Bienvenue sur Catharsis

#1Votez
#2Votez
#3Votez
Les questions autour de l’égalité entre sorciers et moldus continuent de faire débat15 novembre 2000 Une nouvelle cellule de travail est créée par le gouvernement mixte britannique afin de trouver des solutions aux problèmes d'égalités entre sorciers et non sorciers... LIRE PLUS
Un super héros à Atlantis ?05-08 Novembre 2000 Des arrestations sont faites grâce aux dossiers d'informations et de surveillances d'un inconnu envoyé à la police... LIRE PLUS
INTERVIEW : Le gène sorcier vu par la science21 novembre 2000 Explications sur les différences entre sorciers et non-sorciers ; des tracts du groupuscules Magic is Might renforce la sécurité à l'UPA... LIRE PLUS

 Bièrraubeurrre et tarte aux noix [Emilia]
AuteurMessage
Andromeda MotleyÉtudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 08/02/2017 Messages 77 Points d’activité 0
      Pseudo : Zazou
      Avatar : Felicity Jones
      Crédits : melo ♥
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence:
      Patronus: Hérisson
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t498-andromeda-flowers-don-t
MessageSujet: Bièrraubeurrre et tarte aux noix [Emilia]   Mar 20 Fév - 8:37

« Tu veux bien nous mettre un peu The Dubliners s'il te plait ? »

La musique se lança, note après note, et Andromeda esquissa un large sourire.

« Tu es génial. »

La musique se fit un peu plus forte et l'amusement de la sorcière grandit en même temps. Elle adorait ce bar et plus que tout, elle adorait ce jukebox. Qu'il faille communiquer avec une machine pour obtenir ce que l'on veut lui semblait déjà un jeu sympathique, mais que le fait de le flatter ait une incidence sur son fonctionnement était absolument génial. C'était comme ce jeu qu'elle avait fait avec une des moldues de l'UPA, sur un ordinateur de l'aile d'ingénierie. On pouvait communiquer avec ce qu'ils appelaient une intelligence artificielle, un logiciel sensé remplacer l'être humain, un truc du genre.

C'était un peu étrange peut être, mais elle se laissait facilement emporter, essayant même parfois de communiquer avec le jukebox pour autre chose que la musique, quand personne ne la regardait. Est-ce qu'il aimait être là ? Est-ce qu'il connaissait toutes les musiques du monde ? Jusqu'ici, ce n'était pas une grande réussite mais elle essayait parfois de reposer les mêmes questions, au cas où.

Derrière le bar, on lui fit signe pour qu'elle récupère ses verres et en échange de quelques pièces, elle récupéra les bièraubeurres bien tièdes, négocia deux parts de tarte aux noix en échange de quelques grimaces et d'un petit peu de métamorphomagie. Un nez de fourmilier, un bec de toucan et une corne sur le front n'était pas cher payé pour un délice sucré. En un clin d'oeil, tout revint à la normale et Andromeda se dépêcha de rejoindre une table. Elle se tortilla du mieux qu'elle put pour apercevoir la porte du pub et quand Emilia entra, elle lui fit de grands gestes. Elle se leva pour l'enlacer brièvement et attendit que la vétérimage ne s'installe pour se rasseoir.

« J'ai déjà commandé et payé pour commencer, si tu veux autre chose pas de souci, je pourrai boire les deux. Tu aimes la tarte au noix au moins, non ? »

C'était peut être un peu trop. Trop enthousiaste, trop rapide. Trop. Mais Andromeda lui était tellement reconnaissante pour ce qu'elle faisait pour elle, pour l'avoir reprise alors qu'elle avait dû lui causer des ennuis en disparaissant avant l'été… Bien sûr, elle n'était pas indispensable et Emilia pouvait très bien se débrouiller sans elle mais elle n'aimait pas manquer à ses promesses, et sa grand-mère lui avait tant remonté les bretelles qu'elle s'était persuadée que sa mentor ne voudrait plus jamais entendre parler d'elle.

« D'ailleurs, ma grand-mère te dit bonjour, et m'a dit de te remercier encore pour… C'était quoi déjà ? Ah oui, pour pardonner la gamine que je suis et bien vouloir me supporter et essayer de me faire grandir maintenant qu'elle n'a plus autant d'énergie qu'avant, un truc comme ça. »

Elle sourit.

« Je sais qu'elle t'a aussi écrit pour te remercier, mais j'ai eu beau le lui faire remarquer, elle m'a fait promettre de le répéter et je suis sûre qu'elle est capable de le savoir si je ne le fais pas. Mais bref. Comment tu vas toi ? »

C'était une question un peu idiote, dont elle connaissait déjà la réponse, du moins dans les grandes lignes, mais elle voulait au moins lui montrer qu'elle s'intéressait et qu'elle voulait l'écouter si Emilia voulait lui parler un peu.
Emilia ClickerlySorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 2545 Points d’activité 695
      Pseudo : Ama
      Avatar : Emily Blunt
      Crédits : Ama
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Un appaloosa léopard
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t140-emilia-les-animaux-sont
MessageSujet: Re: Bièrraubeurrre et tarte aux noix [Emilia]   Ven 23 Fév - 13:48

Toujours aucune nouvelle de Matt, je n'étais plus que l'ombre de moi-même. Amaigrie, le visage pâle, j'évitais de sortir, me consacrant à mon travail et à mes recherches pour trouver des indices sur la mission qui l'avait éloigné de notre foyer. Mais, pour l'instant, je n'avais rien trouvé.

Une missive de ma protégée Andromeda m'avait forcé à sortir de mon cocon. Son absence m'avait inquiété alors je devais aller la rejoindre et cacher mon désespoir. L'apparence était primordiale. Je pris du temps pour me préparer et pour cacher ma mauvaise mine, j'utilisais des artifices féminins.

Avant de la rejoindre, je fis une longue promenade avec Cookie. Mon familier ne pouvait pas m'accompagner dans le pub alors, je décidais de le laisser à l'un de mes amis pour qu'il puisse profiter de sa journée lui aussi. Je savais qu'il serait entre de bonnes mains avec Walter.

D'un pas rapide, je rejoignis le pub écossais, quelques minutes avant l'heure convenue. Je respirais longuement. Je devais tenir bon et ne pas craquer comme je l'avais fait face à Irvin. Contemplant mon reflet, je me forçais à esquisser des sourires jusqu'à réussir à ce qu'il devienne naturel.

Quand je fus prête, je poussais la porte et j'embrassais la salle des yeux. Mon regard azur s'arrêta sur Meda qui me saluait avec des grands gestes. Je m'approchais de la table et je cachais ma surprise quand elle me prit dans ses bras. J'y répondis avec amitié même si elle mit vite un terme bien trop vite à cette étreinte.

- Bonjour Meda, comment vas-tu ? Je suis ravie de te voir...

Après m'être installée en face d'elle, je ne pus réprimer une grimace, l'odeur de la bièrraubeurre m'écœurait fortement. D'un geste, je la repoussais vers Meda. Mon corps avait du mal à accepter autre chose que du thé léger. Je répondis d'une voix douce :

- Je préfèrerais boire un thé pour accompagner cette délicieuse part de tarte. Je te remercie pour cette charmante attention. Je vois que tu n'as pas oublié mon appétit d'ogresse.

Ses remerciements me génèrent et me rappelèrent qu'au mois d'août, j'avais fermé mon cabinet pour partir en lune de miel. J'étais sur mon petit nuage à cette époque, heureuse, comblée de m'être mariée avec l'homme de ma vie.

L'étudiante n'avait pas à regretter son choix de s'éloigner quelques temps d'Atlantis. Il était normal de se chercher à son âge, j'avais fait de même en partant à l'étranger, il y a quelques années.


- Meda, ne t'inquiète pas. Tu salueras ta grand-mère de ma part et tu pourras lui confirmer que je suis ravie que tu redeviennes ma stagiaire. Tu m'as manqué et Cookie te réclame, tu sais. Mon familier t'adorait et passait son temps à te détourner de tes tâches, tu te souviens ?

Que répondre à cette si banale question ? La vérité, je ne pouvais pas la conter. Je devais préserver le secret de Matt le plus longtemps possible pour que le Ministère ignore sa disparition. J'en avais déjà trop dit à Irvin et à Jonathan. Je choisis mes mots avant de répondre simplement :

- Comme d'habitude, j'ai beaucoup de travail et j'essaye de tout gérer. C'est un de mes défauts, je n'aime pas déléguer. J'ai besoin d'un peu de repos, la fatigue me rattrape. Et toi ? As-tu repris tes cours à l'UPA ?

_________________

PROUD MEMBER OF ::
 
Andromeda MotleyÉtudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 08/02/2017 Messages 77 Points d’activité 0
      Pseudo : Zazou
      Avatar : Felicity Jones
      Crédits : melo ♥
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence:
      Patronus: Hérisson
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t498-andromeda-flowers-don-t
MessageSujet: Re: Bièrraubeurrre et tarte aux noix [Emilia]   Mer 7 Mar - 9:07

Andromeda fixait Emilia d'un regard un peu inquisiteur, comme si l'examinait ainsi suffisait à tout savoir. Elle lui avait manqué, et l'étudiante mourait d'envie de lui poser mille et unes questions. Cet été, elles s'étaient à peine croisées et depuis la rentrée… Un interrogatoire en bonne et due forme, avec cet empressement digne d'un chiot qui n'a pas revu son maître depuis plus de quinze secondes, semblait déplacé. L'étreinte était donc bien ce qu'il y avait de plus approprié, et Andromeda se pliait à l'exercice avec sérieux, serrant assez fort pour pour ne pas que cela soit assimilé à un simple geste de convenance, pas trop longtemps pour ne pas l'étouffer. Elle avait compté dans sa tête, même, pour savoir quand laisser son aînée en paix. Et tandis qu'elle s'était assise, accueillant le salut de sa mentor et amie d'un sourire, elle souffla qu'elle allait bien, vraiment.

« Je suis très contente de te voir. »

Un soupir satisfait et le brouhaha de l'établissement lui sembla un peu plus pesant, les conversations des uns et des autres couvrant à peu près le son du juke box, qui gazouillait maintenant une obscure chanson d'un groupe de pop magique. La sorcière repoussa la chope de bièraubeurre d'Emilia un peu sur le côté, afin de ne pas trop encombrer l'espace entre elles deux et d'un geste de la main, elle attira l'attention du serveur pour qu'il vienne prendre commande du thé. Elle sourit et tâcha de montrer qu'il n'y avait absolument aucun souci, méprenant l'expression de dégoût d'Emilia pour un sentiment de gêne.

« Tu as raison au fond, c'est difficile d'apprécier réellement leur bièraubeurre quand on connaît celle des Trois Balais en plus, et puis elle est trop peu sucrée pour la tarte mais j'avoue que je trouve qu'elle colle bien à l'ambiance, alors je ne m'en lasse pas. Ce sera plus pour moi ! »

Elle trempa les lèvres dans la bièraubeurre et soupira. Elle se mettait trop de pression. Elle était tellement désireuse de ne pas décevoir Emilia, de plaire à sa grand-mère, de ne pas être maladroite… Elle peinait à se relâcher, alors qu'elle avait elle-même demandé à voir la vétérimage et qu'elle savait avec quasi-certitude qu'Emilia ne la rejetterait pas. Ce n'était pas un nouvel entretien d'embauche au poste de stagiaire, ni un examen. Juste un verre et une part de tartes entre amies, puisqu'elle se plaisait à la considérer ainsi. Rien de formel. Rien de sérieux. Rien de grave. Et puis Emilia, toute en douceur comme à son habitude, semblait aller plutôt bien. Malgré les circonstances.

Andromeda avait imaginé lui poser une multitude de questions sur sa lune de miel, sur ce qu'elle avait préféré, sur ce qu'elle voudrait revivre. Elle avait supposé qu'elles en viendraient forcément, à un moment ou à un autre, à l'évocation de ce que ce serait pour Andromeda, le moment venu. Elle s'était attendue à ce qu'elles se projettent dans l'avenir, avec amusement et plaisir. Maintenant, c'était beaucoup plus délicat. Cela n'avait aucun sens, mais comme elle avait croisé Caliban, tous ces souvenirs remontaient à la surface. Leurs promesses d'enfants, leurs volontés. Ces idées qu'elle l'avait sans doute un peu forcé à partager. Les ambitions qu'elle avait le concernant. Alors certes, ça n'avait rien à voir avec Emilia mais comme elle réalisait qu'elle l'aimait, malgré toutes les années, il était délicat d'aborder le sujet d'un éventuel futur romantique avec son aînée. Elle se disperserait, cafouillerait, serait stupide. Puérile. Et elle n'avait pas envie, alors qu'elles ne s'étaient pas vues depuis des semaines, de donner à sa patronne l'impression qu'elle n'était plus qu'une enfant, et de ce fait plus digne de confiance. Bien sûr, quand Meda s'inquiétait, Emilia était elle calme et rassurante. L'étudiante rit en pensant à l'animal qui la faisait tourner en bourrique. Tout ce qui avait trait à son stage lui manquait, en réalité.

« Des fois, je me dis que je ferais mieux de me contenter d'apprendre comme ça, un peu sur le tas. Juste avec toi, tu sais ? Loin de l'UPA, des professeurs, de cette routine d'étudiante. C'est long, et bon… Je sais que je n'ai pas fait ce qu'il faut pour, tu vois, mais j'ai du mal à m'intégrer, encore. Je suis sûre qu'il n'y a rien que tu ne puisses m'apprendre ! Et puis Cookie serait content. »

N'était-ce pas une raison suffisante ? Elle fit la moue, dissimula le léger malaise qui l'envahissait en engloutissant une bouchée de tarte. Elle était idiote, à se plaindre toujours de l'école. Mais au fond, à part les quelques mois à Poudlard… l'école n'avait jamais été sa tasse de thé. A vrai dire, elle n'avait connu de la scolarité classique que cette première année dans la plus grande école de sorcellerie de Grande Bretagne et ces quelques mois passés à l'UPA. Peut être manquait-elle cruellement d'indulgence envers le système scolaire. Envers elle-même, aussi. C'était une piste à creuser. Il faudrait qu'elle en parle à Torvi.

Secouant la tête pour chasser ces idées et se consacrer uniquement à Emilia, elle hocha la tête. Elle comprenait qu'elle soit occupée, le mariage, le travail, toutes ces responsabilités. Et plus de stagiaire pour la soulager un peu de quelques tâches simples mais ennuyeuses…

« Je comprends. J'ai repris l'UPA oui, à la rentrée en fait. J'ai recommencé la première année, tout bêtement. Je crois que ça me fait un peu honte de rester là quand les autres qui partageaient mes cours l'an dernier sont tous passés en deuxième année, ou presque. Mais en même temps, je n'ai pas suivi assez de cours. Je n'ai pas passé tous mes examens et avec les lacunes que j'ai, même si ma grand-mère est un très bon professeur… J'ai déjà de la chance que l'UPA me laisse recommencer. Et Matt ? Comment va-t-il ? Tu ne regrettes pas encore de l'avoir épousé ? »
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bièrraubeurrre et tarte aux noix [Emilia]   

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Atlantis & Manadh :: Le Centre-ville :: Scottish Inn-
Sauter vers:  
Désactiver les particules