Bienvenue sur Catharsis

#1Votez
#2Votez
#3Votez
Épidémie de Dragoncelle6 Septembre 2000 L'épidémie de Dragoncelle continue son chemin allant jusqu'à mettre certains lieux en quarantaine magique. On recherche toujours un traitement à l'Hôpital de Sainte Mangouste... LIRE PLUS
Un espoir de cure8 Septembre 2000 Un traitement médicamenteux a été trouvé contre la Dragoncelle et l'Eclabouille qui s'était déclarée dans la Moonrise Gallery. On recherche encore une cure totale. Des grèves pétrolières bloquant les importations ont commencé dans tout le Royaume-Uni... LIRE PLUS
Manifestations pour les droits des êtres magiques et non-magiques15 Septembre 2000 Des manifestations mettent en avant les droits des moldus et des êtres magiques en vue de modifier les lois par le Gouvernement. En parallèle les Jeux Olympiques commencent à Sidney, avec des sportifs mixtes, à la fois moldus et sorciers.... LIRE PLUS

 Chapiteau des arts divinatoires
AuteurMessage
Narrateuravatar
MessageSujet: Chapiteau des arts divinatoires   Sam 13 Jan - 15:58

Intrigue Atlantis - Chapitre 2
Fortune Favors the Bold

Hors du chapiteau, une pancarte de bois peinte à la main annonce que vous entrez dans la tente de la grande Caterina, « Fortune Teller : Sees all, Tells all ». Vous attendez patiemment, jusqu’à entendre au loin des tissus un vague couinement vous invitant à entrer. La tente semble petite et basse, mais l’intérieur, embaumé de charmes et enchantements divers, est toute autre. Couleurs et fumées vagabondes viennent se refléter dans les nombreux miroirs accrochés autour de vous, donnant cette impression de grandeur mais aussi d’être observés par vos pairs.

Des étagères de plantes et d’ingrédients attirent vos yeux puisque des vapeurs étranges s’en échappent, avant que ceux-ci ne se perdent sur différentes tables disposées là pour l’occasion, où s’échouent cartes de tarot, tasse de thé et autres accessoires moldus et magiques propre à la divination. Il y a également un bureau dans le coin, avec deux petits arbustes en pot, dont un petit figuier avec des fruits bien mûres. Le nombre de bougies autour de vous, éteintes, allumées ou aux odeurs douces et sucrées, vous impressionne. Votre hôte ne semble toujours pas présente, pourtant vous entendez avec précision un rire fuyant, et sentez derrière votre dos comme un effleurement.

En regardant vers le haut, vous remarquez que la tente est ouverte et comprenez alors la présence de trois grandes corneilles, juchés sur deux nichoirs aux formes floues, ressemblant tantôt à une maisonnette et tantôt à un crâne inquiétant. Une fois tous à l’intérieur, Caterina apparaît enfin de derrière un énième tissu plissé tombant du plafond. Elle n’est pas très grande, brune aux yeux d’or avec de longs cheveux glissants jusqu’au rebond de ses fesses. Une belle femme, gracieuse, volatile et particulièrement mystérieuse.
Les plus attentifs et soucieux du détail d’entre vous auront remarqué l’étrange cape qui dépasse sur le sol, ils auront compris que la diseuse de bonne aventure était avec vous depuis le départ mais se jouait de vos sens, cachés sous le tissu magique la rendant invisible. Après tout, Caterina est là pour tester avec vous les limites du réel et de l’imaginaire.

« Bienvenue au Wicked Bazaar, mes amis ! », elle parle avec ses mains, dans des gestes lents et accompagnés d’un fort accent slave, bulgare semble t-il, « Soyez ici comme chez vous ! Venez, approchez, n’ayez crainte. Promis, je ne mords pas, pas comme le gros chien de ce voisin désagréable. ». En disant ces banalités, elle regarde un père et son fils, venus ici grâce au tirage au sort par la radio, et l’enfant d’une dizaine d’année s’esclaffe alors « Han, mais comment tu sais pour le gros toutou ? — Je sais tout. ».

Elle s’avance en direction des trois corbeaux qui vous observent toujours et fait signe à chacun des participants de prendre un siège autour des tables enveloppées dans de grandes nappes aux dessins arabisants. « Je suis Caterina, et c’est moi qui m'occuperai de vous guider dans ce long chemin vers l’initiation à la divination ! Je serai sûrement rejoint par mon compagnon Syrall en milieu de séance - il est souvent un peu ronchon et n’aime pas les longues introductions - qui en sait bien plus que moi sur l’astronomie et la botanique, dont l’opium. Ne vous approchez pas trop de son étagère... De mon côté, je vous enseignerai quelques secrets de la tasséomancie et de l’ornithomancie. ».

Du bout de ses doigts, elle saisit une baguette et commence à matérialiser devant vous une lumière duveteuse, couleur crème, qu’elle fait danser dans les airs. « La divination est un art très connu. Les sorciers parmi vous l’auront déjà approchée à plusieurs reprises, mais ce soir, ce que je vous propose… C’est d’y croire. ». En un souffle, elle envoie la lumière dansante jusqu’à votre visage et votre coeur semble comme s’apaiser. Incapable de savoir s’il s’agissait d’un sort de relaxation ou d’un simple effet placebo, vos muscles toutefois se détendent avec efficacité, et déjà, vous commencez à vous perdre entre le vrai et le faux.


HRP

- Vous voici à l’introduction du chapiteau des arts divinatoires, accompagnés de la belle Caterina. Ce premier post introductif est là pour situer le lieu et les personnages, ainsi prenez vos aises en attendant que l’atelier ne démarre réellement.

- Caterina vous a parlé de tasseomancie et d’ornithomancie, c’est ce que vous ferez avec elle. Vos personnages peuvent ignorer de quoi il s’agit comme être familiers de ces termes : à savoir, la divination par la lecture des feuilles de thé pour le premier (enseigné à Poudlard), et par l’analyse des vols et cris des oiseaux pour le second.

- Rappel du fonctionnement
- Quartier général des Joueurs

Informations sur les PNJ:
 

Pour toutes questions ou demande d'informations, contactez Poppy Irvine !
Léandre RosierSorcier - StaffavatarSorcier - Staff
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 20/11/2016 Messages 1756 Points d’activité 188
      Pseudo : Bruleciel
      Avatar : Gaspard Freak Ulliel
      Crédits : Bruleciel (avatar), Mysie & Melo (signature)
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis - Enclave Résidentielle Sorcière.
      Patronus: Un Lion. Avec ses bons et ses mauvais côtés.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t25-leandre-rosier-la-haine-
MessageSujet: Re: Chapiteau des arts divinatoires   Lun 15 Jan - 14:15

Ce matin-là, il avait été d’un silence terrible. Accusateur, sans nul doute – depuis quelques jours, déjà, qu’il ruminait le problème et le considérait sous toutes les coutures – par rapport aux derniers événements affrontés. Tempétueux, surtout, à en juger ce regard lourd d’intempérances qu’il dirigeait vers elle. La fragile et gracile Raventhrone. Adrasteia, plus indomptable que le feu lui-même. Si prompte à flirter avec l’indécence et les situations un peu trop alambiquées pour son propre bien.

Ce matin-là, alors qu’ils se préparaient ensemble pour le Wicked Bazaar, Léandre avait soupiré. Il était las, l’Auror. Éreinté par son travail et par les sottises incorrigibles de celle qui portait en son sein cet enfant si précieux pour les Rosier. Cet héritage à venir qui permettrait de confronter l’avertissement de l’oracle familiale pour y mettre définitivement … Un terme.

Seulement, il n’avait pas le temps de se morfondre davantage. D’autres attentes pesaient sur ses épaules tendues. Malmenées, en vérité, par la véhémence difficilement tempérée qui courait encore dans ses nerfs. La faute à qui ? Son regard, inquisiteur et critique, avait glissé sur le visage de la nymphe sauvage.

Puis ils avaient quitté le seuil de la demeure secondaire. En silence. Du moins, du côté de Léandre. L’expression aussi peu amène que les mouvements, tout du long de ce chemin vers leur distraction du jour.

A l’approche du chapiteau des arts divinatoires, l’Auror s’était toutefois efforcé de se reprendre un peu. Cependant, ses opales livides et agacées, qui détaillaient leur environnement avec beaucoup trop de précision, trahissaient de cette exaspération contenue. Distraite, néanmoins, une fois en présence de leur guide du jour. Caterina.

Il acquiesça avec un léger sourire en guise de salutation. Plus froid dans sa réaction qu’il ne le voulait réellement, toutefois, par faute de ce courroux qui perdurait en lui à l’encontre de Raventhrone. Et dont il ne perdait pas une seule fois la trace – il ne le lui autoriserait pas, de toute façon, n’est-ce pas ? Un faux pas et-

La divination est un art très connu. Les mots de Caterina captèrent de nouveau son attention, tout comme le visage de ce jeune homme brun (@Isaac N. Montgomery). Ne l’a-t-il pas déjà croisé une fois, lors d’une de ses patrouilles ou d’une intervention à l’UPA ? Le sortilège – était-ce bel et bien un sort ? – énoncé percuta la conscience de Rosier fils avec stupéfaction avant qu’il ne puisse y songer plus.

Le soulagement succéda à l’énervement. Ne le laissant plus que … Apaisé et observateur ?

_________________

Adrasteia N. RaventhroneSorcieravatarSorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t283-adrasteia-n-raventhrone
MessageSujet: Re: Chapiteau des arts divinatoires   Mar 16 Jan - 1:09

Yep. Mon ordi fait des siennes pour toshop :) - edit : M'en vais poster ça :| mais j'vais le changer. Juste pour éviter une crise de nerf potentielle :|

Your mind is in Disturbia
You might just go under, better think twice. Your train of thought will be altered, so if you must falter be wise. It's like the darkness is the light, am I scaring you tonight ?1 289 mots
Chapiteau des Arts Divinatoires

E
xaltée, qu’elle était cette petite Nymphe aux yeux ouverts bien trop grand et bien trop longtemps. Et si elle se montrait d’une placidité notable – étonnant mais appréciable, sûrement, à certains esprits – à patienter silencieusement devant le chapiteau. Les plus observateurs n’auraient certainement pas pu faire autrement que de la deviner d’une surexcitation interdite. Mais elle ne brochait pas, toujours et aussi droite que son dos arqué par la grossesse ne le lui permettait, à mordiller distraitement sa lèvre inférieure maintenant écorchée et à tordre ses doigts dans tous les sens. Elle ne pouvait pas faire autrement, la Slave au ventre galbé, parce que sa tranquillité n’était qu’une circonspection à l’égard de l’homme à ses côtés. Et ce n’était pas par manque d’affection, encore moins par ignorance, mais nul doute était-il plus qu’avisé que d’éviter de vérifier s’il s’était départi de sa stature stoïque. Cette fois, sa désinvolture l’avait menée à franchir les limites l’inadmissible, et il fallait avouer, qu’il lui était incontestablement légitime d’en imposer l’immensité de sa fureur. Alors elle se montrait disciplinée la plus jeune, un peu trop tard d’après les avis, mais s’il lui était possible d’obtenir sa clémence mieux valait s’y initier sans hésiter, à se plaire dans une docilité pour le Rosier.

Elle n'arriva pas à s’empêcher toutefois, muscles tendus d’enfièvrement, de l’implorer de ses yeux dès le premier bruit. Et ses petites mains s’étaient empressées de lui agripper le bout des doigts, abaissant la pointe de son menton alors qu’elle se ravisait d’en mesurer sa fougue. Et si elle avait été remarquablement discrète jusqu’à présent, les décors drapés eurent raison de son bon vouloir. Ses doigts avaient imperceptiblement délesté sa grippe, se laissant éblouir par la beauté mystérieuse des lieux, avançant d’un pas distrait alors qu’elle se laissait transporter par sa fascination, bien loin dans ses songes. Tant bien qu’elle due frotter fermement la peau de ses bras pour se départir des violents frissons qu’avaient suivit ce frôlement au creux de son dos.

Puis elle les vit, ces trois grands messagers de la mort, monopolisant systématiquement toute son admiration alors qu’elle laissait les autres la dépasser. Il était évident que l’oiselle s’était d’ores et déjà perdue de ravissement, aveuglé par la curiosité, avalée par toutes questions qui lui brûlaient la langue. Un peu trop… Pour éviter un jeune homme et d’en écraser ses pieds de la pointe d’un escarpin. « Oh ! Pardonnez-moi, je suis vraiment désolée… » Avait-elle nerveusement bafouillée, une main portée à sa bouche pour en dissimuler un embarras terrifié.

Un autre faux pas et - « Soyez ici comme chez vous ! Venez, approchez, n’ayez crainte. » – elle pinça ses lèvres, s’approchant du reste du groupe pour écouter les paroles de l’hôtesse avant de prendre place à la suite d’une invitation silencieuse. Et tandis qu’elle tentait de se concentrer suffisamment sur l’introduction, la Slave détourna son faciès pour observer la dite étagère interdite. Parce qu’elle aime tant les fleurs, parce qu’elle connaît que trop bien les plantes des devins. « De l’opium ? - Combien de nuits avait-elle passées, à laisser ses doigts se tordre par composition de mélodies sur des touches d’ivoire dans un duo chimérique. Combien de thé psychotropes avaient-ils consommés, Stanislas et elle ? Combien de thé avait-elle créé, en cultivant ces fleurs alcaloïdes ? Et parmi ces précieuses, les pétales de pavots trônaient à ses favorites. Herbe des vierges, manger la graine apporte le sommeil pour sauver les apparences avec discrétions. Ses sourcils s’étaient froncés, était-ce la source des vapeurs qui se dégageaient parmi les plantes ?

Un malaise manifeste venait subitement lui lécher l’échine, le bout de ses ongles s’acharnant inconsciemment sur la peau de son avant-bras avant de se porter à ses lèvres. Léandre, je crois qu’ils nous dro- » Son murmure s’était coupé, reportant son attention sur l’hôtesse, mais à peine avait-elle tourné le visage qu’elle fut frappé de lueurs dansantes aux teintes apaisantes.

Et elle se sent si apaisée, soudainement, la pécheresse aux calamités involontaires. Et elle soupire, un doux sourire étirant ses lèvres alors qu’elle se ravisait une nouvelle fois de ses propres doutes, secouant sa tête d’une négation maintenant si légère. Elle n’avait aucune idée des effets que produisait l’opium sous forme de vapeur. Elle se faisait encore tragédienne, cette pauvre Adrasteia, n’est-ce pas ? Ça ne valait pas la peine de tenter les limites qui la séparaient… D’un prochain faux pas.



_________________
Gonna love you until it hurts,
just to get you I'm doing whatever works, that'll bring you to your knees, praise Jesus, hallelujah. I'ma make you beg for it, plead for it, I want you to fiend for it, wake up and dream for it, 'Til it got you gasping for air and you lean forward. If it's yours and you want it, I want it, promise I need that. 'Till I'm everywhere that you be at, I can't fall back or quit, cause this is fatal attraction, so I take it all or I don't want a shit
Isaac N. MontgomeryÉtudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 13/12/2017 Messages 120 Points d’activité 140
      Pseudo : Lulu.
      Avatar : Andrew Garfield.
      Crédits : Avatar : Schizophrenic - Bazzart - gif : tumblr
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Rue Flamel, aux Faubourgs à Atlantis.
      Patronus: Un renard.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1422-things-you-own-end-up-owning-
MessageSujet: Re: Chapiteau des arts divinatoires   Mar 16 Jan - 10:24

Ereinté. Des valises violines se dessinent sur son maigre visage. La nuit fut courte. Le sommeil est timide par moment, il ne trouve pas grâce à la lune et aux étoiles. Le jeune sorcier, gigotant toutes les trente-cinq secondes dans son lit, emprunt de mauvais souvenirs qui semble refaire surface (toujours) au bon moment. Le visage dégoulinant, les palmettes rougeâtres, les mains moites il tente de rependre ses esprits, de retrouver son sommeil disparu. Mais le réveil retentit, un souffle camoufle le bruit ahurissant et criard de l’objet. Il s’extirpe, patinent des pieds, dans le linge sale trainants au sol. La lumière se fraye un chemin à travers l’entrebâille de l’épais rideau de velours jaune. Un blason y figure, celui de la maison qui fut sienne pendant toute sa scolarité à Poudlard et qui le suit aujourd’hui encore.

Il ne doit pas être en retard aujourd’hui, il y a quelques jours de cela, l’étudiant, sans réellement y croire, avait participé au concours diffusé à la radio. Il avait lu l’article dans le journal quotidien, durant sa pose déjeuner, entre un sandwich crevettes mayo et sa part de tarte aux pommes. A la lecture des programmes disponibles, instinctivement Isaac fut hypnotisé par un programme, celui de la Divination. Un art qu’il étudia à Poudlard, une matière qu’il affectionnait beaucoup, malgré un professeur un peu trop timbrée pour l’élève, terrifié, il n’osait jamais poser de questions songea t-til à la lecture de l’article promotionnel.

Il avait toujours eu cette démarche étrange, un peu nonchalante et rapide à la fois. Etrange mélange oui. Tout comme Isaac, lui-même. Le froid est là, s’habille d’un fin manteau de gèle, son corps réagit à la température, elle se crispe, se fige comme celle de cette instant où il atteint sa destination, le chapiteau des Arts Divinatoires. Emprunts aux mystères et aux rêveries. Il pénètre dans la tente, des silhouettes se dessinent, la pièce est peu éclairée, présences d’une trentaine de bougies, embaumants la pièce d’une multitudes de senteurs comme venus de l’au-delà.

Ses silhouettes apparaissent, elles semblent familières, les observent longuement, les détaillent. (@Léandre Rosier et @Adrastela N. Raventhrone) Curieusement, il reste muet, l’ambiance de la pièce, lui en fait perdre le don de la parole.  
Une jeune femme tout aussi ébahi par l’endroit manque de lui écraser les pièces, gênait elle s’excuse poliment, ses yeux sembles cherchait une autre personne. « Ce n’est rien. » Répondit simplement le sorcier.
Il contemple de nouveau la pièce, mais fut interrompu avec l’entrée de son hôte, Catherina. Sa beauté exulte de ses pores, son aura est extrêmement fort, une énergie se détache de son corps, comme possédait par un être venu de l’infiniment plus grand.  
Il prend place suite au discours de la sorcière présente au centre de la pièce. Des lumières jaillissent de sa baguette, des couleurs, des sons en émanent, elles tournoient autour des invités, sembles dansaient pour eux. Et puis plus rien, le sorcier est comme transporter dans un autre univers, où rien de néfaste n’existe. Il sent l’apaisement traverser son corps, ses muscles se décontractent, il est comme en plein rêve, un rêve d’enfant.
Narrateuravatar
MessageSujet: Re: Chapiteau des arts divinatoires   Mer 17 Jan - 14:14

Intrigue Atlantis - Chapitre 2
Fortune Favors the Bold

« De l’opium ? », Caterina hausse tout juste ses sourcils en entendant au loin le questionnement. Elle se passerait bien des drogues enivrantes de Syrall, mais son compagnon n'aurait aucune hésitation à l'écraser sous son poids si elle osait toucher l'étagère interdite ou faire une simple remarque. Ainsi elle toussote, murmure « Vous poserez vos questions à Syrall, Mademoiselle. » et reprend le cours des choses, amusée de voir les visages de chacun se déraidir, lentement.

Le sort d'Allégresse lancé discrètement par Caterina, doucement, s’apaise. Il a sûrement été poussé par un Finite Incantatem informulé, du moins c'est l'idée qui vous traverse l'esprit. A moins que tout cela ne soit dû aux vapeurs d'une potion apaisante ? Toujours est-il que votre hôte sourit, satisfaite de l'effet obtenu et de voir chacun d'entre vous reposé et calme. Puis attentif, surtout, maintenant que la question se pose : qu'est-ce qu'il s'est passé ? « Bien, voyez. Quand on croit en la magie, n'est-ce pas un sentiment de douceur qui vous comble ? Car non, en aucun cas vous avez été drogués, croyez-moi ! ». Elle regarde Adraesteia avec insistance. Son discours ne fait pas vraiment sens devant une bande de sorciers, mais vous voyez derrière vous une jeune femme qui semble à la fois en admiration totale et terrifiée. Vous devinez ainsi rapidement que Molly est une jeune moldue.

Surexcitée, Molly s'approche d'Isaac. Elle l'a déjà vu à l'université, une ou deux fois, même s'ils ne suivent pas la même formation, car elle connait un peu son ami Cicéron avec qui elle travaille dans son cours "Enquête de terrain et Travail d'équipe". « Oh la la, tu as vu comment elle nous a tous calmés ?! Tu penses qu'elle a fait ça comment ? Cicéron aurait dû venir, il aurait appris à raconter plein de bobards à ses clients pour leur vendre plus de bière ! ». Elle est amusée et rigole un peu sur place, les mains gigotants dans tous les sens. Oh, Molly se souviendra de cette journée toute sa vie !

De son côté, Caterina vient de disposer sur la table principale une dizaine de tasses remplies de thé. « Bien, travaillez par équipe de deux ! L'un de vous va boire le thé et le second essayera de lui prédire ce qu'il arrive à lire ! Je pense que la plupart d'entre vous a déjà fait de la tasséomancie. Mais bien sûr, je supervise le tout pour vous guider. ». Les esprits commencent à s'échauffer et la devineresse se pince les lèvres en regardant les paires se former. Un homme d'une quarantaine d'année, en costard cravate et avec une grande cicatrice sur la joue s'est pour l'occasion approché de Léandre. Il le regarde de haut en bas, le juge quelque peu mais finit par lui adresser la parole : « Hm, vous vous mettriez avec moi ? Je m'appelle Steffan, je ne connais personne ici et je ne voudrais pas... Me retrouver avec une femme. ». Il a un fort accent gallois difficilement compréhensible et a pris la peine de murmurer bien plus bas cette dernière partie de phrase de façon à ce que seul son interlocuteur l'entende. Caterina, elle, ne vous impose rien, mais en cas d'indécision, elle viendra très certainement vous associer avec qui elle veut. Peut-être bien elle-même, si vous manquez de partenaires, alors faites vite !


HRP

- La tasséomancie commence et durera quelques posts ! Les paires se forment déjà pour l'exercice. Seuls quelques personnes sont encore "seules", dans votre prochain post vous devrez donc choisir avec qui vous allez travailler puis décider qui boit le thé et qui fait la prédiction. Vous êtes entièrement libres de ces choix.
Les personnages qui semblent encore seuls sont : Léandre, Adrasteia, Isaac, Molly, Stefan et évidemment Caterina.

N'hésitez pas à échanger en privé entre vous si vous souhaitez vous mettre les uns avec les autres ou à me contacter pour vous mettre avec un PNJ ! Vous pouvez décider de ne pas choisir et simplement annoncer dans votre post ce que vous ferez (faire la prédiction ou la subir) et vous serez alors mis aléatoirement avec quelqu'un de libre.

- Rappel du fonctionnement
- Quartier général des Joueurs

Informations sur les PNJ:
 

Pour toutes questions ou demande d'informations supplémentaires, contactez Poppy Irvine !
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chapiteau des arts divinatoires   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moules Hirst Arts !!
» La Tour des Arts.
» Entrainement des arts martios ( tjrs libre )
» 17 rue des arts, blog consacré à l'art sur le web
» La galerie des Beaux-Arts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Catégorie temporaire :: The Wicked Bazaar-
Sauter vers: