Emrys Bowen - Guess we're partying

Emrys Bowenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1544p15-emrys-bowen-incandescence?Messages : 371 Points : 40
Pseudo : Lau
Avatar : Ezra Miller
Crédits : Schizophrenic
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: Un faucon
Informations supplémentaires:
Sujet: Emrys Bowen - Guess we're partying | Dim 4 Mar - 11:25
Emrys Bowen
Informations civiles
Nom : Bowen
Prénom(s) : Emrys
Date de naissance :18 mars 1980
Âge actuel : 20 ans
Métier/études : Sans emploi pour le moment
Alignement politique : Progressiste, totalement ouvert à la mixité.
Lieu de résidence : Les faubourgs
Informations Magiques
Origines : Sa famille est un savant patchwork de moldus et sorciers mais le poids des traditions sorcières y prédomine tout de même. Les oncles et tantes mariées à des moldus sont plutôt mal vus, notamment parce que tout bon sorcier de la famille Bowen se doit de partir pour une quête très spéciale à l'âge adulte : la quête des Reliques de la Mort.
Baguette : 26cm, bois de Charme et crin de Sombral, relativement souple. Vous voulez connaître un sorcier, regardez donc sa baguette. Vous verrez ainsi qu'Emrys est un sorcier qui a un fort sens des valeurs, des principes et surtout de l'honneur, sans être pour autant fermé d'esprit.
Patronus : Un faucon, oiseau de proie qui survole  ses victimes pour mieux les attaquer.
Épouvantard : Le visage terne, sans vie de sa petite amie décédée lors de la bataille de Poudlard.
Miroir du Riséd : Il s'y voit avec sa petite amie, Liza, les Reliques de la Mort. Son rêve s'est réalisé : il est le maître de la Mort et Liza trône avec lui, au-dessus des simples mortels.
Animal de compagnie : La solitude et la culpabilité mais aussi un chat Havoc vieux matou chartreux de 12 ans et Maud, sa chouette adorée.
Maison : C'est un ex-Serpentard

Descriptions
Caractère de votre personnage
Pas très causant, pas très excentrique, mais plutôt réservé. Il a la tête dans les bouquins, dans les nuages, dans ses rêves d'autrefois. Mais si on arrive à l'apprivoiser, on peut découvrir que c'est un ami fidèle, qu'il a un sens de l'honneur très strict, qu'il est plutôt courageux aussi. Il est très rancunier et ne renonce jamais à se venger d'un de ses ennemis ou de quelqu'un qui lui a fait une crasse. Pour lui, les gens sont soit ses amis, soit ses ennemis, soit les autres, des connaissances auxquelles il ne s'attache pas. Il évite de s'attacher, en règle générale.

Informations importantes
Brun - Cheveux longs - A une cicatrice sur le bras représentant les reliques de la mort -  Sorcier très doué, surtout en sortilèges, métamorphose et en duel - possède de profondes valeurs - Ouvert d'esprit à la différence - Relativement égoïste - A peu confiance en lui mais paradoxalement, croit en ses capacités - Rancunier - Indépendant mais fidèle en amitié,, en amour - Proche de sa famille - Reste obnubilé par les Reliques et par le fait de pouvoir vaincre la mort.

Goûts
Emrys trouve de l'intérêt dans tout ce qui a attrait aux Reliques de la Mort de près ou de loin, alors l'histoire de la magie, l'histoire en règle générale, le passionne. Il n'est pas contre un petit match de Quidditch de temps à autre mais s'est découvert un réel attrait pour le football en allant à des maths avec sa petite amie et le père de celle-ci.
Mais ces derniers temps, plus rien ne l'intéresse vraiment, Liza est morte par sa faute, les Reliques et la baguette de sureau sont perdues à jamais, il ne sait pas quoi faire de sa vie... Il ne sait même plus trop pourquoi il est en vie en réalité.
Emrys a toujours eu un goût certain pour la magie noire, les sortilèges en règle générale.

Rêves & Ambitions
Il n'a plus tellement de rêve et d'ambition, si ce n'est ne pas sombrer dans la folie causée par cette culpabilité, solitude et oisiveté. C'est pourquoi il est venu à Atlantis, pour trouver un but à sa vie, recommencer à apprécier la vie et ne plus être obnubilé par la mort comme il l'a été les 20 premières années de sa vie...


Chronologie

Chronologie :

18 mars 1980 : Naissance d"'Emrys Bowen, de ses parents, de Eirian Cramer et de Cynin Bowen.
Juillet 1989 : Passe deux semaines en Ecosse chez son oncle, Aleyn Cramer.
Septembre 1989 : Une partie de ses souvenirs sont effacés par son père.
1990 : Rentrée à Poudlard.
Eté 1991 : Rencontre de Liza.
2 mai 1998 : Bataille de Poudlard : la Baguette de Sureau est perdue et Liza est morte.
Juillet 1998 - Août 2000 : Dépression.
Septembre 2000 : Arrivée à Atlantis.

Décembre 1996 :
Innocence is a kind of insanity w/ Derek. Terminé

Novembre 2000 :
I wish  I hadn't cried so much w/ Poppy.
So long buuddy w/ Aldabella. Terminé
Le soleil brille toujours après une nuit sombre w/ Darcy. Terminé
Acre of heaven w/ Rain et Charlie. Terminé
Réminiscences du passé w/ Pansy.
Qu'y a t'il de plus beau qu'un oiseau libre qui vole vers le soleil ? w/ Emilia.

Décembre 2000 :
Cherry Wine w/ Newt. Abandonné
Haters gonna hate w/ Vassili.
Passer d'une rencontre de papier à une rencontre en chair et en os, c'est changer de dimension w/ Lyrold.
Associé avec une femme le démon lui-même perd la partie w/ Darcy.

Février 2001 :
Les événements qui nous changent w/ Lavender.
Friendship never ends w/ Katleen.





All that I have is a river
The water sustains me without even trying, the water can't drown me, I'm done with my dying.


Emrys Bowenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1544p15-emrys-bowen-incandescence?Messages : 371 Points : 40
Pseudo : Lau
Avatar : Ezra Miller
Crédits : Schizophrenic
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: Un faucon
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Emrys Bowen - Guess we're partying | Lun 16 Avr - 6:33

05/01/1986

-Maman ! Regarde, je les ai trouvées ! C’est moi le Maître de la Mort !
Je crie mon exploit en sautillant dans les jupons de ma mère, exhibant une branche de bois, une pierre en granit et une vieille couverture sur les épaules. C’est moi le Maître de la Mort.

Depuis mon plus jeune âge, on me parle d’elles. Les reliques de la Mort. Mon grand-père est mort en les recherchant, dans ma famille cette légende perdure depuis des générations, cette quête nous poursuit plus que nous la poursuivons.

01/09/1991

-Serpentard !
Je descends du petit tabouret, acclamé par les membres de ma maison et les rejoins, un sourire au coin des lèvres. C’est bon signe ça, très bon signe. Je sers le médaillon dans ma poche : elles seront miennes.

Il faut que je sois le meilleur, ou alors je n’y arriverai pas, je n’en serai pas digne.

Eté 1992

Oncle Jo m’a conseillé de me rendre à une bibliothèque moldue pour trouver des indices sur les reliques, il dit que nos deux mondes ne sont pas si séparés. Ma tante, Alice, est moldue, elle est gentille, je l’aime beaucoup. Mon père dit parfois qu’il n’est pas digne de notre famille car elle a détourné Jo des reliques… Qu’importe, je les trouverai moi, et ferai l’honneur de ma famille.

Ce samedi après-midi, ma mère va faire des courses en ville, elle me laisse donc à la bibliothèque pendant ce temps. Je demande à la bibliothécaire s’ils possèdent des livres sur les sorciers, la sorcellerie ou ce genre de choses et elle me conduit dans un rayon de fantasy pour adolescents. Elle me dit que je trouverai mon bonheur ici. Je ne suis pas très sûr de récolter des indices sur ces étagères alors je décide d’explorer la bibliothèque tout seul. Je monte les escaliers menant à l’étage, aux livres historiques. Entre deux rayons, une jeune fille aux cheveux blonds d’à peu près mon âge feuillette un livre, assise sur le sol. Je rentre dans la petite travée et commence à regarder les tranches des ouvrages. Ils traitent du passé moyen-âgeux de la région, pas très intéressant. Je regarde alors de nouveau la fille, sur la page de son livre une image bouge. Elle redresse la tête et me demande si je ne suis pas à Poudlard moi aussi par hasard.

Liza est à Serdaigle, elle est née moldue. Sa mère est bibliothécaire, son père était footballeur quand il était jeune (footballeur ?) et maintenant il est cordonnier (cordonnier ?). Elle m’explique ce que c’est, je souris, je ne connais pas très bien les moldus. Alors elle m’explique, c’est assez drôle, c’est comme apprendre à connaître une civilisation qui vit sur un autre continent alors qu’on est là, ensemble. Plus qu’ensemble même, ils savent que la sorcellerie existe depuis des années maintenant ! Mais dans notre compagne, on ne le remarque pas beaucoup, ma famille vit toujours à l’écart de la ville et quand on arrive en ville, on nous toise. Liza me dit que les gens ne viennent plus tellement faire réparer leurs chaussures chez son père, ils ont peur qu’elle jette un sort à leurs vieilles semelles.

Je la vois plusieurs fois cet été. Elle est très intelligente, raconte mille histoires sur l’Angleterre moldue que je ne connais pas. Le pauvre soleil du Pays de Galles illumine son visage, ou alors son visage illumine le ciel, je ne sais pas trop. Elle est très belle, courageuse aussi quand on explore la forêt qui entoure ma maison.
Nous nous rendons même ensemble à Poudlard, dans la voiture de son père. Ses parents sont très sympathiques, ils ne trouvent pas cela bizarre de conduire un sorcier en voiture à King’s Cross. Je pense qu’ils sont contents que leur fille ait trouvé un ami. Ils sont drôles, ils parlent de choses que je ne comprends pas toujours. On n’a pas le temps de discuter autant quand on voyage par poudre de cheminette ou Portoloin. Liza n’a pas rigolé quand je lui ai expliqué ma quête et les reliques : elle a même proposé de m’aider !

Je ne suis pas d'accord avec mon père, les parents de Liza sont très gentils, j'adore ma tante. Et je pense que l'amitié peut être aussi précieuse que les reliques...

11/10/1993

-Tu vas faire quoi après Poudlard Em ?
-Je ne sais pas trop encore…. Murmure-je dans le presque silence de la bibliothèque, des dizaines de livres posés en pile à côté de moi. En haut de la pile, bien entendu, Les Contes de Beedle le Barde. Je les ai lus dans tous les sens, j’y ai cherché tous les indices qui pourraient me mener à elles. Si seulement je pouvais trouver un accès pour la réserve…

Je ne dois pas me décourager, leur recherche est une quête semée d'embûches. Mais je le sais : il n’y a que moi qui peux les posséder, je serai le Maître de la Mort.

23/06/1995

-J’ai entendu que cette fille, Hermione Granger, a réussi à rentrer dans la réserve. Je pourrais essayer de trouver un moyen pour qu’on s’y introduise aussi, si tu veux.
Elle me caresse les cheveux, tendrement. Je lui souris, un rayon de soleil dans les yeux. Elle est belle, Liza. Elle ne me rit pas au nez avec mes foutues reliques. Tout le monde me fuit, je suis l’original, le fou. Le Serpentard pas assez serpentard. Mais ils ne le savent pas, je vais un jour tous les supplanter. Je les supplante déjà tous.

Liza est une distraction acceptable. Peut-être voudra-t-elle m’accompagner dans ma quête, on est plus forts à deux, non ?

15/07/1995
-Buuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut !!
Je lève les bras en l'air tout en applaudissant et sers Liza dans mes bras, son père saute dans tous les sens : son équipe favorite vient de remporter le match sur un point décisif. Je viens d'assister à mon premier match de football avec la famille de Liza. C'est leur sport favori, comme celui de beaucoup de moldus et je peux comprendre pourquoi. Cette ferveur, elle ressemble à celle qu'on ressent aux matchs de Quidditch, les règles sont plus simples au football seulement. C'est étonnant, un sport qui ne se joue qu'avec les pieds. On dirait que les moldus aiment se donner des challenges alors qu'au Quidditch, très peu de choses ne sont pas permises. C'est un sport moins violent aussi !

02/05/1998

-Em, viens il faut qu’on y aille ! Les Mangemorts... Ils sont dans le château ! Nous devons fuir !
Moi fuir ? Je regarde Liza désemparé. Quelle sorte de sorcier serais-je ? Où serait mon honneur si je fuyais la bataille ? Je suis peut-être jeune, peut-être un Serpentard, peut-être censé combattre du côté des méchants. Mais ils n’ont pas d’honneur ceux—là. Je dois les détruire.

Je cours dans le château, baguette à la main. Je suis puissant, je suis le meilleur sorcier de mon âge à Poudlard. C’est pas des histoire hein, je suis vraiment puissant. McGonnagal organise la fuite des enfants trop jeunes pour combattre, mais nous restons. Liza m’a suivi, elle m’aime trop pour fuir sans moi. C’est pas bon ça, mais elle me donne du courage. Je lui sers la main fort, très fort dans la mienne. L’adrénaline fait battre mon cœur plus fort que jamais dans ma poitrine. Enfin, je vais pouvoir montrer au monde ma vraie valeur.
On en abat plein, on les foudroie sans se poser de question. Ils s’écroulent et on continue d’avancer. Depuis quelques temps je le sais, le Maître des Ténèbres possède la baguette de sureau. Il en a une lui. Comment peut-il espérer la mériter : il n’a pas d’honneur cet homme-là. Il faut que je le trouve avant Harry Potter. Il en serait presque digne, si je n’étais pas là aussi à leur recherche. En vérité, il est mon vrai concurrent sans le savoir réellement. Si je devais le tuer pour m’en emparer je n’hésiterais quand même pas, je suis un Serpentard, mais je mettrais fin à son existence avec respect.

J’abandonne Liza dans la bataille, je dois suivre Potter, il va en direction de la forêt. Je dois tuer Voldemort avant lui. Elle ne comprend pas.
-Il a la baguette Liza, il l’a ! Je ne peux pas laisser ce Potter l’avoir à ma place, c’est une occasion en or.
-Mais Em, tu vas mourir. Tu es fou ?
-Liza, tu ne comprends pas…
Je cours sur les pas de l’Elu.

Impossible de le retrouver, autour de moi tout s’effondre. Je cours, je suis essoufflé. On a perdu, nous sommes perdus, les ténèbres nous engloutissent. Il faut pourtant que j’obtienne cette baguette, mais Harry Potter est mort et Lord Voldemort jubile. Il nous demande de faire un pas dans sa direction, de le rejoindre. Il l’exhibe en faisant des grands gestes : la baguette de sureau, c’est elle. Finn avait raison, son père l’avait reconnue dans les mains de son maître. Je bouillonne, il me la faut.

Retournement de situation, Potter n’est pas mort, il est le maître de la Relique au terme d'un duel avec le seigneur des ténèbres. Il faut que je l’aie. Je sers la mienne dans ma main, il ne la gardera pas bien longtemps sa baguette de sureau… Je cherche un plan pour m'en emparer quand le chaos s'abat sur l'assemblée, Potter reçoit un sort, il est tué sur le coup. Qui l'a tué ? Quel individu est désormais le prochain sur ma liste ? Certainement un sorcier plus faible que Voldemort et l'Elu : la chance me sourit, je n'ai plus qu'à l'assassiner et à retrouver où la baguette aura été délaissée.. Tout vient à point à qui sait attendre comme disent les moldus... Je recherche donc ma cible dans la foule, je l'aperçois enfin, il ne sait pas quelle trésor il possède cet abruti. Mais un pan de mur s'effondre, j'ai les yeux plein de poussière. Le corps du dernier possesseur que la baguette de sureau aura jamais connu gît dans les décombres.
La relique est détruite. Je ne serai jamais le maître de la Mort. Non ce n’est pas grave, il en reste deux. La pierre de résurrection, la cape d’invisibilité. Je ne peux pas laisser ma quête s'effondrer, je ne peux pas les laisser m'échapper. Je dois trouver Liza.

Je cours vers le château, les blessés et morts sont au sol, dans la Grande Salle. Je veux trouver Liza, il faut que je le lui dise, elle comprendra ma peine. Elle trouvera un plan, ma belle Serdaigle, elle me consolera. A quoi bon vivre maintenant si ce n’est pour elle.
Liza. Je m’arrête net, pâle, glacé. Je m’écroule devant son corps blanc en hurlant. Des personnes viennent à ma rencontre, ils me croient blessé. Je le suis, tout mon corps me fait mal, un cri me vrille les tympans. Mon cri. Liza… L’horreur peine à sortir de mon corps, en des sanglots pleins de fureur, je la sers dans mes bras. Elle est froide, déjà, elle n’est plus là. Liza…

Je m’effondre sur le sol, mes membres sont comme disloqués, je suis tétanisé. La mort s’est emparée d’elle, et moi qui cherchait à la maîtriser… Mon ennemie, vaporeuse, noire, avec sa faux a emporté mon dernier espoir. Que de temps perdu à rechercher des moyens de la vaincre... J’aurais été le Maître de la Mort, Liza aurait été la reine de mon royaume. Je peux presque la voir me sourire, la Mort, comme dans les contes de mon enfance, sous son capuchon noir. Son haleine putride me parvient dans un de ses ricanements. On ne peut se jouer d’elle, seulement la poursuivre de loin, et si on l’approche trop elle se défend. Elle m’a tout pris.

A quoi bon les rechercher maintenant, j’ai laissé mourir Liza pour une vulgaire baguette. Mon médaillon, ce symbole ne veut plus rien dire : il reflète seulement ma perte.

03/04/1999

Une année, presque a passé depuis la Bataille de Poudlard, depuis que Liza n'est plus. Lord Voldemort est mort, Harry Potter est mort. Chacun ses pertes, chacun ses morts, on essaie de vivre avec ça. Cette culpabilité. Je l’ai tuée indirectement, à la poursuite de chimères sans pouvoirs, alors que je l’avais déjà mon trésor.

Je ne cesserai jamais de revivre cette bataille dans mon esprit, la fin de tous mes espoirs, le carrefour de ma vie où je n’ai pas su prendre la bonne décision. Au prix de sa vie, au prix de la mienne.

Je peux encore la voir. Quand je ferme les paupières, mille images de Liza, de son visage, de ses cheveux, de son corps m’assaillent, j’entends sa voix au fond de mon cœur, son rire au fond de mon crâne. Je peux presque encore sentir ses mains sur ma peau, ses doigts fins qui descendent sur mon torse, dansant autour de mon nombril. Je suis fébrile à cette pensée : je ne la serrerai plus contre moi. Je ne la sentirai plus m’envelopper de ses bras, de tout son être, m’offrant sa protection. Ce que je n’ai pas su faire.
J’ouvre les yeux, je ne vois plus que son visage terne. Ses yeux sans vie. Et pourtant aucune blessure n’est visible, à peine une égratignure. Elle se défendait si bien, on a dû la frapper dans le dos. Laissez-moi retrouver le lâche, l’immonde être difforme qui lui a pris la vie, dirigé par mon ennemie. Je le tuerai, faisant de cette ennemie mon alliée.

Ses cheveux blonds, son regard vert et perçant. Elle est si belle au bord du lac, sa cravate bleue dans les cheveux. Elle est jolie, quand elle rit comme ça. Liza.

20/08/1999

J’ai trouvé un sort. Il me permet de libérer ma haine, me libérer de la culpabilité. Je ne pense qu’à elle, je ne pense qu’à toi. Liza. Je pointe ma baguette sur mon poignet, le poing serré, tremblant. Je pleure, les larmes ruissellent sur mes joues, tombent une à une sur ce poignet blanc. Comme toi sur le sol gris de la grande salle, tes cheveux blonds ternis, ton teint si miraculeusement lumineux tout à coup éteint. Je pointe ma baguette, murmure l’incantation et je ne tremble plus, tandis que sur mon poignet le sang rouge coule, dégouline et s’étend. Encore une coupure, encore une autre. Ca ne suffit pas. Ce sang ne suffit pas. Il faut que ça coule plus fort, plus loin, il faut que j’expie ta mort Liza. Je prends un ouvre-lettre dans un tiroir de mon bureau et passe la lame sur ma peau, concentré. Les larmes continuent de tomber, elles se mêlent au sang. Je trace un signe, ce symbole, celui qui m’a rendu coupable de ta perte. Je le regarde saigner. Je lâche la lame et je contemple mon chef d’œuvre. Je contemple les gouttes de sang qui s’entremêlent, forment presque des fleuves sanguinolants.
Le matin, je me réveille à mon bureau, le sang a séché. Les blessures sont là. J’ai mal.
Liza…

-Tu sais, cette île, Manadh… On dit que les gens y vivent heureux, loin de leurs anciennes vies.
Ma mère a l’air soucieux, elle me voit dépérir chaque jour un peu plus que le précédent. Elle me regarde me haïr encore plus jour après jour depuis que je suis sans elle. Elle dit que je dois recommencer ailleurs, que je ne dois pas m’accrocher à un pauvre caillou. Elle a raison, on en a perdu toutes traces depuis des années. Mais ramener Liza, ramener sa chaleur, son sourire auprès de moi, j’en rêve toutes les nuits. On devait vivre toute notre vie ensemble. J’aurais dû la protéger.
-Liza n’aurait pas voulu que tu… te laisse aller comme cela.

Non elle n’aurait pas voulu cela, elle voulait qu’on soit ensemble. Elle ne voulait pas que je l’abandonne dans une bataille qui n’était pas la sienne ! Ma mort, ou plutôt mon désespoir, c’est le mieux que je puisse lui offrir. Je ne vaux pas mieux que cela.
Alors me rendre sur une île écossaise, où vivent moldus et sorciers en harmonie ? Très peu pour moi… Et pourtant… Elle aurait adoré ça ma petite née moldue, ma Liza. Elle aurait tant vanté ce lieu, on y serait allés ensemble, je l’aurais observée. Elle serait allée à l’Université, serait devenue la meilleure d’entre tous, elle aurait surpassé tout le monde. On l’aurait admirée, elle brillait tellement Liza. C’était un soleil et moi j’étais le nuage qui la cachait aux yeux de tous, on ne la voyait pas resplendir, on devinait à peine ses rayons derrière ma brume. Je gardais pour moi ce trésor d’ingéniosité, de beauté, de sensualité. Incandescente.

Je vais partir, c’est la seule solution. Oublier les reliques, ne pas oublier Liza, recommencer à vivre. Pour retrouver sa flamme.


All that I have is a river
The water sustains me without even trying, the water can't drown me, I'm done with my dying.


Emrys Bowenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1544p15-emrys-bowen-incandescence?Messages : 371 Points : 40
Pseudo : Lau
Avatar : Ezra Miller
Crédits : Schizophrenic
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: Un faucon
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Emrys Bowen - Guess we're partying | Lun 16 Avr - 6:56

12 mai 1996

Aujourd'hui, j'ai trouvé un magazine (Le Chicaneur) qui relate les différents possesseurs de la baguette de sureau, daté de 1979 ; je note à la suite mes observations et quelques passages choisis.

La baguette de Sureau au cours du temps.

Objet de pouvoir, La Baguette de Sureau - ou Baton de la Mort - est passée de mains en mains à travers les âges. Elle a été fabriquée par la Mort elle-même à l'intention d'Antioch Peverell et son épopée morbide est couverte de sang.

Liste des possesseurs de la Baguette de Sureau :
- Emeric the Evil
- Egbert the Egregious
- Godelot
- Hereward
- Barnabas Deverill
- Loxias
- Arcus/Livius
Arcus Bowen, mon ancêtre qui a possédé la Baguette de Sureau... Tout fait sens. Mais qui est ce Livius, son potentiel adversaire ?

Ensuite la baguette semble disparaître pendant des siècles avant de réapparaître dans les mains d'un certain Gregorovitch. Et la suite de son histoire m'est encore inconnue.

Pour ce qui est de la Cape d'Invisibilité ou de la Pierre de Résurrection, je n'ai pas encore de pistes. Mais qu'importe, il me faudra la baguette pour m'en emparer.

Source : https://www.pottermore.com/features/everything-we-know-about-the-elder-wand


All that I have is a river
The water sustains me without even trying, the water can't drown me, I'm done with my dying.


Emrys Bowenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1544p15-emrys-bowen-incandescence?Messages : 371 Points : 40
Pseudo : Lau
Avatar : Ezra Miller
Crédits : Schizophrenic
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: Un faucon
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Emrys Bowen - Guess we're partying | Mar 17 Avr - 2:53
@Emrys Bowen a écrit:
J'ai réuni un nombre conséquents d'indices à propos des reliques, aidé de Liza. Nous avons passé tant de temps à éplucher les ouvrages de la bibliothèque et à étudier avec minutie les documents amassés par les Bowen au cours des années : il ne nous manque plus que les repérages sur le terrain. Ces informations, je les ai compilées dans un carnet, ou plutôt une série de carnets : recopiant et découpant des extraits de journaux ou de chroniques anciennes.

Les Reliques, ont, selon la légende, était façonnées par la Mort en personne à l'attention de trois frères que les historiens identifient à l'unanimité comme les frères Peverell ; en réalité, ces artéfacts ont très certainement été produits par ces frères eux-mêmes. Antioche reçut la Baguette de Sureau, Cadmus la Pierre de Résurrection et Ignotus, la cape d'invisibilité. La partie un peu délicate de mon travail de recherche réside dans le fait que la lignée Peverell a fini par s'éteindre. A l'heure actuelle, leur nom est perdu et leur descendants sont inconnus... Il me faudrait trouver des registres de mort, de mariage et de naissance afin de les retrouver... C'est ce que je compte faire après Poudlard si je n'arrive pas à trouver une piste plus actuelle dans les prochains mois.

Le bâton de la mort a été bien plus étudié que les deux autres  reliques. J'ai donc pu établir, à partir d'articles du Chicaneur entre autres, mais aussi de chroniques historiques des derniers siècles, la liste des possesseurs de cette mystique baguette. Ma liste arrive jusque Arcus Bowen : mon ancêtre qui a, un jour, possédé la baguette mais qui l'a perdue par la suite, défait par l'un de ses nombreux adversaires... Le nom de son héritier morbide m'est inconnu pour l'instant, mais je sais de source sûre qu'un mage roumain nommé Gregorovitch a disparu dans des circonstances mystérieuses qui portent sans nul doute la patte de la Relique. Mais qui s'est emparé de la baguette à cette occasion ? Ici réside tout le mystère...


All that I have is a river
The water sustains me without even trying, the water can't drown me, I'm done with my dying.


Emrys Bowenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1544p15-emrys-bowen-incandescence?Messages : 371 Points : 40
Pseudo : Lau
Avatar : Ezra Miller
Crédits : Schizophrenic
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: Un faucon
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Emrys Bowen - Guess we're partying | Lun 23 Avr - 17:57

Ile de Rùm, juillet1989

Du sang, des cris à m'en déchirer les tympans.

- Tu vois Emrys, tu es grand maintenant, tu dois comprendre qu'il ne faut pas faire du mal aux animaux. Les dragons de cette île sont torturés. Ils sont réduits en esclavage et c'est ce contre quoi nous devons nous battre !

Leurs corps. Meurtris. Des cages purulentes et suintantes. Ma vue se brouille.

- Tonton. Je veux rentrer, je...


Non je ne suis pas faible, mais cette souffrance... Je me recroqueville sur moi-même et vomis sur les racines du buisson derrière lequel nous nous cachons.

- Viens mon garçon. Rentrons.

Burwen, Septembre 1989

- Emrys ! Emrys !

Je hurle dans ma chambre, au creux de mon lit. Je suis couvert de sueur et tout tremblotant.

- Maman...

Maman a l'air inquiète quand elle débarque dans ma chambre pour me prendre dans ses bras. Papa est sur le pas de la porte, le regard noir et dur.

- Eirian... Il faut le faire maintenant. Je connais la formule, tu le sais. J'en suis capable. Il ne peut plus endurer ça.

Maman se crispe, ses bras se resserrent autour de moi.

- Cyn... Je ne sais pas... Sommes nous obligés d'en arriver là ?

Je ne comprends pas un traître mot de la discussion de mes parents. Mais finalement, maman s'écarte de moi, soupire et papa s'approche de moi, baguette à la main.

- N'aies pas peur, Emrys. Je vais te jeter un sortilège et tu vas oublier tous ces cauchemars, d'accord ?

Je hoche la tête, papa murmure la formule.

Burwen, décembre 1989

- Papa, Papa ! Pourquoi tonton Aleyn il vient plus jamais nous voir ? Et pourquoi il m'a pas envoyé son nouveau livre pour Noël ? Il avait dit qu'il le ferait !!

- Aleyn est en voyage en ce moment mon fils, et il ne reviendra pas nous voir.

- Mais Papa, je veux aller le voir en Ecosse à nouveau, je peux ? J'ai vu de si belles choses avec lui...

- Emrys, c'est hors de question. Aleyn ne veut plus que tu y ailles, je suis désolé.


Je vais rétorquer mais je vois bien que ce n'est pas la peine. Alors je retourne dans ma chambre, feuilleter le dernier ouvrage de mon oncle, blotti dans la réplique de la Cape d'Invisibilité, cousue par ma mère.

Eirian signifie brillante et belle en gaelique et Cynin signifie guerrier dans cette même langue.


All that I have is a river
The water sustains me without even trying, the water can't drown me, I'm done with my dying.


Emrys Bowenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1544p15-emrys-bowen-incandescence?Messages : 371 Points : 40
Pseudo : Lau
Avatar : Ezra Miller
Crédits : Schizophrenic
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: Un faucon
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Emrys Bowen - Guess we're partying | Ven 27 Avr - 13:42

Aleyn Cramer, 58 ans


Magizoologiste et écrivain d'albums illustrés pour enfants à propos d'aventures aux côtés d'animaux fantastiques, prônant la protection de ces animaux, parmi eux :
- Martha et les dragons à propos d'une adolescente qui part à la rencontre de ces créatures et qui les défend, s'en fait des amis etc. (15 tomes)
- Tour du monde des animaux fantastiques : A ce jour, la série est encore en cours mais il y a déjà 25 tomes.
- D'autres encore, à propos des niffleurs, hippogrigges, demiguises, scrouts à pêtard, etc.

Emrys a perdu sa trace en 1989, après les vacances qu'il a passé avec lui en Ecosse et dont les souvenirs ont été changés par son père.

Aleyn a eu une fille avec Linda Spinnet, Alicia Spinnet-Cramer. Aleyn et Linda sont restés ensemble 7 ans, Linda a quitté l'oncle d'Emrys du fait du temps qu'il prenait à étudier les animaux magiques. (cf : Alicia Spinnet-Cramer)


All that I have is a river
The water sustains me without even trying, the water can't drown me, I'm done with my dying.


Contenu sponsorisé
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Emrys Bowen - Guess we're partying | 
Emrys Bowen - Guess we're partying
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Distributeur de sourires – ft. Emrys
» Tamao no... BAKA! {T-d-T, libwe I guess...}
» Knock Knock ! Guess who's there ?!
» GUESS YORK FEMELLE DISPARUE DANS LE DEPARTEMENT 38
» Emrys World | Un partenariat ?
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: