The Fall of hearts.

Rain Kvelgenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1539-rain-kvelgen-your-eyes-tell-mMessages : 189 Points : 98
Pseudo : CookieStorm
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : CookieStorm
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Centre ville
Patronus: Léopard des neiges
Informations supplémentaires:
Sujet: The Fall of hearts. | Jeu 10 Mai - 18:32
Elle venait de passer une nuit atroce. Charlie se trouvait dans chacun de ses rêves et ces derniers s'étaient amusés à jouer à la douche écossaise. Elle se leva le cœur brisé et le corps en feu. Depuis qu'ils travaillaient ensemble, Rain ne savait plus quoi faire d'elle même. Leurs retrouvailles maladroites, le mutisme anormal de Charlie qui se dissipait peu à peu, leurs gestes fébriles, et les petites attentions que chacun faisait dans le dos de l'autre.

Elle se fit un premier espresso bien serré, sans sucre en espérant que l'amertume du breuvage efface les stigmates de sa nuit de merde. La veille, ils avaient accueilli leur vieil ami et Mentor Rubeus Hagrid. Les deux dragonologistes avaient passé un long moment à faire un petit nid douillet pour leur ami de très grande taille. Et tout s'était bien passé.

Quand le semi géant arriva à la réserve, et en les voyant côte à côte, se tenant près l'un de l'autre il ne pu faire autrement que de se mettre à les serrer contre lui, le visage ruisselant de larmes en disant qu'il le savait : rien ne pourrait les séparer définitivement. Quand il les lâcha enfin, Charlie comme Rain regardaient le sol avec une obstination déraisonnable.

Alors Hagrid bafouilla des excuses maladroites et tenta de dissiper le malaise épais qui entourait Rain et Charlie. Il leur demanda de le mener auprès de Benny, ce que Rain fit. Charlie profitant de cette requête pour annoncer qu'il devait aller nourrir les verts gallois.

En chemin, Hagrid tenta de lui tirer les vers du nez. Il ne voulait pas croire qu'elle n'avait pas sélectionné Charlie elle même. Elle dû lui expliquer qu'avant que son ex arrive, elle faisait quasiment tout toute seule et qu'en conséquences, elle devait passer par une tierce personne pour les ressources humaines. Un fois dans l'enclos, Benny se laissa papouiller le nez, ce qui a rendu Hagrid heureux comme un gosse. Il ne lui parla plus du grand Apollon roux avec qui elle travaillait. Même au dîner, Hagrid ne dit rien sur leur relation, il se contenta de l'animer sans tomber dans le mauvais goût et de ne ressasser les souvenirs au temps où Charlie et elle formaient un couple. Elle les avait laissé finir la soirée tous les deux, prétextant une ultime inspection de l'enclos de Benny. Ce qu'elle fit, avant de rentrer chez elle et de s'enfiler la moitié d'une boîte de chocolats devant des rediffusions d'une quelconque série moldue.

Le lendemain matin, en arrivant à la nurserie, l'odeur du thé earl grey l'accueillit. Au moins Charlie n'avait pas séché le boulot. Comme à son habitude quand il travaillait sur une publication, il s'était approprié son bureau pour écrire, ce qui ne la dérangeait pas, puisqu'elle préférait nettoyer des enclos plutôt que de rester enfermée.

«Salut! J'ai fini de nourrir les norvégiens. Je vais me prendre une petite heure de pratique au violoncelle. Si tu as besoin de moi, je suis à côté.»

Elle prit son imposant instrument comme s'il ne pesait rien (ce qui était vrai, comparativement à un œuf de Dragon) et elle s'engouffra dans le couloir pour s'installer chez les Opaloeils. Rain  passa quelques minutes à bercer les gros bébés, surtout Rosie, qui, avec son aile atrophiée avait besoin de plus de câlins que les autres. Ce qui l'avait aussi rendue plus docile que les autres.

Elle choisit de leur jouer une de ses propres compositions. Un air composé en Finlande, plein de nostalgie, de douceur, de tendresse. De résignation aussi. Elle n'avait pas cessé de composer pendant ses trois années d'exil, beaucoup plus qu'elle ne s'était occupée de dragons. Encore une idée du gouvernement finlandais. Il ne fallait pas qu'elle tente à nouveau de subtiliser un dragon pour traverser les frontières. Alors, elle s'était retrouvée dans la petite et déprimante ville de Kemi à enseigner le violoncelle à des gamins plus intéressés par sa baguette magique que ce qu'elle avait à leur apprendre. Elle se laissa emporter par la musique, vidait son esprit, se libérait de tout ce qui la minait un peu plus chaque jour. Quand elle jouait, Rain se retrouvait véritablement seule avec elle même, parce qu'il n'y avait qu'à son violoncelle qu'elle avouait tous les secrets de son cœur.


Charlie Weasleyavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1538-charlie-weasley-not-all-thoseMessages : 173 Points : 0
Pseudo : Miss_Karma/Sophie
Avatar : Dave Beamish
Crédits : CookieStorm
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Enclave résidentielle sorcière
Patronus: Un léopard des neiges
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: The Fall of hearts. | Jeu 10 Mai - 19:26
Quand ils avaient décidé d’un commun accord d’inviter Hagrid à passer quelques jours à la réserve, Charlie ne se doutait pas une seconde que cette invitation commune donnerait de fausses idées au demi-géant, ravi qu’il serait de voir ses deux anciens protégés ainsi réunis, sans se douter que c’était pour des raisons purement professionnelles. Purement professionnelles, tu m’en diras tant. Ce n’est pas ce que certains de tes rêves laissent croire. La soirée de retrouvailles avec Hagrid s’était terminée sur un malaise intolérable. Le soir, en rentrant à la maison, il avait essayé de se mettre à jour dans les dernières publications scientifiques en dragonologie et en science du comportement animalier, mais à peine entamait-il une phrase que son esprit vagabondait vers son passé commun avec Rain. Son rire, son sourire, son regard, la variété de ses silences, ses petites attentions. Mais plus il essayait de chasser ces images, plus elles se faisaient persistantes et suggestives. N’y pouvant plus, il avait renoncé à ses articles et s’était enfermé dans sa chambre, histoire de tenter une autre approche que l’évitement pour se débarrasser de toutes ces entêtantes images, même s’il avait un peu honte d’en venir à de telles extrémités. Au moins, il put bien dormir ce soir-là.

Le lendemain, il arriva avant Rain à la réserve. Il voulut faire couler du café, mais la machine à espresso l’intimida. Toute cette technologie moldue qui se retrouvait soudainement intégrée à son quotidien plus qu’il en avait l’habitude l’étourdissait par moment. Au moins, il avait apporté suffisamment de muffins pour combler tant l’appétit de Hagrid que celui de Rain. Armé d’une plume, de parchemins et de ses cahiers de notes d’observation et de lectures (l’ordinateur étant encore hors de question), il s’était installé au bureau de Rain pour rédiger l’introduction de son prochain article. Il releva à peine la tête en entendant Rain le saluer, mais un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’il acquiesçait.

Le violoncelle… il n’avait pas encore osé la rejoindre lors d’une de ses pratiques solitaires. Bien sûr, ils avaient improvisé ensemble les quelques fois où ils s’étaient retrouvés coincés sur l’île de Rùm avec l’incapacité de retourner à Atlantis à cause des intempéries. Ou lorsqu’ils avaient voulu mener des observations sur le comportement des dragons lorsqu’ils écoutaient certaines variations, certains accords, certaines mélodies. Mais jamais encore depuis leurs retrouvailles s’était-il aventuré dans l’intimité de la Finlandaise. Intimité musicale ou intimité physique…? Charlie poussa un grognement à l’intention de cette agaçante petite voix dans sa tête. Mais trop tard, il avait perdu sa concentration. En soupirant, il se dit qu’il pouvait toujours mettre à profit ce temps avant sa prochaine ronde pour lui-même pratiquer la guitare.

Non loin, la mélodie que jouait Rain faisait un bruit de fond dont il ne se lasserait sans doute jamais de la musicalité. Se refusant tout d’abord à déranger la quiétude de sa patronne, il se contenta pendant de longues minutes de l’observer à la dérobée. Ses mouvements experts d’archet, l’agilité de ses doigts qui couraient sur les cordes, ses bras enlaçant presque amoureusement son instrument, sa posture penchée, son regard si concentré que ce petit pli se formait sur son front.

Elle arrivait à un passage qui inspira particulièrement Charlie à la rejoindre. Il enfila la bandoulière de sa guitare et s’installa aussi discrètement que possible à côté de Rain. Puis il mêla ses accords à ceux de la violoncelliste. L’audacieux mélange aurait sans doute eu des allures de symphonie si Charlie passait autant de temps à pratique le guitare que Rain en passait avec son violoncelle. Rain avait au moins suffisamment parfait son éducation musicale pour qu’il développe un instinct lui permettant d’accompagner sans (trop) de fausses notes la violoncelliste. Parlant de fausse note… l’accord que Charlie produisit sonna moins harmonieusement qu’il ne l’aurait voulu. En fait, il s’était carrément trompé de corde, son auriculaire avait atterri sur le D au lieu du G. Pour la discrétion, on repassera.


Rain Kvelgenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1539-rain-kvelgen-your-eyes-tell-mMessages : 189 Points : 98
Pseudo : CookieStorm
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : CookieStorm
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Centre ville
Patronus: Léopard des neiges
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: The Fall of hearts. | Sam 12 Mai - 17:15
Elle ne jouait pas face à la porte, mais légèrement de trois quart, une habitude prise du temps où elle enseignait le violoncelle, afin de repérer les retardataires et de surveiller les élèves présents depuis le début du cours. Seulement, il lui était plus aisé de se concentrer sur son environnement quand elle s'attendait à être dérangée, et qu'elle jouait les compositions d'un autre. Elle était complètement absorbée par la partition, mais surtout par ses pensées peu professionnelles, des pensées qui n'avait rien de pures, qui étaient parfaitement déplacées envers un employé, son employé le plus précieux: un vrai dragonologiste expérimenté et doux avec les dragons, et qui le pauvre, n’avait absolument rien demandé. Mais à chaque fois, quelque chose, un détail, même insignifiant finissait par la ramener à leur passé. Et au désir qui l'envahissait beaucoup trop souvent dès qu'il se trouvaient dans la même pièce.

Et bientôt la seule pratique musicale ne suffirait plus pour la calmer. Et ça la frustrait tellement. En parlant de frustration, le fiasco Hagrid se rappelait à son bon souvenir. Et dire qu'en plus, elle les avait laissé seuls… elle se rendait compte que ce repas, trop informel, la propulsait dix ans en arrière, quand elle avait encore le droit de toucher Charlie, avant qu'un brouillard épais ne se mette à les entourer. Toutes ces pensées parasites polluaient la qualité de son jeu, symptôme typique d'un jeu effectué en «pilote automatique» comme disaient ses anciens collègues moldus, sans qu'elle sache vraiment ce que cela voulait dire, ou à quoi ça faisait référence. Elle doubla une pause dans sa partition, le temps de se recentrer, de compter lentement jusqu'à huit, de recommencer proprement sur une nouvelle mesure, un tout nouveau monde… elle ne se voyait plus en train d’embrasser Charlie, de passer ses doigts sur sa peau, reliant grains de beauté et taches de rousseur en constellations, d’entortiller ses cheveux entre ses doigts, ou d’enrouler ses jambes autour de sa taille.

Elle sursauta, à cause d’un accord de guitare raté. Depuis quand… qui? Elle tourna la tête: Charlie… son cœur lui semblait sur le point d’exploser tant elle ne s’attendait pas à le voir assis tranquillement à côté d'elle (ni lui ni personne d’autre, d'ailleurs), guitare en main, alors que quelques minutes auparavant, elle se rappelait de lui dans leurs moments les plus intimes. Elle s’efforça de chasser ces images qui, décidément ne la laisseraient pas tranquille. Pour toute invitation, Rain se contenta de lui offrir un sourire doux et bienveillant avant de reprendre là où ils en étaient. Tout allait bien, tout irait bien. Ils avaient déjà fait ça des centaines de fois. Il ne se passerait rien de plus que les autres fois où ils avaient joué ensemble sur cette île ou chez les parents de Charlie. Pas plus que quand Molly ou Arthur Weasley étaient dans les parages. Rain jouait le regard rivé sur les dragons qui dormaient en tas dans leur parc. Si elle se risquait encore à un regard sur le jeune homme à ses côtés, qui sait si elle saurait rester maîtresse d'elle même.


Charlie Weasleyavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1538-charlie-weasley-not-all-thoseMessages : 173 Points : 0
Pseudo : Miss_Karma/Sophie
Avatar : Dave Beamish
Crédits : CookieStorm
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Enclave résidentielle sorcière
Patronus: Un léopard des neiges
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: The Fall of hearts. | Sam 12 Mai - 17:26
Ses doigts le démangeaient. Cette mèche qui tombait sur le front de Rain… Il n’avait qu’une envie : la remonter, la coincer derrière son oreille, puis effleurer cette joue. Mais il ne pouvait pas. On ne faisait pas ça à sa patronne. Ou peut-être que si? Il lui rendrait service après tout. Elle n’aurait plus ses cheveux qui lui tomberaient sur les yeux.

Non. Il devait se concentrer sur la partition mais pour ça, il fallait qu’il se rapproche… juste un peu… Ce faisant, leurs genoux étaient si proches qu’ils s’effleuraient par moment. Purement accidentellement évidemment. Mais oui, bien sûr. Et moi, je suis Harvey Ridgebit. C’était trop subtil pour que Rain s’en rende compte, si? Heureusement, la partition était juste assez complexe pour accaparer son attention sans que son imagination galopante ne s’emballe à cause de contacts de genoux purement fortuits. Et au final, il était complètement absorbé par la musique, ce genre d’état où le temps filait sans qu’il s’en rende compte et qui le laissait avec une agréable sensation de devoir accompli. Il était tellement absorbé qu’il avait l’impression de se retrouver à Poudlard ou au Terrier, à l’époque où ils étaient ensemble et où ils pouvaient passer des après-midis entiers confortablement silencieux à jouer sans relâche d’intemporelles mélodies. Il y avait un tel contraste entre la silencieuse Rain et les bruyants Weasley! Mais au contraire de le choquer comme sa mère, Charlie trouvait ça si apaisant, si réconfortant. Son côté introverti sans doute qui y trouvait largement son compte.

Dix ans plus tôt, ils jouaient à s’en écorner les doigts en se laissant de temps à autres des regards complices, des sourires entendus. Par accords complexes interposés, ils se lançaient de subtils défis qu’ils s’empressaient de relever parfois avec succès, parfois moins. Ils riaient de leurs échecs, se taquinaient, recommençaient. Et lorsqu’ils avaient mal aux doigts à force de jouer, ils troquaient leurs instruments pour le corps chaud de l’autre. Ils s’enlaçaient, s’embrassaient, faisaient l’amour, sans jamais douter de leurs sentiments l’un envers l’autre. Sans jamais leur traverser l’esprit qu’il y aurait un jour une fin à ces fragments d’éternité.

Les effleurement de genoux se faisaient plus fréquents, plus volontaires et plus calculés. Ils se trouvaient dans une parenthèse hors du temps. Charlie osait même regarder Rain franchement. La nervosité s’effaçait peu à peu pour laisser place à une quiétude qui simplifiait tout autour d’eux, entre eux. Ils avaient passé huit années éloignés l’un de l’autre? Qu’étaient ces huit années lorsqu’on les comparait à la durée d’une vie entière? Tout était comme avant non?


Rain Kvelgenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1539-rain-kvelgen-your-eyes-tell-mMessages : 189 Points : 98
Pseudo : CookieStorm
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : CookieStorm
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Centre ville
Patronus: Léopard des neiges
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: The Fall of hearts. | Mer 16 Mai - 10:23
Rain appréciait la mèche de cheveux rebelle qui lui taquinait le nez depuis quelques minutes, elle lui cachait l'angle de sa vision périphérique où se trouvait Charlie. Rien que sentir sa présence la troublait plus que d'ordinaire. D'habitude, il lui laissait ses heures de pratique. Qu'est ce qui avait pu changer aujourd'hui? Peut être avait il besoin d'une pause, lui aussi? La seule manière dont elle concevait une intervention de la part de son collègue était simple. Elle ne l'imaginait pas venir la trouver soit pour une urgence, soit pour lui demander de ne pas jouer un autre morceau mélancolique. Presque à contre cœur, elle prit le risque de lui jeter un coup d'oeil furtif. Le soulagement l'envahit immédiatement. Il était concentré sur la partition et non sur elle.

Cet homme était à la fois une bénédiction et une punition divine... et pour ne rien arranger, les vibrations de son instrument dans l'ensemble de son corps, n'avaient pour une fois, rien d'apaisant. Ni même la brûlure des cordes sous ses doigts. Elle devait pousser le vice jusqu'à aller chercher du réconfort dans la prière de deux panthéons et espérer y trouver la force, la volonté et la patience de museler ses sentiments, ses envies, son besoin grandissant qu'il la touche, vraiment. Pas par ces petits contacts accidentels... comme là, maintenant, quand leurs genoux se frôlent. Et si elle ajustait sa position pour garder le contact? Oh vitun vittu... mais qu'est ce qui lui arrivait depuis la veille? Jusqu'à l'arrivée de Hagrid, Rain avait des pensées coupables qu'elle arrivait à ranger soigneusement dans un coin de son esprit, et si elles tentaient d'en sortir, elle leur refermait violemment la porte sur les doigts. En cet instant, elle ne gérait plus rien, et c'était tellement effrayant. Il lui faisait remonter le temps, il effaçait le temps perdu. Elle se concentrait autant qu'elle le pouvait sur la musique, sur le son de leurs instruments. Sur la danse de leurs doigts par manche interposés plutôt que sur celle que son corps brûlait d'accomplir, rêvant de troquer le boyaux naturel tranchant contre de la peau douce et chaude de son ex.

La peur mit plus d'une quarantaine de mesures à disparaître de son jeu. Sa main gauche ne tremblait plus sur la table, elle se laissait porter par le tempo, la nostalgie. Une fois parfaitement en paix avec elle-même, elle se laissait aller au jeu des regards et des contacts prolongés. Dans un premier temps sans vouloir y voir rien de plus que d'innocentes réminiscences de leur passé, celui d'avant leur histoire, d'avant leurs étreintes passionnées... Quand ils n'étaient encore que des gosses. Il lui fallait se rendre à l'évidence: ce n'était pas le cas.

A chaque fois que son regard accrochait celui du jeune homme, elle mettait de plus en plus de temps à s'en détourner. Sa jambe avait fini par comprendre la grammaire du langage de celle de Charlie. Rain n'était plus que sérénité et évidence. Acceptation aussi: ses sentiments envers lui n'étaient pas faits de luxure, mais d'amour. Elle ne voulait pas rompre la quiétude de l'instant, un instant bien trop précieux et bien trop rare pour être gâché. Combien de fois, depuis qu'il était revenu, s'étaient ils retrouvés aussi pleinement que ça?


Charlie Weasleyavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1538-charlie-weasley-not-all-thoseMessages : 173 Points : 0
Pseudo : Miss_Karma/Sophie
Avatar : Dave Beamish
Crédits : CookieStorm
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Enclave résidentielle sorcière
Patronus: Un léopard des neiges
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: The Fall of hearts. | Mer 16 Mai - 11:58
Rain avait cette posture particulière dont elle seule avec le secret. Elle enlaçait son instrument avec la même tendresse qui se dégageait de la mélodie. Ses cuisses enserraient l’instrument pour le maintenir en place. Il fallait bien peu d’imagination pour remplacer le violoncelle par un amant anonyme, mais qui perdait complètement son anonymat dans l’imagination de Charlie. La partie supérieure du violoncelle, là où le corps rencontrait le manche, faisait comme le creux d’une épaule dans lequel Rain aurait pu se réfugier pour cacher son nez, juste au-dessus de la clavicule.

Leurs yeux se croisaient, d’abord par accident, puis de plus en plus volontairement, de la même manière que leurs genoux se rencontraient. À chaque regard maintenu, la durée du contact se prolongeait de quelques dixièmes de secondes, juste assez pour les faire sourire davantage. C’était si facile entre eux, comme à l’époque où ils étaient encore un couple.

Ils en étaient presque à la fin de la page. La mélodie avait tout ce qu’il aimait du style musical de Rain : ce savant mélange entre rythmes celtiques et nordiques. Des mesures qui rappelaient tantôt le froid du nord et ses forêts enneigées, tantôt le climat pluvieux de l’archipel britannique. Charlie ne pouvait que se laisser toucher par la beauté nostalgique du morceau, sa douceur enveloppante et sa délicate tendresse. C’était un morceau inédit, mais qu’il se plaisait à découvrir et à interpréter. Leurs instruments s’accompagnaient comme deux danseurs à la rythmique réglée comme un Retourneur de temps.

Rain mit alors son instrument de côté pour se lever afin d’atteindre la partition sur le lutrin devant eux, véritable exercice d’équilibriste. Alors Charlie mit de côté sa guitare et crut bon de l’aider en posant une main sur la hanche de la violoncelliste. Puis l’autre. C’était remarquable à quel point ses mains épousaient parfaitement la courbure de la hanche. À croire que même leurs corps étaient accordés sur la même note.


Rain Kvelgenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1539-rain-kvelgen-your-eyes-tell-mMessages : 189 Points : 98
Pseudo : CookieStorm
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : CookieStorm
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Centre ville
Patronus: Léopard des neiges
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: The Fall of hearts. | Ven 18 Mai - 20:23
Elle fut d’abord surprise par le contact sur sa hanche. C'était si soudain, inattendu… si ce n’avait pas été Charlie avec elle dans cette pièce, sans doute aurait elle été moins réceptive, et elle n’aurait pas voulu l’être. Elle sourit aux doigts sur son corps. Elle dû lutter pour ne pas exulter de joie trop ouvertement… non. Pour carrément contenir ses émotions. Il lui faudrait rester calme encore un peu. Cette quiétude entre eux devait être préservée coûte que coûte. Si elle avait pu attendre huit ans, elle pouvait attendre encore quelques minutes. Son coeur cognait si fort contre son sternum qu'il risquait de céder sous la pression. Rain couvrit les mains de Charlie avec les siennes. Elle se mit à les caresser du bout des doigts. Elle ne le repousserait pas. Elle avait attendu ce moment depuis son arrivée sur Rùm. Sa patience finissait par payer. Elle ne pouvait pas le repousser. Il fallait qu'il le sache. Il pouvait laisser ses mains là aussi longtemps qu'il le voudrait. Il pouvait même les poser ailleurs, n'importe où, elle ne s'en plaindrait pas. Loin de là, à des années lumière de là.

Tout va bien?

Bien sûr que ça allait. La question, visait quand même à s’assurer qu'il n’allait pas faire machine arrière maintenant. Elle se tourna pour lui faire face. Elle eu du mal à avaler sa salive. Ça y est? C'est ça le bon moment? Elle lui sourit, se plaçant entre ses genoux. Il la rapprocha un peu. Elle tendit la main gauche et plongea ses phalanges dans sa barbe. Des petites papouilles tendres toutes innocentes. Il fermait les yeux, comme un chat. Cette pensée la fit sourire un peu plus largement. Ça lui avait manqué à un point inimaginable. Pour une fois où elle était plus grande que lui, elle en profita pour le regarder longuement dans les yeux, sans cesser de jouer avec sa barbe. Elle se rapprocha encore un peu plus, en espérant qu'ils trouveront le courage de s’éteindre. Elle se mordit la lèvre inférieure. Ce n'était pas le moment de reculer.

À lui de décider si il voulait la rapprocher encore un peu, et peut être même s'il existait un Dieu clément et magnanime qui avait un minimum de pitié pour ses nerfs nouer ses bras autour de sa taille. La tentation de se pencher vers lui, de poser le plus léger des baisers sur ses lèvres était insoutenable. Elle devait néanmoins s’assurer, dans leur silence plein d’une tendresse retrouvée, que tout ce qui se passait entre eux était désiré, consenti. Ne rien forcer… le laisser venir, sans aucune pression. Qu'est ce qu'elle pouvait l'aimer. Ils avaient un peu changé au fil des années, mais ses sentiments étaient restés intacts. Elle pourrait tout accomplir pour lui. La jeune femme traça délicatement le contour de ses lèvres. Oh oui, elle l’aimait. Plus que tout au monde. Elle se laissait totalement envahir par son amour pour Charlie au point où ses sentiments devaient transparaître dans chacun de ses gestes, de ses regards, jusque dans la chaleur de sa peau.


Charlie Weasleyavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1538-charlie-weasley-not-all-thoseMessages : 173 Points : 0
Pseudo : Miss_Karma/Sophie
Avatar : Dave Beamish
Crédits : CookieStorm
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Enclave résidentielle sorcière
Patronus: Un léopard des neiges
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: The Fall of hearts. | Ven 18 Mai - 23:44
Sauf que Rain ne profita pas de ce point d’appui fortuit pour tourner la page de la partition, non. Elle effleura ses mains, les caressant tendrement, sûrement pour vérifier que l’appui était solide. Tant de précautions pour simplement tourner une page de partition.

Depuis que Charlie était entré dans la pièce, les deux dragonologistes n’avaient pas échangé un mot. La question de Rain le surprit. Si tout allait bien? Bien sûr que tout allait bien! Depuis qu’il était arrivé sur l’île de Rùm, il ne s’était jamais senti aussi bien. Aussi dans le moment présent, aussi en paix. Mais il ne devait pas parler. S’il lâchait le moindre mot, le charme serait rompu, il réaliserait toute l’incongruité de la scène, il se rappelerait qu’il était l’employé et elle, la patronne. Il se remettrait à trop penser, à trop réfléchir. Il retournerait dans ses inhibitions qui le faisaient souffrir mais qui étaient nécessaires pour préserver la nature professionnellement amicale de leur relation.

Alors il ne fit qu’acquiescer, tout en attirant Rain un peu plus contre lui. L’odeur exquise de rose du parfum de Rain vint lui chatouiller les narines, avec en note subtile, un arôme d’agrumes. Il ferma alors les yeux pour mieux s’enivrer de ces odeurs qui faisaient remonter tellement de souvenirs qu’il ne pouvait s’attarder à aucun de trop près, mais tous avaient pour point commun Rain. Rain et sa tendresse. Rain et son sourire. Rain et sa combativité. Rain riant aux éclats. Rain pétillante, amoureuse, sereine, passionnée. Les doigts de Rain jouant dans sa barbe lui fit rouvrir les yeux et tout ce qu’il vit fut un océan cobalt dans lequel il se perdit. S’il avait pu y mourir noyé, il aurait été le plus comblé des hommes. Autour d’eux, le silence les protégeait, véritable bulle protectrice que quiconque, pas même les dragonneaux de la nurserie, ne voulait éclater. Ils étaient à l’abri de tout, hors du temps, bénis par Merlin, Morgane, Viviane et tous les autres. Alors Charlie enroula ses bras autour de la taille de Rain, l’incitant à s’approcher davantage. Ils étaient si proches que leurs torses se touchaient. L’odeur de rose était plus enivrante que jamais. Il était complètement sous le charme de Rain et de son odeur, de son regard, de son sourire, de ses caresses. La retrouver comme ça, c’était comme trouver une oasis après une longue traversée du désert.

Qu’est-ce qu’il pouvait l’aimer!

Et il n’y avait pas de meilleur moyen de lui faire comprendre que de soulever le menton, s’étirer le cou, fermer les yeux.

Et l’embrasser.


Rain Kvelgenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1539-rain-kvelgen-your-eyes-tell-mMessages : 189 Points : 98
Pseudo : CookieStorm
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : CookieStorm
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Centre ville
Patronus: Léopard des neiges
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: The Fall of hearts. | Dim 20 Mai - 12:14

Elle répondit au baiser à la seconde où leur lèvres se touchèrent. Elle l’avait fantasmé des centaines de milliers de fois, ces huit dernières années, et aucun fantasme n’était à la hauteur de ce qui se passait en cet instant. Aucun baiser n’était comparable à celui ci. C'était tellement intense que ses jambes tremblaient légèrement sous le coup de l’émotion. Enfin... ils étaient enfin réunis comme ils avaient toujours été destinés à l'être. Concentrée sur le mouvement de leurs langues, rien d'autre n'avait d'importance. Le monde aurait pu sombrer à nouveau dans une guerre mondiale, rien n'aurait pu briser leur étreinte.

Elle se colla un peu plus contre lui. La main qui était dans sa barbe trouva son chemin jusqu'à son pectoral droit. Elle se pencha, et attrapa à l'aveugle le manche de sa guitare. Elle rompit le baiser, quelques secondes, le temps de poser l’instrument sur le sol, hors de danger. Le regard brûlant, elle reprit les choses exactement là où elles en étaient.Elle l’embrassait comme si sa vie en dépendait. Comme si, au travers de ce baiser, elle redécouvrait l’oxygène. Au final, c'était exactement ça.

Elle se lova aussi près de lui qu'il était possible de le faire sans lui faire mal à la nuque. Il était chaud, leur rythmes cardiaques jouaient les anarchistes, tout était parfait. Ses mains exploraient ses épaules, le haut de son dos, y retrouvaient leurs marques. Ce baiser était déjà beaucoup, mais elle en voulait encore plus. Elle voulait l’entraîner dans une position beaucoup plus confortable ou il leur serait aisé de pousser les choses plus avant. Huit ans que son corps réclamait Charlie de chacun des atomes qui le composait. Il était hors de question qu'elle le laisse partir après ça.


Charlie Weasleyavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1538-charlie-weasley-not-all-thoseMessages : 173 Points : 0
Pseudo : Miss_Karma/Sophie
Avatar : Dave Beamish
Crédits : CookieStorm
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Enclave résidentielle sorcière
Patronus: Un léopard des neiges
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: The Fall of hearts. | Dim 20 Mai - 21:28
Et plus ils s’embrassaient, plus ils se redécouvraient, à un rythme qui leur était propre. La gêne s’effaçait, Charlie se montrait plus entreprenant, plus aventurier, ses lèvres goûtaient les lèvres, la gorge et le décolleté de Rain, qui se faisait de plus en plus plongeant alors que les boutons de la blouse se détachaient. Ses mains glissaient sous le tissu, alors qu’il sentait la jeune femme frémir au contact de sa paume. Tout était facile, familier. Peu importe où il se trouverait dans le monde, si Rain était à ses côtés, il serait toujours chez lui. Guidé par la fièvre qui l’habitait, il souleva Rain de ses bras musculeux comme si elle n’avait été qu’un dragonneau Cornelongue roumain. Ses bras enserrant fermement les hanches de la jeune femme, il l’incita à adopter une position plus confortable et qui lui permettait de mieux jouir de ses courbes et du doux parfum de sa peau.

Alors que sa main se frayait un chemin le long de la colonne vertébrale de la jeune femme afin de dégrafer à l’aveugle son soutien-gorge, des bruits provenant de deux endroits opposés de la réserve le fit se raviser subitement. Charlie se redressa sur les genoux, torse nu, à l’affût du moindre nouveau son, les yeux plissés par la concentration. Dans son dos massif, l’Opaloeil et le Cornelongue brandissaient leurs ailes en s’étirant le cou, animés par l’inquiétude qui gagnait Charlie. Il avait levé une main à l’intention de Rain pour l’inciter à ne pas émettre le moindre bruit. Charlie se pencha pour chercher sa baguette à tâton et ses doigts se refermèrent sur l’artéfact à la texture familière de chêne blanc. Un hurlement déchirant qui ne pouvait être que celui d’un Noir des Hébrides en détresse perça le silence. Les dragonneaux de la nurserie se mêlèrent au cri de leur cousin en piaillant et en couinant. Charlie ramassa sa chemise et tourna la tête vers Rain, car avec ses dons d’Animagus, elle avait l’ouïe plus fine que lui.

« Ça venait d’où, tu crois? » lui demanda-t-il alors qu’il reboutonnait sa chemise.


Contenu sponsorisé
• Plus d'informations •
Sujet: Re: The Fall of hearts. | 
The Fall of hearts.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lilo - "Stone walls will fall ; Young hearts will break"
» TWR 2vs2 The Rise and Fall of Rome
» [Forum RP] Kingdom Hearts Heaven !
» Fiche de Pandora Hearts Abyss
» News de Pandora Hearts Abyss
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: