Bienvenue sur Catharsis

#1Votez
#2Votez
#3Votez
Les Élections Présidentielles Américaines05-08 Novembre 2000 Retour de notre envoyé spécial sur les élections américaines, touchées à leur tour par des questionnements sur la mixité... LIRE PLUS
Les questions autour de l’égalité entre sorciers et moldus continuent de faire débat15 novembre 2000 Une nouvelle cellule de travail est créée par le gouvernement mixte britannique afin de trouver des solutions aux problèmes d'égalités entre sorciers et non sorciers... LIRE PLUS
INTERVIEW : Le gène sorcier vu par la science21 novembre 2000 Explications sur les différences entre sorciers et non-sorciers ; des tracts du groupuscules Magic is Might renforce la sécurité à l'UPA... LIRE PLUS

 I'll look first and see whether it's marked 'poison' or not | Mini-RP Libre
AuteurMessage
Poppy IrvineÉtudiant・Sorcier - StaffavatarÉtudiant・Sorcier - Staff
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 07/01/2017 Messages 1736 Points d’activité 81
      Pseudo : Callipyge
      Avatar : Lily-Rose Depp
      Crédits : Avatar : Châtaigne | Signature : EXORDIUM.
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Résidence Universitaire des Faubourgs, Bat. 3
      Patronus: Un petit singe Capucin, le patronus de Tomás qu'elle a accaparé.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t356-poppy-who-in-the-world-
MessageSujet: I'll look first and see whether it's marked 'poison' or not | Mini-RP Libre   Mer 6 Déc - 14:24

HRP - A lire !:
 

Pharmapothicairerie - 05 Septembre 2000.

L’élixir de lucioles endiablées que Poppy avait acheté au mois de Juillet lui avait été conseillé par un médecin au regard quelque peu vitreux, en cas d' « extrêmes douleurs », avait-il dit. Vous verrez, vous ne ressentirez plus rien, étaient ses mots. Jusque là, Poppy avait gardé la petite fiole bien précieusement, au cas où. Son bras allait mieux, elle n'avait plus besoin d'immobilisation et pouvait même de nouveau écrire. Elle était encore en période de rééducation pour retrouver sa minutie tant aimée, mais déjà bien avancée sur la route qui l'attendait, l'ingénieure était donc confiante. Seulement, avec ces dernières histoires de maladies épidémiques, de moldus contaminés, Poppy avait eu peur et son inconscient, peut-être, avait transformé son bras droit en une véritable torture. Le mal était de plus en plus lancinant, la douleur intense. Ainsi, ce matin, la petite blonde embarque sa fiole dans l'idée de la boire sur le trajet de la pharmacie car elle veut y acheter quelques babioles ainsi que le remède pour la Dragoncelle, avant qu'il ne soit en rupture, pour que ses parents en gardent quelque peu chez eux. Sait-on jamais.

Sur le chemin Poppy avale donc le contenue de l’élixir de lucioles endiablées. De pas en pas, la voilà qui se sent toute chose, comme volatile. Ses sourcils se décrispent, son dos se détend et son esprit se sent alors comme soudainement apaisé. C'est comme si tout, d'un coup, s'était envolé. Au pied de la phamapothicairerie, elle en est presque à ne plus savoir ce qu'une jeune fille comme elle, pour qui tout allait subitement bien, pouvait bien venir faire ici. Heureusement, le papier dans sa poche sur lequel elle a noté sa petite liste est toujours présent. Il y a déjà quelques personnes dans la boutique, venant aussi sûrement pour se renseigner sur la Dragoncelle qui l'avait tant apeuré, mais maintenant, Poppy a oublié ce sentiment désagréable. Elle fait la queue, calmement, sans plus d’apparat. Pas de jouets dans ses mains, de regard qui court sur les étagères, elle attend, comme un robot, tandis que doucement, sa peau commence à disparaître et ses organes se mettent à luire. Derrière elle, elle entend une personne se plaindre « Rhoo, ça met du temps... », mais ne réagit pas. Puis quand enfin la pharmacienne se trouve devant elle, elle lui tend son papier, en restant de marbre, sans un sourire.

« Il me faut ça. ». Pas un mot de plus, pas un sourire, ni même un "s'il vous plait".

Spoiler:
 

_________________

KEEP YOUR TEMPER
Poppy glousse en #FF3333

 
Sebastian M. O'ConnorSorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 22/06/2017 Messages 716 Points d’activité 90
      Pseudo : Flow
      Avatar : Bradley James
      Crédits : avatar : little wildling signature : little wolf
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: S'il pouvait en faire un, un Setter irlandais rouge
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t998-sebastian-m-connor-s-il-y-a-en
MessageSujet: Re: I'll look first and see whether it's marked 'poison' or not | Mini-RP Libre   Lun 11 Déc - 16:08


I'll look first and see whether it's marked 'poison' or not
Sebastian & Poppy & ...
Il était vrai que Sebastian avait tendance à être quelque peu… dramatique. Voir carrément extrême. Et lorsqu’une maladie contagieuse touchait le pays, ses actes pouvaient prendre des propensions encore plus ridicules qu’habituellement : il était hypocondriaque et persuadé que les virus avaient été placés sur terre dans le seul et unique but de le traquer et le tuer, lui, Sebastian O’Connor. Alors lorsque la Dragoncelle toucha le Royaume-Uni et que les médias commencèrent à reporter des morts, le joueur de Quidditch ne s’embarrassa pas de savoir s’ils étaient moldus, sorciers ou slovaques, pour le peu que ça lui chantait. Il se précipita tout de suite à la pharmacie, pour aller chercher un précieux remède avant de se barricader chez lui, pour échapper à la maladie : il avait prévu d’aller enlever Jude de son appartement, qu’il le veuille ou non, et d’attendre que l’épidémie ne s’éteigne dans la sécurité que lui procurait son lieu d’habitation. Tant pis pour les entrainements, et puis au moins, ça lui évitera de voir la sale tête d’Andreas.

La pharmapothicairerie, heureusement, ne se trouvait pas bien loin de chez lui et c’est en courant qu’il s’y rendit, ses célèbres lunettes de soleil sur les yeux pour qu’on évite de le reconnaître (quand comprendra-t-il que personne n’était dupe face à ce si piètre déguisement ?), et un masque chirurgical sur le reste de son visage pour éviter au maximum la contagion. Ainsi, personne n’aurait pu le reconnaître… Si bien sûr il ne se baladait pas constamment en maillot de Quidditch.

Arrivé à sa destination, il découvrit qu’il y avait foule, et qu’une file d’attente de sorciers désireux de s’approprier le précieux remède s’était formée. Si Sebastian avait été quelqu’un de plus égoïste, il aurait pu utiliser sa célébrité, certainement, pour dépasser pas mal de personnes dans la queue, mais heureusement, il n’était pas de ces gens là. Il prit donc son mal en patience, et lorsqu’il entendit quelqu’un se plaindre, derrière lui, de la lenteur à laquelle la file avançait, il ne put s’empêcher de lâcher un :

« -Vous savez, que vous ralliez ou pas, ça n’avancera pas plus vite.

Il se retourna ensuite alors que la personne devant lui, une petite blonde, arrivait enfin devant le comptoir et s’adressa à la pharmacienne de manière vraiment impolie. Et encore une fois, comme toujours lorsque quelqu’un était impoli en sa présence, il ne put s’empêcher de s’en mêler.

-Je suis sûr qu’elle voulait vous dire bonjour et merci, n’est-ce pas ? »

Et son regard n’était pas mauvais, ni même simplement moralisateur : il voulait juste rappeler à la jeune fille que la pharmacienne était un être humain, pas un serviteur à son service, et qu’elle méritait un minimum de respect. Surtout qu’elle devait passer une journée assez chargée.

_________________


You're the one for me
'Cause I've been waiting for some sort of sign and ll these days it's been there in your eyes. BY PHANTASMAGORIA
Poppy IrvineÉtudiant・Sorcier - StaffavatarÉtudiant・Sorcier - Staff
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 07/01/2017 Messages 1736 Points d’activité 81
      Pseudo : Callipyge
      Avatar : Lily-Rose Depp
      Crédits : Avatar : Châtaigne | Signature : EXORDIUM.
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Résidence Universitaire des Faubourgs, Bat. 3
      Patronus: Un petit singe Capucin, le patronus de Tomás qu'elle a accaparé.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t356-poppy-who-in-the-world-
MessageSujet: Re: I'll look first and see whether it's marked 'poison' or not | Mini-RP Libre   Ven 5 Jan - 13:51

Pharmapothicairerie - 05 Septembre 2000.

Le regard de la pharmacienne, quelque peu hautain, est rapidement apaisé non pas par les mots qui auraient du être rassurants de la petite Poppy, mais par ceux compatissant du jeune homme derrière elle. Le blondinet, souriant et respectueux, aurait en temps normal quelque peu énervé Poppy à se mêler de ce qui ne le regarde pas - même si en soi, elle aurait elle-même était un peu plus polie à la base - mais pour cette fois, l'étudiante se retourne et murmure su un ton monocorde « Hm, oui. ». Lors de ces quelques secondes, on peut apercevoir le poumon droit de la jeune fille se mettre à briller à travers son décolleté translucide, et la lumière fluorescente se refléter sur la peau blanche du joueur de Quidditch derrière elle. Car Poppy avait bien reconnu Sebastian O'Connor qui écumait les tabloïds, sans pour autant qu'elle ne fasse partie des groopies autour de lui. Elle lui aurait sûrement sourit, embêté d'une petite remarque amusante sur le ton du "Ha ! Même les athlètes peuvent être malades alors ?" et aurait raconté ça à tout le monde autour d'elle.

Mais elle retourne vers la pharmacienne, récupérant alors les cachets commandés après avoir payé, sans dire merci, et se décale un peu plus loin le temps de bien les ranger dans son sac à dos. C'est bizarre, ces sensations qui se mélangent en elle, comme des milliers d'étoiles qui, à l'inverse de ses organes, se refusent à briller. Les sentiments sont là, enfouis, étouffés. Poppy les sent qui se bousculent. Elle voudrait sourire, soupirer à cause de la chaleur qu'il fait dans la boutique par rapport à dehors, ou encore aller poser une question embarrassante à Sebastian juste pour s'amuser et titiller un peu la célébrité qu'elle jalouse forcément en secret. Elle voudrait être elle-même. Mais pourtant, debout sur ses jambes, en battant des bras pour remettre son sac sur ses épaules, Poppy constate aussi que son bras ne lui fait plus mal. Elle n'a plus envie de déchirer sa peau pour arracher la douleur qu'elle renferme, elle peut faire fonctionner ses articulation sans avoir l'impression d'être un vieil automate rouillé. La potion fonctionne ! A merveille, même, si bien que c'en est déroutant.

Dans son dernier geste pour mettre son sac, Poppy laisse découvrir un bout de son dos nu, derrière lequel dépasse un rein luminescent. L'apothicaire, qui regardait la scène quelque peu outré depuis le début dans son arrière-boutique, arrive alors auprès de sa collègue qui avait commencé à servir le joueur de Quidditch. « Arrête-tout ! Cette jeune fille, elle a ses organes qui brillent ! Qu'est-ce qu'elle avait de listé sur son papier ?Oh ! Eh bien, rien de particulier, le remède pour la Dragoncelle pour les sorciers et quelques autres cachets... Hm, désolée Monsieur, je vais devoir vous faire patienter quelques instants. » ajoute-t-elle en direction de Sebastian, tandis que l'apothicaire lance un Finite Incantatem sur Poppy, en vain, qui se retourne sans même avoir l'air étonnée. « Vous avez oublié un médicament ? Ou c'est lui qui a dit autre chose sur moi ? », elle montre le jeune homme du doigt, penche la tête et attend, le plus simplement du monde.

Spoiler:
 

_________________

KEEP YOUR TEMPER
Poppy glousse en #FF3333

 
Sebastian M. O'ConnorSorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 22/06/2017 Messages 716 Points d’activité 90
      Pseudo : Flow
      Avatar : Bradley James
      Crédits : avatar : little wildling signature : little wolf
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: S'il pouvait en faire un, un Setter irlandais rouge
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t998-sebastian-m-connor-s-il-y-a-en
MessageSujet: Re: I'll look first and see whether it's marked 'poison' or not | Mini-RP Libre   Dim 7 Jan - 9:50


I'll look first and see whether it's marked 'poison' or not
Sebastian & Poppy & ...
Sebastian n’était peut-être pas le plus intelligent du lot, mais il arrivait sans mal à comprendre lorsque quelqu’un n’allait pas bien, et c’était visiblement le cas de la blondinette devant lui. Les organes qui brillaient de l’intérieur de son corps étaient bien sûr une preuve flagrante, et le joueur de Quidditch, qui n’y connaissait pas grand chose en maladie infectieuse ou en potion, ne savait pas vraiment quoi faire de cette information. Etait-elle dangereuse ? Etait-ce un effet secondaire de la Dragoncelle, dont il n’avait jamais entendu parler auparavant ? Devrait-il s’éloigner ou au contraire l’aider ? Il se retrouvait assis entre deux chaises, tiraillé par son caractère toujours généreux et attentif aux autres, et son hypocondrie aiguë. D’autant plus que les organes fluorescents n’était pas la seule chose qui indiquait le malaise évident de la jeune fille : elle semblait comme… éteinte. Comme si toute raison de vivre l’avait quitté et qu’elle n’avançait que par routine, par habitude. Elle lui rappelait un peu un de ces amis athlètes qui avait dû quitter son ancienne équipe des Frelons de Wimbourne, à cause d’une addiction trop prononcée au stéroïde qui avait bien mal tournée… Est-ce que c’était une autre drogue qui faisait rage dans l’organisme de la jeune fille ? Sebastian n’en avait aucune idée, et n’était de toute façon pas assez qualifié pour pouvoir le découvrir.

Il demanda un remède pour la Dragoncelle tout en surveillant du coin de l’œil la blonde, qui rangeait ses médicaments dans son sac à dos, et leva un sourcil étonné en entendant l’injonction de l’apothicaire. Ainsi donc, il n’était pas le seul à s’étonner de cet étrange physique dans le corps de la jeune femme, et l’inquiétude d’une personne appartenant au corps médical n’était vraiment pas bon signe… Néanmoins, son comportement lui fit s’ériger les poils sur ses bras de désapprobation.

« -Monsieur, ne lancez pas des sorts comme ça, sur les gens, sans demander leur autorisation, vous n’êtes pas médecin.

Il n’était pas rare que les gens utilisent des sortilèges quotidiennement sur eux, du changement de couleur de cheveux à des incantations bien plus poussées et personnelles. Si la prudence était de mise, tant que la jeune femme était consciente, il était de convenance de ne pas lui infliger de sorts sans son accord. L’apothicaire sembla plus impressionné par la personne l’ayant interpellé, plutôt que par ce qu’il disait réellement.

-Monsieur O’Connor, je… je ne voulais pas… par les temps qui courent, il nous faut être prudents et…

L’irlandais lui coupa la parole, agacé par sa réaction. Il préféra se tourner vers la jeune femme qui venait de parler à son tour, toujours aussi peu polie, toujours aussi vide.

-Je suis désolé si j’ai été indiscret, et peut-être que ça va être encore le cas selon vous mais… Vous allez bien ? Vous voulez qu’on appelle les secours ?

Sa façon de réagir était probablement un peu naïve, mais c’était ainsi qu’il fonctionnait. Prendre en considération les sentiments de tout un chacun, et agir selon leurs souhaits. A moins que la blonde n’avait pas conscience de ce qui lui arrivait, bien sûr… Il se rapprocha d’elle, tout en gardant une certaine distance, et lui murmura doucement, essayant de ne pas prendre une voix trop inquiète :

-Vous savez que vos poumons sont littéralement en train de briller ? »

_________________


You're the one for me
'Cause I've been waiting for some sort of sign and ll these days it's been there in your eyes. BY PHANTASMAGORIA
Poppy IrvineÉtudiant・Sorcier - StaffavatarÉtudiant・Sorcier - Staff
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 07/01/2017 Messages 1736 Points d’activité 81
      Pseudo : Callipyge
      Avatar : Lily-Rose Depp
      Crédits : Avatar : Châtaigne | Signature : EXORDIUM.
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Résidence Universitaire des Faubourgs, Bat. 3
      Patronus: Un petit singe Capucin, le patronus de Tomás qu'elle a accaparé.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t356-poppy-who-in-the-world-
MessageSujet: Re: I'll look first and see whether it's marked 'poison' or not | Mini-RP Libre   Lun 26 Fév - 16:10

Pharmapothicairerie - 05 Septembre 2000.

En temps normal, Poppy aurait été quelque peu vexée que personne ne daigne lui répondre, laisse sa question dans le vent, claquant dans l'air et se perdant au loin. Mais en temps normal, sa question aurait eu du sens, elle n'aurait pas semblé si naïve et hors-propos, elle aurait plutôt réagi au sort qu'on lui avait lancé, avec la même indignation qui s'empare du jeune homme blond. Intérieurement, la partie étouffée de la Poppy habituelle rigole et approuve la réprimande lancée par Sebastian. Elle est même impression par le sang-froid qu'il a gardé, cette gentillesse à toute épreuve, si sincère. Seulement, personne ne l'entend, ne la perçoit, pas même le corps vide de l'étudiante qui s'anime et bouge par réflexe plus que par volonté. Sa voix est muette, et l'offense qu'aurait engendré le sort lancé à la va-vite se tue avec elle.

A la place, Poppy se retourne totalement et hoche la tête en direction de Sebastian. Évidemment qu'elle va bien, n'a-t-elle pas l'air en parfaite santé, sans problème ni douleur quelconque ? Sans tracas ni peurs ? « Pourquoi appeler les secours ? Personne ne semble en danger. ». Poppy n'avait pas vraiment suivi la panique de la part de l’apothicaire et de l'infirmière, elle ne comprenait objectivement pas ce qui était en train de se passer, trop occupée sûrement à ne penser à rien. C'est pourquoi elle ne remarque pas l'infirmière qui commence à chercher dans un gros dictionnaire médical le type d'effet secondaire qui s'abat sur l'étudiante. Elle tourne les pages, encore, toujours, par dizaine pour trouver le chapitre qui convient, elle met tellement de temps que Poppy commence à regarder Sebastian de haut en bas, comme un robot analyserait un mur sur lequel il chercherait une brèche.

A la mention de ses organes translucides, la petite blonde baisse la tête. « Oh tiens, c'est étrange... Je ne savais pas que ça pouvait arriver. ». Inconsciente de ce qu'elle fait, désinhibée de sa pudeur, elle commence à soulever son t-shirt laissant apparaître bien trop de chair pour un lieu public. « Ca remonte jusque sur mon cœur, vous avez vu ? C'est plutôt rigolo, vous ne trouvez pas ? ». Elle avait raison, son cœur apparaissait clairement jaune sous sa petite poitrine qu'elle jetait aux regards des malades qui faisaient la queue, impunément. Son doigt glisse doucement sur le creux entre ses deux bonnets de soutien-gorge, tandis qu'elle se tortille pour voir si de dos aussi, on la voyait translucide. « Hm. J'espère que ça ne va pas rester comme ça. ».

Puis on pouvait entendre au loin, l'infirmière satisfaite s’écrier « AH ! Organes fluorescents... Effets temporaires... nia nia nia... peut s'accompagner de nausées, bon... disparaît après un certain temps proportionnel à la concentration magique de la potion absorbée. Ca nous aide pas... Ah, là. "Potions ayant ces effets", il y en a deux. ». Elle marque une pause, lève les yeux pour enfin voir Poppy à moitié nue et soupire, avant de demander « Manque plus qu'à savoir si elle est plus à même de prendre une potion pour ne plus sentir de douleur ou pour faire pousser ses ongles. Tsss. » et soupirer encore, une nouvelle fois.

_________________

KEEP YOUR TEMPER
Poppy glousse en #FF3333

 
Sebastian M. O'ConnorSorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 22/06/2017 Messages 716 Points d’activité 90
      Pseudo : Flow
      Avatar : Bradley James
      Crédits : avatar : little wildling signature : little wolf
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: S'il pouvait en faire un, un Setter irlandais rouge
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t998-sebastian-m-connor-s-il-y-a-en
MessageSujet: Re: I'll look first and see whether it's marked 'poison' or not | Mini-RP Libre   Ven 2 Mar - 7:26


I'll look first and see whether it's marked 'poison' or not
Sebastian & Poppy & ...
Instantanément, Sebastian vira au rouge tomate, totalement paniqué à la vue de cette jeune femme, presque une adolescente vu son corps frêle, qui se dénudait en public. Ce n’était pas une oie blanche, loin de là, mais il n’avait jamais été très à l’aise avec la gente féminine, et même à l’époque de Poudlard, quand il trompait encore des adolescentes influençables en se faisant passer pour hétéro, il avait toujours pris ses jambes à son cou lorsque cela avait impliqué plus qu’un simple baiser : l’irlandais était situé bien haut sur l’échelle de Kinsey. Pourtant, il n’aurait eu aucun problème de voir Ollie nue (c’était comme une sœur pour lui, après tout), mais là, la situation était bien différente. Nous étions non seulement en plein milieu d’une pharmacie, mais la blonde ne semblait clairement pas en pleine possession de ses moyens et avait un comportement vraiment étrange. Sebastian ne savait pas trop comment réagir.

« -Euh… mademoiselle euh, vous ne euh… Il la regardait, la bouche grande ouverte, hébété. Puis une idée de génie lui vint instantanément : il enleva, lui aussi, le maillot de Quidditch qu’il portait, avant de reprendre d’une voix puissante, pour que tout le monde dans la file l’entende bien. AHAHA OUI BIEN SÛR QUE JE VOUS DONNE MON MAILLOT IL N’Y PAS DE SOUCIS MADEMOISELLE.

Et il emmaillota, tant bien que mal, la jeune fille dans le vêtement qui était trois fois trop grand pour elle. Bien que personne ne fût dupe, le joueur de Quidditch fut très fier des apparences qu’il pensait avoir réussi à préserver, et bien qu’il fût encore extrêmement rouge, il avait un petit sourire en coin, tout content de sa vivacité d’esprit.

L’infirmière au loin, continuait de lister ses symptômes tandis qu’elle parcourait du doigt un immense livre de médecine, comme si elle vérifiait ses propos. Enfin, elle posa son diagnostic, qui parut un peu ridicule pour Sebastian, bien qu’il n’y connaisse pas grand chose, il fallait bien l’avouer.

-Oui enfin là, elle a un bandage au bras et pas des ongles de trois pans de long, dit-il, ne se rendant pas compte de la probable ironie de la femme, avec sa candeur habituelle. Je pencherai plutôt pour l’anti-douleur. Mais c’est dangereux ce truc, avec ses organes ? Peut-être qu’il faudrait l’emmener chez un vrai docteur…

L’apothicaire se renfrogna à l’entente des mots de Sebastian, comme s’il prenait personnellement le fait de ne pas être un docteur : il était probablement un de ceux ayant choisis la voix de la pharmacologie après avoir échoué médecine. Mais le joueur de Quidditch ne voulait pas prendre de risque pour flatter l’ego d’un petit bonhomme, il décida donc de prendre les choses en main, au risque de faire une erreur qu’il regretterait. Il sortit de sa poche son téléphone portable, que son manager lui avait donné pour qu’il soit joignable à tout moment (bien qu’il peinait toujours à s’en servir et qu’il recevait régulièrement des factures aux montants astronomiques, après avoir appelé par erreur des numéros chinois), et composa le 999. La jeune femme blonde ne semblait pas dans son état normal, et il ne se le serait pas pardonné s’il était resté les bras croisés, si ce dont elle souffrait était réellement grave.

-Oui bonjour, j’aurai besoin d’une ambulance le plus rapidement possible, à la Pharmapoticairie des Salines, à Atlantis. C’est pour une jeune fille (c’est à ce moment là qu’il s’aperçut qu’il ne connaissait même pas son nom), ses organes sont en train de briller, et elle est clairement en pleine… désillusion.

Il attendit quelques secondes, écoutant ce que l’opérateur lui disait au bout du fil, puis se pencha vers la blondinette, en protégeant le combiné de sa main.

-Est-ce que vous avez des antécédents médicaux ? Vous prenez des médicaments, quelque chose ? »

L’irlandais était réellement inquiet pour Poppy, et trouvait ça révoltant qu’il soit le seul à se préoccuper de la jeune fille, les clients qui patientaient toujours dans la file d’attente, commençant à trouver le temps longs et à rouspéter véhément…

_________________


You're the one for me
'Cause I've been waiting for some sort of sign and ll these days it's been there in your eyes. BY PHANTASMAGORIA
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I'll look first and see whether it's marked 'poison' or not | Mini-RP Libre   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Myrlande à la présidentielle de 2011
» Bilten #3 volim#2 Pe Janjis sot lan Sid pou kanpay Fanmi Lavalas.
» Mistè ti nèg: 3 lanmo sispèk nan Laboule
» Obama en chute libre ...
» Maître Chem [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Atlantis & Manadh :: Les Salines :: La Pharmapothicairerie-
Sauter vers:  
Désactiver les particules