Pockets full of stones

Rain Kvelgenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1539-rain-kvelgen-your-eyes-tell-mMessages : 169 Points : 92
Pseudo : CookieStorm
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : CookieStorm
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Centre ville
Patronus: Léopard des neiges
Informations supplémentaires:
Sujet: Pockets full of stones | Mer 2 Mai - 12:16
I Débrifing Halloween 2000 : Novembre 2000.


Cette gueule de bois! Oh mais plus jamais elle n'écoutera son frangin pour tout ce qui concernait sans conception du fun. Plus jamais! Ei enää koskaan! Mai più! La jeune femme s’était retournée dans son lit, la tête enfouie sous son oreiller et ratatinée sous la couette pour rester encore un peu dans un état de semi sommeil et ne surtout pas aller au travail. Il lui faudrait être fraîche et en pleine possession de ses moyens pour vraiment s’occuper de ses grands bébés d’amour. Si elle envoyait un hibou à Salima en prétextant qu'elle était malade peut-être qu’elle pourrait finir sa nuit. Dans la nature les dragons ne trouvaient pas de nourriture tous les jours…

Rain chassa bien vite cette pensée. Il fallait qu'elle y aille au moins pour les Boutefeu. Elle ne pouvait pas se permettre de mettre son seul autre dragonologiste en danger. De mettre Charlie en danger. Alors elle se traîna péniblement hors du doux confort du lit et alla se chercher un immense verre d’eau.

Elle arriva à la réserve, se dirigea vers son bureau au radar en se disant que ce n’était vraiment plus de son âge, ce genre de conneries. Et que son foie n’allait jamais survivre. Elle était devenue bien trop sobre depuis cinq ans pour arriver à encaisser une nuit dehors sans en subir les conséquences. Rain poussa la porte et se fit son deuxième café de la journée. Journée qui allait être longue, mais longue… Elle n’avait pas bu tant que ça, si? Elle se rappelait de quatre verres. Des cocktails à base de vodka, principalement. Et d’un Dracula sexy et entreprenant. Enfin, jusqu'à ce qu'ils se rendent compte qu'ils étaient trop ivres l’un comme l’autre pour apprécier pleinement la présence de l’autre. Et puis...Dracula, la transylvanie, la Roumanie… ce vil coup de hasard n’avait rien de très sain. Mais au moins, Rain se sentait beaucoup moins tendue ce matin.

Elle regarda sa montre, Charlie n’allait pas tarder à arriver. Elle mit donc de l’eau à chauffer, prépara un mug, et remplit une boule de thé earl grey, comme une bonne collègue attentionnée. Et rien d’autre? Rien d’autre. Rien d’autre d’avouable...


Charlie Weasleyavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1538-charlie-weasley-not-all-thoseMessages : 170 Points : 26
Pseudo : Miss_Karma/Sophie
Avatar : Dave Beamish
Crédits : CookieStorm
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Enclave résidentielle sorcière
Patronus: Un léopard des neiges
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Pockets full of stones | Mer 2 Mai - 13:06
Les souvenirs de la veille le hantaient et Charlie ignorait s’il s’agissait d’une bonne chose ou non. Ses rêves avaient été peuplés de créatures aquatiques blondes aux yeux cobalt toutes plus séduisantes les unes que les autres. Pas que Charlie affectionnât particulièrement les blondes, non (en général, il préférait les brunes brune… brune comme Rain…?). En fait, ces protagonistes oniriques avaient toutes pour point en commun de lui rappeler la charmante rencontre qu’il avait fait la veille au soir. Ce qui avait commencé par un rêve plus qu’agréable avait peu à peu pris une tournure cauchemardesque, comme si son corps essayait de purger un corps étranger, quelque chose qui n’avait rien à faire en lui. Comme s’il était en train de tromper une part fondamentale de lui-même. Résultat : un étrange sentiment l’habitait, avec lequel Charlie aurait préféré ne pas vivre. Ce sentiment de honte et de culpabilité, d’avoir fauté, comme s’il avait traversé une frontière qu’il n’aurait pas dû franchir. Un sentiment si pernicieux que ce matin-là, Charlie s’était réveillé avant l’aube, en sueur, haletant, les yeux écarquillés d’effroi. Son cadran était loin de sonner, ce qui le fit jurer dans sa barbe (inexistante, car il l’avait rasée la veille afin de mieux personnifier le comte Dracula) et maudire sur sept générations toutes les sirènes et les kelpys de ce monde.

Incapable de refermer l’oeil sans être hanté par les créatures mesquines de ses rêves, Charlie décida de se lever. Pour une fois, il arriverait sans doute avant Rain à la réserve. Le trajet jusqu’à la réserve, il le fit à dos de balai, mais il n’avait même pas parcouru 500 mètres qu’il regrettait déjà son choix, car le vent du nord agressait ses joues nues privées de la protection bienfaitrice de sa barbe qu’il avait rasée la veille, pour cette fête d’Halloween où Siobhan l’avait trainé. Cette fête d’ailleurs, en avait-elle vraiment valu la peine? Sa belle barbe rousse avait-elle mérité d’être sacrifiée sur un coup de tête, parce que sa coloc le lui avait demandé? La migraine caractéristique des lendemains de veille lui chuchotait cruellement que non.

En arrivant à la réserve, tout lui parut soudain susceptible de l’accaparer au point où la sirène de la veille serait reléguée au second plan, voire, espérons-le, d’être carrément oubliée. Tout, vous dis-je, même la disgracieuse tâche de faire disparaître les bouses de dragon foireuses du vieux Benny. Malheureusement, le vieux Benny était un peu agité ce matin-là, piétinant dans son enclos en renâclant, et il fit lourdement tomber une de ses pattes dans un tas de bouse fraiche. Qui éclaboussa tout son environnement immédiat. Y compris Charlie. Soupirant d’agacement, le dragonologiste nettoya l’enclos à coup de Récurvite rageur, fit disparaître les bouses d’un Evanesco expert, puis il fonça tout droit vers les bureaux, car il avait besoin d’une douche pour se débarrasser de l’odeur de laquelle tous les récurvite et evanesco du monde n’aurait pu venir à bout.

Sauf qu’entretemps, Rain était arrivée à la réserve. Quelle charmante confrontation matinale… La sorcière et le bouseux, ça ferait presque le titre d’un roman à l’amortentia, de ceux que sa mère dévorait au coin du feu en reniflant.

« ‘jour... » grommela-t-il.


Rain Kvelgenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1539-rain-kvelgen-your-eyes-tell-mMessages : 169 Points : 92
Pseudo : CookieStorm
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : CookieStorm
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Centre ville
Patronus: Léopard des neiges
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Pockets full of stones | Mer 2 Mai - 16:27
La porte s’ouvrit sur un Charlie Weasley passablement agacé. Rain, assise derrière son bureau, les bras croisés sous sa tête, elle tentait tant bien que mal d’accuser le coup. Elle était certaine que Thor essayait d'électrocuter avec son énorme marteau un Loki de la taille d’une fourmi qui dansait sournoisement juste sur son crâne. Elle répondit à son bonjour avec l’enthousiasme de la gueule de bois.

«Salut!»

Beau spectacle qu’elle offrait… «Rain Kvelgen, fraîche comme une momie.» Quel bel exemple de professionnalisme.

Une odeur bien connue lui chatouilla les narines: bouse de dragon. Inutile de dire que la cuite de Rain se réduit à peau de chagrin. Oh. Oh non… Benny… Benny et son transit défectueux. Elle se redressa et leva vers Charlie un regard plein de douceur et de compassion. Il la connaissait depuis assez longtemps pour savoir qu'elle ne le regarderai jamais avec pitié. Du moins elle osait l’espérer. Elle aussi avait souffert du même maux quelques semaines auparavant. Elle en avait eu jusque dans le soutien gorge. Seulement, personne n’en avait été témoin. Elle lui tendit le mug de thé qu’elle lui avait préparé par automatisme. ou pas.

«Tiens. Tu as l’air frigorifié. Il m’a fait le même coup, Benny, avant que tu n’arrives… Il t’a fait mal?»

Il valait mieux savoir immédiatement si elle devait faire une déclaration d’accident du travail que d’attendre qu'il soit passé à la douche pour s’en inquiéter. Et en plus de ça, quelque chose avait changé. Rain mit plusieurs secondes à mettre le doigt dessus: sa barbe. Cette épaisse barbe broussailleuse toute douce qu'elle adorait… Quand elle pouvait encore entortiller ses doigts dedans. A présent, le souvenir de ce petit geste lui provoquait un petit pincement au coeur. La finlandaise supposa qu’il devait être attendu chez ses parents pour le dîner. Sa mère n’avait jamais vraiment aimé la pilosité faciale de son deuxième garçon, tout comme elle n’avait jamais aimé la longueur de ses cheveux. Les souvenirs de son ex belle mère tentant de convaincre Charlie de se couper les cheveux et de se raser affluaient. Rain cacha un sourire dans sa baignoire de café. Elle s’était toujours rangée du côté de Charlie. Autant parce qu'il était important pour elle de montrer à son homme qu'elle ne comptait pas le contraindre à suivre les préférences esthétiques de quiconque, et aussi parce qu'elle aimait les petites brûlures de barbe qu'il laissait sur son corps. Dès que Molly tentait un mot envers Rain pour qu'elle la soutienne, la nordique se contentait d’un haussement d'épaules «Ça lui va bien. Il faut juste s’habituer.»

En parlant de s’habituer, Rain remarqua qu’elle fixait Charlie depuis trop longtemps pour que cela passe inaperçu. Même empestant la bouse de dragon, il restait beau.

«Pardon. J’ai plus l’habitude de te voir rasé de près. Tu vas chez tes parents ce soir?»

Elle se béni de savoir poser sa voix un minimum : elle pouvait cacher son trouble dans le ton de la conversation. Il était rasé d’aussi près que le jeune homme de la veille. D’un coup Rain se senti rougir et replongea immédiatement dans son café. De tous les jeunes hommes présents à cette soirée, il avait fallu qu’elle choisisse celui qui le lendemain lui laisserait toute la journée un sentiment malsain au creux du ventre à la seconde où elle poserait les yeux sur son collègue. Dracula quoi… Autant embrasser directement Charlie et se faire coller un procès mérité pour harcèlement sexuel. La durée de l’effet euphorisant du baiser avait été proportionnellement inverse aux remords qui se comportait comme armure invisible dont le poids augmentait à chaque battement de coeur. Et même en étant aussi honnête que possible avec elle même, Rain ne parvenait pas à se libérer de ce poids.


Charlie Weasleyavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1538-charlie-weasley-not-all-thoseMessages : 170 Points : 26
Pseudo : Miss_Karma/Sophie
Avatar : Dave Beamish
Crédits : CookieStorm
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Enclave résidentielle sorcière
Patronus: Un léopard des neiges
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Pockets full of stones | Mer 2 Mai - 17:51
La tasse de thé fumante que lui tendit Rain fut plus que bienvenue. Depuis qu’ils avaient commencé à travailler ensemble, pas une fois il ne s’était étonné de se voir servir du thé par Rain. Car Rain qui ne savait pas comment il prenait son thé n’était pas Rain.

La conversion de la Finlandaise au thé s’était faite si doucement que Charlie avait presque oublié qu’à une époque pas si lointaine, la jeune femme vouait une haine presque viscérale à la boisson typiquement britannique. Bien sûr, il n’avait pas oublié leurs nombreuses taquineries matinales pour débattre afin de savoir qui, du thé ou du café, remportait la palme de la meilleure boisson chaude. Dans leur emportement purement Gryffondor, ils avaient même failli en venir aux baguettes un matin, à l’époque où ils se faisaient la gueule, quelque part vers la 3e année ou la 4e année. Pourquoi déjà? Une peccadille d’adolescents nombrilistes sans doute.

« Non, non, je te rassure. C’est juste horriblement humiliant. » Puis le ridicule de la situation le fit sourire, un rire se faufila subtilement pour franchir ses lèvres. « Et surtout puant! » Et tout en riant, il chercha son regard, dans un réflexe inconscient.

Le cobalt et l’acier se rencontrèrent. Cobalt. Comme les yeux de la sirène la veille. Simple coïncidence. C’était fréquent des yeux cobalt, non? Pas taaaant…

Son rire mourut peu à peu au fur et à mesure qu’il se rendait compte que Rain était elle aussi en train de le fixer. D’ailleurs, elle finit par s’en excuser. Non, ne t’excuse pas! Ils détournèrent tous les deux le regard, le malaise presque palpable. Alors qu’elle lui parlait de son rasage inattendu, il se massa les joues, de ce même geste machinal qu’il utilisait pour passer sa main dans sa barbe.

« Ah euh non, non… pas de souper ce soir. C’est moi qui suis de garde à la réserve, tu te rappelles? »

Le malaise devenait beaucoup trop insupportable pour qu’il puisse rester comme si de rien n’était. Et il puait beaucoup trop pour ne rien faire.

« Booooon et bien… sur ce, je vais… euh…. me doucher! » s’exclama-t-il d’un ton beaucoup trop enjoué pour être sincère.

Elle lui proposa de piger dans les vêtements que Jonne a laissé à la réserve, ce qu’il fit avec empressement. Les pantalons étaient un peu grands, mais avec une ceinture, on y verrait que du feu.


Contenu sponsorisé
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Pockets full of stones | 
Pockets full of stones
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TLOZ Elementary stones
» L'armée full boîte de conserve du métalkramé
» [2000pts ork]La Band' à Wazdakka (full moto)
» [500 pts] La compagnie grise: Full tir
» Ork full tir feignasse
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: