippie là, non ? Rappelle-toi quand même que j’ferai rien pour que ça bouge, hein.

Que pense-t-il des groupuscules extrémistes sorciers et moldus, tels que Magic is Might et Gloriam ?
Des sacrés idiots, si tu veux mon avis. 'Y a déjà pas long à vivre, pourquoi donc risquer en plus sa vie dans des combats inutiles ? 'Pas comme s’ils espéraient vraiment rétablir le secret magique ou tuer tous les sorciers. D’après certaines recherches, aucune famille, sorcière comme moldue, n’a l’sang pur. Tu m’diras, c’est pas c’genre de considérations qui les arrêtera. 'Y a qu’à voir du côté des nationalistes de tous pays : t’as beau leur donner la preuve qu’ils sont cousins au je-sais-pas-combientième degré, qu’ils ont les mêmes pratiques ancestrales, etcétéra, 'trouveront quand même le moyen de t’dire qu’ils sont fondamentalement différents et donc ennemis. En tout cas, très peu pour moi.

La technomagie : bonne ou mauvaise idée ? Pourquoi ?
Tu m’en poses d’ces questions… Le télescope ? Invention magique ou scientifique ? Galilée, Kepler, ‘suis pas certaine que c’étaient des sorciers. Pourtant, 'suis une sorcière et, comme beaucoup d’autres, j’me sers des versions d’leurs instruments que des mages ont améliorés. Aussi, suis pas sûre de voir grande différence ent’ les chariots de bibliothèque qui avancent tout seuls, propulsés magiquement, et ceux qui glissent sur des rails électriques jusqu’au bon rayon. Magie, technologie… ça s’ressemb’ quand même pas mal. D’ailleurs, des tas d’inventions scientifiques ont été considérées comme magiques à l’époque de leur création. J’pense que les deux n’sont pas incompatibles, même plutôt qu’elles se complètent pas mal. 'Y a qu’à voir c’qui s’fait aujourd’hui avec les patients atteints du SIDA.


Biographie


  • Une enfance ordinaire

  • J’ai grandi à Manchester, un p’tit patelin paumé à quelque 260 km au nord-ouest de Londres. Non, en vrai, tu connais pas Manchester ? Les Smiths et les Stone Roses, ça t’dit rien ? … Oasis ? Dis-moi au moins qu’t’as entendu parler des Buzzcocks et de Joy Division…? … 'Fin bref, toujours est-il que j’suis née et ai grandi dans c’te ville dans les années 80. C’était pas tous les jours rose – Thatcher, les fermetures d’usines… tu vois l’tableau – mais on vivait quand même bien, ma mère, mon père et moi.

    Ma mère était instit’, comme sa mère avant elle et son grand-père encore avant. Niveau boulot, ça allait – 'y avait et 'y aura toujours des gosses à qui enseigner. Grâce à elle et ma grand-mère, j’ai su lire avant même d’entrer à l’école primaire. Ça m’allait bien, à moi, mais les profs avaient un peu d’mal à suivre. Comme souvent dans ces cas-là, on m’a fait sauter une classe. Pas deux, non, ç’aurait été d’trop, encore que j’aurais sans doute réussi à suivre. 'Faut dire qu’à la maison, j’lisais tout c’qui m’tombait sous la main et, sitôt finis mes premiers livres d’images, j’m’étais jetée sur l’Encyclopédie familiale, avant même les romans. C’est d’là qu’vient ma passion pour les sciences. D’là, mais aussi d’mon père.

    Lui, pour le coup, les réformes de Thatcher, ça l’a touché d’plein fouet. Il était ouvrier dans une fonderie, un univers fermé, tout gris et éclatant d’acier. C’est un excentrique, mon père : l’usine, c’était pas qu’son lieu d’travail, c’était là aussi qu’il imaginait ses histoires. Le soir, à l’heure d’me coucher, il s’asseyait près d’mon lit et m’racontait comment les robots s’étaient mis à nous remplacer, les humains, au travail. Les robots d’ses histoires, ainsi qu’les humains, c’étaient quand même pas les mêmes que ceux qui nous entourent aujourd’hui : pour lui, les robots n’étaient jamais apparus que pour soustraire les humains aux tâches les plus pénibles. Les humains, déchargés d’ces corvées, étaient ensuite partis s’occuper autrement, lire, s’amuser, s’interroger sur le monde et, parfois, réparer les robots.
    Quand il a été licencié, il a pris une année sabbatique pour écrire ses histoires. C’était pas la décision la plus facile à prendre, mais il avait b'soin d’temps pour réfléchir. Ensuite, il a proposé ses textes aux éditeurs. Personne n’en voulait, mais il désespérait pas. En parallèle, il avait pris un emploi d’gardien d’bureaux. Ça payait pas des masses, mais ça lui donnait des idées, toutes ces caméras qui tournaient 24h/24. J’te la fais courte, mais ses histoires ont fini par être publiées un jour. Après ça, not’ quotidien n’a pas changé : il travaillait toujours comme gardien, ma mère comme instit’, mais on s’achetait plus souvent d’nouveaux vêt’ments, et on avait installé un télescope dans l’grenier. Là, mon père et moi passions pas mal de soirs en été à r’garder les étoiles, ensemble. Aujourd’hui encore, ça nous arrive de faire ça, quand j’reviens les voir pour les vacances.

  • Ollivander et la baguette folle

  • L’été d’mes 11 ans, mon monde a basculé. Jusque-là donc, j’n’avais jamais connu que Manchester, la campagne galloise et, deux fois, les plages de Cornouailles. Je savais que les sorciers existaient : tout l’monde était au courant d’puis 1983. Après, c’était pas non plus le sujet le plus discuté à la maison ou l’école. Le chômage, bien plus que les sorciers, étaient au cœur des discussions. Enfin, j’dis ça mais, bien vite, il s’en est trouvé quelques-uns pour dire que s’ils étaient au chômage, ça n’était plus seulement qu’à cause des immigrés, mais aussi des sorciers. C’qu’il faut pas entendre… Toujours est-il que c’était là un sujet qu’on n’évoquait pas à la maison. Il m’était sans doute arrivé quelques expériences de magie, mais on n’les avait pas considérées comme telles à l’époque. Aussi, c’est très surpris qu’mes parents ont un jour ouvert la porte à la vieille McGo’.

    J’te fais pas un dessin, tu connais l’topo : "Votre fille est une sorcière, elle est inscrite à Poudlard," blabla-bla. En moins d’deux, on était sur l’Chemin de Traverse, à échanger nos livres contre des gallions. Tout est allé très vite, et ni mes parents ni moi n’avons eu l’temps d’nous ébahir.

    Passage obligé, nous nous sommes rendus chez Ollivander pour acheter une baguette. Là encore, j’t’épargne les détails, tu sais comment ça marche. Première baguette, deuxième baguette… comme ça jusqu’à la cinquième, à peu près. Ollivander commençait déjà à s’impatienter. Il m’a fourré dans les mains une baguette en bois de cornouiller et, à peine j’ai fait un moulinet du poignet qu’un serpent de fumée jaune s’en est échappé dans une déflagration sonore. Ça n’a pas eu l’air d’le surprendre et Ollivander m’a sorti un truc du genre : "La baguette t’a choisie, fais attention jeune fille, le cornouiller est capricieux," etcétéra. Et pour êt’ capricieux, il l’est l’bois de cornouiller !

    En première année, j’ai découvert que la seule – et j'dis bien la seule – manière de lui faire jeter un sort est de le lui d'mander en criant ! À l’époque, j’étais encore une gosse super timide, le genre à rougir dès qu’elle prend la parole en classe. Enfin, tu vois : petite avec son année d’avance, et qui sait tout sur tout ! En primaire et même après, j’te jure que t’apprends vite à rien dire en classe de peur d’te faire traiter d’intello… Toujours est-il que j’ai bien été obligée de surmonter c’te timidité et que, bon, même si j’continue encore à pas trop causer aux gens, j’ai plus trop d’problème par rapport à ça.

  • Hormones et loup-garou

  • T’es pas sans savoir qu’à la rentrée 93, Remus Lupin – Ordre du Phénix, loup-garou… tu situes ? – est d’venu prof de Défense contre les forces du Mal à Poudlard. Quel rapport avec ma vie, tu m’diras. Aucun, aucun rapport. Comme dans toutes les matières, j’excellais sans trop d’efforts et rapportais pas mal de points à ma maison. Bon, j’avoue, j’mettais peut-être un peu plus d’efforts dans ce cours que dans les autres. Mais ça… bon, allez, j’vais pas tergiverser plus longtemps : ça, c’était parce que j’étais amoureuse de Lupin. Tu peux t’moquer, hein, vas-y, 'te fais pas prier. 'Suis au-dessus d’ça maintenant. J’avais 13 ans et j’étais pas la seule dans la classe. Et puis, 'vaut mieux un mec comme Lupin que comme Lockhart, pas vrai ? … Et oui, j’ai pleuré quand j’ai appris qu’il était mort. Mais j’ai pleuré aussi pour tous les autres, eh ! 'Faut pas croire non plus, mais j’reste humaine sous mes dehors de punk !

  • Love of My Life (An Ode to Punk Rock)

  • 'Sûre qu’une chanson a dû être écrite à c’propos… Et si c’est pas l’cas, elle ne saurait tarder d’être écrite ! Plus sérieusement. J’écoutais pas d’musique durant les premières années d’ma vie. Enfin, si, mes parents avaient des vinyles, des cassettes et des CDs qu’ils passaient d’temps en temps, mais ça m’intéressait pas plus que ça. 'Pour ça qu’j’dis qu’j’écoutais pas d’musique. Toutefois, en 95, j’ai vraiment écouté pour la première fois d’la musique.
    À l’école, on avait eu pour l’bal de Noël les Bizarr’ Sisters. Tu penses, 'fallait bien les épater un peu les élèves de Beauxbâtons et Durmstrang ! Après, 'suis pas sûre que ça leur ait fait beaucoup d’effet. (rires) Pour ma part, j’étais plutôt circonspecte. C’était pas la première fois qu’j’entendais du rock de sorciers, mais pas loin. J’étais pas mal intriguée, et m’suis mise à creuser l’sujet. Par chance, j’pouvais compter sur un pote, cinquième année à Poufsouffle et incollable sur tous les groupes un peu rock. Très vite, il m’a fait découvrir des trucs qui passaient pas à la radio, des p’tits groupes qui jouaient comme les Moldus d’la fin des années 70. Viviane et les Kelpys, Gobelin Sous Acides… ce genre de trucs. 'Sais pas pourquoi, mais j’étais conquise.

    De retour chez mes parents, j’me suis mise à r’garder du côté de c’que les Moldus avaient fait dans les années 70 donc. Et là, merveille ! J’ai découvert que mon père avait suivi ça de très près, qu’il avait toute une collection d’albums punk rock ! Clash, les Buzzcocks, Siouxsie et les Banshees – une Cracmolle avec un nom pareil –, les Slits, les Only Ones… en vrai, j’vais m’arrêter parce qu’j’pourrais te soûler avec ça encore longtemps ! Mais tu vois quoi. Conquise que j’te dis. D’ailleurs, mes parents ont pas mis long à s’en apercevoir : les cheveux courts, les habits noirs, ça date de là. Les sorties le soir aussi, tiens.

  • L’Année des Ténèbres (1997–98)

  • Ouhla, tu veux vraiment plomber l’ambiance, toi. Bon. Durant ma sixième année, il était dev’nu assez clair qu’Harry Potter et Dumbledore ne mentaient pas, n’avaient pas menti, et ce quoi qu’en dise le Ministère de la Magie. J’avais p’têt fait l’autruche pendant plusieurs mois, mais j’étais pas idiote au point d’pas comprendre que si retour de Celui-dont… – Voldemort 'y avait, une Née-Moldue comme moi n’était plus en sécurité, même à Poudlard. J’avais encore en mémoire les évènements de 92, la Chambre des secrets, tout ça. Sans rien trop expliquer à mes parents, on a donc préparé avec deux potes – dont l’mec de Poufsouffle, qui v’nait juste de passer ses ASPICs – "une année d’études à l’étranger". Bien sûr, c’était complètement bidon : j’ai rien étudié cette année-là, ou pas dans une classe en tout cas, et mes parents ont vite compris les vraies raisons d’mon départ en France, ne s’rait-ce qu’en écoutant les infos.

    Ainsi, on est partis toutes les trois, deux filles et un mec, pour la France, la Bretagne. On logeait chez la grand-mère de ma pote Morgan, une Sang-pur qui n’craignait rien et retournerait donc à Poudlard à la rentrée. La grand-mère était adorable, du genre à t’faire des gâteaux tous les deux jours et à t’servir de la camomille quand tu t’réveilles au milieu d’la nuit. En y repensant, c’était quand même très bizarre qu’elle soit toujours debout quand j’me réveillais la nuit, à n’importe quelle heure. Enfin, passons.

    Après deux ou trois mois passés sur les plages du Finistère nord, plus rar’ment dans la lande, on commençait à s’lasser. Cependant, c’est pas comme on pouvait rev’nir. On écoutait parfois la radio pirate et, franchement, on était bien mieux d’ce côté-là d’la Manche. On s’est donc occupés comme on a pu, en apprenant l’français, en s’exerçant aux sortilèges dans l’jardin, en allant boire au pub… On a un peu visité la région aussi, on est montés jusqu’à Rennes pour un concert de… Daho, j’crois ? Et Brocéliande sinon, 'y avait là un festival de punk avec pas mal de groupes locaux, des sorciers comme des moldus.

    Quand on a appris pour la Bataille de Poudlard, j’ai dû r’tenir ma pote de prend’ la mer et d’aller s’faire tuer là-bas. On est restés deux mois supplémentaires dans not’ retraite bretonne, puis on s’est dit que les choses s’étaient tassées et qu’on pouvait rev’nir. Sans doute pas l’genre d’attitude qui t’rend populaire, mais celle qui t’permet d’rester en vie.

  • Premiers pas à Atlantis…

  • J’ai repris mes études et passé mes ASPICs sitôt rentrée, tu t’doutes. C’que j’ai préparé, j’en suis pas sûre moi-même. Flitwick avait bien essayé d’me faire ligne c’te brochure sur les métiers, en cinquième année. Mais bon, c’était sans aucun plan d’av’nir que j’avais choisi de continuer à étudier les Sortilèges, la Métamorphose, l’Astronomie, la DCFM, la Divination, l’Étude des Moldus et la Botanique. Je crois. Une fois encore, j’ai décroché d’excellentes notes dans les différentes matières que j’passais. Mais pour quoi faire, aucune idée. C’est un peu par hasard qu’j’ai choisi d’aller à l’UPA. Je m’voyais mal déjà travailler et, comme j’l’ai déjà dit, le Parcours Astronomie et Divination avait l'air de laisser pas mal d’temps libre aux étudiants qu'allaient l'suivre : tout c’que j’désirais. En plus, mes parents n’y voyaient aucun problème, sachant qu’il est normal et commun pour une Britannique de poursuivre après le lycée. 'Fin, pas dans tous les milieux, mais dans l’mien du moins, c’était évident.

    'Suis arrivée à Atlantis un mois avant la rentrée, début août, l’temps d’trouver un logement, etcétéra. Même après un an passé dans l'coin, j’peux encore seul'ment t'dire que mes études me conviennent et qu’la scène culturelle est un peu vide, mais présente. Autrement… mis à part le fait que j’risque d’décéder avant d’avoir mon diplôme, les poumons enfumés, j’imagine que j’n’ai rien à r’dire contre c’te ville.



À propos du joueur...
Prénom ou pseudo : Feutre
Âge : 21 ans
Célébrité sur votre avatar : Erika Linder
De quelle manière avez-vous trouvé le forum ? Je cherchais à faire du RP, un ami m’a parlé de ce forum et me voilà.
Avez-vous lu le topic dédié aux nouveaux joueurs (ici) ? Yup, et plutôt deux fois qu’une.

Signature du Règlement
Pour connaître les règles du forum, pour les respecter et ainsi pour vous garantir une bonne expérience de jeu avec nous, nous vous demandons de lire le règlement en suivant ce lien et d'inscrire ici votre engagement à le suivre.
Je m'engage à suivre le règlement de Catharsis et à accepter les conséquences qui résulteront du non-respect de ce dernier, s'il y a lieu. J'inscrirai ici mon pseudo pour prouver cet engagement :
Maggie Susan Thompson
Grace HamiltonGrace Hamilton
Moldu
Moldu
http://www.catharsis-rpg.com/t1344-grace-hamilton-here-s-to-the-Messages : 861 Points : 476
Pseudo : Flow
Avatar : Katharine McPhee
Crédits : avatar : yourdesigndiary (bazzart) ; signature : Rogers (PRD)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidences du centre-ville
Patronus: Si elle pouvait en former un, ce serait un chinchilla.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Maggie S. Thompson – Future Is Now   Dim 15 Juil - 17:35

Bienvenue parmi nous ici aussi du coup ! Pineapple Promis, dès que j'ai 5min je lis ta fiche, qu'on se concocte des liens pas piqués des hannetons avec au moins l'un de mes personnages ! Coeur


Rewrite the stars
Invitéavatar
Invité
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Maggie S. Thompson – Future Is Now   Dim 15 Juil - 18:11

La bienvenue à twé ! Supplice
Siobhan KvelgenSiobhan Kvelgen
Professeur
Professeur
En ligne
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 1008 Points : 271
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Maggie S. Thompson – Future Is Now   Dim 15 Juil - 19:27

Bienvenue à toi petite feutre Supplice



 
Seiðkona
Slipp ingen in, la ingen se, slik er plikten, jeg er jo født til det Cattle die, kinsmen die, you yourself will also die. I know one that never dies : the reputation of those who died.

Vassili A. SterenkoVassili A. Sterenko
Étudiant Moldu
Étudiant Moldu
http://www.catharsis-rpg.com/t1721-vassili-aleksandrovitch-stereMessages : 72 Points : 129
Pseudo : Sevy
Avatar : Serguei Sergueievitch Bodrov
Crédits : Listal
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Maggie S. Thompson – Future Is Now   Lun 16 Juil - 4:05

"un ami m’a parlé de ce forum et me voilà."

Huehuehuehuehueh Banana

Bienvenue Miss Maggie Brille
Invitéavatar
Invité
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Maggie S. Thompson – Future Is Now   Lun 16 Juil - 5:41

Bienvenue par ici Coeur
Le ton de ta fiche est super intéressant, j'ai hâte de voir ce que ça va donner en RP !
Invitéavatar
Invité
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Maggie S. Thompson – Future Is Now   Lun 16 Juil - 5:57

Bienvenue sur Cath Feutre ! Coeur 3
Maggie S. ThompsonMaggie S. Thompson
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1880-maggie-s-thompsonMessages : 27 Points : 129
Pseudo : Feutre
Avatar : Erika Linder
Crédits : Gr0a-n (Pinterest)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Faubourgs
Patronus: Loutre
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Maggie S. Thompson – Future Is Now   Lun 16 Juil - 7:38

Salut et merci tout le monde ! Blush
Milo PierceMilo Pierce
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t799-milo-x-there-are-no-misMessages : 306 Points : 224
Pseudo : Marinc / Mymy
Avatar : Zachary Levi
Crédits : cranberry
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis, demeure résidentielle.
Patronus: Requin-Baleine
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Maggie S. Thompson – Future Is Now   Lun 16 Juil - 8:02

BIENVENUE MA JOLIE Heart


 
I tell people, "You can do this." And they write back and say, "You were right. I can do this. And now I believe I can do anything."
Siobhan KvelgenSiobhan Kvelgen
Professeur
Professeur
En ligne
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 1008 Points : 271
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Maggie S. Thompson – Future Is Now   Lun 16 Juil - 8:34




 
Seiðkona
Slipp ingen in, la ingen se, slik er plikten, jeg er jo født til det Cattle die, kinsmen die, you yourself will also die. I know one that never dies : the reputation of those who died.

Léandre RosierLéandre Rosier
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t25-leandre-rosier-la-haine-Messages : 2508 Points : 931
Pseudo : Bruleciel
Avatar : Gaspard Freak Ulliel
Crédits : Melody (avatar), Ariane (signature)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Entre le manoir Rosier en Ecosse et la Roseraie en Angleterre.
Patronus: Un Lion. Avec ses bons et ses mauvais côtés.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Maggie S. Thompson – Future Is Now   Lun 16 Juil - 9:16

Ohyeah, bienvenue Cerise Coeur 2



Controverses

Spoiler:
 
Invitéavatar
Invité
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Maggie S. Thompson – Future Is Now   Lun 16 Juil - 19:32

J'adore ta fiche, c'est le parfait mélange entre humour et belle écriture ! A bientôt pour un lien ♥️♥️♥️

PS : ELLES SONT TOUTES LES DEUX APOLITIQUES ♥️ Brille Supplice
Poppy IrvinePoppy Irvine
StaffÉtudiant Sorcier
StaffÉtudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t356-poppy-who-in-the-world-Messages : 2354 Points : 263
Pseudo : Callipyge
Avatar : Lily-Rose Depp
Crédits : Avatar : Melo | Signature : EXORDIUM.
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidence Universitaire des Faubourgs, Bat. 3
Patronus: Un écureuil roux ; elle a longtemps eu un petit singe Capucin, qui était le patronus de Tomás qu'elle avait accaparé, mais elle a enfin retrouvé le sien.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Maggie S. Thompson – Future Is Now   Mar 17 Juil - 5:28

Bienvenue sur le forum Brille
Je vais aller dévorer cette fiche qui promet Huhu Amuse-toi bien parmi nous !



KEEP YOUR TEMPER
Poppy glousse en #FF3333

 
Rafe W. EverettRafe W. Everett
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1845-rafe-w-everettMessages : 78 Points : 131
Pseudo : Oror
Avatar : Tom Hiddleston
Crédits : teardrop - Dvaelin - tumblr
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Les salines
Patronus: Un Ratel ; un peu hargneux mais adorable
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Maggie S. Thompson – Future Is Now   Mar 17 Juil - 5:30

Bienvenue à toi !
Elle part plus que bien cette demoiselle ! Hâte de la voir dans la place ! ^^


Rafe
I'm not the only traveler,
who has not repaid his debt...
Maggie S. ThompsonMaggie S. Thompson
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1880-maggie-s-thompsonMessages : 27 Points : 129
Pseudo : Feutre
Avatar : Erika Linder
Crédits : Gr0a-n (Pinterest)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Faubourgs
Patronus: Loutre
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Maggie S. Thompson – Future Is Now   Mar 17 Juil - 5:55

Bonjour aux personnes que j'ai pas encore saluées !! J'ai moi aussi très hâte d'écrire et de rencontrer vos personnages Innocent (Encore qu'Miss Maggie n'serait sans doute pas d'cet avis !  Huhu )
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Maggie S. Thompson – Future Is Now   

 
Maggie S. Thompson – Future Is Now
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» kimitori, la future mangaka
» Haiti must decide Haiti's future
» Top50 des meilleurs prospects 2008-2009 selon Hockey Future!!
» [M] ▲ ALEXANDER SKARSGARD - The past screams louder than the future. The future is mute, but it’s not deaf.
» [F] Maggie Q (négociable) - Indépendants

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: