Summer memory - Eden & Siobhan (+18)

Siobhan Kvelgenavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 876 Points : 0
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations supplémentaires:
Sujet: Summer memory - Eden & Siobhan (+18) | Mar 22 Mai - 20:20


Summer memory

C
ela faisait bien une heure que les derniers cours de la journée avaient été donnés, que les salles de classe s'étaient vidées et que les élèves étaient partis décompresser au soleil, profitant de ce merveilleux après-midi d'été. Siobhan n'avait pas été différente du reste de ses camarades et, dès la fin des cours, elle avait quitté le château comme une ombre pour aller passer un peu de temps à Pré-au-lard, histoire de boire une bière, d'acheter quelque chose à manger et de revenir pour aller se prélasser dans un bain bien chaud. Elle avait un plan bien précis de la soirée en tête, souhaitant se détendre et passer un bon moment. Après sa petite balade c'est donc avec un panier de fruit rouge, deux bières dans le sang et deux autres dans sa sacoche à extension indétectable qu'elle était retournée à Poudlard, filant dans les dortoirs récupérer des affaires propres avant de se diriger vers la salle de bain des préfets tout en mangeant quelque fraises sur le chemin.

La scandinave n'était pas une très grande fan de l'eau et des bains en général, pourtant l'accès à cette salle avait été l'un des privilèges de son rang qu'elle avait le plus aimé durant ses années au collège, et il n'avait pas été rare au cours de ces mêmes années qu'elle vienne s'y détendre, seule ou avec Aldabella. Elles y passaient parfois des heures lorsque leur emploi du temps le permettait. Pour la blonde il s'agissait d'un lieu dans lequel elle pouvait se détendre, loin du tumulte des cours et de ses obligations de préfète, souvent avant de commencer ses rondes. Elle pouvait s'accorder une bonne heure, parfois moins, parfois plus, comme aujourd'hui, car avec la fin de l'année rimait plus de liberté pour les élèves et un certain laxisme de la part de beaucoup de préfets ; dont elle. Elle mettait continuellement beaucoup de bonne volonté dans son travail, au point où il était impossible de trouver à redire sur son comportement, aussi pouvait-elle se permettre de se relâcher un peu plus maintenant que l'année touchait à sa fin, n'étant pas de celles qui tenaient la bride jusqu'au dernier jour. Pour autant elle restait malgré tout vigilante car fin d'année ne devait pas rimer avec anarchie. Il fallait trouver un juste milieu, et puis, de toute manière, les préfets de sa génération et des précédentes formaient une sorte d'équipe particulièrement efficace qui parvenait à gérer les élèves avec facilité, son absence pour une heure n'était donc pas bien grave. En sortant du bain elle prendrait le relais dans les couloirs et la personne en charge de la surveillance jusqu'à ce moment là irait se détendre.

Elle avait ressenti en foulant les pierres centenaires du château sur le chemin qui la menait à la salle de bain comme une sorte de nostalgie, de petit pincement au coeur alors que lui revenaient une dizaine de souvenirs à l'esprit, de toutes ces fois qu'elle avait parcouru le château avec insouciance, avec ses yeux d'adolescente mais aussi d'enfant quand pour la première fois, à onze ans, elle avait visité ce lieu magique et avait commencé à y étudier. Elle s'était aussi souvenue de ces amitiés qu'elle avait tissée, de ces bêtises qu'elle avait faite et de toutes ces choses dont elle était fière. Bientôt tout cela ne serait plus qu'un souvenir, car bientôt elle quitterait définitivement les murs de Poudlard pour se consacrer à sa formation pour intégrer la brigade des Aurors. Car bientôt elle ne serait plus une adolescente, ce temps là était révolu. Et si elle voulait être totalement honnête elle aurait avoué que, au-delà de la joie et de la hâte qu'elle éprouvait à passer à autre chose, il y avait une énorme nostalgie et une envie de revivre tout ce qu'elle avait vécu, parce que ces années au château avaient été magique.

Ses pas la menèrent finalement jusqu'à la salle de bain des préfets, et elle y entra et ferma la porte à clé. Les lumières de l'après-midi déclinant filtraient à travers les immenses fenêtres gothique et baignaient la pièce d'une couleur dorée et chaude particulièrement agréable, reposante, tandis que l'architecture ajoutait à cette scène des plus relaxante et hors du temps. Le simple fait de se tenir ici permettait à la scandinave de se détendre. Avançant vers les robinets elle sortit sa baguette pour d'un coup de cette dernière les ouvrir, remplissant ainsi la gigantesque baignoire. Elle déposa ensuite sa sacoche et son panier de fruit sur le bord, tout comme ses affaires de rechange, et contrôla la température de l'eau. Elle rajouta d'ailleurs une bonne dose de gel douche moldu senteur cerise & vanille histoire d'avoir une certaine quantité de mousse puis, lorsque le niveau fut convenable, la druidesse se déshabilla totalement et, lentement, entra dans l'eau à température idéale, posant sa baguette sur le rebord juste à côté par habitude.

Elle ferma les yeux et se laissa ainsi porter, se relaxant.
 
code by bat'phanie




Seiðkona
Kvervandi Liv av kvar ein død, død av kvart eit liv. Hjulet syng om ringar, ikkje linjar | Life from every death, death from every life. The wheel sings of rings, not lines.

Eden M. Ivyavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t1513-eden-mia-ivy-revenante#36053Messages : 383 Points : 10
Pseudo : Marie la pas jolie.
Avatar : Candice Accola
Crédits : Bazzart
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Southampton / Atlantis
Patronus: Inconnu - Pas assez puissante
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Summer memory - Eden & Siobhan (+18) | Sam 26 Mai - 17:59
Summer Memory

feat. Siobhan Kvelgen & Eden Ivy



La douceur de l’été apprivoisait la quantité d’élèves qui ne tardait pas à s’exiler près du Lac ou à travers les buissons du Parc. Eden quand à elle, avait préféré commencer le programme de l’année prochaine. Étant donné qu’elle n’accorderait que le temps minimum pour les devoirs de sa sixième année, elle s’était adonnée avec curiosité aux programmes de Potions et de Métamorphose. Et elle qui pensait qu’après les BUSES, le rythme diminuerait…C’était le contraire. Non seulement il se maintenait, mais c’était à ça près s’il n’augmentait pas ? Peut-être pour les préparer aux ASPICS ?

Eden se posa une question, chose commune pour elle. Les BUSES étaient primordiales pour envisager n’importe qu’elle carrière. Mais en ce qui concernait les ASPICS, pouvait-on se targuer d’approcher telle ou telle formation sans les avoir obtenus ? De toute façon pour Eden, il n’y avait aucune alternative : elle les obtiendrait, et pas avec une seule note en dessous d’effort exceptionnel si elle pouvait.

Après deux bonnes heures et quelques de lectures diverses, Eden décida qu’avant d’effectuer son devoir de préfète – qui parfois, peut-être trop tenu à la lettre faisait  l’objet de controverses avec d’autres camarades – la sang-mêlé décida qu’un bain lui ferait un bien fou. Et justement, il se trouvait que les quatre fondateurs – étaient-ils vraiment ceux qui y avaient pensé ? – avaient eu l’idée de faire construire pour les élèves désignés préfets une salle de bain personnelle. Et totalement gigantesque. Endroit que la sorcière anglo-américaine trouvait des plus apaisants même si elle n’y allait pas souvent. Peut-être par manque de temps ou simplement par flemmardise ?

Partant avec un sac sous le bras contenant son livre, des changes, un peignoir et évidemment sa baguette contenant du crin de licorne – ce qu’il fallait admettre, n’aidait pas pour la puissance de l’engin – Eden pensa avec nostalgie à Sun. Autant Rose, en parfaite petite Poufsouffle, multipliait les amitiés et était appréciée de tous autant leur aînée, destinée au monde moldu ne pouvait se comporter de pire façon à leur égard. Plus le temps passait et plus sa jalousie et sa haine envers le pouvoir qu’elle n’avait pu acquérir augmentait.

Arrivant devant les grandes portes sombres, Eden dégaina  sa baguette et lança un «Alohomora » sur la poignée et elle vit le morceau de bois s’ouvrir avec un léger « clic ». La Serdaigle se glissa à l’intérieur de la pièce et fut surprise de la chaleur qui se dégageait ainsi que du doux parfum qui flottait dans l’air. Tournant la tête vers les baignoires remplies à ras-bord – plutôt la piscine vue sa taille – Eden aperçut une silhouette dans l’eau chaude. Plissant les yeux, la cinquième année discerna les traits d’une jeune femme qu’elle connaissait bien : Siobhan Kvelgen, la cousine de Léandre Rosier ainsi que la meilleure amie d’Aldabella. En réalité, elle avait vraiment appris à faire sa connaissance en début d’année via divers sujets en commun, mais ça c’était une autre histoire.

Le rouge au joues, Eden fit un léger bruit de raclement de gorge pour indiquer sa présence à la slave. Toujours sur la réserve, la préfète s’avança et sans poser ses affaires, le regard interrogateur, elle demanda d’une voix rocailleuse :

-Hum…Excuses-moi de te déranger…Tu préfères peut-être que je repasse plus tard ?

made by guerlain for bazzart
Siobhan Kvelgenavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 876 Points : 0
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Summer memory - Eden & Siobhan (+18) | Jeu 28 Juin - 9:47


Summer memory

A
u travers des vitres gothique le soleil réchauffait agréablement l'air ambiant, tout en le colorant de nuances d'or et d'orangé propre aux fins d'après-midi d'été, comme une toile avec pour support l'atmosphère un peu sèche de la salle de bain, donnant à la scène une allure presque surréelle comme sortie d'un film. Et puis le calme, le silence seulement troublé par quelque doux petit clapotis crées par l'ondulation de son corps inspirant et expirant ; par sa poitrine qui rentrait et sortait de l'eau au rythme de sa respiration toute aussi sereine que l'ensemble de ce lieu.

Siobhan s'était laissée aller à ses songes et, rapidement, l'agitation de la vie, si on pouvait parler d'agitation au vu de sa journée, laissa place à une agréable torpeur, la plongeant dans une profonde sérénité à l'orée de l'endormissement, sans toutefois jamais l'atteindre. D'une main et lentement, se tournant un peu, elle attrapa une framboise et la mit dans sa bouche avant de la mâcher et de l'avaler, retournant à sa position initiale. Tout était absolument parfait. Le calme et seulement le calme.

Seulement, après quelques minutes, un bruit soudain l'alerta et la fit se redresser un peu dans l'eau avant d'aviser la porte d'entrée ; un bruit qui avait résonné dans toute la pièce si spacieuse et silencieuse. Tellement qu'il aurait été difficile de ne pas l'entendre, même dans la plus profonde des léthargie et loin de la réalité. Par réflexe la scandinave était rentrée dans l'eau pour cacher sa poitrine dénudée, dos à l'entrée, ne sachant pas qui pouvait bien lui rendre visite d'autant que la porte avait été fermée à clé, et elle vit rapidement une tête blonde. « Hum…Excuses-moi de te déranger…Tu préfères peut-être que je repasse plus tard ? »

Ses épaules, soudainement tendues, s'étaient relâchées à la vue de sa collègue et elle s'était un peu plus tournée vers elle, affichant un léger sourire amical. Sa crainte qu'il s'agisse d'un homme s'était dissipée aussi vite qu'elle était arrivée. Elle était soulagée. Car aussi peu pudique soit-elle il y avait des règles à respecter et, surtout, elle ne voulait pas se créer une réputation de fille facile ou d'aguicheuse. Dans un monde où l'hétérosexualité était considérée comme majoritaire et l'homosexualité taboue, absente, il était bien pire d'être vue par un membre du sexe opposé que par un membre du même sexe, car dans le premier cas il était clair qu'il y aurait des pulsions, tandis que dans le second... Combien y avait-il de chance pour qu'une d'elles soit homosexuelle ? Très peu. Et si la druidesse l'était cela voulait dire que l'autre blonde ne l'était pas, et le problème était réglé.

« Oh non ne t'en fais pas. Il n'y a mon nom d'écrit nulle part, tu peux venir... Enfin si ça ne te dérange pas que je sois là. Ferme juste la porte. » Siobhan étira son sourire et se redresse un peu, sortant sa poitrine de l'eau pour reprendre sa position initiale. Elle ne prêta pas plus attention que ça à la préfète et se laissa de nouveau porter par l'eau chaude, les bras appuyés sur le rebord de la baignoire. « C'est le moment idéal pour prendre un bain, la fin d'après-midi est vraiment belle... Tu as finie ta ronde ? Et c'est quelle heure ? Je ne pense pas tarder, tu aura le bain pour toi toute seule. »

Puis, distraitement, elle jeta un regard en direction de la jeune femme.
code by bat'phanie




Seiðkona
Kvervandi Liv av kvar ein død, død av kvart eit liv. Hjulet syng om ringar, ikkje linjar | Life from every death, death from every life. The wheel sings of rings, not lines.

Eden M. Ivyavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t1513-eden-mia-ivy-revenante#36053Messages : 383 Points : 10
Pseudo : Marie la pas jolie.
Avatar : Candice Accola
Crédits : Bazzart
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Southampton / Atlantis
Patronus: Inconnu - Pas assez puissante
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Summer memory - Eden & Siobhan (+18) | Lun 16 Juil - 8:23
Summer Memory  

feat. Siobhan Kvelgen & Eden Ivy



La descendante américaine hocha la tête et ferma doucement la porte derrière elle. La chaleur qui émanait des bains formait une douce ascension vers le plafond donnant une impression de sauna moldu. D'un mouvement probablement inutile, Eden avait tenté de dissimuler un peu sa pudeur tandis qu'elle se déshabillait - plus pour l'image que pour le but en lui même en vérité - elle ne craignait pas le regard de sa collègue. Elle déposa ses vêtements près d'une colonne de marbre avant de s'approcher de l'eau. Mettre un pied dans l'eau lui procura un sentiment de bien-être intense. Des frissons coururent sur ses jambes. Elle s'enfonça rapidement dans le liquide aux lueurs luisantes et aux senteurs agréables.

Quelques vaguelettes partirent de sa poitrine pour venir frapper les mosaïques finement sculptées.  Oui, c'est vrai que l'après-midi était magnifique. Le soleil tapait doucement la peau des étudiants mais se gardait bien de leur donner n'importe quel rougeur. Le vent agitait les feuilles vertes sans les faire tomber. Le ciel était d'un bleu immersif. Une journée en toute apparence parfaite.

-Oui, il ne fait ni trop froid ni trop chaud. On se croirait au paradis. Oh, ma ronde ? Non, il me semble qu'elle est plutôt tard ce soir, un peu avant minuit.

La vérité, c'était qu'Eden s'était arrangée avec une préfète de Serdaigle pour pouvoir profiter de son après-midi et déplacer sa ronde à plus tard. De plus, Amy était relativement flexible sur le sujet. Et elle avait eu une petite dette à rendre à Eden. Malgré le fait qu'elle ait tendance à se mettre à l'écart des autres, il arrivait à l'élève de Rowena de donner main forte aux camarades qu'elle jugeait digne d'intérêt. Il est vrai qu'il en fallait beaucoup pour rentrer dans le cercle très fermé de ceux pour lesquels elle était loyale. Mais ces derniers pouvaient être sûrs qu'une fois qu'ils en feraient partie, ce serait pour longtemps.

-Ça ne me dérange pas que tu sois là. Au contraire.

Elle préféra ne rien rajouter. Une fois qu'Eden s'y mettait, elle pouvait très rapidement se mettre à déblatérer sur tout et n'importe quoi. Y compris en dévoilant des choses un brin compromettantes. Et puis, elle n'allait pas remonter dans l'estime des autres étudiants en ayant la réputation en plus d'être une des préfètes les plus strictes, celle d'être un moulin à paroles. Non, mieux valait rougir pour le moment devant le visage reposée de sa compagne.


made by guerlain for bazzart


Siobhan Kvelgenavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 876 Points : 0
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Summer memory - Eden & Siobhan (+18) | Mer 18 Juil - 17:47


Summer memory

S
es yeux n'avaient pas ratée les courbes de l'adolescente, de la forme de son fessier à croquer à celle de ses hanches & de sa silhouette qui commençait à dessiner un huit en passant par l'arrondi de ses seins, mais aussi ses tétons qui, l'espace d'un instant, l'avait faite rougir. Instinctivement la valkyrie avait resserré les cuisses tandis que des papillons étaient venus chatouiller son ventre et les endroits les plus sensibles de son corps. Mais son regard s'était fait léger, bref, absolument naturel et innocent ; trop court pour que Siobhan ne puisse voir davantage de détails. Trop court pour qu'elle ne s'imagine pas déjà des choses avant de balayer ces pensées de son esprit, retrouvant un minimum de convenance. Un minimum seulement, car sa frustration était presque palpable pour tous ceux qui la connaissaient. Sa dernière relation avec une femme - et sa dernière relation tout court - remontait a des mois. Une jeune femme plutôt charmante. Mais les choses n'étaient pas allées plus loin, au grand dam de la seiðkona.

« Oui, il ne fait ni trop froid ni trop chaud. On se croirait au paradis. Oh, ma ronde ? Non, il me semble qu'elle est plutôt tard ce soir, un peu avant minuit. Ça ne me dérange pas que tu sois là. Au contraire. » Elle avait acquiescé à ses mots, lentement, se relaxant toujours dans l'eau comme si le temps s'était arrêté, mais l'un d'entre eux la fit tiquer et elle ne put s'empêcher de ramener son regard sur la Serdaigle, un infime sourire en coin affiché à ses lèvres. Presque imperceptible. Ça ne la dérangeait pas, au contraire ? Siobhan ne releva cependant pas.

« Tu ne me dérange pas non plus. C'est agréable d'avoir de la compagnie. » et elle avait sourit, se tournant - vers Eden - en sortant de l'eau pour aller attraper quelque chose dans sa sacoche, lui offrant une vue imprenable sur sa poitrine bien galbée. « Tu veux une bière ? Et j'ai pris des fruits rouges, tu peux te servir. » puis elle avait sortit une bière, qu'elle avait posé sur le rebord du bain, alors qu'elle prenait sa baguette pour la décapsuler.

Du coin de l'oeil la norvégienne avait guetté les réactions de sa comparse avant de finalement la regarder dans les yeux. Ou presque, car, avec plus ou moins de discrétion, elle avait laissé son regard se poser sur les épaules dénudées de la préfète puis sur sa poitrine avant de finalement revenir se planter dans son regard clair. « Ce sont des blondes, elles ne sont pas très forte. »
code by bat'phanie




Seiðkona
Kvervandi Liv av kvar ein død, død av kvart eit liv. Hjulet syng om ringar, ikkje linjar | Life from every death, death from every life. The wheel sings of rings, not lines.

Eden M. Ivyavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t1513-eden-mia-ivy-revenante#36053Messages : 383 Points : 10
Pseudo : Marie la pas jolie.
Avatar : Candice Accola
Crédits : Bazzart
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Southampton / Atlantis
Patronus: Inconnu - Pas assez puissante
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Summer memory - Eden & Siobhan (+18) | Mer 18 Juil - 20:45
Summer memory  

feat. Siobhan Kvelgen & Eden Ivy



Tout du long, Eden n'avait pas raté les regards insistants que la nordique avait fait courir sur son corps. Plus particulièrement sur les rondeurs moites qui se dressaient sur sa poitrine. Eden dû admettre avec du recul que la situation prêtait particulièrement à un cadre de luxure. Les vapeurs aquatiques semblables à la brume d'un matin écossais, les cheveux blonds des deux femmes se mouvant comme du velours doré et pour terminer les ondes magiques invisibles grouillantes comme des lucioles d'eau.

Quand Siobhan s'était levée pour aller chercher de quoi se suscenter, Eden avait profondément rougi mais n'avait pu détourner le regard. Son corps était...si beau. D'une grâce et d'une sauvagerie indescriptible. Si elle se laissait aller à ses pulsions, Eden se serait léchée les lèvres. Quand elle entendit le mot de "bière", elle haussa un sourcil mais sa réaction n'était pas celle de la préfète Serdaigle si stricte. Celle qui était décrite pour la majorité comme une coincée.

Eden aurait certainement juste par habitude dit un non catégorique à l'idée de consommer de l'alcool dans l'enceinte de l'établissement scolaire mais elle n'en avait même pas envie. Même si elle avait essayé, elle savait que la conviction n'aurait pas été au rendez-vous. Alors, elle se contenta de prendre la bière si frâiche que ses doigts formaient des traces de buée sur le verre, en sortant de l'eau. A présent, elles étaient face à face, debouts sur le carrelage richement décoré.

Elle décapsula sa bière d'un coup de baguette magique qui se trouvait à sa gauche, sur ses vêtements et en prit une gorgée. Puis, elle avança lentement, sensuellement vers le bol de fruits rouges et prit une framboise qu'elle plaça entre ses dents. Elle se dirigea à nouveau vers la piscine d'eau chaude et se plaça sur les marches. L'eau monta jusqu'à son ventre, laissant sa poitrine à l'air libre.D'un mouvement de baguette, elle fit venir à sa main une fraise. Elle la plaça entre ses lèvres et reprit sa contemplation de la nordique mais cette fois, sans se cacher. Et elle tenta de ne pas détourner le regard quand sa comparse s'en aperçut.
Puis, Eden remarqua qu'en fait, elle la désirait. La cousine de Léandre qui se trouvait en face d'elle, et la voulait corps et âme. Et elle allait l'avoir.

made by guerlain for bazzart


Siobhan Kvelgenavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 876 Points : 0
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Summer memory - Eden & Siobhan (+18) | Jeu 19 Juil - 11:16


Summer memory

E
lle devait lutter pour ne pas trop la regarder tandis qu'elle prenait sa propre bière. L'appel à la luxure était puissant, et surtout enivrant, mais un détail rendait les choses compliquées ; l'orientation sexuelle de la Serdaigle. Un détail qui, néanmoins, avait rapidement été balayé. Car Siobhan venait de retourner dans l'eau, et elle venait de croiser le regard de sa camarade qui s'était fait... insistant, intéressé, presque luxurieux, et elle ne l'avait pas raté. Ses joues prirent une teinte rosée tandis que son coeur se mettait à battre la chamade et que, un peu plus bas, ses tétons s'étaient mis à pointer. Et c'était sans parler de ses cuisses qui s'étaient resserrées sous une onde électrique qui avait parcourue ses parties les plus intimes. Elle eut bientôt le souffle un peu plus court, et ses pensées se brouillèrent.

Son regard s'était détaché de celui de l'américaine pour un instant, se baissant sur l'eau pleine de mousse. Un instant, mais un instant seulement. Car l'appel à la luxure était beaucoup trop fort, beaucoup trop tentant, et les signaux d'Eden trop clairs pour que la norvégienne ne les rate. Alors, enivrée, relevant les yeux vers elle pour les planter dans les siens, tout aussi bleus, elle s'était doucement rapprochée, laissant sa main glisser sur le carrelage. Puis elle s'était arrêtée et, lentement, presque sensuellement, elle s'était munie d'une framboise qu'elle avait placée entre ses lèvres, sans la croquer.

Puis elle se rapprocha de sa camarade encore un peu plus, puis un peu plus encore, jusqu'à être si proche d'elle qu'elle aurait presque pu sentir son souffle. Siobhan hésita un instant. Ce n'était pas le moment de faire marche arrière, mais il fallait avoir le coeur net sur les intentions d'Eden. Si jamais elle la repoussait... alors il y aurait un malaise, mais au moins elle serait fixée. Dans le cas contraire...

La scandinave osa poser une main sur celle de la blonde, délicatement, et la fit remonter le long de son bras en laissant ses ongles filer sur sa peau si pâle et à l'air si sucrée. D'abord sur l'avant-bras, puis sur son bras, et enfin sur son épaule. Le coeur de Siobhan se mit à battre plus fort qu'elle ne l'aurait voulu, et elle crut qu'elle allait faire marche arrière tandis que ses pensées se focalisaient sur ses envies les plus profondes. Puis sa main se porta à la joue de la préfète tandis qu'elle avançait doucement le visage, la framboise toujours prise entre ses lèvres sensuelles, espérant de tout son coeur qu'elle ne la repousserait pas.
 
code by bat'phanie




Seiðkona
Kvervandi Liv av kvar ein død, død av kvart eit liv. Hjulet syng om ringar, ikkje linjar | Life from every death, death from every life. The wheel sings of rings, not lines.

Eden M. Ivyavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t1513-eden-mia-ivy-revenante#36053Messages : 383 Points : 10
Pseudo : Marie la pas jolie.
Avatar : Candice Accola
Crédits : Bazzart
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Southampton / Atlantis
Patronus: Inconnu - Pas assez puissante
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Summer memory - Eden & Siobhan (+18) | Lun 23 Juil - 8:54
Summer Memory  

feat. Eden Ivy & Siobhan Kvelgen



Le jeu de la scandinave avait de quoi amuser Eden. Avec un doux sourire, quoi qu'un brin prit de luxure la Serdaigle s'approcha de son acolyte et laissa faire leurs ambitions communes. Il y eut d'abord la fraise, le goût sucré de son jus sur ses papilles. Puis les lèvres abruptes mais sensuelles de Siobhan. Eden elle-même eut un sourire qui se confronta aux dents de la Poufsouffle. Ses cheveux collaient à ses joues en formant d'étonnantes arabesques.Dans un grognement presque bestial, la plus jeune se rapprocha fermement, sentant à présent tout le corps de son amante contre le sien. Son entre-jambes était en feu et palpitait sous l'excitation suscitée. Eden approfondissait le baiser sans se soucier du reste. Il n'y avait plus qu'elles.

A vrai dire, c'était la véritable première fois qu'Eden vivait une aventure homosexuelle ou une aventure tout court. Il est vrai qu'elle avait eu pour Aldabella un désir certain mais vu le désintérêt que lui avait porté la Gryffondor, elle en avait tiré une bonne leçon. Sa langue parcourant celle de sa camarade, Eden n'aurait jamais imaginé que sa première fois se passerait ainsi.

Ce n'était pas autant que ce soit avec une femme - depuis quelques temps, elle sentait son attirance pour la gente féminine, plus que pour la masculine même si cette dernière ne lui restait pas insensible - mais c'était davantage le cadre qui la surprenait. Ici, dans la salle de bain des préfets où étaient passées des générations et des générations. "Dis-toi que le résultat aurait été le même dans les dortoirs, autant si ce n'est plus d'âmes y sont passées."

Le regard plus calme mais l'excitation toujours aussi présente, Eden se sépara doucement de Siobhan et plongeant ses yeux azurs dans ceux de sa comparse, elle demanda :

-Est-ce que tu en es certaine ? Veux-tu vraiment le faire avec moi ?

Sentant l'appréhension monter face à un éventuel rejet mais également vis à vis d'un accord qui la conduirait en terrain inconnu, Eden ne pu s'empêcher de se mordre les lèvres, ce qui eu l'air d'être un message pour la jaune et noir. En effet, cette dernière semblait en vouloir davantage en ayant posé ses mains sur la poitrine de la cinquième année. Les yeux dans les yeux, Eden dirigea alors ses propres doigts vers l'intimité de la descendante nordique dans une intention qui lui semblait évidente.

made by guerlain for bazzart


Siobhan Kvelgenavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 876 Points : 0
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Summer memory - Eden & Siobhan (+18) | Ven 27 Juil - 14:15




Seiðkona
Kvervandi Liv av kvar ein død, død av kvart eit liv. Hjulet syng om ringar, ikkje linjar | Life from every death, death from every life. The wheel sings of rings, not lines.

Eden M. Ivyavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t1513-eden-mia-ivy-revenante#36053Messages : 383 Points : 10
Pseudo : Marie la pas jolie.
Avatar : Candice Accola
Crédits : Bazzart
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Southampton / Atlantis
Patronus: Inconnu - Pas assez puissante
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Summer memory - Eden & Siobhan (+18) | Ven 3 Aoû - 22:16
Summer Memory

feat. Siobhan Kvelgen



Elle hocha la tête sans s'en rendre compte. L'excitation était à son comble. Leurs lèvres se séparaient pour mieux se retrouver. Eden s'estimait chanceuse de ne pas avoir mis de gloss ou autre chose comme maquillage. Même si elles étaient à l'eau, le mélange n'aurait pas été bon. Attrapant les cheveux de la scandinave, Eden intensifia leur baiser. Puis, elle se détacha doucement et, rapprochant ses cuisses de l'intimité de la Poufsouffle, elle hocha doucement la tête quand celle-ci lui demanda si elle était à sa première expérience féminine.

-A vrai dire, je n'ai même jamais couché avec un garçon. Tu es ma toute première fois.


Les joues rouges, Eden laissa Siobhan lui malaxer la poitrine tandis que ses yeux se tournaient vers la porte. Si quelqu'un entrait, elle pouvait non seulement dire adieu à leurs postes de préfètes - même si pour la jaune et noir, il ne lui restait plus que quelques jours pour exercer cette fonction - mais en ce qui concernait Eden, c'était aussi sa place d'élève qui était mise en jeu. Il est vrai que si on "chipotait", il n'était inscrit nul part que les relations sexuelles étaient prohibées mais Eden était certaine que si un professeur décidait de mener une ronde par ici, il ne considérerait pas que les deux étudiantes étaient dans leur droit.

Reprenant son affaire sur la jaune et noir, Eden continua de coller son corps contre celui de son amante, sa bouche parcourant son cou, produisant de courts sanglots chez cette dernière. Puis, elle passa un court instant sous l'eau pour se pencher sur l'intimée en feu de la scandinave en commençant son affaire. Chose qui plaisait visiblement à la cousine de Léandre. Ce fut cela pendant longtemps. Leurs corps n'en formant qu'un. Et Eden trouva qu'elle n'avait rien à envier au paradis.

Il est certain qu'elle avait déjà entendu parler des mérites du sexe dans la vie de tous les jours mais elle n'aurait jamais imaginé que cela ressemble à ça. Ses jambes se refermant en rythmes spasmodiques tandis que les intrusions se faisaient plus violentes, sauvages. La nature reprenait le dessus sur leurs corps. Ce n'était plus l'hésitation furtive du début. Maintenant, c'était une ferveur avec un goût de luxure et de chair. Et il fallait avouer qu'Eden en appréciait particulièrement le goût.


made by guerlain for bazzart


Siobhan Kvelgenavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 876 Points : 0
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Summer memory - Eden & Siobhan (+18) | Mar 4 Sep - 22:34


Summer memory

L
eur baiser fiévreux, intensifié par la bleu et bronze, avait terminé de faire chavirer la scandinave qui s'était serrée contre son amante, furieusement excitée par la prise qu'elle avait sur ses cheveux ; par son assurance, son initiative, son envie de précipiter les choses. Si bien que la druidesse fut surprise tandis qu'après que leurs lèvres se soient éloignées elle lui avoua être sa première expérience, ce qui ne manqua pas d'étirer à son visage un sourire à la frontière entre le satisfait et le carnassier. L'idée même d'être sa première fois, qu'elle lui accorde en quelque sorte sa virginité, emplissait Siobhan de toute sortes d'émotions qui se battaient entre elles, toutes dominées par l'allégresse et l'excitation indéfectible. Car ça avait quelque chose de grisant. De rare. De passionné, aussi, un moment vécu sur l'instant qui brûlait avec l'intensité de cent brasiers. La fougue de la jeunesse. Le plaisir et uniquement le plaisir. Il n'y avait plus qu'elles, plus que deux femmes menées par des désirs qui les conduiraient dans l'antre de la luxure. Et Freyja qu'elle aimait ça.

Puis, avant qu'elle ne s'en rende compte, son amante était descendue avec l'idée de s'occuper de son intimité comme il se devait. Instinctivement, pour lui éviter de passer sous l'eau, elle en était sortie et s'était assise sur le rebord de la baignoire, écartant les cuisses pour lui offrir une vue sur sa féminité au-dessus de laquelle se trouvait une très légère toison blonde, soigneusement entretenue, s'appuyant en arrière sur ses avant-bras tandis qu'elle regardait la jolie blonde avec une envie qui brûlait dans ses yeux clairs.

Et puis il y eu le contact de ses lèvres & de sa langue sur sur son mont féminin, un contact qui la fit frissonner de tout son corps et entrouvrir la bouche sous la vague de plaisir qui s'était emparée d'elle, et en particulier du bas de son anatomie. La scandinave soupira de plaisir alors qu'Eden s'employait à lécher son clitoris, à jouer avec de ses lèvres charnelles qui semblaient appartenir à une autre femme tant elles semblaient savoir y faire. La seiðkona rompit rapidement le contact visuel et jeta la tête en arrière tandis que d'une de ses mains elle vient attraper doucement la tête de l'américaine, comme pour l'inciter à continuer alors que ses premiers gémissements se faisaient entendre entre quelques soupirs d'appréciation et de plaisir. Et il ne fallut pas longtemps pour que les gémissements en question grimpent en volume, pour que la poigne de la Poufsouffle se resserre sur les cheveux si blond de son amante et qu'elle la supplie de continuer.

Son bassin ondulait doucement à un ryhtme lascif, reculant parfois quand le plaisir devenait tout à coup trop intense, d'autre fois se rapprochant de la bouche d'Eden pour venir y chercher des caresse buccales tant désirées, tant appréciées. L'excitation grimpait, encore et encore, tandis que le plaisir s'était fait souverain et infusait la moindre des pensées de la scandinave. Elle ne pensait plus à rien d'autre qu'au visage de la Serdaigle entre ses cuisses, à ce qu'elle ressentait ; elle ne pensait même plus à retenir ses gémissements qui avec les minutes s'étaient mués en petits cris.

Mais Siobhan finit par mettre fin à tout ça, d'un « Attend... » soufflé dans un gémissement de plaisir. Elle s'éloigna alors de la bouche tant désirée de son amante et l'incita à prendre sa place, visiblement plus que pressée. Car elle voulait goûter à son intimité, tout de suite, maintenant. Car elle voulait la sentir contre ses lèvres, contre sa langue, le goût métallique de son excitation et la chaleur de sa chair. Et c'est ce qu'elle fit, car aussitôt l'américaine assise sur le rebord du bain qu'elle était venue à la rencontre de son clitoris comme gorgé de plaisir, y apposant directement la langue pour commencer à le lécher avec une envie certaine et un appétit luxurieux. Parallèlement Siobhan glissa lentement deux doigts dans l'intimité trempée de la jolie blonde, commençant à faire quelques lents va-et-vient, rapidement transformés en quelque chose de plus rapide pour accompagner le rythme de sa langue avide. Et elle poursuivit ses caresses buccales, passionnée, poussée à continuer par les gémissements de son amante qui, plus que tout, la faisaient mouiller abondamment et propageait des ondes de plaisir entre ses cuisses.

Le seul plaisir de la blonde suffisait à faire naître le sien.
code by bat'phanie




Seiðkona
Kvervandi Liv av kvar ein død, død av kvart eit liv. Hjulet syng om ringar, ikkje linjar | Life from every death, death from every life. The wheel sings of rings, not lines.

Contenu sponsorisé
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Summer memory - Eden & Siobhan (+18) | 
Summer memory - Eden & Siobhan (+18)
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite idee de qui est Larry Summer/Mondialisation.ca
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» DSC : De Summer à Constantinople.
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» Mickaël Eden
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: