Tattoos ... are the stories in your heart, written on your skin. | PV Mini

Milo Pierceavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t799-milo-x-there-are-no-misMessages : 293 Points : 40
Pseudo : Marinc / Mymy
Avatar : Zachary Levi
Crédits : cranberry
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis, demeure résidentielle.
Patronus: Requin-Baleine
Informations supplémentaires:
Sujet: Tattoos ... are the stories in your heart, written on your skin. | PV Mini | Lun 11 Juin - 16:15


► Cactus Banana Tattoo - Début janvier
Tattoos are the stories in your heart
Mini & Milo
Il avait laissé la boutique à Irvin et son vendeur fraîchement embauché pour la matinée. Il leur faisait confiance pour gérer l’arrivage frais de produits et pour le classement. Ils feraient l’inventaire dans la semaine. Il savait qu’avec Irvin sa boutique ne risquait rien – ou presque. Milo ne s’absentait pas pour des révisions de balai à domicile cette fois-ci. Il avait rendez vous dans une petite boutique à Atlantis, le Cactus Banana Tattoo. Il avait pris rendez vous il y a quelques mois, la jeune femme en charge semblant avoir pas mal de demande. Il avait apprécié son coup de crayon et il aimait l’idée d’avoir un tatouage vivant… Ça faisait quelque temps qu’il pensait se faire un tatouage sur la jambe, pas besoin de préciser laquelle il ne lui en restait qu’une. Il avait longtemps réfléchi à ce qu’il voulait faire et au final, il avait décidé de se faire un requin-baleine, son super patronus beaucoup trop grand.

Il se souvenait de la première fois qu’il avait jeté le sortilège et que l’animal en était sorti. C’était une surprise générale à l’époque, peu de gens avaient des patronus aussi encombrant que le sien. Heureusement que la salle dans laquelle ils s’exerçaient à Poudlard était suffisamment grande, sinon la bestiole aurait probablement éclipsé toutes les autres. C’était avec amusement qu’il racontait cette anecdote qui datait maintenant de quelques années. Si au début il avait beaucoup ris de son Patronus, il s’en était surtout beaucoup attaché et s’était renseigné sur sa signification. Il n’avait pas trouvé beaucoup de documents sur la question, mais le requin s’avérait souvent associé à la survie – ça l’avait fait rire jaune quand il s’en était rendu compte, vu ceux par quoi il était passé. La baleine s’associer beaucoup plus à l’ouïe -là aussi il avait ris jaune en pensant à Irvin, à l’écoute des autres, elle apporterait aussi une clarté émotionnelle selon certains mythes. C’était très intéressant, mais toutes les infos qu’il trouvait se recouper et il avait du mal à visualiser ce qu’il en était vraiment. Dans tous les cas, c’était son attachement à cet animal qui avait décidé qu’il se la tatouerait sur la jambe.

Il en avait parlé avec la tatoueuse, ayant ramené des références de style qui lui plaisait, de l’idée qu’il se faisait. Et elle avait accepté le projet ! Ils avaient pris rendez vous pour Janvier et c’était ainsi qu’il s’était retrouvé ce matin bien précis, devant la boutique de la jeune femme.

Il mentirait s’il disait qu’il n’était pas un peu impatient. Il souffla un grand coup, un peu stressé tout de même et poussa la porte de la boutique, se dirigeant vers le comptoir et attendant la jeune femme. Il en profita pour feuilleter l’un des books de flashs à disposition, tranquillement. Plus les secondes passaient, plus il sentait sa jambe – la valide, s’agiter nerveusement. Il posa sa main sur sa cuisse pour en calmer les tremblements. Ça allait très bien se passer, c’était une tatoueuse très gentille, il avait déjà vu certains de ses projets, c’était très joli… À part les aiguilles, il n’avait aucune inquiétude à se faire… Mais malgré tout cela, il lui restait un peu d’appréhension.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne




 
I tell people, "You can do this." And they write back and say, "You were right. I can do this. And now I believe I can do anything."
S. "Mini" Constantineavatar
• Moldu •
http://www.catharsis-rpg.com/t1068-mini-i-ain-t-afraid-of-no-ghoMessages : 38 Points : 0
Pseudo : Angie
Avatar : Ashley Moore
Crédits : KORDEISM & endlesslove
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Centre-ville d'Atlantis, au dessus du Cactus Banana Tattoo
Patronus: Aucun
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Tattoos ... are the stories in your heart, written on your skin. | PV Mini | Dim 1 Juil - 7:41



Courant à moitié dans son atelier, Mini tentait de ranger un peu en ramassant les feuilles volantes qui s’étaient éparpillées partout dans la pièce – si quelqu’un était entré à ce moment-là, il n’aurait pas été difficile de lui faire croire qu’une mini-tornade s’était produite.

La vérité était autre, pourtant : à 4h57, soit presque deux heures avant le réveil de Mini, son chat Pikachu avait décidé qu’elle avait assez dormi et s’était assis sur son visage pour signifier à quel point elle le négligeait cruellement. Lorsqu’elle s’était enfin éveillée, suffoquant et tentant de ne pas mourir étouffée, il s’était échappé du lit en feulant : apparemment, se faire éjecter du visage de Mini parce que celle-ci s’était redressée brutalement n’était pas agréable.

Pestant, Mini s’était résolue à se lever, sachant qu’à présent que son cerveau s’était mis en route il lui serait impossible de l’éteindre avant le soir. Après s’être douchée, elle s’était préparé un petit déjeuner et une tasse de thé et était descendue dans son salon de tatouage, suivie de près par son chat. Alors que Pikachu allait se percher sur son fauteuil préféré, Mini s’était assise à a table de travail, et avait commencé à dessiner les motifs qui lui étaient venus alors qu’elle versait son lait dans ses céréales. La bouche pleine d’Oreo O’s, elle tendit le bras pour allumer la radio qui trônait sur une étagère près d’elle, et secouait machinalement la tête au son du dernier Celestina Warbeck.

Vers huit heures, elle posa finalement son crayon, et remonta dans son appartement pour s’habiller correctement et attacher la masse indomptable qu’était ses cheveux en un chignon serré pour être certaine qu’elle ne serait pas dérangée pendant la journée. Elle avait un tatouage important de prévu, ce jour-là : son client s’appelait Milo, était plutôt gentil, et elle avait beaucoup travaillé sur son motif. C’était quelque chose d’important, un Patronus, et elle tenait à lui faire justice. Après sa rencontre avec l’automatier, elle s’était beaucoup renseignée sur le sujet, et elle se demandait parfois quelle forme le sien prendrait – tous les tests de personnalité qu’elle avait pris avaient indiqué un dauphin, une licorne ou une tigresse. La demande de Milo lui avait beaucoup parlé, et elle l’avait accepté sans vraiment y réfléchir à deux fois. La pression était montée graduellement, sans qu’elle s’en rende véritablement compte : et si elle ratait quelque chose d’aussi important et personnel ? Tous les tatouages l’étaient, d’une certaine façon… mais un Patronus l’était bien plus.

Elle s’était donc mise à ordonner frénétiquement son atelier, tentant d’apaiser l’inquiétude qui avait commencé à naître en elle. Le client allait probablement être stressé, et il était hors de question qu’elle lui transmette son anxiété. Finalement, lorsque tous les cactus avaient retrouvé leur place, lorsque toutes ses feuilles avaient été enfermées dans des pochettes et que les traces sombres du thé qu’elle avait renversé un peu partout avait été effacée, elle s’assit dans son fauteuil préféré et contempla son œuvre. Mini n’avait aucune façon de le savoir, bien sûr, mais son atelier ressemblait beaucoup à la salle commune de Poufsouffle : tout en douceur, avec des meubles en bois et des plantes un peu partout. La salle où elle tatouait était bien différente : elle était propre, nette, stérilisée comme il le fallait et sans aucune décoration superflue.

A neuf heures, elle sortit de son atelier pour aller accueillir Milo, ses croquis et ses stencils sous le bras – sa panique s’était apaisée, et elle se sentait prête.

« Bonjour ! » lança-t-elle joyeusement. « Comment ça va aujourd’hui ? Vous voulez boire quelque chose ? »

Il avait l’air d’être à deux doigts de vomir. Le calmer était la première étape. Ensuite, elle tatouerait.



▵ pillow fort architect ▵
Milo Pierceavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t799-milo-x-there-are-no-misMessages : 293 Points : 40
Pseudo : Marinc / Mymy
Avatar : Zachary Levi
Crédits : cranberry
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis, demeure résidentielle.
Patronus: Requin-Baleine
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Tattoos ... are the stories in your heart, written on your skin. | PV Mini | Mar 3 Juil - 18:21


► Cactus Banana Tattoo - Début janvier
Tattoos are the stories in your heart
Mini & Milo
Milo se perdait dans les dessins de la jeune tatoueuse, c’était une manière pour lui de se rassurer et de se calmer : voir défiler les croquis avait un certain côté apaisant et en attendant la jeune femme, c’était probablement la meilleure chose à faire. Il essayait de repenser dans le même temps à ses prochaines commandes de balai, il aurait probablement quelques jours de calme avant de reprendre activement son travail, C’était mieux ainsi. Il savait qu’il aurait probablement des articles retournés, ou des balais à réviser ou à régler pour leurs nouveaux propriétaires. Il eut un sursaut quand il vit arriver Mini dans son champs de vision et sa voix le ramena à la réalité. C’était le moment. Il n’allait pas reculer ça non. Ce n’était pas une petite aiguille qui allait lui faire peur … Si ?… Non… Où peut-être ? …

Il sourit à la jeune femme et hoche la tête. « Bonjour ! » Il prend une grande respiration, avant de rire légèrement jaune. « Un peu stressé, j’avoue tout.» Il sent presque ses épaules se tendre et se détendre, les nœuds les parcourant presque douloureusement. Dieu merci sa petite amie était kiné. Il n’aurait jamais cru bénir les dieux d’avoir une Kinésithérapeute en tant que moitié. C’était presque surréaliste quand on connaissait sa phobie à s’approcher du corps médical. Il reprit avec un sourire. « Je veux bien un café si vous avez. » Il était plus thé d’habitude, mais il avait plus besoin de se donner un énergisant qu’un calmant à cet instant-là. Et puis il était à moitié Italien bon sang, la moitié de son sang était composée de café – l’autre de sucre à cause de son côté américain. Il souffla un bon coup, regardant ce qu’elle avait dans la main avant de frotter les siennes l’une contre l’autre en un geste machinal d’artisan prêt à se mettre au travail.

« Alors, ça se passe comment ? » Est ce que ça avait vocation à essayer de le calmer : probablement. Ce n’était pas non plus comme s’il ne savait pas réellement ce qui allait se passer. Fin elle allait lui caler de l’encre sous la peau, son corps allait crier à l’aide, et après, il se calmerait. Mais malgré tout, il lui avait quand même posé la question. Sûrement une façon pour lui de se rassurer et se dire qu’au final ce n’était pas grand-chose : rien de plus qu’une mutilation volontaire sur le canevas encore vierge que représentait sa peau. Si on ne considérait pas sa jambe manquante comme une mutilation de base, pas très volontaire certes, mais .. Une mutilation quand même.

Au moins y avait aucun risque qu’elle se trompe de quel mollet tatoué, elle avait quasiment pas de choix. Il dénoua rapidement ses épaules en regardant la jeune femme. Il avait l’impression qu’une éternité était en train de se passer et que le temps commençait sérieusement à ralentir.

#ff3333
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne




 
I tell people, "You can do this." And they write back and say, "You were right. I can do this. And now I believe I can do anything."
S. "Mini" Constantineavatar
• Moldu •
http://www.catharsis-rpg.com/t1068-mini-i-ain-t-afraid-of-no-ghoMessages : 38 Points : 0
Pseudo : Angie
Avatar : Ashley Moore
Crédits : KORDEISM & endlesslove
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Centre-ville d'Atlantis, au dessus du Cactus Banana Tattoo
Patronus: Aucun
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Tattoos ... are the stories in your heart, written on your skin. | PV Mini | Mar 18 Sep - 15:24



Il exhalait le stress et l’angoisse. Mini s’efforça de ne pas l’éponger, de ne pas laisser ses sentiments transpercer sa peau et s’infiltrer dans ses os ; s’ils transperçaient sa barrière, elle allait mettre la journée à s’en remettre, à parvenir à s’en débarrasser. Cela allait éveiller ses propres angoisses, et, comme les monstres qui se tapissaient sous le lit, elles étaient de ce qu’il fallait ignorer, laisser tranquillement dormir.

« Pas de quoi stresser ! » fit-elle, souriante. « Tout va très bien se passer, ne vous inquiétez pas. » Mini pouvait compter les séances qui s’étaient mal passées avec des clients sur les doigts d’une main, et elle ne comptait pas rajouter un doigt ce jour-là. « Oui, bien sûr ! Je reviens dans un instant. »

Elle déposa précautionneusement ses affaires sur le comptoir en bois et ouvrit la porte vers son atelier. La refermant précipitamment pour éviter que Pikachu n’aille promener sa truffe curieuse un peu partout dans le salon, elle fit couler un café à la machine à expresso qui trônait sur un coin de son bureau, partiellement recouverte par le lierre qui tombait du pot à fleur suspendu juste au-dessus.

« Et voici » fit-elle en tendant la tasse à Milo, quelques minutes plus tard. « Attention, c’est chaud. Suivez-moi, je vais tout vous expliquer – vous allez voir, c’est pas bien compliqué. »

Elle le guida vers la salle dans laquelle elle tatouait à proprement parler, et le fit s’asseoir dans la chaise or et blanc qui trônait au centre de la petite pièce. Contrairement au reste du salon, y avait peu de décorations – une affiche des Bizarr’ Sisters, encadrée, était pendue au mur, juste à côté d’un poster de Destiny’s Child.

« Alors » commença-t-elle en exhibant son stencil. « Tout d’abord, je vais aseptiser votre peau, et ensuite décalquer le motif. Je vais commencer par tatouer les contours, et ensuite je remplirai. »

Le motif lui avait demandé beaucoup de travail – c’était la première fois qu’elle tatouait un requin-baleine, et elle en était plutôt fière, il fallait l’admettre. Elle ne pouvait jamais véritablement être certaine de comment il allait s’animer ; l’inventeur des machines lui avait parlé « d’intentions », et c’est pour cela qu’elle tentait d’être le plus sereine possible, de bien cerner l’émotion que ses clients voulaient insuffler à leur tatouage.

« Si jamais vous avez top mal, ou si vous êtes fatigué, n’hésitez pas à me demander une pause » continua-t-elle, le regard sérieux. « Ce n’est pas un problème du tout. »

Tatouer était un rite, et il y avait des conditions ; la douleur en était une, la plupart du temps. Certaines personnes y étaient moins sensibles que d’autres, mais la sensation demeurait. Mini ne la connaissait pas personnellement, car elle ne l’avait pas encore expérimentée elle-même – en revanche, elle avait tatoué suffisamment de personnes différentes pour pouvoir se la représenter.

« Okay, si ça vous va, on va commencer ? Pas d’alcool, de drogues ou d’aspirine dans les dernières vingt-quatre heures ? »

Manquerait plus qu’il se vide de son sang sur sa table.




▵ pillow fort architect ▵
Milo Pierceavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t799-milo-x-there-are-no-misMessages : 293 Points : 40
Pseudo : Marinc / Mymy
Avatar : Zachary Levi
Crédits : cranberry
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis, demeure résidentielle.
Patronus: Requin-Baleine
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Tattoos ... are the stories in your heart, written on your skin. | PV Mini | Ven 9 Nov - 16:55


► Cactus Banana Tattoo - Début janvier
Tattoos are the stories in your heart
Mini & Milo
Le géant l’écoutait attentivement tandis qu’elle tentait de le rassurer, disparaissant bientôt dans son atelier. Ses doigts jouaient un peu nerveusement, mais ils ne tardèrent pas à trouver une occupation avec la tasse de café qu’elle lui ramena. Il y trempa les lèvres en écoutant la jeune femme, manquant se brûler malgré ses recommandations – stupide hobbit joufflu qu’il était. Il acquiesça doucement, hochant la tête à ses dires. Ça n’avait pas l’air si terrible la façon dont elle lui décrivait. Il avait survécu à une amputation, ce n'était pas un tatouage qui allait lui faire peur, tout de même ? Il pouvaient à présent sentir la chaleur du café se propager dans son corps, la caféine courant le long de ses veines et d’une façon étrange, ses épaules se détendirent légèrement. « D’accord ! »

Il la suivit jusque dans son atelier, posant sa veste sur le porte manteau à l’entrée avant de s’asseoir dans le fauteuil qui lui semblait bien confortable.Malgré tout, il s’attendait presque à ce que des liens magiques le retienne dessus. C’était parti pour la torture, n’est ce pas ? Mais c’était une torture cool : il allait avoir un super tatouage, il faisait confiance à la tatoueuse pour ça. Il sourit de toutes ses dents à la jeune femme. « Rien bu, rien ingurgiter de suspect, c’est promis ! » Il pose la tasse de café vidée sur le côté, avant de se baisser dans le siège pour remonter son pantalon. L’avantage de porter des prothèses ? Il portait toujours du large en terme de taille, ça ne le changeait pas de d’habitude. Dans le même temps, il décale légèrement sa prothèse pour bien la caler dans le fauteuil.

Et bien sûr sa connerie n’ayant aucune limite – tout comme son taux de stress – Il finit par en sortir une plus grosse que lui. « Au moins, vous pouvez pas vous tromper de jambe. » Il eut un rire. C’était con, vraiment con. Il se détestait déjà d’avoir fait cette blague. C’était fou l’influence du stress sur ce qu’il pouvait déblatérer comme inepties.

Il passa une main sur son visage. « Par Merlin. Désolé. » Il sourit un peu bêtement en fronçant du nez. « J’ai tendance à sortir beaucoup de connerie quand j’suis stressé, navré. » C’était du Milo tout craché. Ce n’était clairement pas nouveau le concernant – c’était pas comme ci il avait faillis faire capoter son premier rendez-vous avec Grace avec ses blagues de mauvais goût – Mais la majorité des gens avaient tendance à ne pas savoir comment réagir face à ses blagues d’unijambiste.

Il regarde la jeune femme s’affairer autour de lui, préparant son matériel, et il n’osait rien dire de plus, la laissant pour le moment se … Concentre sur sa mission.

#ff3333
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne




 
I tell people, "You can do this." And they write back and say, "You were right. I can do this. And now I believe I can do anything."
Contenu sponsorisé
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Tattoos ... are the stories in your heart, written on your skin. | PV Mini | 
Tattoos ... are the stories in your heart, written on your skin. | PV Mini
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» California Stories
» The way of the heart.
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)
» Stories FM
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: