Siobhan Kvelgen - Soyez le changement que vous voulez voir en ce monde

Siobhan Kvelgenavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 561 Points : 0
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations supplémentaires:
Sujet: Siobhan Kvelgen - Soyez le changement que vous voulez voir en ce monde | Mer 21 Déc - 22:13
Siobhan Kvelgen
Informations civiles
Nom : Kvelgen, sa fierté, l'héritage de quatre des plus grandes sorcières de Scandinavie et un nom qui a su perdurer à travers les âges.
Prénom(s) : Siobhan Astrid, un prénom Irlandais en l'honneur de sa marraine, et celui de la toute première matriarche
Date de naissance : 4 mai 1975
Âge actuel : 25 ans
Métier : Professeur de SACM
Alignement politique : Progressiste pro-mixité n'oubliant pas ses origines sorcière. Elle ne pense pas les deux sociétés capable de cohabiter pour le moment, mais oeuvre pour le bon fonctionnement et la bonne entente entre les deux populations avec toute la bienfaisance et l'optimisme qui la caractérisent
Informations Magiques
Origines : Anglo-norvégienne, sang-pur, à ce qu'on dit. Mais qui l'a véritablement ?
Baguette : Sorbier, poudre de corne de Ngoubou 33,42cm, souple. La protection à l'état pur, inébranlable
Patronus : Un loup, son essence matérialisée
Épouvantard : Une Banshee
Miroir du Riséd : Elle entourée d'une famille nombreuse, la marque des années illuminant son visage et ses yeux toujours aussi éclatants de jeunesse. Des animaux l'entourent et sa meute est présente, entourée de louveteaux
Ancienne école/maison : Poufsouffle

Descriptions
Caractère de votre personnage
Siobhan est d'une rare douceur avec les gens qu'elle aime et ceux avec qui elle décide de l'être, maternelle avec certains, une vraie mère poule. D'une nature plutôt timide. Mais elle peut se montrer dure lorsque elle estime qu'il le faut. Surtout envers elle même ; rien de ce qu'elle fait n'est assez bien, elle peut faire mieux. Elle peut être quelqu'un de meilleur, elle est encore trop imparfaite. Siobhan a tendance à prendre beaucoup de choses avec légèreté et décontraction, mais son côté zen cache un grand manque de confiance en elle. Elle craint de ne pas être à la hauteur, et s'inquiète rapidement lorsque ses amis font quelque chose de dangereux. Rien d'étonnant. La norvégienne trouve le bonheur dans le bonheur de l'autre, cherchant toujours à apporter de la chaleur aux gens l'entourant. Un sourire, un mot gentil, une petite attention, ou bien une oreille attentive.

Sa famille est pour elle son moteur, ce qui fait sa joie. Elle y est très attachée et peut devenir une louve lorsque l'on s'en prend à elle. Au point de changer du tout au tout et d'être brutale. Siobhan est d'une nature plus que protectrice et ne pliera pas avant que son adversaire n'ai mordu la poussière. Elle est aussi rebelle et intègre, elle a son propre sens de la morale, et elle se battra pour ses idées, pour ce qu'elle croit juste. Tenter de l'en empêcher ne se fait pas sans encombre. Tout cela fait qu'elle n'hésitera pas à prendre la défense de quelqu'un qui le mérite, même si ça doit la mettre en danger ou lui attirer des problèmes, elle place ses valeurs avant les lois des hommes. Ce qui lui a fait quitter le cursus Auror dans lequel elle s'était lancée.

C'est une femme passionnée qui aime les petites choses, et qui est attirée par l'intelligence du coeur et de l'esprit d'autrui. Elle est d'ailleurs plus que romantique, et elle attend la valkyrie ou le einherjar qui saura prendre son coeur.

Loyauté, altruisme et compréhension sont plus que des mots. Respect, tenacité et compassion des principes. Son credo ? Soyez le changement que vous voulez voir en ce monde.

Mais elle n'a pas que des bons côtés, et sa jalousie égale sa douceur. Elle n'y peut rien. C'est comme ça. Siobhan est une personne très possessive et prend très mal le fait d'être rejetée, puisque elle ne cesse de se remettre en question et ne supporte pas de se sentir exclue. Avec le temps elle a appris à sélectionner les personnes capable de toucher cette sensibilité là, et ils se comptent sur les doigts.

Traits que j'ai eu la flemme d'écrire:
 
Informations importantes
Physique
- Plutôt grande, une vraie nordique d'environ 1m80
- Cicatrice de morsure de chien à l'avant-bras gauche
- Multiples tatouages (Aegishjalmur en dessous de la clavicule gauche. Le symbole wiccan dans la nuque. Deux entrelas celtiques espacés sur le biceps droit ; celui du dessus incluant un dragon style celtique, l'autre un loup du même style. Et finalement un corbeau sur l'arrière de l'épaule droite)
- Sensible à la lumière. Elle éternue lorsque elle s'est habituée à la pénombre et qu'elle repasse dans un endroit à forte intensité lumineuse
- Porte la chevalière des Rosier à l'auriculaire droite et celle des Kvelgen à l'annulaire gauche
- Cicatrice en dessous des côtes gauche, visiblement due à une lame
Psychologique
- Phobie de l'eau et surtout des profondeurs
- Véritable peur des banshee, des kraken et des wendigo. Elle n'a jamais vu les deux derniers
- Corruptible avec de la bonne nourriture !
- Supporte le grand froid, mais moins la chaleur écrasante
- Anxieuse
- Accro au café
Autre
- Léger accent Norvégien volontairement présent
- A écrit une thèse sur les loup-garous intelligents de la forêt interdite et a vécu des années en leur compagnie
- Druidesse et animagus louve arctique
- Championne du club de duel du temps où elle était à Poudlard, suivi d'arbitre en 7eme année
- Ancienne préfète de Poufsouffle
- Ancienne poursuiveuse de l'équipe de Poufsouffle
- A participé à la bataille de Poudlard
Goûts
- C'est une bonne vivante, la nourriture lui apporte une joie immense ! Notamment les cerises en pleins été ou les châtaignes lorsque il fait frisquet dehors.
- Les animaux dans leur ensemble. S'occuper d'eux, apprendre d'eux autant que de leur apprendre
- La botanique
- Les duels magiques et non magiques. C'est une grande fan d'escrime
- Courir dans la forêt avec ou sans Ariane sous leur forme d'animagus
- Elle adore apprendre et ne cesse de s'instruire sur un peu tout
- Le froid de la Scandinavie
- Les runes
- Beaucoup trop de choses, c'est une passionnée de la vie
Rêves & Ambitions
- Son rêve principal est que la meute de loup-garou de la forêt interdite, avec laquelle elle a vécu, se mêle à une autre meute et donne naissance à la prochaine génération
- Elle ambitionne d'être une grande professeur, autant de soins aux créatures magique que de botanique et de runes, et de toujours exercer à ses 80 ans. Elle rêve aussi que ses élèves deviennent de grands sorciers, et surtout qu'ils soient reconnus pour leur humanité. Humanité qu'elle tente de faire croître en chacun
- Agir pour que la communauté magique se lie aux moldus, et inversement. Elle désire la paix et l'entente.
- Devenir directrice d'une université magique
- Fonder une famille

Histoire de votre personnage
• Aînée de la branche Kvelgen-Rosier, elle a reçu une très bonne éducation comme tout aristocrate qui se respecte. Ses parents étant progressiste, ils souhaitaient néanmoins que leur fille soit armée pour faire face au reste du monde ; le savoir, c'est le pouvoir.

• Son enfance se déroule normalement et elle voyage dans le monde entier. Très tôt elle montre un intérêt particulier pour la faune et la flore. Certains enfants ont des télescope, elle, c'était une petite serre. D'aussi longtemps qu'elle s'en souvienne elle a toujours vécu entourée d'animaux magique et non magique.

• Elle se fait baptiser à 3 ans selon les souhaits de sa mère chrétienne.

• A 6 ans, pendant les vacances, alors qu'elle s'amuse sur une barque avec ses cousins, Léandre et Ariane, elle perd l'équilibre dans un moment d'inattention et tombe à l'eau. Fort heureusement Léandre arrive à temps et parvient à la maintenir à la surface. Plus de peur que de mal, mais ce moment l'a marquée.

• A 8 ans, de nouveau pendant les vacances, elle accompagne son père à la pêche avec entrain, mais rien ne se passe comme prévu et le temps vire au gris. Elle tombe de nouveau à l'eau, mais cette fois elle perd connaissance et ne se réveille que plus tard.

• Son entrée à Poudlard est magique, tout comme sa scolarité. Le Choixpeau n'hésite pas une seule seconde et l'envoie à Poufsouffle sans même avoir touché sa tête. Les années passe, elle obtient de très bonne notes à ses B.U.S.E et devient préfète à 15 ans. Deux ans plus tard, elle est nommée championne et arbitre du club de duel et passe ses A.S.P.I.C. avec un bon niveau. La botanique, l'étude des runes et les soins aux créatures magiques compensent fortement la note de potion. Elle n'a jamais eu le talent de sa soeur pour ça.

• A 12 ans elle passe les vacances d'été seule chez sa marraine en Irlande. Une femme qu'elle admire, une grande druidesse. Elle apprend énormément de chose et franchit un cap dans son initiation ; elle devient officiellement son apprentie et se voit remettre un recueil ancien, une mine d'or de savoir qui ne la dispense cependant pas de vivre des expérience concrète. Ses vacances sont consacrée à l'apprentissage. Un jour, en pleine nuit alors qu'elle nourrit les hiboux, elle entend un hurlement terrifiant. Glaçant. Quelque chose qui mélange les pleurs d'un nouveau né, les cris de la femme qui accouche, celui du vent qui hurle dans les cimes, et celui de l'oie sauvage. Une banshee. Elle rentre immédiatement, en pleurs, et va dans son lit. Elle n'en parle que le lendemain à sa marraine qui prend un air grave en essayant de la rassurer. En vain.

Le soir suivant, et le soir d'encore après et encore après, la marraine part régulièrement de la maison pour traquer la créature qui de toute évidence n'avait rien à faire sur son domaine. Jusqu'à ce qu'un soir, la créature leur rende visite à toutes les deux. Siobhan est tétanisée en voyant l'horrible spectre mais la druidesse plus âgée a le réflexe de la stupéfixer pour pouvoir la détruire sans danger. C'est un évènement qui l'a marquée très profondément.

• A sa sortie de l'école elle s'oriente vers un cursus Auror pour suivre les traces de ses cousins, mais elle laisse tomber après la première année. Elle prend conscience que ça ne lui correspond pas et est encore trop jeune et trop immature pour accepter de suivre les ordres d'un autre. Elle a sa propre morale, sa conscience, et sait ce qu'elle doit faire ou ne pas faire. Parallèlement, sa magie grandit et elle devient animagus, plusieurs facteurs extérieurs ayant aidés, dont sa marraine.

• A la fin de son début de cursus elle décide de prendre un tout autre chemin. Prenant exemple sur son père éleveur de dragon et sa marraine proche du monde animal, elle décide de se lancer elle même dans un projet fou. Ayant vécu avec une meute de loup dans un but d'apprentissage, elle décide d'intégrer celle de la forêt interdite. Personne ne l'a jamais fait, et pour elle c'est un signe, ce à quoi elle est destinée. Après des mois elle parvient enfin à localiser la meute. Ou tout du moins, la meute l'encercle et la menace, sans doute curieux et inquiet de sa présence. Ils connaissent son don mais ne lui font pas pour autant confiance, et ce n'est que quelques mois plus tard, à force de patience, d'efforts et après avoir montré patte blanche, qu'ils l'acceptent parmi eux. Un an s'est donc écoulé, et elle a maintenant 19 ans. Ses débuts sont chaotique et elle se fait souvent réprimander à la manière d'un louveteau. Elle apprend les codes sociaux à la dure.

• A 21 ans, cela fait deux ans qu'elle voue son temps à la meute. Elle s'est fait une place parmi eux et ils lui font confiance en tant que femme et en tant que louve.

• Deux autres années passent et elle continue de vivre avec eux. Puis la bataille de Poudlard survient et c'est la panique. La meute intercepte plusieurs Mangemorts tandis qu'ils traversent la forêt interdite puis, plus tard, ils couvrent la retraite de plusieurs élèves en restant dans l'ombre. Siobhan reprend forme humaine pour les rassembler et les défendre en attendant l'arrivée des Aurors. Elle dresse de puissante barrière magique et fait front pendant que les loups s'occupent des quelques Mangemorts isolés ayant traqué les élèves.

En fin d'année elle termine d'écrire sa thèse et la fait parvenir à plusieurs académies ainsi qu'au ministère de la magie. Suite à quoi elle s'accorde une année sabbatique pour voyager et étudier les animaux exotiques en profondeur, échangeant des connaissances avec une multitude de magicozoologistes

• Au début de ses 24 ans elle reçoit une réponse de la directrice de l'Université Paracelse d'Atlantis Reia Byrne-Adamson, qui accepte de la prendre comme professeur de soins aux créatures magique. Elle termine donc ses études en cours et prend son poste à l'avance pour prendre le temps de gagner la confiance des animaux.

• A 25 ans, elle s'engage auprès de la communauté et oeuvre pour la paix entre les populations. Elle songe d'ailleurs à fonder une organisation visant à aider et soutenir les personne étant atteint de lycanthropie. (Projet à venir, peut-être... Pervy)


Demande de pouvoir : Animagus
Automne 1995, dans la forêt interdite.

Cela faisait bien deux mois que je n'avais daigné reprendre forme humaine. Si ma recherche était l'excuse officielle, elle en cachait une autre.

Avec eux je découvrais une partie de moi qui jusque là m'avait été soustraite, un bout de mon âme, l'animalité qui vit en chacun de nous. Avec eux, j'avais appris à ressentir d'autres choses et surtout à les comprendre, et, au fil des mois, une nouvelle sorte conscience avait fait son apparition. Presque palpable. Chaque chose m'apparaissait différemment. De l'arbre qui pousse à l'écureuil pourchassé qui n'a pas la certitude que son petit coeur tiendra le coup.

Les odeurs, les attitudes. Il y a tant à voir, tant à apprendre, tant de choses dont un humain ne pourrait comprendre sans l'avoir vécu. Et tout ceci était véritablement devenu une drogue pour moi.

Cela faisait bien deux mois que je n'avais daigné reprendre forme humaine, et je n'en voyais à présent plus l'intérêt.

Ma nature farouche avait repris le dessus, et le lien qui m'unissait à la meute emplissait mon coeur d'une nouvelle essence. Si seulement je pouvais les convaincre de me suivre en Irlande... Nous étions un, et nous partagions un langage transcendant la compréhension du commun des mortels. Un langage pleins de nuances, une poésie liquide qui n'avait rien à envier à la beauté des dialectes amérindiens où les "je t'aime" parlent de l'âme. J'aurais aimé pouvoir l'enseigner à Mara, à Ariane, mais était-ce seulement possible ? C'était un projet fou. Trouver un moyen pour que les deux races puissent se comprendre. Un rêve bien loin de devenir réalité, mais je ne désespérais pas.

Nous enchaînions chasses fructueuse sur chasse fructueuse, usant de stratégie poussée et d'une coordination presque surnaturelle pour piéger nos proies. Le goût du sang me grisait. Tout comme sentir mes poumons brûler après une course. Néanmoins toute médaille a son revers, et l'on ne peut mettre de côté qui on est. Chaque bête tuée m'ébranlait. Après un an je n'étais toujours pas capable de faire taire l'empathie et la compassion qui m'animaient. Alors, silencieusement, j'adressais une prière à la terre pour qu'elle accueille son corps, et je ravalais ma peine. Bien que je croyais à la réincarnation de l'âme, prendre une vie n'était pas quelque chose à prendre à la légère.

Tandis que nous nous abreuvions au lac et que certains se reposaient, un frère et moi entendîmes des arbres craquer d'une façon peu naturelle ; sourde. Je cherchai le regard du plus âgé. Il s'agissait peut-être de deux élèves imprudents qui s'étaient enfoncés trop profondément dans la forêt. Il n'était pas rare que certains viennent s'entraîner loin des regards indiscrets, ou tout simplement régler leurs différents par la force. Et même s'il ne nous appartenait pas de nous ingérer dans leurs affaires, nous veillions au moins à leur sécurité. C'était le rôle premier de la meute. Ils avaient toujours été reconnaissants à Dumbledore de les avoir sauvés, et à Hagrid de les avoir protégés. Poudlard était leur foyer, et les jeunes élèves des louveteaux inconscients qu'ils se sentaient le besoin de protéger. Non pas comme des frères, ni des fils, mais comme des amis trop jeunes pour comprendre.

Après avoir eu l'approbation silencieuse du chef de clan, je décidai d'aller jeter un oeil, par curiosité. Deux autres loups me suivirent. Étrangement plus sereins que je ne l'étais, il humaient l'air, et je les imitai alors que nous progressions à travers les branchages. L'ambiance n'était pas au jeu. Puis d'autres craquements se firent entendre, accompagné d'effluves écœurantes de transpiration. Je plissai presque les yeux, incommodée. Des trolls. Ils n'étaient pas sur leur territoire et au vu des bruits, ils n'étaient pas non plus de passage. Nous nous rapprochèrent tout de même à pas de loup, survolant presque le tapis de brindilles comme des fantômes d'un autre temps. Plus eux que moi à vrai dire. Je leur enviais ça, entre autre. Leur capacité à évoluer en silence, de toutes les manières que ce soit.

Bientôt, les épaules d'un mastodonte se détachèrent du paysage et j'écarquillai les yeux. Il était plus grand que tout ce que j'avais déjà vu jusqu'à présent, et certainement plus habile, à voir la manière dont il taillait le tronc qu'il venait d'abattre pour en faire une massue. Sans plus attendre je retraversai la forêt en sens inverse pour aller alerter le reste de la meute sans prévenir le troll de notre présence. En une trentaine de secondes tous étions revenus l'encercler, n'attendant plus que le signal. Certains grognèrent dans sa direction et nous sortîmes de nos cachettes pour l'intimider.

Première sommation.

Nos crocs dénudés ne semblaient pas l'impressionner outre mesure. Si l'on en croyait les cicatrices bardant sa peau il n'en était pas à son premier combat. Je grognai à mon tour, oreilles dressées. Je me sentais en confiance, entourée des mes frères, littéralement invincible. Je savais que chacun serait là pour m'aider, et qu'à nous sept nous étions impossible à terrasser. Du moins je le croyais.

Seconde sommation, et aux grognements s'ajoutèrent des variations plus agressives, le front de loup s'avançant vers lui pour le faire reculer. Nous n'eurent cependant pour seule réponse qu'un coup de massue dans notre direction. Nous l'esquivâmes sans trop de mal, et mes frères postés derrière lui bondirent dans sa direction pour le saisir aux cuisses et lui asséner plusieurs coups de crocs. Le but principal étant de toucher l'artère ou de causer assez de dégâts pour, nous l'espérions, le faire fuir. Il se retourna brusquement et profitant de la situation tandis qu'il levait son arme, prêt à l'abattre, je sautai pour saisir sa main au plus près du poignet. J'enfonçai profondément mes crocs et me secouait pour lacérer la chair avec le plus efficacité possible, la rage au coeur, encouragée par les grognements variants de la meute et les aboiements succinct.

Il hurla de douleur.

Son premier réflex fut d'envoyer un coup de pied dans la direction de mes frères et de chercher à me broyer les côtes entre ses doigts. Synchronisées dans une rare perfection, une soeur m'imita et s'attaqua à son autre poignet. Parallèlement, deux autres soeurs se glissèrent entre ses jambes ; la première arracha un bout -négligeable- de sa cuisse, l'autre endommagea la rotule de l'autre jambe. A nos sons se mêlèrent rapidement les siens. La douleur vive qui le parcourait lui tirait de désagréables hurlements.

Aucune pitié.

La plupart des trolls savaient à quoi s'attendre ici. Seuls les Hommes n'avaient conscience de notre règne en ces lieux. Nous faisions ce qu'il y avait à faire, même si ce n'était de gaieté de coeur pour aucun d'entre nous. Je lâchai finalement ma prise, à l'instar de mes soeurs, et reculai à bonne distance pour éviter toute représailles. Sous adrénaline, un troll pouvait nous causer de sérieux dégâts, à moi la première qui n'était pas constituée comme eux. Je n'étais qu'une louve arctique, et loin d'être aussi résistante et endurante qu'ils l'étaient tous.

Du sang épais recouvrait l'ensemble de ma gueule et coulait sur le sol. Une traînée s'étendait de cette dernière jusqu'au bras meurtri de la créature qui, sous la contrainte, avait lâché son arme redondante contondante au sol, complètement affolé.

Tous nous nous éloignèrent sans cesser un seul instant de le menacer, que ce soit par nos grognements ou par notre attitude. Nous faisions front. Il avait une chance de s'enfuir, et s'il ne la saisissait pas, nous serions forcés d'agir en conséquence.

Ce n'était jamais un plaisir que de donner la mort. Qu'elle soit méritée ou non. Les histoires de loups meurtriers et sanguinaires n'étaient rien plus. Des histoires pour effrayer. Eux, tous autant qu'ils sont, étaient des protecteurs de Poudlard depuis un demi siècle. Des gardiens silencieux et invisibles. Comme j'avais hâte que tous soient au courant, qu'ils cessent de voir les monstres qu'ils n'étaient pas pour se concentrer sur les êtres sensibles qui avaient assurés leur protection des décennies durant.

Finalement le mastodonte battit en retraite. En sale état. Les effluves qui flottaient dans l'air étaient absolument nauséabondes, un mélange de sang, de transpiration et de rage distillée par les pores sale de son épaisse peau. Nous nous jetâmes des regards plus éloquents que certains mots. Il n'allait pas revenir de si tôt ; du moins nous l'espérions pour le bien de tous. Une fois la situation calmée, chacun vérifia que personne n'avait été blessée pendant l'attaque. Une soeur s'approcha de moi et poussa doucement ma tête de la sienne, s'assurant d'un passage de museau dans la fourrure de mon cou que je n'avais rien, puis sur l'ensemble de mon corps. Je me laissai faire et lui rendit la pareille, finissant par une ou deux lapes affectueuses sous son menton avant de me coller à elle, m'apaisant tout en cherchant à l'apaiser elle. Puis mon regard se posa sur l'un des loups qui venait de couiner, et j'applati les oreilles.

Candidature au poste de professeur
Établissement d'enseignement : UPA
Matière souhaitée : Soins Aux Créatures Magiques
RP de test
Afin de nous assurer de la qualité de notre corps enseignant, nous vous demandons de nous montrer vos capacités dans un RP de test. Cela peut-être un entretien d'embauche, ou un exemple de cours.
Précisions:
 
Routine habituelle aujourd'hui ; ou presque.

La neige, fraîchement tombée, recouvrait les toits de la résidence à une heure où la vie peinait à s'éveiller. Le soleil lui-même semblait faire la grâce matinée. Je souris. Les mains autours de ma tasse de café fumant, je songeais le coeur pleins de compassion à mes pauvres élèves, fixant les premier faisceaux lumineux de mes yeux encore sensible à toute luminosité tandis que je les imaginais pester dans leur lit. Ils ne savaient pas encore ce que l'on allait étudier aujourd'hui, mais ils ne seraient sans doute pas déçus. Je pris une gorgée, m'enfonçant dans le fauteuil molletonné. Je n'avais aucune envie de quitter mon petit chez moi aujourd'hui, j'étais bien trop confortablement engourdie dans mon chandail de laine et ma couette épaisse.

Ne pouvaient-t-ils pas s'occuper de l'oiseau-tonnerre tout seul ?

Je laissai échapper un léger rire et terminai mon café pour aller m'habiller chaudement. La veille, j'avais préparé de beaux morceaux de viande que j'avais laissé macérer toute la nuit dans du caramel liquide, dont je savais être le pêché mignon de la femelle que nous allions voir aujourd'hui. Je les sortis de la caisse et filai enfin à la pouponnière. J'avais une heure devant moi pour préparer tout ce beau monde et le cour, ce qui était très peu. Tous demandaient davantage que de la nourriture. Tant qu'ils étaient ici j'étais une seconde maman et certains me demandaient plus d'attention que d'autres, bien que quelque uns se méfiaient encore et toujours de moi.

Le temps fila comme si de rien n'était, et une fois tout ce beau monde cajolé et réveillé, je rejoignis la femelle oiseau-tonnerre et ses petits, cherchant à l'apaiser et à la préparer au cour qui allait suivre. Des semaines durant j'avais emmené plusieurs personnes pour l'habituer aux odeurs, aux bruits et à la présence d'autrui. Je la savais prête à présent. Une fois les préparatifs terminés, je patientai en attendant les élèves.

* * *

« Bonjour ! J'espère que vous avez bien dormi. fis-je avec un sourire, Le cours d'aujourd'hui est un peu particulier, et je vous demanderais de rester calme, de ne pas hurler et surtout de ne pas foncer bêtement sur les oisillons. Auquel cas je ne pourrais rien pour vous ! » ajoutai-je sur un ton léger.


Je leur ouvrit la porte et les laissai entrer. Une vue imprenable sur un désert  d'environ 100m² s'offrait à eux, avec à l'Est un soleil juvénile dispensant une agréable chaleur, et une multitude de magnifiques pitons formés -magiquement- par l'érosion un peu partout, le tout enfermé dans un immense dôme de verre. Droit devant, à une trentaine de mètre, se dressait le plus gros, avec à son sommet ce qui semblait être un énorme nid fait de branches et d'herbes sèche. Je lançai un regard amusé à mes élèves. Toujours partants ?

D'un coup de baguette je fis sortir des escaliers de la roche et prit les devant, et une fois tous le monde en haut je posai au sol le seau contenant la viande. Devant eux se tenait une énorme oiseau-tonnerre qui les avisait de son regard acéré. L'on pouvait presque sentir son anxiété, et elle me lançait de temps en temps des regards pour y trouver du réconfort. A sa droite se trouvaient trois oisillons, observant eux les quelques élèves avec curiosité
« Comme je vous l'ai dis, aujourd'hui le cours est particulier. C'est la première fois qu'elle met au monde des petits. Malgré sa nature particulièrement douce, c'est un oiseau craintif, alors veillez à être le plus doux possible. je me détournai des élèves en continuant de parler, venant prendre un bout de viande poisseux avant de le lui tendre. N'ouvrez pas les bras pour vous étirer, elle pourrait possiblement mal le prendre. Si vous agissez convenablement il ne devrait pas y avoir de problème. Bien ! Le but d'aujourd'hui sera simplement de se familiariser avec cette femelle ainsi qu'avec ses petits, vous devrez obtenir sa confiance et apprendre à la comprendre. A les comprendre. je passai doucement la main sur le bec de la jeune maman, lui offrant un doux sourire tandis qu'elle avalait tout rond la gourmandise. Puis je revint observer l'assemblée. Pour les deux heures à venir vous allez vous salir. Je vais vous demander d'aller chercher les carcasse de coyote en bas et de découper des morceaux. Il y a environ 30kg, je pense que ça ira ! Une fois ceci fait, vous soufflerez dans ce que je vous donnerai pour appeler la mère, et vous lui lancerez chacun votre tour un bout de viande en vous inclinant. Vous aurez sans doute l'air bête, mais c'est le but recherché après tout ! lâchai-je sur le ton de la plaisanterie, souriante. Bien. N'hésitez pas à vous tâcher un peu. Moins vous sentirez le parfum, mieux ce sera ! »


Je supervisai ensuite, restant à l'écart du groupe pour observer sans interférer. Je leur avais donné les directives de base, à présent je souhaitais voir comme ils se débrouilleraient sans mon aide.


Qui êtes-vous hors du jeu ?
Prénom ou pseudo : Ben
Âge : 19 ans
Célébrité sur votre avatar : Katheryn Winnick
De quelle manière avez-vous trouvé le forum ? Je suis un survivant d'MMHP Supplice
Avez-vous lu le topic dédié aux nouveaux joueurs (ici) ? Oui

Signature du règlement
Pour connaître les règles du forum, pour les respecter et ainsi pour vous garantir une bonne expérience de jeu avec nous, nous vous demandons de lire le règlement en suivant ce lien et d'inscrire ici votre engagement à le suivre.
Je m'engage à suivre le règlement de Catharsis et à accepter les conséquences qui résulteront du non-respect de ce dernier, s'il y a lieu. J'inscrirai ici mon pseudo pour prouver cet engagement :
Siobhan Kvelgen
Invité
Invité
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Siobhan Kvelgen - Soyez le changement que vous voulez voir en ce monde | Jeu 22 Déc - 19:33
KIKOUUUUU Bave Coeur Brille
Invité
Invité
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Siobhan Kvelgen - Soyez le changement que vous voulez voir en ce monde | Jeu 22 Déc - 19:34
Oï ! ButterButter
Siobhan Kvelgenavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 561 Points : 0
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Siobhan Kvelgen - Soyez le changement que vous voulez voir en ce monde | Jeu 22 Déc - 19:47
Merci, je me sens moins seul Supplice




Seiðkona
Kvervandi Liv av kvar ein død, død av kvart eit liv. Hjulet syng om ringar, ikkje linjar | Life from every death, death from every life. The wheel sings of rings, not lines.

Invité
Invité
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Siobhan Kvelgen - Soyez le changement que vous voulez voir en ce monde | Jeu 22 Déc - 20:01
La flamme des Fénix brûle encore à travers toi Sio Supplice
Siobhan Kvelgenavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 561 Points : 0
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Siobhan Kvelgen - Soyez le changement que vous voulez voir en ce monde | Jeu 22 Déc - 20:14
Toujours Supplice

Semper phénix Supplice




Seiðkona
Kvervandi Liv av kvar ein død, død av kvart eit liv. Hjulet syng om ringar, ikkje linjar | Life from every death, death from every life. The wheel sings of rings, not lines.

Invité
Invité
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Siobhan Kvelgen - Soyez le changement que vous voulez voir en ce monde | Ven 23 Déc - 8:38
*pousse Dante dans le décor*

SISTA Unchained Unchained Unchained Unchained Unchained
Léandre Rosieravatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t25-leandre-rosier-la-haine-Messages : 2283 Points : 104
Pseudo : Bruleciel
Avatar : Gaspard Freak Ulliel
Crédits : Bruleciel (avatar), Ariane (signature)
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis - Enclave Résidentielle Sorcière.
Patronus: Un Lion. Avec ses bons et ses mauvais côtés.
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Siobhan Kvelgen - Soyez le changement que vous voulez voir en ce monde | Ven 23 Déc - 8:46
On dirait tellement que tu imites Yelle, avec ta main. Je dis ça pour ton bien, couz. Cute


But the horror... The horror was for love. The things we do for love like this are ugly, mad, full of sweat and regret. This love burns you and maims you and twists you inside out. It is a monstrous love and it makes monsters of us all.
Siobhan Kvelgenavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 561 Points : 0
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Siobhan Kvelgen - Soyez le changement que vous voulez voir en ce monde | Mar 27 Déc - 18:52
Voilà, fiche terminée !

MAIEUH C'EST MÊME PAS VRAI D'ABORD D:

*Va câliner sa sista*




Seiðkona
Kvervandi Liv av kvar ein død, død av kvart eit liv. Hjulet syng om ringar, ikkje linjar | Life from every death, death from every life. The wheel sings of rings, not lines.

Jodie Tenenbaumavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t23-cho-baby-the-stars-shineMessages : 552 Points : 0
Pseudo : melody.
Avatar : malina weissman.
Crédits : moi-même.
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidence Universitaire des Faubourgs.
Patronus: Un cygne blanc.
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Siobhan Kvelgen - Soyez le changement que vous voulez voir en ce monde | Ven 30 Déc - 1:06
Benchat Coeur
Cette Sio 3.0 est fort intéressante, et voir l'évolution encore plus Supplice
Siobhan Kvelgenavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 561 Points : 0
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Siobhan Kvelgen - Soyez le changement que vous voulez voir en ce monde | Ven 30 Déc - 4:17
Haaaaanw merci Supplice Coeur




Seiðkona
Kvervandi Liv av kvar ein død, død av kvart eit liv. Hjulet syng om ringar, ikkje linjar | Life from every death, death from every life. The wheel sings of rings, not lines.

Le Choixpeau Magiqueavatar
• PNJ •
Messages : 184 Points : 12
Pseudo : --
Avatar : --
Crédits : Catharsis.
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Siobhan Kvelgen - Soyez le changement que vous voulez voir en ce monde | Ven 30 Déc - 6:10
Bienvenue, cher professeur !

Tu es dès à présent validé, le jeu se trouve désormais à portée de main !

Il te reste néanmoins quelques formalités importantes à finaliser afin de te garantir une évolution sans accroc dans l’univers de Catharsis.
Tout d’abord, pense à aller réserver ton avatar dans le bottin, à compléter le recensement de Catharsis et à signaler ton nouveau personnage dans registre des comptes multiples si nécessaire. Il est aussi utile de te créer un journal de bord pour garder le fil de tes aventures, ainsi qu’une fiche de liens pour décrire tes relations avec les autres.
Enfin, une boîte aux lettres permettra de te contacter facilement IRP, et une demande de logement signalera ton arrivée à tes voisins ! N’oublie non plus pas d’afficher ton planning de cours sur le panneau d'affichage de Poudlard ou sur l'écran d'affichage de l'UPA quand tu l’auras déterminé, afin que tes étudiants ne soient pas en retard.

Bon jeu !
Contenu sponsorisé
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Siobhan Kvelgen - Soyez le changement que vous voulez voir en ce monde | 
Siobhan Kvelgen - Soyez le changement que vous voulez voir en ce monde
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (alam) n'ayez pas de voisins si vous voulez vivre en paix avec eux.
» (scofield) + sois le changement que tu veux voir dans le monde.
» Méline « Si vous ne courrez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit. »
» Manigat : « Soyez prêts à vous battre pour votre vote ! »
» Excursion de chasse [PL : Venez-vous joindre quand vous voulez!]
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: