[Animaventure] Les vestiges d'un Noël passé ...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Alistair Fawleyavatar
• Moldu •
http://www.catharsis-rpg.com/t1235-alistair-you-can-call-me-susaMessages : 532 Points : 79
Pseudo : Callipyge
Avatar : Andrew Scott
Crédits : Avatar : Nuit Parisienne | Signature : QUIET RIOT.
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Habitat Troglodyte — Demeure #2
Patronus: /
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: [Animaventure] Les vestiges d'un Noël passé ... | Mer 6 Juin - 12:14
Londres - 17 septembre 2000.

La victoire était là. On avançait doucement vers la liberté, l'étage où se situait ce petit salon tant espéré. Il ne me resterait plus qu'à distraire la petite assemblée assez longtemps pour discuter tranquillement et faire en sorte que Manadh ne soit plus une option pour cette satané ville. Un jeu d'enfant, vraiment. Je devrais simplement faire attention à ne pas trop attendre, car quand mon supposé supérieur arrivera - et il viendra, c'est écrit n'est-ce pas ?-, ce sera trop tard et je devrais alors trouver un plan pour m'évader d'ici.

Pendant une seconde, je me perds, Griselda à mon bras, à me demander si rester dans cette époque là ne serait pas une bonne chose. Une vie à reconstruire, c'était une pensée bien douce. Mais l'idée de pouvoir revivre les mêmes peines me détourna bien rapidement de ce fantasme. Finalement, le sort des autres qui m'avaient accompagnés ici était plutôt important, ils devaient trouver un moyen de rentrer... Nous aurions qu'à nous éclipser de la délégation à un moment donné.  Oh, Monsieur le Ministre de la Magie ne devrait pas tarder, nous allons l'attendre plus bas avec ma collègue, profitez du petit salon, nous revenons vite... Ou autre connerie du genre. Alors je ne perdais pas de vue le jeune garçon, qui commençait à s'éclipser vers la fenêtre. Ils n'avaient pas intérêt à nous laisser en plan Griselda et moi. Et puis de toute façon, nous avions la montre. C'était bien la faute de cet objet tout cela, non ?

J'étais en pleine réflexion quand la première perche pour détruire Atlantis m'arrive en plein visage. « Oh, je connais très peu, je n'ai jamais été très attiré par le pays. Son histoire, oui, les Lochs notamment... Mais j'ai une très nette préférence pour l'Irlande, voyez-vous. Mais ne vous en faites pas, nous allons en discuter davantage très vite. ». Fier, je continue mon chemin, étonné que le grand homme (Aillas) nous laisse passer sans plus de retenue. Il avait pourtant l'air d'être du genre vigile aux entrées de ces lieux sélectifs. Corruptible, certes, mais pas forcément pas tout le monde. Alors je le regarde, tente de discerner ce à quoi il joue, mais déjà, nous montons les escaliers. Bien que je laisse poliment passer la délégation avant moi, je ne peux rester éternellement en bas, les yeux rivés sur la salle où nous étions qui s'était vidée petit à petit. Alors à la place je m'approche de l'homme et lui murmure à l'oreille : « Eh, vous avez intérêt à ne pas oublier que si la voie est libre pour bouger et chercher un moyen de rentrer à notre époque, c'est grâce à moi. Venez nous chercher, quand vous aurez trouvé. ».

Puis je repars, suivant la bande de moldus en bombant le torse, avant d'enfin découvrir le Petit Salon en question.


STEALIN' STONES & BREAKIN' BONES
Do you know what nemesis means? A righteous infliction of retribution manifested by an appropriate agent, personified in this case by a 'orrible cunt, me.

Ollie V. Debenhamavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1187-ollie-v-debenhamMessages : 834 Points : 209
Pseudo : Marinc
Avatar : Emma Stone
Crédits : sawyer (bazzart) & lux aeterna (bazzart)
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis - Faubourg
Patronus: Un chinchilla
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: [Animaventure] Les vestiges d'un Noël passé ... | Mar 19 Juin - 6:21


► Soirée Caritative
Un carnage vous avez dis ?
Ollie & Cie


L’enfer semblait être devenu réalité. Ollie n’avait jamais vraiment cru à ses conneries de religion, mais pour une fois, elle avait presque envie d’y croire, tellement ce qu’ils étaient en train de vivre semblait surréaliste. Si elle se pensait en sécurité sous la table, il ne fallut que peu de temps avant que tout ne dégénère soudainement. La fenêtre avait accueilli une femme qui n’avait pas tardé à enlever la femme enceinte du coin. Ollie avait soulevé un léger coin de la nappe, pouvant discerner un artefact similaire à celui qui les avait sûrement tous transporter à cette époque. Puis un bruit semblable à une explosion avait eu lieu et Finn était sorti de leur cachette.

Elle l’avait suivi, passant son nez proche de la table, regardant entre les coupes ce qu’il se passait pour éviter de se faire repérer. Finn avait fini par se retrouver au milieu du groupe de moldus figé dans le temps ? Elle fronça les sourcils, avant de prendre un plat de petits fours et de revenir sur la table; histoire de pouvoir tenir un siège si tout cela s'éternisait désagréablement. Elle murmura à Jude. « Je sais pas ce qui se passe au-dessus, mais ça m’a l’air d’un putain de bordel. » Elle posa sans un bruit le plat entre eux, toujours la baguette en main, grignottant un petit four de l'autre, sur le qui vive. Elle était vraiment inquiète, ne comprenant pas vraiment ce qui se passait. Finn avait redonné vie aux moldus, elle les avait entendu reprendre leurs conversations. Elle avait tendu l’oreille pour essayer de comprendre tout ce qui se passait, mais la jeune femme n’avait jamais été branché politique. Mais de ce qu’elle comprenait cela concernait Atlantis.

Elle regarde Jude, lui jette un regard désolé. Rien de tout ça n’aurait du arriver. Elle se mordille la lèvre, à l’écoute. Il semblerait qu’Alistair est fait sorti les moldus. Ollie jette un coup d’œil discret en bougeant légèrement la nappe. Elle se tourne vers Jude. « Je crois que la voie est libre. » Mais ils étaient tranquilles ici avec leurs petits fours n’est ce pas ? Mais qui reste-t-il dans la pièce ? Elle n’en a aucune idée, elle essaye de sortir discrètement, remonte le regard au niveau de la table. Elle n’est probablement pas très discrète avec sa chevelure rousse, mais… avec un peu de chance, ils sont tous trop occupés pour s’occuper d’eux.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne




Climb these hills, I'm reaching for the heights
« And even when the answer's "no" or when my money's running low. The dusty broom and wand glow are all I need and it's another day of sun. »

Aillas Flintavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1206-presentation-d-aillas-flintMessages : 642 Points : 71
Pseudo : Ama
Avatar : Ricky Whittle
Crédits : Me
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis
Patronus: Léopard
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: [Animaventure] Les vestiges d'un Noël passé ... | Ven 22 Juin - 13:38
Aillas observait les membres de la délégation moldue se laissaient berner par l'épouvantail brun. Griselda le suivait comme son ombre. Elle était une cracmol célèbre alors l'ancien Serpentard en déduisit que son comparse en était un aussi.

Des abominations au même titre que les sang-mêlé. Ils étaient même encore pires car la magie les avait renié les jugeant indignes d'elle. Heureusement, les Flints avaient échappé à cette humiliation.

Par les boules de Merlin, voilà que cette monstruosité faisait demi-tour pour venir lui cracher au visage que c'était grâce à lui qu'il avait le champ libre pour trouver une solution. Il leva les yeux au ciel, blasé par ce tissus de conneries qui sortait de sa bouche. Cette mauvaise foi était sidérante ! Il ne doutait vraiment de rien.

Ce crétin qui pensait tout savoir ne s'était même pas rendu compte que sa compagne n'avait plus l'artefact. Il pensait sérieusement qu'il pourrait l'impressionner par sa suffisance. Il répliqua d'un ton amusé :

- Trois ont déjà filé et deux autres se cachent toujours sous la table. C'est déjà trop tard ! Bonne chance...

Le suivant du regard et levant une nouvelle fois les yeux au ciel quand il le vit bomber le torse, il décida de lui donner une leçon d'humilité. D'un petit geste de sa baguette, il lança en informulé un sort de confusion sur ce fanfaron.

Que faire ? Il était inutile de sortir par la fenêtre. Les passants le remarqueraient. Il décida de rejoindre la porte d'entrée.


Animaavatar
• PNJ •
Messages : 74 Points : 19
Pseudo : .
Avatar : .
Crédits : .
• Plus d'informations •
Sujet: Re: [Animaventure] Les vestiges d'un Noël passé ... | Sam 23 Juin - 16:22
Aventure d'Anima
Les vestiges d'un Noël passé



Attention ... Ça va couper chérie !
Je re-posterai le samedi 14 Juillet


Le 17 septembre 2000 en soirée - RP


La course poursuite semble toucher à sa fin, alors que l’inconnue s’immobilise brutalement vers la porte de sortie du Rez-de-Chaussée. Fermée. « Alohomora ! » Le sortilège fonctionne dans les premiers instants, des cliquetis tournant dans la serrure du moins visiblement… Mais il bloque avant d’y parvenir. « Non mais- Quelle blague ! Foutue baguette et foutu enchan- » Immédiatement, elle se tourne dans la direction supposée de Siobhan, baguette dirigée droit devant-elle pour former un bouclier. « PROTEGO ! Derrière moi, ne bouge pas. » La silhouette d’Adrasteia, toujours étrangement obéissante, se glisse dans le dos de sa kidnappeuse sans contester l’ordre.

Vers la position de la grande blonde, de plus en plus proche forcément, l’inconnue martèle son avertissement. « Restez où vous êtes ! Je n’aimerai pas devoir vous blesser. Je ne me répéterai pas ! »

Finn, fraichement arrivé dans la rue, entend soudainement un craquement sonore caractéristique. Un transplanage. Des, même. Trois silhouettes apparaissent à un mètre de lui. Le regard des trois hommes semble trahir une fugace surprise avant de se reprendre. L’un d’eux pointe vivement – très, peut-être trop pour ne pas en déduire qu’il s’agit du duelliste du trio – sa férule vers le jeune homme. « Stupéfix ! » Le sortilège est aussi véloce que le phrasé expéditif de son auteur.

Aillas, qui se trouve désormais proche de la porte d’entrée du premier bâtiment, peut apercevoir de sa position les trois personnes en question … Et la situation délicate dans laquelle se trouve son jeune camarade.

A l’intérieur de ce même bâtiment, les moldus poursuivent leurs mouvements et finissent par s’installer dans une ambiance clairement festive … Dans le petit salon évoqué auparavant. Un peu serrés, certes, mais amusés les uns par leurs discussions et les autres par la beauté du lieu. Alors qu’Alistair et Griselda reviennent vers les représentants moldus, le baronnet se glisse auprès d’eux. « Oh, je comprends. Quel dommage que le projet de Cork ait été abandonné. Mais vous seriez surpris des qualités de Manadh. J’en suis sincère. J’espère du moins vous en convaincre ! »

« Je crois que la voie est libre. » Les mots d’Ollie résonnent encore un peu dans la pièce soudainement vide. Elle s’extirpe de sous la table, probablement suivie par Jude. A cet instant, exactement en parallèle de celui qui se déroule dehors au même moment, un craquement vibre dans la pièce. Quatre personnes apparaissent la seconde suivante dans un léger nuage de poussière.  Deux hommes. Deux femmes. Baguettes en main, les visages ceints d’une expression urgente, ils n’ont pas besoin de beaucoup s’épuiser pour repérer la tignasse de la rouquine. Ni celle du moldu. La blonde la plus âgée du groupe avise son orme vers le duo. Rapidement secondée par ses trois camarades. « Levez-vous. Mains en l’air. Comme dans les films si vous souhaitez, mais vite et bien. Aucun mal ne vous sera fait si vous suivez les ordres. »


Éléments cruciaux de votre aventure - A LIRE !


Qui est l'inconnue ?:
 

Qui est Griselda ?:
 

Finn W. Bowmanavatar
• Sorcier •
En ligne
http://www.catharsis-rpg.com/t708-finn-w-bowman-keep-my-gMessages : 1623 Points : 130
Pseudo : Flow
Avatar : Herman Tømmeraas
Crédits : mon talent immense
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Les Salines
Patronus: un Mustang
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: [Animaventure] Les vestiges d'un Noël passé ... | Jeu 28 Juin - 12:04



Les vestiges d'un Noël passé...

- Animaventure -


"You better watch out, you better not cry, you better not pout, I'm telling you why : Santa Claus is coming to town."
Ce n’était ni la première, ni la dernière fois que Finn se voyait lancer à la figure un sortilège de Stupefixion. Il ne s’attendait aucunement à ce que des personnes transplanent à quelques mètres de lui, tout comme, visiblement, ces hommes n’avaient pas prévu que quelqu’un comme le jeune étudiant en droit tombe du ciel, non loin de l’endroit où ils s’étaient fait apparaître. Ce n’était pas un duelliste, loin de là : s’il était brillant, dans le domaine de la magie (il était de ces gens insupportables qui avaient un talent inné, qui ne faisaient rien pour le cultiver, et qui avaient l’audace de ne pas comprendre pourquoi tout le monde n’avait pas les même facilités), il était loin d’être un combattant. Il se cachait lorsque l’orage arrivait, plaçant son auto-préservation au dessus d’un quelconque égo, et, s’il n’avait pas peur de la souffrance (bien au contraire, car quelque part, celle-ci l’attirait, comme un papillon de nuit à une flamme), il n’aurait pas pu supporter le fait d’être défiguré, ou quelque chose dans le genre. On n’abime pas un visage, ou même un corps, comme le sien, voyons.

Tout se passa dans une fraction de seconde, et pourtant, le Protego le surprit, tout autant, probablement, que celui qui avait lancé le sortilège en premier. Finn se trouvait dans une situation si étrange, où il s’attendait à débarquer, dans tous les coins, une menace invisible ou pire encore, que tous ses sens étaient en alerte, et il agissait par pur réflexe. Mille questions lui passaient par la tête, alors que sa baguette était levée, et les pensées affluaient, sans qu’il ne parvienne à les formuler, alors que tout son être était dirigé vers sa protection. « Hey, vous, là ! Ça va pas non ? Vous vous croyez où, à attaquer des gens, comme ça, d’un coup, alors qu’ils ont rien demandés à personne ? Vous êtes qui, par Merlin ? » Probablement que si un Legilimens se trouvait dans le lot, il aurait été amusé de son ton outré, à l’intérieur de sa tête. En réalité, le jeune homme était si confus, si perdu, qu’il se raccrochait à ce qu’il pouvait, n'importe quoi, pour espérer garder la tête froide. Même quelque chose d'aussi absurde que la politesse.

Alors que les deux sorts étaient jetés, pratiquement en même temps, et que l’impact arriverait bientôt, si son sortilège avait le malheur d’échouer, l’attention de Finn dévia du visage de l’homme qui l’attaquait, jusqu’à son col de chemise. Un éclat doré, un pin’s bien rond, des inscriptions. Le MACUSA… Mais qu’est-ce que des américains pouvaient bien faire là ? Ça expliquait au moins pourquoi il avait dégainé sa baguette, avant même de chercher à comprendre le pourquoi du comment, c’était la base même de la philosophie ricaine. Etaient-ils des Aurors ? Ou des simples employés du gouvernement, venus assister à la rencontre qui avait lieu à l’intérieur du bâtiment ? Finn n’en avait aucune idée, et au final, il s’en fichait. Tout ce qu’il voulait, c’était rentrer chez lui, et, si possible, en un seul morceau.  
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 516 WORDS.



What if we're hard to find ?
What if we lost our minds ? What if we let them fall behind and they're never found ? And when the lights start flashing like a photobooth, and the stars exploding, we’ll be fireproof. My youth is yours, trippin' on skies, sippin' waterfalls, runaway now and forevermore.
Catharsisavatar
• PNJ •
Messages : 1452 Points : 24
Pseudo : Ton pire cauchermar
Avatar : --
Crédits : Melody
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: [Animaventure] Les vestiges d'un Noël passé ... | Jeu 28 Juin - 12:04
Le membre 'Finn W. Bowman' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Combat et duel' : 94
Siobhan Kvelgenavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 553 Points : 167
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: [Animaventure] Les vestiges d'un Noël passé ... | Sam 30 Juin - 15:39


Les vestiges d'un Noël passé

D
'un ton sec la druidesse avait soufflé un « Ventus Anima », et d'un geste qui n'avait rien à lui envier avait pointé sa baguette en direction de la brume qui s'était formée par magie. Une forte bourrasque s'était alors engouffrée dans la cage d'escalier, semblant partir d'en haut de par l'appel d'air et filant jusqu'en bas, emportant avec elle la vapeur d'eau surnaturelle jusqu'au rez-de-chaussé. Toujours d'un pas décidé, et la progression rendue plus facile du fait de marcher sur deux pattes qui n'étaient pas douloureuses, à l'inverse de son bras gauche, Siobhan arriva rapidement en bas des escaliers et s'arrêta net tandis que face à elle se dressait la ravisseuse d'Adrasteia, dont le visage était d'ores et déjà scruté par le regard aux teintes algide de la norvégienne.

« Restez où vous êtes ! Je n’aimerai pas devoir vous blesser. Je ne me répéterai pas ! » et elle avait affiché un sourire en coin, clairement peu impressionnée par la jeune femme. La facilité avec laquelle elle avait dissipé son sortilège laissait entendre qu'il ne s'agissait pas d'une personne très expérimentée, ou bien encore qu'elle n'était pas assez concentrée pour véritablement lui nuire, et les doutes de la blonde s'étaient envolés aussi vite qu'ils étaient venus. Peut-être s'agissait-il d'arrogance, peut-être aussi avait-elle raison, mais de toute façon une chose était sûre ; quoi qu'il arrive elle ne laisserait pas Adrasteia seule. « Vous avez embarquée mon amie. Expliquez-vous tout de suite, je veux des explications. Et n'essayez pas de vous enfuir ou de jouer à la plus maligne, je n'aimerais pas non plus devoir vous blesser, mais je n'hésiterai pas une seule seconde si je pense que vous pouvez lui nuire. »

Et sa baguette s'était levée en direction de l'agent, d'une semi lenteur qui voulait dire beaucoup sur l'état d'esprit de Siobhan et sur sa force tranquille. Ne se sentant pas en danger et ayant même l'impression d'avoir l'avantage, toutes ses crainte s'étaient envolées et elle se sentait plus que capable de vaincre si duel il devait y avoir, alors pourquoi se stresser ? Elle la fixa ensuite, silencieuse, prête à entendre les explications de l'américaine.
 
code by bat'phanie




Seiðkona
Kvervandi Liv av kvar ein død, død av kvart eit liv. Hjulet syng om ringar, ikkje linjar | Life from every death, death from every life. The wheel sings of rings, not lines.

Alistair Fawleyavatar
• Moldu •
http://www.catharsis-rpg.com/t1235-alistair-you-can-call-me-susaMessages : 532 Points : 79
Pseudo : Callipyge
Avatar : Andrew Scott
Crédits : Avatar : Nuit Parisienne | Signature : QUIET RIOT.
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Habitat Troglodyte — Demeure #2
Patronus: /
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: [Animaventure] Les vestiges d'un Noël passé ... | Mar 10 Juil - 7:43
Londres - 17 septembre 2000.

Avoir tant et si bien fuit le monde sorcier toutes ces années fait que malgré mon éducation et ma famille, je ne suis plus capable de reconnaître un sort quand je le vois devant mes yeux. Il fut un temps, j'étais incollable. C'était mon petit moyen à moi de prouver à mon père que je méritais toujours de faire partie de cette famille, je ne serais peut-être jamais capable de lancer un sort ou préparer une potion, mais je m'y connaissais autant si ne n'est plus que mes frères et sœurs. Ca n'a pas suffit, et mon inconscient à pris soin de mettre bien loin au fin fond d'un tiroir de mon cerveau tous mes souvenirs et mes connaissances sorcières. Je ne serais plus même capable de différencier une mandragore d'un morceau de réglisse. Alors je ne l'avais pas vu, ni même senti, ce sort de confusion qui venait de me tomber dessus alors que je commençais à rejoindre l'assemblée en montant les escaliers.

Je sentis par contre mes jambes fléchir, comme ramollies, soudainement manquant d'équilibre. De marche en marche, j'avais l'impression que j'étais sur le point de fondre, et ce n'est que tout en haut, en rejoignant Griselda et les autres que mes muscles m'abandonnèrent. Dans une glissade incontrôlée, je tombais la tête en avant, tout juste retenue par mes bras qui ne manquèrent pas d'aller agripper la veste d'un des moldus haut placé. « Oooh, put- » fut le seul cri que je réussis à pousser avant de finir au sol, comme un abruti, étalé sur les dernières marches qui donnaient vu sur le fameux Petit Salon.

Énervé, je me relève rapidement et époussette la veste tirée, presque arrachée, du pauvre homme qui se trouvait là. « Toutes mes excuses, je... n'ai pas vu la marche. ». Mais au fond, je me haïssais surtout pour ne pas comprendre ce qui venait de se passer. Mon esprit était clair, c'est mon corps qui ne suivait pas. En me retournant au plus vite, je ne vis plus rien, l'homme avait disparu. Devant moi, en revanche, les yeux quelque peu écarquillés, on continuait à faire la conversation. Dans un toussotement des plus nobles - il fallait bien essayer de se fondre dans la masse - j'agrippe le bras de Griselda et m'avance vers le baronnet qui nous parle. « Hm, oui, nous verrons ! Il me semble que monsieur le Ministre part, tout comme moi, avec quelques réticences. Mais sait-on jamais... Je crois que c'est une histoire de mariage, voyez. Sa femme a eu une aventure avec un écossais, depuis il préfère de très loin ne rien avoir à faire avec le pays. ».

J'avais toujours aimé inventer des histoires, des personnages. Je raconte mon mensonge à voix haute, en jouant des mimiques, puis je ponctue mon monologue dans un murmure que je ne lance qu'au baronnet, cette fois-ci « C'est pour ça que je pense qu'il serait mieux pour... l'entente de tous, que cette ville ne se situe pas dans un lieu qui rappelle de mauvais souvenir à l'un des deux chef du gouvernement, vous ne pensez pas ? Entre nous... j'espère vraiment que Cork n'est pas totalement hors du tableau, si vous voyez ce que je veux dire. ». Puis je resserrai la main de Griselda qui tait délicatement posée sur mon avant-bras avant de regarder par la fenêtre en espérant voir un des abrutis qui s'était retrouvé balancés ici avec lui.


STEALIN' STONES & BREAKIN' BONES
Do you know what nemesis means? A righteous infliction of retribution manifested by an appropriate agent, personified in this case by a 'orrible cunt, me.

Ollie V. Debenhamavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1187-ollie-v-debenhamMessages : 834 Points : 209
Pseudo : Marinc
Avatar : Emma Stone
Crédits : sawyer (bazzart) & lux aeterna (bazzart)
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis - Faubourg
Patronus: Un chinchilla
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: [Animaventure] Les vestiges d'un Noël passé ... | Ven 13 Juil - 8:35


► Soirée Caritative
Un carnage vous avez dis ?
Ollie & Cie

Baguette à la main, elle se redressa en entraînant Jude dans sa suite. Elle eut un léger soupir, il n’y avait plus personne. Peut-être l’occasion de fouiller vraiment la pièce pour savoir si d’autres choses avaient manqué aux gens précédent, elle n’en avait aucune idée. Où peut être, devait-elle juste attendre le retour, sagement, peut être qu’ils viendraient avec une solution : c’était souhaitable en fait.

Mais surprise, surprise. Elle n’eut jamais le temps d’observer plus en détail la pièce. Quatre personnes venaient de survenir dans la pièce, transplanant au beau milieu du lieu. Elle eut un hoquet de stupeur. Et elle ne put pousser Jude pour qu’il aille se cacher dans la pièce. Une infinité de questions lui venaient en tête. Qui étaient ils ? Que voulaient-ils ? Est ce qu’ils leur voulaient du mal ? Est ce qu’ils allaient mourir ? Sebastian ne lui pardonnerait jamais. Jamais, jamais, jamais.

Il fallait une solution, et vite. Et dieu merci, elle était une grande lectrice de bouquins. La première idée fut de se faire passer pour quelqu’un d’autre. S’ils savaient qui elle était, peut être qu’elle pouvait les sauver. En tout cas, si elle leur faisait croire. En vérité, elle n’avait pas réellement pensé à ce qu’elle pouvait faire, c’était juste un mensonge venu naturellement. Probablement que s’ils étaient vraiment pas sympa et plutôt diaboliques, ils la tueraient quand même. Peut-être qu’ils étaient là pour tuer absolument tout le monde. Une espèce d’attentat à la con.

« Vous savez qui je suis ?! » Elle prend un air plus haut placé, assuré. Elle avait aussi tenté d’ajouter à sa voix un léger accent australien – c’était lointain, presque exotique. On lui avait toujours répété que le plus le mensonge était gros, mieux il passait. C’était prouvé de toute façon avec sa relation avec Sebastian. Il était temps de mettre en valeur ses talents d’actrice, qui n’était pas les meilleurs certes, mais toujours meilleurs que son dit collègue. Son menton relevé, elle se redresse, essayant d’imposer sa stature aux quatre personnes face à elle.

Elle a bien compris que lancer un sort serait inutile. Elle était seule contre quatre. Son seul moyen était de broder et de gagner du temps le temps que d’autres reviennent et les prennent par surprise. « Comment pouvez-vous oser lever votre baguette sur moi ! » Elle croise les bras et les regarde, presque furibonde. « Lever votre baguette sur la première ministre australienne ! Je ne vous félicite pas ! Je vous promets que ça va remonter aux oreilles de vos supérieurs !!! » Elle soupire, tape du pied sur le sol, feintant une certaine colère. « Non mais je vous jure !! Ces Anglais !!! Tous les mêmes !  Je vous prierais de baisser vos baguettes de suite et me dire qui vous êtes, mates » Elle jette un regard à Jude, elle espérait qu’il marcherait dans son jeu et qu’il l’aiderait un peu.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne




Climb these hills, I'm reaching for the heights
« And even when the answer's "no" or when my money's running low. The dusty broom and wand glow are all I need and it's another day of sun. »

Aillas Flintavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1206-presentation-d-aillas-flintMessages : 642 Points : 71
Pseudo : Ama
Avatar : Ricky Whittle
Crédits : Me
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis
Patronus: Léopard
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: [Animaventure] Les vestiges d'un Noël passé ... | Ven 13 Juil - 14:18
Blasé, énervé, l'ancien Serpentard s'approchait de la porte d'entrée pour s'échapper de ce panier de grinchebourdons. Peut-être que la solution pour qu'il revienne à son époque se trouvait à l'extérieur ? Si l'ancien serpentard mettait la main sur l'instigateur de ce guet-apens, il passerait un sale quart d'heure.

Arrivé à quelques pas de la sortie, son regard sombre se posa sur la fenêtre qui donnait sur la rue. Il remarqua le jeune homme qui avait eu la malchance de se retrouver dans la même galère que lui. Il fronça les sourcils quand il comprit qu'il se faisait attaquer pas par un mais, par trois sorciers. Aucun doute possible quand il vit l'échange de sortilèges.

N'étant pas un Gryffondor ou un Poufsouffle, il aurait du passer son chemin et le laisser se débrouiller seul. Mais, sa baguette le démangeait. Il était en colère, il devait la laisser s'exprimer et ces trois lâches étaient des cibles idéales.

Il ouvrit la porte tout doucement pour qu'ils ne remarquent pas sa présence. Il visa celui qui avait commencé les hostilités. Il se concentra et lança en informulé un repoustout !


Catharsisavatar
• PNJ •
Messages : 1452 Points : 24
Pseudo : Ton pire cauchermar
Avatar : --
Crédits : Melody
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: [Animaventure] Les vestiges d'un Noël passé ... | Ven 13 Juil - 14:18
Le membre 'Aillas Flint' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Combat et duel' : 75
Animaavatar
• PNJ •
Messages : 74 Points : 19
Pseudo : .
Avatar : .
Crédits : .
• Plus d'informations •
Sujet: Re: [Animaventure] Les vestiges d'un Noël passé ... | Sam 14 Juil - 10:31
Aventure d'Anima
Les vestiges d'un Noël passé




Je re-posterai le samedi 21 Juillet, soit dans une semaine !


Le 17 septembre 2000 en soirée - RP


A la surprise générale, le Protego de Finn parvient à contrer le Stupéfix. L’auteur de la première attaque – dont l’insigne du MACUSA se distingue plus ou moins nettement en fonction de ses mouvements – semble insatisfait de la chose. L’égo probablement souillé par la réactivité beaucoup trop chanceuse de son jeune homologue. Mais il temporise, visiblement, pour garder l’esprit clair et le contrôle de ses actes. « Vous êtes en état d’arrestation. Rendez-vous. » Les deux silhouettes à ses côtés, baguettes tendues en direction de Finn, semblent attendre l’ordre de leur camarade pour abattre leur opposant.

Et compte tenu des forces en présence, Finn sent aisément qu’il n’est pas en position de force. A moins d’un nouveau coup de chance ?

Du côté de Siobhan, la femme qui lui fait face semble reprendre du poil de la bête. Étrangement, maintenant qu’il s’agit de converser plutôt que de manier la magie … Elle est à l’aise. Prête à en découdre. Une lueur … Héroïque dans le regard. « S’il le faut, je me sacrifierai. Nous ne vous laisserons pas détruire le futur. » L’accent américain, déjà discerné auparavant, se manifeste de nouveau dans sa voix. « Peu importe le rituel ou que sais-je que vous aviez l’intention de faire avec … Votre amie. Mes pairs sont sur le terrain. Ils vous empêcheront de gagner. » Le Protego toujours activité, en position défensive, elle poursuit. « Sachez-le, je ne me rendrai pas, madame. Restez où vous êtes ou combattez-moi. »

Quant à Alistair, sa chute est … Évidente pour tout le monde. Les discussions ne se sont pas arrêtées mais les regards trahissent une nette surprise. Le moldu involontairement malmené bafouille quelques mots, sûrement aussi troublé que son malheureux agresseur. Après tout, qui ne craindrait pas une chute dans les escaliers ?
Griselda porte secours à Alistair comme elle peut, acquiesçant à ses mots pour leur donner une meilleure contenance. Mais entre deux mouvements, elle lance un regard vivement inquiet à son compagnon. Parce qu’une telle chose n’est pas normale, exacte ? « Hm, oui, nous verrons ! Il me semble que monsieur le Ministre part, tout comme moi, avec quelques réticences. Mais sait-on jamais... Je crois que c'est une histoire de mariage, voyez. Sa femme a eu une aventure avec un écossais, depuis il préfère de très loin ne rien avoir à faire avec le pays. » A ces mots, le Baronnet est décontenancé. Même peut-être … Effrayé par la nouvelle ? « C'est pour ça que je pense qu'il serait mieux pour... l'entente de tous, que cette ville ne se situe pas dans un lieu qui rappelle de mauvais souvenir à l'un des deux chefs du gouvernement, vous ne pensez pas ? Entre nous... j'espère vraiment que Cork n'est pas totalement hors du tableau, si vous voyez ce que je veux dire. ». Il pince les lèvres pour ne pas montrer davantage du tracas qui le pique. « Vous pensez… Sincèrement, monsieur, vous pensez que Manadh est inadapté pour le projet Atlantis ? »

Un étage en dessous : « Vous savez qui je suis ?! » Le quatuor reste inflexible dans un premier temps. « Comment pouvez-vous oser lever votre baguette sur moi ! » La blonde la plus âgée commence à hausser un sourcil. « Lever votre baguette sur la première ministre australienne ! Je ne vous félicite pas ! Je vous promets que ça va remonter aux oreilles de vos supérieurs !!! » Derrière elle, une autre blonde, plus petite et trapue, se dégage du groupe pour fixer Ollie en une expression … Inquisitrice ? « Non mais je vous jure !! Ces Anglais !!! Tous les mêmes !  Je vous prierais de baisser vos baguettes de suite et me dire qui vous êtes, mates » Elle murmure quelque chose à celle qui dirige visiblement leur assaut. « Elle ment. » Deux mots. Simples. Nets. Précis. Cassants. Un lourd silence s’abat sur la pièce. « Oh. Je vois. Prévenez le Ministre que … Nous avons probablement trouvé la coordinatrice du groupe terroriste. INCARCEREM ! » La rousse n’a pas le temps de réagir que des cordages sortent du vide pour se précipiter à toute vitesse vers sa silhouette. A-t-elle ne serait-ce qu’une chance ?

Finalement, c’est dehors que la dernière scène se joue. Aillas se positionne dans l’entrebâillement de la porte pour attaquer le groupe qui fait face à Finn, plus loin. Malheureusement, il n’a pas le temps de finir son sortilège informulé. Son corps est soudainement raidi. Lourd. Immobilisé. Dans un bruit beaucoup trop audible, la silhouette d’Aillas se fracasse sur le sol.

La porte termine de s’ouvrir sous les yeux du trio et de Finn, dévoilant donc l’homme face contre sol. Complètement neutralisé. Et une petite créature qui monte sur son dos. Triomphante. Combattive. Rageuse.

Une elfe de maison, vêtue d’une jupe, d’un corsage, d’un chapeau légèrement abimé et … D’un tabard singulier. La magie brille encore violemment entre ses mains. « Plus jamais ! Elle ne laissera plus jamais quiconque changer le futur ! Winky ne laissera plus faire, JAMAIS ! »


Éléments cruciaux de votre aventure - A LIRE !


Ollie : Il te reste une chance de t'en sortir, n'hésite pas à venir me voir !
Aillas : Malheureusement ... Le dé lancé pour l'elfe de maison a été impitoyable.  Huhu

Qui est l'inconnue ?:
 

Qui est Griselda ?:
 

Finn W. Bowmanavatar
• Sorcier •
En ligne
http://www.catharsis-rpg.com/t708-finn-w-bowman-keep-my-gMessages : 1623 Points : 130
Pseudo : Flow
Avatar : Herman Tømmeraas
Crédits : mon talent immense
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Les Salines
Patronus: un Mustang
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: [Animaventure] Les vestiges d'un Noël passé ... | Sam 14 Juil - 12:59

Les vestiges d'un Noël passé...

- Animaventure -


"You better watch out, you better not cry, you better not pout, I'm telling you why : Santa Claus is coming to town."
Mais qu’est-ce qui se passe, putain ? se demanda Finn alors que ces américains, visiblement des Aurors à en juger par leur comportement, le tenaient en joue avec leurs baguettes. Il fallait la jouer serré si le jeune homme voulait s’en sortir en vie : mais la finesse n’avait jamais été son point fort. Lui, il était abrasif, il était insolent, il rendait chaque coup qu’on lui envoyait au visage. En bon ancien Serpentard, cependant, il savait quand il fallait abattre ses cartes, et peut-être que ces officiels du MACUSA pouvaient lui donner des réponses, ce dont il avait clairement besoin.

« -Hé oh, on se calme, cria l’anglais en levant les mains en l’air, faisant tomber sa baguette au sol dans un petit tintement. Ça va pas de lancer des sorts aux honnêtes gens comme ça, sans se demander s’ils sont innocents ou coupables ? Et à vous étonner quand ils ont le malheur de se défendre ? Vous êtes pas aux States ici, on pose les questions avant de dégainer ! Je n’ai rien fais de mal, à part me rendre à une putain de soirée de charité pour boire du champagne, et croyez moi, si j’avais su et pu, je serais resté chez moi, en 2000 !

Un bruit sourd, derrière lui, le fit sursauter. Encore un nouvel arrivant, un taré qui essayerait de l’immobiliser, comme les zigotos devant lui ? Et bien non, il reconnut l’un de ses compagnons d’infortune, au sol, neutralisé, vaincu par un elfe de maison. Finn avait toujours bien aimé ces petites créatures : il avait l’habitude de s’infiltrer dans les cuisines, lorsqu’il était à Poudlard, pour voler de la nourriture lors de ses escapades nocturnes (durant lesquelles il ne faisait pas que du macramé, si vous voyez ce que je veux dire), car après tout, le sport de chambre, ça donne toujours un peu faim. Il ne put s’empêcher de laisser échapper un gloussement, en voyant ce grand gaillard se faire humilier de la sorte par une petite créature aux oreilles pointues, veillant néanmoins à ce que ses mains restent toujours bien en évidence, pour ne pas s’attirer plus d’ennuis.

-Ecoutez, finit-il par reprendre. Je comprends pas ce qui se passe, je ne sais même pas si ce que je vis en ce moment est bien réel, ou si je fais un bon gros bad trip des familles, mais dans tous les cas, si vous m’expliquez un peu la situation, je serais forcément plus utile que stupéfixé. Vous avez pu voir que je suis agile de ma baguette (et pour une fois, il n’essaya même pas de faire de sous-entendus), et je me plierai à tout ce que vous me direz de faire. Ou juste… laissez-moi partir. Je suis une victime, là, vous visez la mauvaise personne. »

Et dans sa voix, on ne pouvait capter qu’une profonde sincérité : parce que Finn n’était pas un menteur. Il était même trop honnête pour son propre bien, et il espérait que là, en ce moment, il faisait confiance aux bonnes personnes pour le tirer de là, qu’il rentre chez lui afin de siroter un daïkiri dans son jacuzzi.
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 526 WORDS.



What if we're hard to find ?
What if we lost our minds ? What if we let them fall behind and they're never found ? And when the lights start flashing like a photobooth, and the stars exploding, we’ll be fireproof. My youth is yours, trippin' on skies, sippin' waterfalls, runaway now and forevermore.
Siobhan Kvelgenavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 553 Points : 167
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: [Animaventure] Les vestiges d'un Noël passé ... | Sam 14 Juil - 13:27


Les vestiges d'un Noël passé

Q
u'est-ce qu'elle racontait ? Et comment avait-elle su pour le retour dans le temps ? Et de quelle époque venait-elle ? Et pourquoi, si elle était un agent - sûrement du MACUSA au vu de son accent plutôt tranché -, elle et ses coéquipiers n'avaient pas pris d'assaut la salle dans laquelle ils se trouvaient plutôt que d'enlever Adrasteia ? Il y avant tant de questions qui brûlaient les lèvres de la scandinave qu'elle ne savait pas par laquelle commencer.

« Je n'ai pas l'intention de vous tuer, tout ce que je veux ce sont des explications sur l'enlèvement de mon amie ici présente. Et c'est quoi cette histoire de détruire le futur ? Adrasteia et moi étions celles qui voulaient le préserver, si vous voulez quelqu'un coupable d'interférer avec le passé, allez plutôt voir du côté de l'assemblée retranchée dans la salle de réception ; vous ne pourrez pas louper l'homme que vous recherchez, il a un don pour raconter des choses susceptible de mettre en péril notre présent. Dans tous les cas, maintenant que vous avez commencé, je veux des explications, d'une Auror à une autre. dit-elle d'une voix égale et pleine de volonté, assurée comme elle pouvait l'être en appartenant à la valkyrie. Comment êtes-vous au courant que nous avons été transportés dans le passé ? Et pourquoi le MACUSA a-t-il été envoyé à Londres ? Ça ne fait aucun sens. »

Siobhan continuait de la fixer, baguette levée. Beaucoup de choses étaient confuse. D'abord, s'agissait-il vraiment du MACUSA ou était-ce un groupe paramilitaire financé par un riche mécène anonyme, un justicier de l'ombre ? Leurs intentions étaient louable, en partant du principe qu'ils disaient la vérité, mais la blonde restait sur ses gardes. Naïve de nature, elle avait appris à trop se méfier pour équilibrer, et, là, elle ne baisserait pas son arme avant d'être sûre et certaine que l'américaine lui disait la vérité. Et s'il le fallait elle l'obtiendrait de force.

« Oh, et, surtout, pourquoi ne pas être intervenus immédiatement après notre arrivée plutôt que d'enlever la mauvaise personne ? Je dois avouer que je ne comprends pas le but de la manoeuvre. D'autant que je croyais le sortilège de l'impero être interdit. » avait-elle conclu, toujours égale à elle-même.
 
code by bat'phanie




Seiðkona
Kvervandi Liv av kvar ein død, død av kvart eit liv. Hjulet syng om ringar, ikkje linjar | Life from every death, death from every life. The wheel sings of rings, not lines.

Ollie V. Debenhamavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1187-ollie-v-debenhamMessages : 834 Points : 209
Pseudo : Marinc
Avatar : Emma Stone
Crédits : sawyer (bazzart) & lux aeterna (bazzart)
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis - Faubourg
Patronus: Un chinchilla
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: [Animaventure] Les vestiges d'un Noël passé ... | Lun 16 Juil - 11:45


► Soirée Caritative
Un carnage vous avez dis ?
Ollie & Cie

Tout pouvait basculer en moins de quelques secondes. Et ce fut ce qui se produisit. Si Ollie crut pendant un instant les duper, il n’en fut en aucun cas le cas. Mais alors pas du tout. La rouquine ne put qu’être surprise quand ils commencèrent à l’accuser d'être une coordinatrice de quoi que ce soit. « Oh. Je vois. Prévenez le Ministre que … Nous avons probablement trouvé la coordinatrice du groupe terroriste. INCARCEREM ! » La jeune femme était trop surprise pour dire quoi que ce soit. Une terroriste ? Elle ? Mais c’était absolument n’importe quoi. « Quoi ?! » Elle fut frappée de plein fouet par le sort et tomba en arrière, elle ne put même pas contrôler sa chute. Elle tomba en arrière et ne pu que se mordre l’intérieur de la joue au choc de sa tête sur le sol. Elle sentit un gout de fer dans sa bouche et une douleur amère sur la langue. Légèrement sonnée, elle décida de s’expliquer au plus vite. « Ok j’avoue j’ai menti, je suis pas première ministre ou quoi, c'est vrai! » Elle était à présent assez paniquée, jetant un regard à Jude, et ayant peur que quelque chose lui arrive. « On est du même côté !! On est juste des victimes !!! On ne sait pas comment on a atterri ici, mais je vous juste que je suis pas une terroriste ou quoi que ce soit. » La position dans laquelle elle était tombée était clairement inconfortable, mais elle ne pouvait même pas rouler de là ou elle était. Elle ne les voyait même pas. « Il y d’autre personne avec nous ! Je sais qu’il y en a deux dehors qui sont passé par la fenêtre et les deux autres sont allez vers l’étage, je crois ! Je vous jure, aucun d’entre nous ne sait ce qui s’est passé ! S'il vous plaît, ne nous faites pas de mal. » Elle avait presque les larmes aux yeux, paniqué à l'idée de pouvoir être enfermée ou que ce soit, de ne pas pouvoir retourner en 2000. Elle essayait de garder la face, mais à l'intérieur, son cœur battait à vive allure, paniquée à l'idée de finir ses jours à Azkaban pour quelque chose qu'elle n'avait pas commis. Il ne restait qu’a prier que cette fois-ci, ils la croiraient sur parole…

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne




Climb these hills, I'm reaching for the heights
« And even when the answer's "no" or when my money's running low. The dusty broom and wand glow are all I need and it's another day of sun. »

Contenu sponsorisé
• Plus d'informations •
Sujet: Re: [Animaventure] Les vestiges d'un Noël passé ... | 
[Animaventure] Les vestiges d'un Noël passé ...
Page 4 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vestiges du passé [PV : Noroi]
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: