Bound to become stronger | Pansy

Draco Malfoyavatar
• Sorcier •
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t21-draco-choking-on-my-pridMessages : 497 Points : 0
Pseudo : Angie / Batgirl
Avatar : Lucky Blue Smith
Crédits : ANESIDORA & endlesslove
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Les tours d'or blanc dans la Ville Haute
Patronus: Inexistant, impossible à invoquer.
Informations supplémentaires:
Sujet: Bound to become stronger | Pansy | Lun 2 Avr - 16:25




15 novembre 2000.

Dans une vaine tentative de lutter contre le vent glacial du mois de Novembre, Draco était enroulé dans une épaisse écharpe de laine. Une fine pluie tombait par intermittence, humidifiant légèrement ses cheveux, alors qu’il tentait de discerner le nom de la rue affichée sur le mur d’en face. Le vrombissement des voitures grondait dans ses oreilles, mais il n’y prêtait plus attention – cela faisait longtemps qu’il s’y était habitué, au fil de ses escapades dans le monde moldu.

« Fais attention en traversant » lança-t-il à Pansy, dont il serrait les doigts entre les siens.

Il l’entraîna sur l’asphalte, faisant attention à ce que personne ne la bouscule, à ce qu’elle ne trébuche pas. C’était la première fois qu’il l’emmenait avec lui, et il n’était pas encore certain de ce que cela allait changer, de si elle allait apprécier cette sortie ; le monde moldu était, assez étrangement, devenu un refuge pour lui au fil des mois. Une façon de s’extirper de l’ambiance lourde et pesante d’Atlantis, aux regards qui le suivaient et aux rumeurs arachnéennes, toujours plus malicieuses alors que les relations entre sorciers et moldus se détérioraient au rythme des éclats des groupuscules. Le discours qui avait récemment enflammé la place du marché d’Atlantis avait été l’embrasement que Draco guettait depuis la révélation des groupuscules, depuis que Magic is Might et Gloriam étaient sortis de l’ombre.

Ils traversèrent la rue, et s’arrêtèrent sur le trottoir alors que Draco jetait des œillades autour de lui, se demandant où il pourrait bien emmener Pansy – quelque chose de raffiné, mais résolument moldu. Atlantis était bien suffisante pour observer ce que donnaient le mélange de leurs deux mondes, et il ne souhaitait pas qu’elle s’effraie, qu’elle refuse de revenir ici avec lui.

« Est-ce qu’il y a quelque chose que tu voudrais faire ? » s’enquerra-t-il. « Est-ce que tu préfères aller à l’intérieur ou à l’extérieur ? »

Il pourrait l’emmener au musée, contempler ces toiles qui ne s’animeraient jamais ; écouter un opéra, où les acteurs ne pouvaient transplaner ; voir les jardins sous serres, aux fleurs qui ne pouvaient ni chanter, ni vous ensorceler ; dans un magasin de luxe, aux objets inanimés. Ou dans n’importe quel endroit, si elle le désirait.

Car à chaque fois que les yeux de Draco se posaient sur la chevelure de feu de Pansy Parkinson, il y avait toujours cette pointe de remords, de culpabilité, quelque part, très loin – enfoncée profondément dans son labyrinthe d’argent, au plus profond de son esprit. La culpabilité de l’avoir abandonnée alors qu’elle n’avait besoin que de lui, isolée parmi tous les fils et les filles de Mangemort. D’avoir cru que Pansy Parkinson ne serait pas capable de s’occuper d’elle-même et de veiller à sa propre sécurité alors qu’elle était à ses côtés.

Il se redressa immédiatement, corrigeant cette mauvaise habitude qu’il avait depuis lors de la traiter comme un objet fragile, comme une sculpture effilée qui pouvait être fêlée au moindre contact.

Pansy n’était pas fragile, et ne l’avait jamais été.




Sorry about the bony elbows, sorry we lived here, sorry about the scene at the bottom of the stairwell and how i ruined everything by saying it out loud. especially that, but i should have known.
he was a miracle of moving parts, a study in survival
Pansy P. Parkinsonavatar
• Étudiant Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1564-pansy-p-parkinson-je-pense-doMessages : 177 Points : 0
Pseudo : Psychose
Avatar : Madelaine Petsch
Crédits : Moonic
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Bound to become stronger | Pansy | Mar 10 Avr - 14:07


Bound to become stronger

Draco & Pansy



Pourquoi était-elle là ? Ces mots tournaient en boucle dans sa tête alors que ses doigts serraient ceux de Draco, comme pour se rassurer. Beaucoup d'appréhension, un peu de curiosité, mais surtout un dégoût permanent. Voilà les sensations que lui procurait chaque rue, chaque visage, chaque découverte. Pansy n'avait jamais aimé se sentir démunie, et elle l'était complètement aujourd'hui, plongée dans un monde qu'elle abhorrait depuis l'enfance. Et face à cet univers étrange, elle n'avait qu'un seul rempart pour lutter contre l'insécurité la plus totale : Draco. Voilà pourquoi elle était ici. Draco. Elle le suivait docilement dans cet endroit qui lui procurait le plus grand inconfort simplement pour savourer ce rapprochement, aussi éphémère qu'il puisse être. Elle s'accrochait à ce qui le faisait aujourd'hui vibrer pour tenter de renouer avec lui. Parce que Pansy n'était pas encore prête à le perdre. Malgré la rancoeur. Malgré la douleur. Malgré la distance. Elle avait encore besoin de lui.

Ses sens étaient tous en alerte alors qu'ils progressaient lentement dans la ville de Londres. Son esprit luttait pour empêcher son corps de dévoiler ses véritables sentiments. Elle ne voulait surtout pas que Draco pense qu'elle n'avait pas envie d'être ici. Elle ne voulait rien faire qui puisse l'inciter à prendre encore un peu plus de distance. Il n'y avait rien, en ce moment même, qui soit plus important à ses yeux que de retrouver cette complicité qu'ils avaient longtemps partagés. Pansy l'avait toujours aimé, et elle l'aimerait sans doute toute sa vie. Alors elle lui lança un sourire hésitant, plus par la combat intérieur qui l'animait que par le choix qu'il lui laissait. Je ne sais pas. Emmène-moi dans l'un de tes endroits favoris ! En priant pour qu'il ne s'agisse pas d'un lieu où les moldus poseraient leurs mains sur elle.

Dire que Pansy arrivait à se détendre au fur et à mesure du temps passé ici serait un mensonge, mais la sensation de proximité avec Draco aidait à l'apaiser. Alors elle se laissa aller à un peu plus de contemplation. De toute façon, elle serait amenée, un jour où l'autre, à se confronter au monde moldu, ne serait-ce que pour mieux le séparer du sien. Elle devait donc à tout prix lutter contre le dégoût et la peur qu'il lui insufflait. Et si elle ne comprenait pas cette nouvelle passion qu'avait Draco pour ces êtres insignifiants, elle se surpris à apprécier certaines devantures de magasin. La mode. Sans doute la seule chose qu'elle trouvait réussie chez eux.

(c) ANAPHORE







▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• I am more precious than gold•
(c) Miss Pie

Draco Malfoyavatar
• Sorcier •
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t21-draco-choking-on-my-pridMessages : 497 Points : 0
Pseudo : Angie / Batgirl
Avatar : Lucky Blue Smith
Crédits : ANESIDORA & endlesslove
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Les tours d'or blanc dans la Ville Haute
Patronus: Inexistant, impossible à invoquer.
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Bound to become stronger | Pansy | Mer 2 Mai - 17:29




Pansy n’était pas fragile ; mais elle n’était pas dans son élément non plus. Il relâcha sa main pour mieux la serrer contre lui, passant son bras sur ses épaules. La sentir toute proche contre lui, bien à l’abri dans ses bras, le rassurait plus qu’il n’aurait aimé – et bien plus qu’il ne l’admettrait jamais. Faisant attention à ne pas tirer sur sa chevelure rousse, il l’entraîna doucement en direction de la National Gallery, jaugeant qu’elle serait sans doute plus à son aise dans un endroit vaste et calme plutôt qu’au milieu du désordre.

Draco préférait le chaos.

Il préférait quand les choses bougeaient trop vite pour que son regard ne s’y fixe, quand tout évoluait trop rapidement pour que cela ne laisse des traces sur lui. Il préférait les voix hautes et les cris que personne ne pouvait ignorer aux murmures sinueux, s’infiltrant doucement autour de ses pensées, libérant un venin empoisonnant ses pensées arborescentes. La forteresse de son esprit ne devait jamais tomber, et le bruit ne faisait que l’aider à s’y concentrer – ce n’était pas pour rien que le violon l’apaisait, que la musique avait toujours été un refuge particulier, une cachette secrète de laquelle personne n’avait jamais pu le déloger.

Personne n’avait pu essayer, car les seuls qui la connaissaient étaient trop loin ou trop près. L’une d’entre elle était serrée contre son cœur, et il la guida doucement dans le musée, discutant à voix basse des dernières nouvelles qu’il avait pu glaner sur leurs anciens condisciples de Poudlard.

Il ne voulait pas l’effrayer, mais il nous pouvait plus lui mentir non plus.

« Les peintures ne bougent pas, ici » chuchota-t-il alors qu’ils traversaient la première pièce. Il continua à la guider, doucement, lui laissant le temps de s’arrêter si elle le désirait ; les salles étaient pratiquement vides, et c’était tant mieux.

Il s’arrêta finalement devant la peinture qu’il cherchait – c’était celle devant laquelle il passait toujours le plus de temps, celle qu’il aurait le plus aimé acquérir. Sa collection était hétéroclite, regroupant peintures modernes comme plus anciennes, moldus comme sorcière. Mais elle tournait toujours autour des mêmes thèmes, des mêmes couleurs puissantes, qu’on ne pouvait pas manquer ni oublier. Les œuvres qu’il collectionnait étaient brillantes de lumière et de volonté, et celle devant laquelle il s’était arrêté l’était aussi.

« The Fighting Temeraire » chuchota-t-il. « C’est ma préférée. »

Il n’était pas certain de pourquoi. Les reflets du ciel lui parlaient, l’interpellaient – il se perdait dans les lavis de rose et d’orange, dans les fines couches qui s’entremêlaient, dans l’horizon (infini) qui se dessinait.

« Je passe pas mal de temps ici » concéda-t-il. « S’il y a bien quelque chose qu’on ne peut pas leur arracher, c’est bien qu’ils savent peindre. »

Draco s’arracha finalement à la contemplation de l’œuvre, et pose son regard sur le visage de Pansy.

« Est-ce que tout va bien ? » demanda-t-il à mi-voix, sans la lâcher des yeux, tentant de la dissuader de lui mentir, de l'esquiver.





Sorry about the bony elbows, sorry we lived here, sorry about the scene at the bottom of the stairwell and how i ruined everything by saying it out loud. especially that, but i should have known.
he was a miracle of moving parts, a study in survival
Pansy P. Parkinsonavatar
• Étudiant Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1564-pansy-p-parkinson-je-pense-doMessages : 177 Points : 0
Pseudo : Psychose
Avatar : Madelaine Petsch
Crédits : Moonic
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Bound to become stronger | Pansy | Lun 11 Juin - 23:54


Bound to become stronger

Draco & Pansy



Pansy se laissa guider. Son appréhension était doucement happée par d'autres choses, minimes, sournoises, qui conduisaient inévitablement vers un sentiment qui surpassait tous les autres. Son regard s'apaisa alors que ses sens s'accrochaient à Draco. Son étreinte, son odeur, sa beauté. Elle aimait le contempler, elle avait toujours aimé. Quelque part, le fait qu'il se retrouve dans l'art ne l'avait pas vraiment étonnée : lui-même était une œuvre. Mais une œuvre vivante, mouvante, réelle. Contrairement à celles de cette galerie.

Elle avait d'abord trouvé l'endroit froid. Certes, la bâtisse était impressionnante et elle ne manquait pas de tableaux accrochés à ses murs. Mais tout lui semblait... terne. Mort. Peut-être était-ce parce que rien ne bougeait. Peut-être était-ce parce qu'elle refusait de donner à ces lieux moldus la moindre chance de l’impressionner. Pour lui, Pansy voulait bien essayer, du moins essayer de donner le change, mais c'était plus fort qu'elle. Derrière chaque visage qu'elle croisait, elle avait l'impression qu'on savait qui elle était, d'où elle venait. Chaque pas, malgré les volumes de l'endroit, semblaient la conduire vers un lieu si clos qu'elle ne pourrait s'en échapper. Elle se sentait piégée, entourée de ceux qu'elle méprisait et qui, au fond, la terrorisaient. Elle aurait pourtant cru que la seule présence de Draco suffirait. Que le fait d'être avec lui, ici et maintenant, apaiserait toutes ses craintes. Mais c'était sans compter sur cette plaie laissée béante dans laquelle s'étaient insinués la méfiance, la souffrance et la rancoeur.  Cette plaie qu'il avait lui-même ouverte.

Les pas de Draco cessèrent de raisonner, ceux de Pansy les imitèrent. Comme une danse parfaitement synchronisée. Ils s'arrêtèrent devant une œuvre particulière...pour lui. Et alors qu'il se perdait dans la contemplation et qu'il tentait de lui expliquer combien les moldus avaient su le toucher à travers leur art, Pansy, elle, le regardait lui. Parce qu'elle se fichait du tableau. Parce qu'en réalité, elle détestait ce tableau. Il était beau, c'est vrai. Malgré le fait qu'il ne puisse se mouvoir, il donnait l'impression d'être habité. Mais c'était loin d'être assez pour faire oublier à Pansy tout ce que cette œuvre représentait pour elle : ce qu'il voulait. Ce qui le rendait heureux. Ce qu'il aimerait avoir et garder. Protéger, admirer, aimer. Elle le regardait se perdre dans une passion qu'elle ne comprenait pas, une passion qui lui était de loin supérieure, parce qu'il ne l'abandonnerait pas. Alors qu'elle, il l'avait oubliée. Il l'avait laissée derrière. Sa mâchoire se crispa et ses yeux s'embuèrent. Pansy ne pleurait pas, jamais. Mais ce mélange de détresse et de rage qui lui mordait les entrailles était si douloureux à contenir qu'elle avait du mal à le rendre invisible, et encore moins lorsque les yeux de Draco daignèrent de nouveau croiser les siens. Elle avait envie de lui hurler que non, ça n'allait pas. Que rien n'allait plus. Comment pourrait-il en être autrement alors qu'il lui avait arraché une partie d'elle-même ? Est-ce que ça en valait la peine ? Est-ce que la sacrifier, pour cet avenir, pour cette vie, pour cette œuvre, en valait la peine ? Je ne suis pas très à l'aise, finit-elle par souffler. Mais je te l'accorde, ce tableau est très beau. Son ton était plus sec qu'elle ne l'aurait cru, influencé par un trop plein d'émotions. Et sans rien ajouter, elle contourna Draco pour rejoindre l'oeuvre suivante. Sun Flowers, 1888, Vincent Van Gogh. Un bien étrange tableau.

(c) ANAPHORE







▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• I am more precious than gold•
(c) Miss Pie

Draco Malfoyavatar
• Sorcier •
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t21-draco-choking-on-my-pridMessages : 497 Points : 0
Pseudo : Angie / Batgirl
Avatar : Lucky Blue Smith
Crédits : ANESIDORA & endlesslove
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Les tours d'or blanc dans la Ville Haute
Patronus: Inexistant, impossible à invoquer.
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Bound to become stronger | Pansy | Dim 1 Juil - 12:21




La voix de Pansy claqua à ses oreilles, à peine plus dure que d’habitude ; mais il la connaissait depuis bien trop longtemps – plus d’une décennie, plus de la moitié de leur vie – pour ne pas entendre la dureté qui émaillait sa voix, insidieuse comme des monstres cachés sous un lit. Elle n’était pas à l’aise. Peut-être que l’emmener ici avait été une erreur, après tout. Draco n’était pas certain de ce qu’il avait souhaité accomplir en l’emmenant avec lui. Pansy ne pouvait sans doute pas comprendre à quel point l’absence de regards lourds, de personnes connaissant son nom et la marque poisseuse, visqueuse, qui y était été liée par le fer et par le feu. Mangemort, murmuraient parfois ceux qui pensaient qu’il ne pouvait pas les entendre. Mangemort ! criaient ceux qui souhaitaient qu’il les entendent.

Le monde moldu ne le connaissait pas assez bien pour que les regards s’accrochent à sa nuque lorsqu’il marchait, pour que les œillades deviennent présomptueuses et sévères lorsqu’il commençait à parler.

Mais Pansy n’avait pas ces problèmes : Pansy n’avait jamais perdu son rang, et n’avait jamais dévié de la trajectoire qu’on lui avait offerte sur un plateau d’or et d’argent. Elle était assise confortablement sur son trône, au sommet des tours d’or blanc qu’étaient son rang ; Draco avait abandonné sa couronne, et n’était pas prêt de la retrouver.

Four of Cups, avait murmuré sa voyante en retournant la carte représentant son passé. Une relation prise pour acquise, des orages qui se dissimulent derrière le masque. Three of Swords, disait celle de la situation présente. Un avertissement de ne pas continuer sur cette voie. Ten of Swords, finalement – son futur. Elle n’avait pas pris la peine de lui expliquer ce que cela signifiait : elle représentait un homme frappé de dix épées, et il était sans doute difficile de faire plus évocateur. Elle l’avait prévenu, pourtant : la situation sera votre faute.

Les cartes tournaient dans son esprit sans qu’il ne parvienne à les enfermer dans son labyrinthe, sans que l’Occlumencie ne soit d’aucune aide. Il passa sa main dans ses cheveux, tentant d’y remettre de l’ordre, avant de suivre machinalement Pansy vers le tableau d’à côté – Van Gogh.

« C’était un artiste maudit » articula-t-il, sa gorge écorchée par ses doutes. « Il n’a connu le succès qu’après sa mort. »

Draco avait toujours été particulièrement sensible à l’histoire de Van Gogh, à ses déroutes et ses doutes ; à ses excès et à son génie ; mais ce n’était sans doute pas le moment d’expliquer à Pansy pourquoi il se sentait si proche de lui, pourquoi son histoire éveillait des sentiments enfouis – des échos.

Peut-être que cela ne serait jamais le moment, à vrai dire.

« Désires-tu t’en aller ? » demanda-t-il doucement. « Ce n’était peut-être pas une bonne idée de venir, après tout. »

Il n’espérait pas qu’elle le détrompe : l’expression heurtée qui habillait le visage de Pansy était plus évocatrice encore que l’illustration du Ten of Swords.

« C’est comme tu veux. »





Sorry about the bony elbows, sorry we lived here, sorry about the scene at the bottom of the stairwell and how i ruined everything by saying it out loud. especially that, but i should have known.
he was a miracle of moving parts, a study in survival
Contenu sponsorisé
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Bound to become stronger | Pansy | 
Bound to become stronger | Pansy
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Pansy Parkinson
» Pansy Parkinson
» [Bound For Glory] 2013 sera Gold!!!
» Pansy Parkinson in the place!
» what didn't kill us made us stronger.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: