Pax et felicitatem (RP libre)

Grace Hamiltonavatar
• Moldu •
http://www.catharsis-rpg.com/t1344-grace-hamilton-here-s-to-the-Messages : 720 Points : 213
Pseudo : Flow
Avatar : Katharine McPhee
Crédits : avatar : mélopée (bazzart) ; signature : Rogers (PRD)
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidences du centre-ville
Patronus: Si elle pouvait en former un, ce serait un chinchilla.
Informations supplémentaires:
Sujet: Pax et felicitatem (RP libre) | Jeu 22 Fév - 17:36

Pax et felicitatem
RP libre
Depuis que The Pacifist Confederacy avait fait la une des journaux, suite aux déclarations de son président, Oras, et l’organisation de plusieurs manifestations, la petite association comptait de plus en plus de membres. Cela signifiait plus de bras, bien sûr, mais également une pression supplémentaire pour le Bureau de l’organisation, dont faisait partie Grace depuis peu, en qualité de chargée de la communication. Cela restait une occupation ponctuelle, ne suppléant aucunement son travail de kinésithérapeute, mais il était vrai qu’entre ce nouvel engagement, son cabinet, et les cours de médicomagie qu’elle suivait en auditrice libre dès qu’elle le pouvait, son agenda était bien rempli.

Mais ce n’étais pas encore assez pour le couple Flerroch, qui imaginaient des actions toujours plus importantes, afin de lutter pour la mixité et les droits pour tous, quel que soit le degré de magie dans le sang : pour accéder à des subventions qui pourraient faire monter The Pacifist Confederacy à un niveau aussi important que des organisations comme Le Sacre (qui, selon les Flerroch, prônait la haine sous couvert de la bienséance et des traditions), il leur fallait encore recruter d’autres bénévoles, désireux de promulguer les valeurs d’équité et de partage inscrites dans les statuts de l’association.

C’était la raison pour laquelle, en bonne chargée de la communication, Grace avait préparé toute une flopée de flyers qui expliquaient les buts et les actions du groupe, et qu’elle les distribuait aujourd’hui devant le Holiday’s Coffee, siège de l’association. Ses bénévoles étaient répartis un peu partout dans la ville, et elle était reliée avec eux par talkie walkies, centralisant les informations et coordonnant les actions : cette opération d’envergure était capitale pour que The Pacifist Confederacy puisse s’épanouir de la manière dont ses dirigeants le souhaitait.

La moldue regarda une énième fois les papiers qu’elle distribuait, et qu’elle avait réalisé avec amour sur son IBook : à l’aide d’une magnifique police de caractère arrondie et des couleurs qui tranchaient sur le papier blanc, les mots ressortissaient parfaitement, vantant la mixité et incitant quiconque lirait ce message à rejoindre les rangs de l’association, afin de lutter pour les droits de tous. La plupart des passants refusaient les flyers, ou alors ils jetaient à peine un œil dessus avant de les enfourner dans leurs poches ou de les jeter à une poubelle un peu plus loin. Mais Grace ne désespérait pas. C’était peut-être un peu naïf, de penser qu’à son échelle, elle pouvait faire une différence, surtout face à la haine qu’elle voyait tous les jours dans les rues d’Atlantis. L’être humain aura toujours tendance à se déchirer, surtout lorsqu’il a peur : et malgré la levée du Secret depuis de longues années maintenant, les moldus se méfiaient toujours des pouvoirs des sorciers, qu’ils ne comprenaient pas, et les mages craignaient que les non magiques ne viennent détruire leurs traditions et mode de vie à coup de technologie.

Mais elle ne devait pas se laisser abattre. Abandonner, c’était les laisser gagner, c’était laisser la haine vaincre l’espoir. Grace ne pourrait plus jamais se regarder dans la glace si elle restait les bras ballants : elle se rappelait encore le déchirement entre moldus et sorciers dans la Moonrise Gallery, et les dissensions qui s’y étaient provoquées, d’un côté comme de l’autre. Plus jamais elle ne resterait sans rien faire, elle s’en était fait la promesse, et le fait qu’elle soit une petite moldue d’1m60 qui ne ferait pas de mal à une mouche ne changeait rien à sa volonté.

Alors elle tendit son flyer, encore une fois. Attendant que quelqu’un ne le saisisse, quelqu’un d’intéressé par l’idée de participer à une action plus importante que ses intérêts personnels. Et dans son autre main, elle tendait un tupperware de cookies faits maison, pour mieux attirer le chaland, grâce à l'appel si important de l'estomac.


À la folie
Charlie Weasleyavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1538-charlie-weasley-not-all-thoseMessages : 173 Points : 0
Pseudo : Miss_Karma/Sophie
Avatar : Dave Beamish
Crédits : CookieStorm
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Enclave résidentielle sorcière
Patronus: Un léopard des neiges
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Pax et felicitatem (RP libre) | Jeu 8 Mar - 18:06
« Un Earl grey, s'il vous plait! » Charlie hésita, puis ajouta : « Ajoutez aussi un café noir! » Il n'y avait pas de mal à vouloir acheter un café pour sa patronne, non? C'était ce que des collègues en bons termes faisaient habituellement, non? Il l'aurait fait pour Stan, pour Rania, pour Alex... même pour le vieux grincheux Sergiu! Alors pourquoi pas pour Rain?

« Torréfaction foncé? Mi-noire? Nous avons aussi un café originaire du Nicaragua qui nous est arrivé hier. Il a des notes très florales, avec une pointe d'amertume qui n'est pas désagréable. »

La barista lui aurait parlé en chinois que Charlie n'aurait pas mieux compris. Torréfaction? Des notes florales? Les seules notes que Charlie connaissait étaient les notes de musique ainsi que les notes de cours.

« Euh... je sais pas... euh... n'importe quoi, c'est pas pour moi. » répondit-il distraitement. Du coin de l'oeil, il observait une jeune femme qui distribuait des dépliants à l'extérieur du café. Elle lui en avait offert un que Charlie avait poliment refusé. Sauf qu'à bien y penser... il pourrait peut-être avoir la politesse d'au moins écouter ce que cette femme avait à dire. Histoire de prendre le pouls de la ville, de connaître les enjeux qui la faisaient vibrer. Sans compter que la jeune femme distribuait également des cookies. Comment refuser...?

Tout à sa distraction, Charlie ne se rendit guère compte que la barista avait le bras tendus, prête à lui rendre sa monnaie depuis de longues secondes.

« Oh pardon! Merci! Dites... vous savez qui c'est, la femme dehors? »

« Bien sûr! C'est Grace. Elle milite pour The Pacifist Confederacy. Ils en ont parlé récemment dans les journaux. Vous ne les lisez donc pas? »

« Ah si, si... » mentit-il très mal. Bon... Lire les journaux, c'était un bien grand mot. Il parcourait en diagonal les manchettes, lisait attentivement la page des sports.... À part ça... Les articles qu'il lisait parlaient surtout de dragonologie avancée, dans des revues scientifiques. Autant dire que The Breakfast Chronicles tombait bien bas dans sa liste de priorités.

« Hmm hmm... » fit la barista, sceptique. « Voici vos boissons. Allez donc lui parler. Elle ne mord pas. »
Charlie rougit légèrement, honteux d'avoir laissé parraître sa méconnaissance d'un sujet qui semblait capital, avant de se diriger vers la fameuse Grace. Lorsqu'il fut dehors, il se planta près de la jeune femme, son cabaret avec ses deux tasses à la main. Il tendit l'autre pour prendre un biscuit que la jeune femme lui tendait, l'oeil plein d'espoir. Il lui sourit, un peu gauche.

« Euh... bonjour. Vous êtes Grace, c'est ça? » Bon... Façon comme une autre d'entrer en matière, même si ça faisait un peu stalkeur. Non franchement, il aurait pu trouver mieux comme phrase d'approche. « On m'a dit de m'adresser à vous pour euh... en apprendre plus sur...» Bouse... comment la fille à la caisse avait dit déjà? « The Pragmatic confession...?» Bah... Close enough.


Grace Hamiltonavatar
• Moldu •
http://www.catharsis-rpg.com/t1344-grace-hamilton-here-s-to-the-Messages : 720 Points : 213
Pseudo : Flow
Avatar : Katharine McPhee
Crédits : avatar : mélopée (bazzart) ; signature : Rogers (PRD)
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidences du centre-ville
Patronus: Si elle pouvait en former un, ce serait un chinchilla.
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Pax et felicitatem (RP libre) | Jeu 15 Mar - 10:09

Pax et felicitatem
RP libre
Elle commençait à perdre espoir. Cela faisait maintenant presque une demi-heure qu’elle distribuait ses tracts, et si la pile de papiers commençait à diminuer (les anglais restant toujours polis à l’extrême, et, pour la plupart, préférant prendre le flyer même si la cause ne les intéressait absolument pas), elle était à peu près sûre de ne pas avoir réussi à convaincre qui que ce soit de rejoindre l’association, ou au moins de parler des buts et des idées portées par The Pacifist Confederacy. Elle se doutait bien, en intégrant l’organisation, que ce ne serait pas facile, de fédérer des inconnus autour d’une cause commune, et après tout, Rome ne s’était pas faite en un jour : mais c’était toujours difficile de garder le moral lorsqu’on se démenait, et que les résultats tardaient à arriver. En tant que chargée de la communication, c’était pourtant son rôle de donner la meilleure visibilité possible à l’association, et elle pensait que cette après-midi de distribution de tract était une bonne idée pour œuvrer en ce sens. Visiblement, elle s’était trompée. Les gens étaient bien trop occupés à vaquer à leurs occupations, ne se préoccupant absolument pas d’un petit bout de femme d’1m60 qui agitait des papiers dans le vent. Seules quelques personnes prenaient le temps de lui adresser la parole, et ça avait toujours été pour les délicieux cookies qu’elle tenait dans son autre main. Ce fut la raison pour laquelle, lorsqu’un homme roux commença à lui parler, l’air un peu hésitant, elle commença à lui répondre, un peu lasse, il fallait bien l’avouer :

« -Ne vous inquiétez pas, les cookies sont gratuits, non, ils ne sont pas sans gluten, et oui, c’est un seul par personne.

Elle ponctua sa phrase d’un sourire, pour lui montrer qu’il n’était pas obligé de lui faire la conversation, s’il voulait simplement déguster un biscuit. La moldue n’était pas de celle qui forçait les gens à débattre, ou à étaler ses convictions à la ronde : elle trouvait qu’au contraire, cela desservait la cause. Mais lorsque le rouquin commença à maladroitement lui parler de l’association (en se trompant de nom, mais ça n’avait pas vraiment d’importance), ce sourire de convention se changea en expression de joie pure. Enfin, quelqu’un s’intéressait à elle, à ce en quoi elle croyait. Finalement, peut-être que cette journée n’était pas si inutile qu’elle pensait.

-Oh, oui, excusez-moi ! Je suis Grace oui, Grace Hamilton, dit-elle tout en coinçant ses flyers sous sa boite de cookie, empressée, heureuse, pour pouvoir se libérer une main afin de serrer celle de son interlocuteur. Vous voulez sûrement parler de The Pacifist Confederacy, n’est-ce pas ? Je suis là pour ça, si vous voulez en savoir plus, en effet ! Vous avez entendu parler de nous dans le Breakfast Chronicles, ou bien ailleurs ? Vous êtes un simple curieux, ou un militant vous-même ?

La kinésithérapeute se rendit compte qu’elle posait beaucoup trop de questions, et qu’elle parlait bien trop vite, et d’une voix bien trop aigue. Elle devait se calmer, si elle ne voulait pas faire fuir la première personne dont elle attirait l’attention. Grace souffla doucement, n’ayant pas respiré tout le long de sa diatribe, puis repris, de manière bien plus posée :

-Nous sommes une association, qui se bat pour les principes sur lesquels ont été fondés la ville d’Atlantis : la mixité. Que les sorciers et les gens sans pouvoirs magiques soient considérés comme égaux, et s’entraident au mieux de leurs capacités : tous comme toutes les créatures magiques, bien souvent oubliées par les deux communautés. »

Elle résumait, bien sûr, ce qu’était The Pacifist Confederacy : mais elle ne savait pas de combien de temps disposait le roux, ni s’il était réellement intéressé par ce qu’elle racontait. Peut-être, au contraire, était-il l’un de ces extrémistes qui répandaient haine et terreur, et qu’il n’hésiterait pas à l’attaquer pour les mots vantant le partage qu’elle venait de prononcer…  


À la folie
Charlie Weasleyavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1538-charlie-weasley-not-all-thoseMessages : 173 Points : 0
Pseudo : Miss_Karma/Sophie
Avatar : Dave Beamish
Crédits : CookieStorm
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Enclave résidentielle sorcière
Patronus: Un léopard des neiges
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Pax et felicitatem (RP libre) | Mer 2 Mai - 13:05
La jeune femme semblait aux anges que quelqu'un s'intéresse enfin à sa cause. Comme il avait un peu de temps à tuer, il se dit que ça ne lui couterait rien de répondre aux - nombreuses - questions de la jeune femme. Au pire, si les boissons chaudes refroidissaient, il pouvait toujours lancer un sort pour les réchauffer.

Ça commençait bien, il s'était trompé dans le nom de l'organisme que la jeune femme représentait. Elle devait sûrement penser qu'il n'en avait rien à foutre, que c'était que par pure politesse, ou par appétit. Ces biscuits étaient d'aileurs rudement bons. Il prit le temps de bien avaler sa bouchée avant de répondre à Grace, - puisque tel était bel et bien son prénom. Il déposa sa moitié de biscuits dans son cabaret, s'essuya la main pour enlever les miettes collées à ses doigts et tendit la main à Grace.

« Et moi Charlie. Je ne connais pas du tout en fait. J'ai emménagé à Atlantis il n'y a pas tellement longtemps. J'arrive de Roumanie. C'est la barista à l'intérieur qui m'a parlé brièvement de votre organisme. Comme je viens d'arriver, je cherche un peu à prendre le pouls de la ville. Entre ce qui se passe en Europe de l'Est et ici... On dirait qu'un monde les sépare. » Il n'oublierait jamais cette pauvre roumaine qui était devenue une Obscurielle à force de réprimer sa magie à cause de parents hermétiquement fermés au monde magique. Dans la description succincte que fit Grace de son organisme, quelque chose attira particulièrement l'attention de Charlie : les créatures magiques. « Les créatures magiques, hmm? Je crois que vous avez trouvé mon point faible. Je suis dragonologiste voyez-vous? Je fais des recherches sur les dragons et j'ai à coeur leur bien-être. » Pour le reste, les enjeux sorciers et moldus, il ne pourrait se prononcer, n'étant guère au courant des tenants et aboutissants de la question. Mais il était tout ouïe. Et si Grace se montrait convaincante dans son militantisme pour les animaux, peut-être qu'une collaboration avec la réserve faunique de l'île de Rùm était envisageable...? Il faudrait qu'il en glisse un mot à Rain.


Grace Hamiltonavatar
• Moldu •
http://www.catharsis-rpg.com/t1344-grace-hamilton-here-s-to-the-Messages : 720 Points : 213
Pseudo : Flow
Avatar : Katharine McPhee
Crédits : avatar : mélopée (bazzart) ; signature : Rogers (PRD)
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidences du centre-ville
Patronus: Si elle pouvait en former un, ce serait un chinchilla.
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Pax et felicitatem (RP libre) | Ven 11 Mai - 16:48

Pax et felicitatem
RP libre
C’est complexe, de se battre pour ses convictions lorsqu’on est confronté à l’indifférence. Elle est plus pernicieuse que la haine crachée au visage, car bien que moins brutale et terrible, il est difficile de la contrôler. Ces gens, qui refusaient de la regarder brandir ses petits flyers de rien du tout, et qui se complaisaient dans leur petite vie tranquille où, visiblement, le racisme envers les personnes douées ou non de pouvoir magique n’existait pas, avaient des œillères bien ardues à combattre. Mais Grace ne perdait pas espoir : si elle ne convainquait qu’une seule personne avant la nuit, elle serait déjà contente. Oras lui disait souvent qu’un seul individu pouvait faire toute la différence, et elle était bien d’accord (il était de toute façon extrêmement rare qu’elle n’adhère pas à la vision du président de The Pacifist Confederacy), alors, elle continuait de se battre, encore et encore. Aujourd’hui, alors qu’elle expliquait avec le plus de clarté et de diligence possible les ambitions de son association à son interlocuteur roux, elle réussirait son objectif, elle s’en faisait la promesse. En plus, il semblait aimer ses cookies.

« -La Roumanie, waouh ! Je vous avoue que je ne connais pas du tout moi-même, mais c’est sûr qu’Atlantis doit pas mal vous changer. En tout cas pour la petite histoire, le Holiday’s Coffee appartient à la femme de la présidente de notre association, et nous tenons régulièrement des débats et des colloques ici. Sur toute sorte de sujets, en rapport avec l’actualité, les problématiques que rencontre la ville, et c’est ouvert à tous, donc si ça vous intéresse, n’hésitez pas à passer, que vous participiez ou que vous veniez en simple spectateur. Peut-être que vous pourrez rencontrer des nouvelles têtes, qui sait, vu que vous êtes nouveau en ville !

Elle avait sur son visage un sourire lumineux, symbole de son innocence et de l’absence totale d’arrière-pensée dans sa proposition. La française voulait bien entendu faire passer son message, mais si au passage elle aidait quelqu’un, c’était encore mieux. Lorsque celui-ci commença à lui poser des questions sur les créatures magiques, cependant, sa candeur se changea en excitation. Elle avait trouvé le ver au bout de son hameçon, ce qui pourrait convaincre Charlie de, peut-être, regarder d’un peu plus près les tenants et aboutissements de ce qui constituait The Pacifist Confederacy, et possiblement de venir les rejoindre.

-Vous travaillez sur l’île de Rúm, c’est ça ? Je sais qu’il y a plein de dragons là-bas, ça doit être vraiment un travail passionnant. Dans mon temps libre, je suis volontaire au refuge d’animalier d’Atlantis, et j’ai eu affaire à l’une de vos collègues, probablement, une certaine Rain ? Un facteur avait trouvé, en faisant sa tournée, toute une portée de Boursoufs, et nous les avait ramené, mais nous n’avions pas la possibilité de les prendre en charge, vu que nous nous occupons seulement d’animaux non magiques, alors je lui ai ramené pour qu’elle puisse prendre le relai. La moldue secoua la tête. Elle perdait de vue son objectif : concentre toi sur le message, ma fille, se murmura-t-elle intérieurement. Toujours est-il que, bien souvent, pour les personnes non magiques, il y a un stigma autour des créatures magiques, elles seraient trop dangereuses, trop imprévisibles. Il y a beaucoup de désinformation auprès des communautés qui n’ont pas grandis entourées de ces animaux. Un lion, c’est dangereux, mais faut-il pour autant tous les abattre ? Je ne crois pas. Il faut simplement créer des structures adaptées et former des gens, comme vous, capables de s’en occuper comme ils le méritent. Quant aux créatures intelligentes, comme les gobelins, les elfes de maison ou encore les centaures, nous pensons également que leurs statuts doivent être revisités, pour qu’ils aient autant de droits que des êtres humains. Décider que nous sommes au dessus d’eux, c’est tout simplement du spécisme. »

Et on pouvait sentir en elle une implacabilité, un ton si certain qu’il aurait été impossible, même avec tous les arguments du monde, de lui faire changer d’avis. Son discours était rodé, grâce à Oras, et elle était totalement à l’aise à l’idée d’expliquer pourquoi elle pensait ainsi et pas autrement. Elle ne doutait pas, cependant, qu’en tant que dragonologiste, Charlie aurait à peu près la même opinion qu’elle sur le sujet.


À la folie
Contenu sponsorisé
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Pax et felicitatem (RP libre) | 
Pax et felicitatem (RP libre)
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: