Bienvenue sur Catharsis

#1Votez
#2Votez
#3Votez
Épidémie de Dragoncelle6 Septembre 2000 L'épidémie de Dragoncelle continue son chemin allant jusqu'à mettre certains lieux en quarantaine magique. On recherche toujours un traitement à l'Hôpital de Sainte Mangouste... LIRE PLUS
Un espoir de cure8 Septembre 2000 Un traitement médicamenteux a été trouvé contre la Dragoncelle et l'Eclabouille qui s'était déclarée dans la Moonrise Gallery. On recherche encore une cure totale. Des grèves pétrolières bloquant les importations ont commencé dans tout le Royaume-Uni... LIRE PLUS
Manifestations pour les droits des êtres magiques et non-magiques15 Septembre 2000 Des manifestations mettent en avant les droits des moldus et des êtres magiques en vue de modifier les lois par le Gouvernement. En parallèle les Jeux Olympiques commencent à Sidney, avec des sportifs mixtes, à la fois moldus et sorciers.... LIRE PLUS

 Célébration VIP pour personnes choisies [Ollie, Sebastian & Jude]
AuteurMessage
Jude WhitmoreMoldu - StaffavatarMoldu - Staff
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 20/11/2016 Messages 442 Points d’activité 67
      Pseudo : Lexie
      Avatar : Ben Wishaw
      Crédits : Bazzart
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Centre-ville d'Atlantis
      Patronus: /
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t27-jude-whitmore-travel-far
MessageSujet: Célébration VIP pour personnes choisies [Ollie, Sebastian & Jude]   Sam 25 Nov - 17:08

Je n'avais pas l'intention de guider ou d'imposer quelque choix que ce fut, la victoire appartenant à Seb et la façon de la célébrer lui appartenant, par conséquent, tout autant. Je suivis donc lorsqu'il parla du Scottish Inn, légèrement inquiet à l'idée que la fébrilité de finale se soit répandue dans les rues et qu'il nous soit impossible de faire plus de deux pas sans être assaillis par une horde de fans. J'espérais qu'il aurait raison et que le gros de la fête se concentrerait dans le village sportif.

Alors qu'on se dirigeait vers la sortie du stade et que Sebastian, toujours sous l'effet de l'adrénaline et visiblement enthousiaste d'être en notre compagnie parlait de mes livres à Ollie, je me sentis rougir, embarrassé. Mes romans avaient eu beau être un succès dans les librairies et être lus par beaucoup de monde, ils n'en avaient pas moins été sévèrement battus par la Critiques et ils étaient de plus en plus vus comme une blague par certaines couches de la société. J'avais tenté de me remettre à l'écriture dernièrement, mais tout ce que j'écrivais était aussi pathétique que le reste, aussi réchauffé, aussi peu créatif, aussi terne et j'avais mis un terme à mes projets, toujours en quête d'une idée originale qui me permettrait d'acquérir mes lettres de noblesse.

Mais Sebastian parlait de mes livres avec une telle admiration, et de ma carrière d'écrivain avec une telle fierté, que je n'osais pas lui dire à quel point je me sentais imposteur, à quel point je ne sentais pas mériter tous ces hommages. Et puis il était tellement adorable quand il en parlait, excité comme une puce, le torse bombé, que je ne pouvais me résoudre à m'apitoyer sur mon sort et essayais plutôt de prendre ses compliments afin de me sentir fier de moi aussi, un peu.

Quand il enchaîna sur Ollie, sur son talent et sur ses qualités d'amie, j'en profitai toutefois pour saisir la perche et orienter la discussion vers elle. De toute façon, il n'y avait rien de bien intéressant de plus à dire sur moi.

- Vraiment ? Batteuse ?! M'exclamai-je, impressionné. En fait je crois que Seb m'avait dit que tu l'étais, mais que j'avais pas réalisé ce que ça représentait avant de voir le match d'aujourd'hui ! À la télé, on réalise pas à quel point les cognards peuvent être violents, on dirait qu'il faut le voir en vrai pour comprendre.

Nous fûmes interrompus par une courte discussion entre un membre de la sécurité et Sebastian, moment au cours duquel je fronçai les sourcils alors que d'autres éléments s'additionnaient dans ma tête et me faisaient faire de nouvelles réalisations.

-... En fait, j'avais pas non plus réalisé à quel point le Quidditch était un sport dangereux. Les anneaux sont beaucoup plus hauts que je le pensais, et...

Me revenait la conversation qui avait eu lieu un peu plus tôt, au cours de laquelle Ollie avait mentionné comment Sebastian avait enchaîné les cascades dangereuses. C'était comme si, à voir comme il était à l'aise pendant le match en les faisant, je ne m'étais pas rendu compte que c'était vraiment risqué, et que c'était seulement quand d'autres joueurs professionnels avaient mentionné que ça l'était que j'avais compris que c'était pas tout le monde qui se mettait en danger avec autant d'audace. Je blêmis, ne terminant pas ma phrase, rongé par une soudaine peur que ce sport si grandiose abîme ou me prenne un jour l'homme que j'aimais.

_________________
« Songes et Contemplations »
Ollie V. DebenhamSorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 665 Points d’activité 205
      Pseudo : Marinc
      Avatar : Emma Stone
      Crédits : sawyer (bazzart) & lux aeterna (bazzart)
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis - Faubourg
      Patronus: Un chinchilla
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1187-ollie-v-debenham
MessageSujet: Re: Célébration VIP pour personnes choisies [Ollie, Sebastian & Jude]   Jeu 7 Déc - 16:40



► Scottish Inn
Les amis de mes amis sont mes amis
Jude & Seb & Ollie

C’était d’un commun accord qu’ils s’étaient tous les trois dirigés vers la sortie du stade. L’euphorie des supporters leur déteignait dessus et leur bonne humeur ne pouvait être entaché à cette instant là. Enfin, en tout cas c’était l’impression qu’avait Ollie. Ses yeux levés au ciel elle ricana face à ses propos : Seb et son ego, c’était un combo magique. Elle lui donna une petite tape sur l’épaule en rigolant. Elle l’aurait bien traiter de papi, mais elle savait qu’il lui en voudrait de lui rappeler son âge Ô combien avancé.

Elle l’écouta attentivement, à vrai dire, ils n’avaient pas vraiment parlé, trop concentré sur sa personne. pourquoi pas lire ce que le jeune homme écrivait, ça pouvait être sympathique ! Elle n’était pas spécialement à l’aise quand on la flattait, au contraire, elle se trouvait nulle par rapport à ses coéquipiers. Le fait que Seb lui dise qu’elle était talentueuse comptait beaucoup, certes, mais… elle avait du mal à croire ses propos. Elle n’eut cependant pas le temps de poser des questions à Jude. Il l’avait prise de cours en tournant la direction vers elle.

« Il exagère. » Un sourire vers Jude et elle continua en haussant les épaules.  « J’aime bien taper dans des trucs. » Elle essayait de se détendre en s’essayant à quelques traits d’humour. « Et puis le quidditch n’est pas plus dangereux que d’autres sports. » C’était partiellement faux. « On a quand même pas mal de mesures de sécurité qui ont été prises durant les dernières années. » Mais ça c’était vrai. Elle eut un sourire envers Jude.  « A part, si tu joues contre Falmouth. » L’équipe était connue pour ses nombreuses violences et elle en savait quelques choses, vu qu’elle avait joué avec eux avant d’arriver à Atlantis. Ca n’avait pas été une joueuse régulière dans l’équipe, mais elle avait bien fait un ou deux matchs sérieux à leurs côtés.

Perdue dans ses pensées, elle n’avait pas forcément senti l’angoisse palpable du jeune homme à ses côtés. Parce que pour elle, le quidditch ne semblait pas être le pire des sports. Certes, ils avaient eu leurs lots de mort pendant un temps… Mais dans d’autres sports, aussi, il y avait eu des morts et on en avait pas fait tout un plat. Oui, ils avaient des balles programmées pour tuer, des balais à plusieurs mètres du sol qui volait. Oui. C’était vrai. Mais ils avaient des équipes de soignant capable de réparer des os d’un coup de baguette, voir de les faire repousser en cas de problème. Donc bon.

Elle fit un sourire à Jude, essayant de reporter la conversation sur lui. C’était comme une patate chaude.  « Mais pourquoi Écrivain à la base ? Qu’est-ce qui t’a motivé ? » La pomme de terre lui était envoyée.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



_________________
Climb these hills, I'm reaching for the heights
« And even when the answer's "no" or when my money's running low. The dusty broom and wand glow are all I need and it's another day of sun. »
Sebastian M. O'ConnorSorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 22/06/2017 Messages 660 Points d’activité 124
      Pseudo : Flow
      Avatar : Bradley James
      Crédits : avatar : mwa signature : little wolf
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: S'il pouvait en faire un, un Setter irlandais rouge
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t998-sebastian-m-connor-s-il-y-a-en
MessageSujet: Re: Célébration VIP pour personnes choisies [Ollie, Sebastian & Jude]   Sam 9 Déc - 7:04


"Célébration VIP pour personnes choisies"
Ollie, Jude & Sebastian
S’il s’était écouté, Sebastian se serait rendu dans le bar en sautillant et en beuglant des chansons tout en changeant les paroles pour qu’elles évoquent à quel point il était heureux et que tout allait bien dans le meilleur des mondes. Parce que non seulement Atlantis était en liesse après cette victoire si magistrale, et les gens dans les rues festoyaient (qu’ils aient supportés ou non l’équipe vainqueur, car après tout, le Quidditch avait ce pouvoir spécial de réunir plutôt que de diviser, et même les perdants prenaient plaisir à débattre des techniques utilisées par les joueurs et parler des meilleurs moments du match), mais aussi parce qu’il était avec les deux personnes qu’il aimait le plus sur terre, celui pour qui son cœur battait et sa petite sœur adoptive, et qu’ils parlaient tous les deux comme si c’était la chose la plus naturelle au monde.

Le trajet jusqu’au bar fut assez rapide, car l’homme de la sécurité qui les accompagnait s’occupait de repousser les supporters un peu trop zélés qui auraient reconnus Sebastian, ou encore Ollie pour les plus aux faits de la composition de l’équipe d’Atlantis, ou bien même Jude, qui avait son lot de fans dans la foule de sportifs (on pouvait, après tout, apprécier un match et en même temps aimer lire des livres). Et puis il fallait bien avouer que le poursuiveur avait hâte de s’asseoir avec un verre entre les mains, et de se relaxer un peu, après ce match éprouvant mais aussi toute cette pression qu’il s’était infligé depuis qu’on lui avait proposé de remplacer la joueuse française blessée dans l’attentat. Il avait considéré cette offre comme un honneur, à juste titre, et il s’était donné à fond pour ne pas la laisser tomber. Maintenant, tout pouvait revenir à la normale, et bien qu’on ne pouvait pas considérer son train de vie comme reposant, entre les entrainements avec les Phénix, ses exercices quotidiens, ses rendez-vous avec son management et les diverses personnes qui constituaient son équipe, il allait néanmoins pouvoir souffler un peu, prendre du recul. Et surtout passer un peu plus de temps avec Jude, qui devait se sentir un peu délaissé, chose à laquelle il voulait absolument remédier.

Tandis qu’il écoutait en souriant Ollie et son amoureux discuter courtoisement, il poussa la porte du Scottish Inn, et se dirigea vers une banquette dans le fond de la salle, où il s’assit en étirant ses jambes. Il se promit d’aller chez sa kinésithérapeute le plus rapidement possible, car il sentait que ses ligaments avaient bien besoin d’un massage. Il tut cette information, cependant, sachant à quel point la rousse aimer se moquer gentiment de son âge, et il était beaucoup trop fatigué pour lui prouver le contraire en faisant des pompes ou des abdos. Sebastian ôta ses lunettes de soleil, maintenant qu’il se trouvait à l’intérieur, et leva la main pour appeler le serveur, qui passait entre les tables.

« -Vous buvez quoi ? Et Ollie, ce soir, on cheat, je te préviens. Pas de négociation possible, on va pas fêter ma victoire au jus de carotte.

Il commanda pour lui-même une Kilkenny (il n’était pas irlandais pour rien), répugnant à déguster une Guinness en dehors de son pays natal, car, peut-être que c’était son imagination ou son patriotisme qui parlait, mais il avait toujours l’impression qu’elles étaient bien moins bonnes au Royaume-Uni, ou dans n’importe quelle autre contrée. Nonchalant, il reposa par réflexe ses bras sur le dossier de la banquette, entourant presque inconsciemment Jude qui se trouvait à côté de lui. Visiblement, l’euphorie de sa victoire lui faisait oublier toutes précautions, d’autant plus qu’il ne cessait de le regarder en souriant doucement, de cet air si enjoué qui ne pouvait être induit que par l’amour.

Lorsque le serveur apporta sa commande, ainsi que les boissons qu’avaient choisi ses compagnons, Sebastian leva son verre, pour un toast : il était temps de commencer la soirée comme il se devait, après tant d’émotions.

-A vous. Pour être les meilleures personnes qu’un homme comme moi puisse jamais avoir la chance de connaître et de côtoyer tous les jours. Slainte ! » dit-il joyeusement, ce qui signifiant "santé" en gaélique. Et il était totalement sincère dans ses propos, la flamme heureuse dans ses yeux ne pouvant tromper personne.

_________________


You're the one for me
'Cause I've been waiting for some sort of sign and ll these days it's been there in your eyes. BY PHANTASMAGORIA
Jude WhitmoreMoldu - StaffavatarMoldu - Staff
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 20/11/2016 Messages 442 Points d’activité 67
      Pseudo : Lexie
      Avatar : Ben Wishaw
      Crédits : Bazzart
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Centre-ville d'Atlantis
      Patronus: /
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t27-jude-whitmore-travel-far
MessageSujet: Re: Célébration VIP pour personnes choisies [Ollie, Sebastian & Jude]   Ven 29 Déc - 22:49

"Mais pourquoi écrivain à la base ? Qu'est-ce qui t'a motivé ?" Cette question résonnait à mes oreilles alors que j'essayais tant bien que mal de trouver une réponse simple. Des images de ma mère me revenaient en tête et j'essayai de les chasser, même si une partie de moi savait pertinemment que c'était entre autre pour elle que j'étais devenu ce que j'étais devenu. Ce n'était pas pour faire l'intéressant ou le mystérieux que je répondis finalement à Ollie une réponse évasive qui tournait autour de "j'ai toujours aimé la lecture et créer des personnages", c'était simplement parce que j'avais honte d'avoir assis ma carrière sur ce désir infantile et illusoire de rendre ma mère fière de moi alors que tout ce qu'elle était capable de regarder vraiment, c'était son reflet dans la glace. Je baissai les yeux, mal à l'aise, mais je doutai que quiconque se rendit compte de cet état passager alors qu'on entrait dans le bar, s'installait et passait commande. Devant l'enthousiasme de mon amant, je ne pus que me laisser emporter et chasser ces noirceurs. Dieu qu'il était agréable d'être en sa présence... Il arrivait à me faire oublier tous mes mauvais états d'âme mieux que la plus puissante des drogues. La dépendance était bien là.

Lorsque le serveur se tourna vers moi, je commandai un Tom Collins, puis posai mon regard brillant sur Sebastian. Il rayonnait toujours autant et quand il passa le bras sur le dossier de la banquette, mon regard se fit surpris. J'étais étonné de le voir prendre autant de risques et, vaguement, je me demandai si Ollie savait quelque chose à propos de nous qui lui donnait le sentiment de pouvoir se permettre de s'afficher davantage. Mais cela ne tenait pas la route, car la batteuse n'était pas la seule personne présente dans le bar. Certes, l'endroit n'était pas bondé, mais la vedette du match de Quidditch qui avait plongé la ville en liesse à peine moins d'une heure auparavant attirait nécessairement le regard de tous les gens présents, alors impossible de passer inaperçu.

Je rougis sans m'en rendre compte, ne sachant pas quoi faire dans la situation. Il était hors de question que ce soit moi qui le rappelle à l'ordre alors que la seule et unique envie que j'avais était de pouvoir l'aimer sans me soucier des regards, mais je ne voulais pas non plus le pousser à prendre davantage de risques qu'il pourrait regretter ensuite. Je me sentais comme un hippopotame sur une glace mince, n'osant pas bouger de crainte que tout se brise.

Le serveur amena nos commandes et je profitai du toast porté par Sebastian pour changer légèrement ma position afin d'installer une plus grande distance entre nous. Puis, ses paroles tirèrent chez moi un large et sincère sourire alors que mon regard tombait dans le sien et que je lui communiquais du mieux que je le pouvais tout l'amour que j'avais pour lui. Je voulus ajouter quelque chose, lui rendre l'honneur qu'il nous faisait, mais ne sus pas comment le faire sans carrément commencer à lui déclarer mon amour, alors je me tus et bus à notre santé.

Le cocktail était délicieux et je soupçonnai le serveur d'avoir été généreux dans ses quantités, sans doute comme compliment. Je me sentais d'humeur à la fête et alors que la discussion reprenait sur le match, je me rendis compte que j'avais à peine terminé mon verre qu'un second venait de se matérialiser devant moi. Le serveur, un sorcier sans doute, semblait s'être donné pour mission de ne pas nous laisser le temps d'avoir soif. Il m'envoya un clin d'oeil auquel je répondis d'un sourire entendu. La bouffe arriva quelques minutes après et je ne sus pas si elle était offerte par la maison ou si quelqu'un l'avait commandée sans que je m'en rende compte. Cette montagne de frites, de rondelles d'oignons, d'ailes de poulet et autres trucs que Seb n'avait normalement absolument pas le droit de manger me fit saliver et je réalisai à ce moment que je mourrais de faim.

Alors que je me servais, l'alcool déliant peu à peu les muscles de mon corps, je saisis l'occasion d'un commentaire du genre "c'est pas en période d'entraînement qu'on pourrait manger tout ça" pour lancer :

- En tout cas je suis malgré tout bien content que la saison terminée, parce qu'être jaloux d'un sport, c'est moyen !

Je levai les yeux, tout sourire, avant de me rendre compte de ce que je venais de dire. Shit.

_________________
« Songes et Contemplations »
Ollie V. DebenhamSorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 665 Points d’activité 205
      Pseudo : Marinc
      Avatar : Emma Stone
      Crédits : sawyer (bazzart) & lux aeterna (bazzart)
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis - Faubourg
      Patronus: Un chinchilla
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1187-ollie-v-debenham
MessageSujet: Re: Célébration VIP pour personnes choisies [Ollie, Sebastian & Jude]   Mar 2 Jan - 15:34



► Scottish Inn
Les amis de mes amis sont mes amis
Jude & Seb & Ollie

Évidemment, elle devait boire, à sa victoire. Essayer de raisonner Sebastian sur le fait que ce n’était pas une excellente idée était vain. Son regard se porta sur la carte des boissons, ne sachant pas du tout quoi prendre. Elle se sentait presque honteuse, complexée par le choix qu’elle devait faire. Si elle prenait ça ? Non, elle n’aimerait pas… Alors ça ?... Non, ce n’était pas très féminin, même face à Seb, elle voulait avoir une bonne contenance… Et ça peut-être ? Non… Ils allaient probablement la traiter de petite joueuse. Par Merlin, pourquoi choisir un alcool, aussi anodin soit-il, était aussi compliqué ? Elle mordilla sa lèvre inférieure, avant de relever ses yeux vers le serveur, commandant finalement la même chose que Seb, mais en demi. Elle n’était pas encore suffisamment folle pour prendre une pinte à elle toute seule : déjà, parce qu’elle filerait directement aux toilettes, mais parce qu’à la fin, elle serait en train de ramper au sol. Finir en coma éthylique ne semblait pas réellement la meilleure des idées à cet instant-là. C’était le genre d’avis qui changerait au bout de quelques gorgées, bien sûr.

C’était avec émotion qu’elle leva son verre pour trinquer avec eux. Elle n’eut pas les mots suffisamment forts pour dire à quel point Seb comptait aussi dans sa petite existence un peu morose. Elle ne pourrait jamais assez le remercier. Elle but quelques gorgées d’alcool, savourant la saveur un peu amer de la bière. Et ce fut à ce moment-là que son cerveau tilta. Dis donc. C’était quoi ce petit bras lascif au-dessus des épaules de l’écrivain ? C’était… Étrange. Pas si étonnant de la part de Seb, oui. Il était connu pour être tactile, mais elle ne pensait pas qu’il le serait avec les hommes. Une histoire de virilité, ce genre de choses. Pas que deux hommes qui se câlinent ne soient pas virils, bien sûr. Mais elle avait passé plusieurs années avec l’équipe de Falmouth, et comment dire… L’équipe était grandement composé de machos et d’hommes dis « VIRIL », qui n’était pas réellement le modèle de Sebastian.

Les discussions continuèrent, mais elle était un peu distraite, observant les deux. Qui était Jude ? Enfin, qui était Jude pour Sebastian ? Les sourcils légèrement froncés, elle replongea son nez dans sa bière en écoutant les jeunes hommes. Et elle dut presque recracher sa bière à l’entente des mots de Jude. Okey, ça commençait à faire beaucoup de coïncidence. Elle regarda Seb en fronçant les sourcils, plissant un peu les yeux. Il lui faisait des cachotteries. Elle sirota un peu sa bière avant de se pencher sur sa banquette, s’étirant un peu. Il lui avait caché tout cela, elle allait s’amuser un peu tiens. Oui, c'était l'alcool qui commençait à parler pour elle.

Elle regarda le plat sous ses yeux, eut un petit soupire, prenant une première fourchette. « C’est dommage qu’ils ne fassent pas de pizza. » Elle appuya bien sur le mot Pizza, enfoncant sa fourchette dans son assiette en regardant Seb dans les yeux. Elle détourna bientôt le regard, prit une bouchée de son repas. Elle allait jouer avec les nerfs de Sebastian, c’était beaucoup trop amusant. Elle reprit un peu de sa bière, tranquillement, continuant son repas. C’était savoureux, elle ne pouvait pas mentir, c’était vraiment délicieux. Elle ne put retenir un petit grognement de satisfaction. Elle allait se transformer en mama Bear. Elle releva ses yeux vers les deux avec un sourire. « Sinon, ça fait combien de temps que vous êtes ensemble ?» Elle avait pris une frite et avait continué de grignoter tout en leur parlant. Non, non non, ça n’allait pas l’atteindre.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



_________________
Climb these hills, I'm reaching for the heights
« And even when the answer's "no" or when my money's running low. The dusty broom and wand glow are all I need and it's another day of sun. »
Sebastian M. O'ConnorSorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 22/06/2017 Messages 660 Points d’activité 124
      Pseudo : Flow
      Avatar : Bradley James
      Crédits : avatar : mwa signature : little wolf
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: S'il pouvait en faire un, un Setter irlandais rouge
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t998-sebastian-m-connor-s-il-y-a-en
MessageSujet: Re: Célébration VIP pour personnes choisies [Ollie, Sebastian & Jude]   Mer 3 Jan - 3:43


"Célébration VIP pour personnes choisies"
Ollie, Jude & Sebastian
Une montagne de nourriture accompagnée d’une bière fraiche, entouré de ceux qu’il aimait : qu’est-ce que Sebastian O’Connor aurait pu vouloir de plus sur cette bonne veille terre ? Il ne prit sa première bouchée qu’après s’être assuré que Jude avait mis de quoi manger dans sa propre assiette, lui qui était si mince qu’il avait l’impression qu’il pourrait le briser en le serrant trop fort, puis, rassuré, il commença à manger en bénissant le gras qui coulait dans sa gorge. Il lui avait manqué. Les conversations étaient légères, les rires fusaient, l’alcool commençait à monter à la tête des trois compères que les autres clients du bar ne cessaient d’observer, plus ou moins discrets. Mais Jude, Ollie et Sebastian étaient comme dans une bulle, se complaisant dans leur bien-être évident et le plaisir d’être simplement ensemble, oubliant les regards et la célébrité. Ce soir, même s’ils ne se l’avouaient pas forcément, ils voulaient être un peu normaux. Juste trois amis, pas deux joueurs de Quidditch et un écrivain.

L’irlandais jeta un regard emmouraché à son amoureux, qui avoua à demi-mesure se sentir délaissé en faveur de son sport favori, et si en temps normal, la réflexion l’aurait fait paniqué à cause de la foule pouvant les entendre (bien que sa phrase pouvait être interprété de mille façons différentes), la précaution avait prit ses valises et s’était visiblement enfui avec ses petites pattes musclées, vu qu’il se sentit mal simplement parce que Jude était jaloux (le sportif n’étant de toute façon pas très doué pour comprendre le second degré, s’il s’agissait là de l’intention de son amant). Il s’approcha de lui, sans même se préoccuper de la réaction d’Ollie, et planta ses yeux bleus dans les sien.

« -Maintenant, à part les entrainements des Phénix bien sûr, je suis tout à toi… dit-il avec un air un peu niais sur le visage.

L’alcool commençait à faire effet sur son système, lui qui était soumis à un régime habituel strict, la boisson pouvait faire des ravages, malgré ses gênes irlandais. Lui qui d’habitude était mister sourire, aurait pu carrément faire une pub pour un dentifrice tant sa dentition s’étalait à la face du monde, et ses dents blanches contrastaient avec son teint qui devenait de plus en plus rouge, jurant quelque peu avec ses cheveux blonds. Son regard, qui envoyait clairement des ondes de « si on était seuls je te promets que je te prendrais violemment contre la table », se détourna cependant tout à coup, lorsqu’Ollie se rappela à eux par une simple remarque, qui fit pourtant manquer un battement de son cœur. Pizza ? Elle avait bien dit… Pizza ?

Un souvenir revint soudain à la mémoire du sportif. Une matinée d’entrainement banale, peu de temps après le rendez-vous qu’il avait eu avec Jude, où il l’avait emmené voler. Une discussion sur la vie sentimentale de la rouquine, très malaisée par la situation, une envie irrépressible de l’aider à se sentir mieux… Et beaucoup trop d’informations divulguées, notamment, l’évocation d’une pizza à l’ananas. D’un rouge soutenu, les pommettes de Sebastian devinrent blanches. Est-ce qu’elle avait… compris ? Lui qui avait été pourtant si discret, un si bon comédien… En tout cas, c’est ce que croyait fermement le sorcier, qui se berçait de douces illusions. Reste calme, man. Si ça se trouve, elle ne veut rien dire de particulier, c’est toi qui voit des doubles sens partout, murmura-t-il dans sa tête pour se rassurer. Et pourtant, le regard qu’elle lui lançait en disait long. Il croqua dans une aile de poulet avec peu de grâce. Au moins, la nourriture le comprenait, elle. Elle ne lui faisait pas des frayeurs en parlant de pizza à l’ananas et en faisant des sous-entendus bizarres. Ok, Sebastian sombrait de plus en plus dans les affres de l’alcool, donnant soudainement vie au contenu de son assiette. Il fallait qu’il se ressaisisse.

Ou pas. Parce que son amie acheva son entreprise diabolique en posant LA question qui tuait, lui faisant recracher sa dernière bouchée sans qu’il puisse rien faire pour l’en empêcher. Toute couleur semblait maintenant avoir quitté son visage. Ses yeux regardaient Ollie fixement, sans savoir quoi répondre. Plus le temps passait pourtant, plus ses mots sembleraient dérisoires. Que pouvait-il dire ? Elle avait clairement percé leur secret à jour. Et il ne voulait pas lui mentir, de toute façon : l’omission était une chose, mais il détestait clairement la duplicité. Son bras glissa doucement de la banquette pour revenir le long de son corps, saisissant sous la table la main de Jude. Il entremêla leurs doigts, pour lui donner le courage de former les mots qu’il avait besoin d’avouer à voix haute, à une autre personne que lui.

-Depuis… un peu plus d’un mois maintenant. Je… Il prit une grande inspiration. C’était incroyablement difficile pour lui. Le premier coming out est toujours le plus dur, même si c’était avec une amie proche qui était tout sauf hostile à leur relation. Le point bonus, c’est que la réflexion d’Ollie l’avait quelque peu dégrisé. Enfin, j’espère que tu m’en veux pas ou quoi de t’avoir caché ça… »

Il se sentait si bête, si pataud. Il ne savait pas vraiment quoi dire, en vérité, lui qui avait littéralement cauchemardé des dizaines de fois que quelqu’un découvre son sale petit secret, mais qui ne s’était jamais attendu à ce que ça se passe aussi… facilement. Il avait de la chance d’avoir une amie comme la batteuse. Ses petits yeux de chien penaud essayait de faire comprendre à la jeune femme ce qu’il ressentait, à quel point il était désolé mais surtout son degré de stress et d’angoisse, qui approchait un niveau dangereusement haut. Envolé, le sourire de ses lèvres. Sa main serrait fort les jointures de Jude, et il espérait qu’il ne lui faisait pas mal, mais tant qu’Ollie ne lui aurait pas certifié à voix haute qu’elle n’avait aucun problème avec sa sexualité, que rien n’allait changer entre eux et qu’elle ne dirait rien à personne, son cœur ne cesserait de battre à tout rompre, menaçant d’éclater.

_________________


You're the one for me
'Cause I've been waiting for some sort of sign and ll these days it's been there in your eyes. BY PHANTASMAGORIA
Jude WhitmoreMoldu - StaffavatarMoldu - Staff
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 20/11/2016 Messages 442 Points d’activité 67
      Pseudo : Lexie
      Avatar : Ben Wishaw
      Crédits : Bazzart
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Centre-ville d'Atlantis
      Patronus: /
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t27-jude-whitmore-travel-far
MessageSujet: Re: Célébration VIP pour personnes choisies [Ollie, Sebastian & Jude]   Mer 3 Jan - 10:28

On aurait pu croire que ma frêle stature précipiterait l'ivresse, mais en réalité, j'avais tellement bu dans les dernières années que je tolérais l'alcool étonnamment bien, et définitivement mieux que mes deux compères. Le dernier mois avait été différent, cependant. J'avais diminué mes mauvaises habitudes de vie. Pas le choix, avec Sebastian qui était un ambassadeur de la santé physique, d'adopter doucement de nouvelles et plus saines habitudes. Mais c'était surtout la significative hausse de mon humeur psychologique qui avait été décisive ; si j'avais autant bu avant, c'était pour combattre cette profonde déprime dont j'arrivais pas à me débarrasser. Je savais au fond de moi qu'elle n'était pas disparue, mais la présence de Seb dans ma vie, notre relation, notre amour, l'avait relayée aux oubliettes pour un temps encore et, soudainement, il était plus facile de prendre soin de moi. J'avais pris quelques kilos, d'ailleurs. La faute aux pizzas.

C'était probablement parce que j'étais pas aussi affecté par l'alcool, ou tout simplement parce que j'étais moins naïf que Sebastian (tout le monde était moins naïf que lui), que je captai immédiatement le changement dans les regards et l'attitude de Ollie. Ma bourde avait contribué à sa suspicion, mais l'attitude déliée du joueur étoile de Quidditch n'y était forcément pas pour rien non plus. Quand il se pencha vers moi, le regard planté dans le mien, affirmant à mots dénudés qu'il m'appartenait désormais entièrement, je frémis de joie et d'excitation autant que de crainte, sachant qu'il bousillait de plus en plus sa couverture. J'en vins à me demander s'il n'avait pas déjà tout dit à Ollie, et oublié de m'en parler... Mais non, à voir la fente des yeux de la jeune femme se rétrécir de plus en plus, je sus qu'elle était en train de tout découvrir, là, maintenant.

- Oh, gé-gé-génial... dis-je, mal à l'aise, rougissant. Je... on va pouvoir continuer... à faire le puzzle qu'on a commencé... chacun... de notre côté de la table... qui nous sépare... euh...

Qu'est-ce que tu raconte, bon dieu ! Je me noyai dans mon verre, abandonnant tout simplement ma participation à cette conversation. J'étais définitivement pas de taille et quand Ollie planta sa fourchette dans son assiette, je sursautai, me reculant sur la banquette, essayant de m'y fondre. Il se passait quelque chose entre les deux que je ne comprenais pas ; la référence à la pizza m'échappait complètement mais ça semblait vouloir dire quelque chose d'important. Je vis qu'après, Sebastian semblait commencer à comprendre que sa couverture volait tranquillement en éclat. Il fallait dire que les éléments n'étaient pas difficiles à additionner ; entre moi, qui étais ouvertement gay à la presse depuis quelques années déjà, Seb qui passait le plus clair de son temps hors entraînement avec moi, son attitude de ce soir, l'importance que j'avais soudainement prise dans sa vie... Tout devait être clair pour elle, qui connaissait le poursuiveur mieux que quiconque.

Cela fut confirmé par sa question.

Question suite à laquelle j'ouvris de grands yeux, mon regard alternant entre les deux, en retrait, ne sachant pas ce qui allait se passer. Allait-il démentir ? Me faire ce déshonneur, cette insulte suprême de nier ce que nous étions, ce que j'étais pour lui, ce qu'il était pour moi ? Mon coeur battait à toute vitesse et quand je sentis les doigts de mon amoureux chercher les miens sous la table et les serrer jusqu'à les broyer, je compris qu'il s'apprêtait à sauter dans le vide.

Mon regard se fixa sur lui, ému, surpris, profondément admiratif, profondément amoureux. Dans l'attente de la réaction de Ollie, je ne cillai même pas ni ne bougeai mon regard, ne voulant voir que lui, toujours.

_________________
« Songes et Contemplations »
Ollie V. DebenhamSorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 665 Points d’activité 205
      Pseudo : Marinc
      Avatar : Emma Stone
      Crédits : sawyer (bazzart) & lux aeterna (bazzart)
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis - Faubourg
      Patronus: Un chinchilla
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1187-ollie-v-debenham
MessageSujet: Re: Célébration VIP pour personnes choisies [Ollie, Sebastian & Jude]   Mer 3 Jan - 13:02



► Scottish Inn
Les amis de mes amis sont mes amis
Jude & Seb & Ollie

Si Ollie avait pu avoir des semblant de doutes quelques minutes auparavant, elle était maintenant sûre et certaine que Sebastian reluquait plus volontiers le cul des hommes que des femmes après sa réponse à l’écrivain. La rouquine était peut-être naïve sur les relations amoureuses, mais celle de Jude et Seb lui semblait claire comme de l’eau de roche à présent. Il fallait qu’elle lui dise de ne pas se lancer dans l’acting à sa retraite : ce serait un désastre. Elle continua de manger tranquillement, observant les réactions des deux comparses. Elle eut un sourire bien trop franc à l’excuse de Jude, mon dieu, ils étaient vraiment adorables. C’était peut-être l’alcool qui faisait effet, mais elle avait eu l’impression d’entendre un sous-entendu sexuel dans le puzzle. Après tout, c’étaient des pièces qui s’emboîtaient. Elle s’enleva cette pensée de l’esprit en reprenant une grande gorgée de bière. Ne pas s’infliger des pensées sexuelles concernant Sebastian était une nécessecité. C’était comme imaginer ses parents – enfin… - le faire : abominable.

Elle le vit recracher son aile de poulet et se retint de rire. Touché. Coulé. Le sous-marin n’y avait pas résisté. Cela ne l’empêcha pas de continuer de grignoter son assiette, pas le moins gêné par la réaction du jeune homme. Elle comprit, un peu lentement – foutu alcool – qu’il n’aurait pas voulu qu’elle le sache… Il avait donc jouer les imprudents, elle ressentie un petit pincement au cœur en se disant qu’il n’avait voulu le dire à personne. Elle se sentait assez proche de lui pour lui confier énormément de choses, savoir que le contraire n’était pas forcément réciproque la blessait un peu, mais elle préféra se taire et l’écouter. Elle avait arrêté de manger, les couverts sur le côté. Elle regarda Jude pendant quelques secondes, le regard qu’il lui renvoyait été sans équivoque.

Elle était heureuse pour lui, bien sûr. Elle eut un sourire pour Seb. « Oh, évidemment que je t’en veux. Tu m’as fait miroiter un mariage aux bermudes pendant des semaines, je commençais presque à y croire ! » La voilà maintenant qui parlait avec sa fourchette qui s’agitait. Elle avait envie de rire aux éclats, elle était hilarante – elle se trouvait hilarante. Ah l’alcool. Elle avait fait un semblant de petite moue avant de reposer son couvert pour une discussion un peu plus sérieuse, elle était consciente que cela ne devait pas être facile pour lui. O grand jamais, elle aurait pu lui en vouloir de lui avoir caché ça. « Tant que tu es heureux Seb, c’est l’essentiel non ? » Elle lui fit un sourire. Elle s’était reculé dans son fauteuil. « Et je comprends, notre vie privée est trop précieuse pour que la moindre des choses soit crié sur les toits. » Elle le voyait bien dans les magazines people avec le dit concerné. Elle se retrouvait à faire les couvertures pour des rumeurs stupides. Il était dans le circuit depuis plus de dix ans, sa vie privée ne devait plus avoir de sens, Jude était même probablement le seul semblant de sens et de réalité qu’il avait dans sa vie.

Son regard se tourna vers Jude. « Tu l’aimes non ? » Elle lui fit un sourire, reprenant sa fourchette, repiquant quelques frites avec cette dernière. « C’est tout ce qui compte. » Bien évidemment, elle allait devoir le menacer. Lui dire gentiment que s’il brisait le cœur de son ami, elle briserait autre chose. Elle avait un très beau swing à la batte, il n’avait clairement pas envie d’en faire les frais, elle en était certaine. Mais ça, elle lui en ferait part plus tard. Quand Seb ira aux toilettes après avoir fini sa pinte par exemple.

Elle tapota son ventre de satisfaction avant de regarder son plat. Elle regarda les deux avec un sourire. « Bon, on a un plat à finir avant qu’il ne devienne froid. » Et elle reprit le cours de son repas, comme si de rien n’était.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



_________________
Climb these hills, I'm reaching for the heights
« And even when the answer's "no" or when my money's running low. The dusty broom and wand glow are all I need and it's another day of sun. »
Sebastian M. O'ConnorSorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 22/06/2017 Messages 660 Points d’activité 124
      Pseudo : Flow
      Avatar : Bradley James
      Crédits : avatar : mwa signature : little wolf
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: S'il pouvait en faire un, un Setter irlandais rouge
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t998-sebastian-m-connor-s-il-y-a-en
MessageSujet: Re: Célébration VIP pour personnes choisies [Ollie, Sebastian & Jude]   Mer 3 Jan - 14:48


"Célébration VIP pour personnes choisies"
Ollie, Jude & Sebastian
Malgré le sourire de son amie, la première phrase de sa réponse lui brisa le cœur en mille morceaux. Oh, évidemment que je t’en veux. Son pire cauchemar se réalisait devant ses yeux, sa main serra encore plus celle de Jude, il pouvait sentir ses yeux s’emplir de larmes, jusqu’à ce qu’elle… continue sa phrase. Ah. C’était probablement du sarcasme, non ? Enfin, Ollie n’avait pas pu vraiment croire… Non. Impossible. Il n’y avait jamais eu aucune ambiguïté entre Seb et son amie rousse, ils passaient au contraire le plus de temps à se moquer gentiment des fans qui se jetaient aux pieds de l’irlandais. Il s’était visiblement emballé, comme toujours, trop prompt à sauter aux conclusions, et trop diablement naïf. Ollie était d’habitude un peu plus gentille que ça, et si elle avait été sobre, son regard profondément troublé lui aurait probablement donné quelques remords, mais l’alcool avait un effet plutôt efficace sur son organisme. Il relâcha la main de Jude, et lui lança un regard contrit, sachant pertinemment qu’il lui avait fait mal. Il ne rencontra cependant que de l’amour dans les yeux de son brun préféré, et il se sentit fondre, comme toujours lorsqu’il s’abandonnait dans les pupilles claires de son amant. Mais son attention fut bien vite absorbée par les paroles d’Ollie, car il ne voulait pas manquer une miette de ce qu’elle lui disait, et contempler la beauté de Jude trop longtemps était un aller simple direct pour l’envol de son esprit.

« -Je voulais te le dire, vraiment, mais… Tu sais ce que c’est, les sportifs. J’ai tellement entendu des remarques dans les vestiaires, des petites insultes involontaires, pas des choses volontairement méchantes mais voilà… S’ils savaient la vérité, je sais qu’ils oseraient rien dire, c’est plus de l’ignorance qu’autre chose... Enfin. Je sais pas expliquer.

Il se perdait dans son explication. L’alcool n’aidait en rien, mais en plus, il était tellement soulagé de la réaction de la batteuse, que son corps s’était relâché après s’être contracté pendant de bien trop longues secondes, et il se sentait comme au milieu d’un brouillard, le brouhaha autour d’eux semblant encore plus bruyant qu’auparavant. La vérité, ce n’était pas vraiment ces remarques homophobes inhérentes au milieu sportif qui l’empêchait de révéler sa sexualité. Les "t’as pas fait une passe de pédé" ou bien "quelle figure de tapette", il en avait entendu tellement au cours de sa carrière qu’il ne pouvait pas les compter, et il avait appris à vivre avec, à défaut de les supporter. Ce qui lui faisait véritablement peur, c’était qu’on le traite différemment. Depuis ses 16 ans, il avait toujours été la petite star, celui qui se démarquait par son talent et le charisme qui coulait sans cesse de ses pores. Sebastian O’Connor le poursuiveur, capitaine de l’équipe d’Irlande, un des meilleur joueur de sa génération. Il ne voulait pas devenir le joueur gay. Celui qui se fait remarquer parce que sa sexualité est différente de celle des autres. C’était peut-être un peu immature, mais c’était ce qu’il ressentait.

-Et puis je ne voulais pas te faire porter le fardeau de mon secret, ça m’embête déjà de le faire subir à Jude. Personne ne sait, même pas ma famille. Surtout pas ma famille.

Probablement que ça ferait tiquer Ollie, mais aussi Jude, lui qui ne parlait jamais des O'Connor. Cela leur fournirait au moins un premier élément de réponse. Il reprit une gorgée de sa pinte, et cela lui fit du bien. Il n’avait pas remarqué que sa bouche s’était desséchée sous le coup de l’émotion. La situation lui semblait en vérité un peu irréelle, comme si c’était un rêve un peu étrange : dans la même journée, il avait remporté une Coupe d’Europe et fait son premier coming out. Il avait tellement fantasmé ce moment, qui se finissait d’ailleurs, la plupart du temps, horriblement mal, qu’il avait l’impression que c’était un tour de son esprit, qu’il ne vivait pas vraiment l’instant présent. Un autre regard vers Jude. C’était son ancre, son plus grand soutien. C’est pourquoi il ne cilla pas en prononçant ses prochains mots, sans détourner son regard de l’écrivain :

-Oui, je l’aime. De tout mon cœur.

Un sourire éclatant, peut-être le plus beau qu’il lui ait jamais donné en cadeau. Il mourrait d’envie de l’embrasser, mais même si Ollie était au courant, ce n’était pas encore le cas des médias. Pourtant, il se sentait comme invincible, comme si un premier pas avait été fait et que, de jambes tremblantes et faibles, il était maintenant devenu marathonien. Pour éviter de craquer, il fit ce qu’il faisait de mieux : d’un ton blagueur, il commença l’une de ses longues tirades où il disait tout ce qui lui passait par la tête, dont il avait le secret.

-Mais en même temps comment tu veux pas l’aimer ? T’as vu comment il est beau. Et il est hyper intelligent aussi, et gentil, et mignon. En fait on s’est rencontré il y a quoi, 3 mois, lorsque j’ai été nommé Joueur de Quidditch de l’année, et je l’ai vu sur le tapis rouge, dans son petit smoking, et j’ai tout de suite craqué. Et puis bon je vais pas rentrer dans les détails -c’est vrai, ça serait bête Sebastian, c’est pas comme si tu le faisais déjà, présentement-, mais j’ai été hyper bête et j’ai failli le laisser filer entre mes doigts, et on s’est retrouvé par hasard à Atlantis et… cette fois je me suis dit que par tout les moyens, je devais l’avoir dans ma vie. Sebastian ne savait même pas pourquoi il lui disait tout ça, mais les mots sortaient de sa bouche sans qu’il puisse les arrêter. Cela lui faisait tellement du bien de pouvoir parler de ça à une tierce personne. Du coup on est parti manger des pizzas, parce que bon t’avais compris mais c’était lui en fait la personne avec l’histoire de la pizza à l’ananas ! Et après je l’ai emmené voler sur un balai et lui il m’a montré un film au cinéma qui s’appelle "Le Sorcier d’Oz" et il a un chat très très gentil et très mignon qui s’appelle August et… »

Il dut se stopper lorsqu’il sentit une quinte de toux le saisir. Il parlait beaucoup, beaucoup trop vite, et oubliait de respirer entre ses phrases. Comme d’habitude, il était trop empressé, trop ardent, simplement trop. Il reprit une longue gorgée de sa pinte, dont le niveau devenait dangereusement bas. Et si Sebastian était bavard, habituellement, l’alcool n’aidait visiblement en rien…

_________________


You're the one for me
'Cause I've been waiting for some sort of sign and ll these days it's been there in your eyes. BY PHANTASMAGORIA
Jude WhitmoreMoldu - StaffavatarMoldu - Staff
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 20/11/2016 Messages 442 Points d’activité 67
      Pseudo : Lexie
      Avatar : Ben Wishaw
      Crédits : Bazzart
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Centre-ville d'Atlantis
      Patronus: /
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t27-jude-whitmore-travel-far
MessageSujet: Re: Célébration VIP pour personnes choisies [Ollie, Sebastian & Jude]   Jeu 4 Jan - 21:29

Je suivais la conversation en retrait, bien qu'elle me concernât directement. Je ne voulais pas interrompre le moment, crucial, qui était en train d'avoir lieu, et je me contentais donc d'apporter mon soutien silencieux à mon amoureux qui, déjà, je le sentais, se détendait face à la réponse de sa meilleure amie. Je ne réalisais pas vraiment ce que cela impliquait pour nous et, malgré moi, l'hystérie du match circulant encore dans mes veines et l'alcool déliant mes fantaisies, je me mis à imaginer que cela n'était que le début, qu'il avait décidé de faire son coming out. Qu'il commençait par les personnes les plus proches, mais qu'il s'adresserait bientôt au public. Qu'à partir de ce soir, ce moment au Scottish, tout allait changer. Je nous imaginais marcher sous la fine pluie d'Atlantis, main dans la main. Je m'imaginais l'accompagner dans les soirées, poser mes lèvres sur les siennes, danser. Je l'imaginais m'accompagner dans mes lancements, lever un champagne à ma santé alors que, forcément, il improviserait un discours touchant mais démesuré pendant que moi je baisserais les yeux en rougissant.

Je redescendis sur Terre lorsqu'il affirma que personne, surtout pas sa famille, ne savait son secret. Je ne sus pas si c'était le ton, la façon de le dire, l'ombre qui passa dans son regard ou simplement ma lucidité qui me rattrapait, mais je compris à ce moment là que non, il n'était pas en train de sortir officiellement du placard. Il avait pris trop de risques et Ollie avait deviné, mais ce n'était pas pour autant qu'il allait révéler à tout le monde sa véritable nature. Ollie était différente des autres. Il pouvait avoir confiance en elle. Mais le monde entier n'était-il pas connu pour être impitoyable, principalement avec les personnes qu'il aimait ? Ne l'avait-il pas prouvé quelques années plutôt avec Diana ? Encore une fois, je comprenais ses inquiétudes. Je les respectais. Je détestais l'idée d'être son secret, mais je préférais être cela que n'être rien pour lui. Et cette idée se confirma une nouvelle fois quand, les yeux plongés dans les miens, il déclara de but en blanc son amour pour moi.

Une chaleur se répandit dans ma poitrine alors que je sentais mon coeur gonfler. Qu'est-ce que j'aurais aimé l'embrasser, là, en cet instant ! Mais cette retenue avait cela de beau qu'elle nous apprenait à nous embrasser du regard, à nous caresser des yeux, à nous aimer d'un sourire. Et comme si mes pensées avaient été prémonitoires, c'est dans une longue tirade essoufflante et exagérément amoureuse qu'il se lança ensuite. Je rougis d'abord, puis me mis à rire, amusé de le voir ainsi se perdre en détails. J'adorais quand il faisait ça. Et pour moi, dans ce contexte précis, c'était l'équivalent "en retenue" d'un long baiser passionné, que je me promis de lui rendre sitôt que les volets se seraient refermés sur notre intimité. Quand le souffle lui manqua, j'en profitai pour reprendre la parole.

- T'es adorable, franchement,
dis-je, le visage illuminé par le rire. En tout cas Ollie, je t'assure que j'ai jamais autant dépensé d'argent en magazines, revues et journaux qu'entre ce gala et le moment où on s'est revus à Atlantis. Je te jure, une vrai adolescente ; un peu plus et j'affichais les posters de lui dans mon appartement. Y a ce magazine trop bien qui a publié une édition spéciale quidditch, le poster se dépliait sur quatre pages et il bougeait, enfin pour vous c'est normal mais pour moi c'est toujours un peu étrange... Enfin ce poster là était juste magnifique, y a Seb qui fait un clin d'oeil dessus... Bref, à ce moment-là j'essayais de l'oublier, en plus, parce que bon... J'étais pas convaincu de vouloir me lancer dans quelque chose de... secret... après tout ce par quoi j'étais passé pour m'afficher en tant que gay.

Mon ton redevint un peu plus sérieux.

- Et encore maintenant je trouve ça difficile. J'aimerais pouvoir être moi-même tout le temps quand on est ensemble. Mais je comprends ses raisons... Je me tournai vers lui. Je comprends tes raisons, Love. Et quelque part... ça rend notre histoire précieuse, comme si elle n'appartenait qu'à nous, et que personne ne pouvait l'altérer. Ça la rend intouchable.

Ma main se glissa sur sa cuisse, sous la table, à l'abri des regards, et j'y imprimai une légère pression afin de lui faire comprendre les mots qui restaient sagement derrière mes lèvres : "Je t'aime".

_________________
« Songes et Contemplations »
Ollie V. DebenhamSorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 665 Points d’activité 205
      Pseudo : Marinc
      Avatar : Emma Stone
      Crédits : sawyer (bazzart) & lux aeterna (bazzart)
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis - Faubourg
      Patronus: Un chinchilla
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1187-ollie-v-debenham
MessageSujet: Re: Célébration VIP pour personnes choisies [Ollie, Sebastian & Jude]   Sam 13 Jan - 5:56



► Scottish Inn
Les amis de mes amis sont mes amis
Jude & Seb & Ollie

L'envie de tapoter son épaule était de plus en plus forte, mais elle se retint. Peut-être parce qu'elle savait intérieurement que tout cet alcool ingurgitait ne ferait que la ralentir, la faire tomber et tituber vers son ami. Non, à la place, elle préféra rester assise, sagement. « Mais te justifie pas. Je comprends Seb. » Elle lui fit un sourire – un sourire de femme un peu pompette, et tapota la table doucement. « Vraiment, ce n'est pas grave, on est entouré de pleins de cons dans ce monde-là, c'est normal que tu t'en méfies, t'as bien le droit. » Elle se rendit compte qu'elle avait presque terminé son assiette et c'était peut-être la le plus grand drame de sa vie, mais se laissait démonter par une absence de nourriture n'était pas une option, ne pas éponger l'alcool qu'elle buvait était une grave erreur aussi. Et pourtant ça ne l'empêcha pas de finir d'une traite le restant de sa bière. 

Elle lui fit un petit sourire. Il ne parlait jamais de sa famille, elle se doutait bien qu'eux non plus, n'avait pas du vraiment aimer les choix de leur fils. Ce n'était pas grave, elle non plus. Elle leva son verre en hélant un barman avant de se tourner vers Seb. « Seb, t'es mon pote. On partage tout – fin presque, pas toi Jude. Mais surtout, on partage un bon moment, autour d'un verre ! » Et sur ces mots, elle remercia le serveur qui venait resservir l'alcool à la tablée, qui s'était éclipsé aussi vite qu'il était venu : il avait dû comprendre le risque de ses trois clampins bourré et elle le comprenait. Une fois repartie, elle brandit son verre de bière en l'air. « C'est ma tournée ! Aux deux tourtereaux les plus cute que j'ai jamais vu. » 

Et à peine eut-elle finit de proclamer cette nouvelle tournée d’alcool, que Seb se lançait dans une tirade enflammée qu'elle écouta a moitié – elle regardait avec une certaine admiration la mousse de la bière, avant d'en tirer une bonne gorgée, se re concentrant sur l'instant présent. Enfin en tout ça,s'essayant de recoller les morceaux de ses paroles. Ah, il s'extasiait sur Jude, c'était mignon. Un peu triste pour elle, certes, mais mignon. Peut-être qu'elle l'enviait un peu, genre cette lumière dans ses yeux, elle la voulait aussi. Pas de Sebastian, évidemment, mais d'un autre. Parce qu'il semblait tellement épanouis, qu'elle aussi, elle voulait l'être. Une petite voix lui murmurait sur son épaule qu'il avait tout : la gloire, le talent, l'amour, le -putain de- monde à ses pieds et elle avait quoi ? Rien du tout. L'autre petite voix, sur l'autre petite épaule tenait un discours différent – mais tout aussi valable, il avait assez souffert comme ça le garçon, il avait le droit à sa parcelle de bonheur- et les deux semblaient plutôt cool, mais vraiment elle n'avait pas la tête à se battre avec sa conscience alors elle les abandonna lentement. 

Elle hochait juste de la tête, de temps en temps, comme si elle l'écoutait alors qu'elle était loin, loin, loiiin. Puis Jude reprit la parole. Elle releva ses yeux presque brutalement vers lui. Oh boy, il fallait reconnecter les morceaux-là. Il lui fallut un certain temps avant de comprendre ce qu'il disait. Mais elle chopa le principal de la discussion. « Oh, bah, tu sais, j'pense qu'y'a des adolescentes qui font pire que juste mater ce poster. » Ollie tais-toi. Elle posa son menton sur ses mains, penchée sur la table comme si le monde reposait sur ses épaules, une petite lueur dans les yeux. « Vous êtes vraiment très choux. Trèèès adorables. » Elle eut un sourire encore plus grand. « Vous savez ce que je pense ? Je pense qu'on pourrait aller à Las Vegas, et vous marier. Tout de suite. » Ca lui semblait être une putain d'idée. Elle pourrait demander à ces pasteurs à la noix qu'elle fasse ELLE MÊME le serment. Ca serait magique. Elle voyait déjà Seb avec un petit costume d'Elvis Presley. Oh oui. Ca serait magnifique. Elle semblait bien décidée maintenant. Ils étaient trop mignons pour ne pas se marier MAINTENANT.  
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



_________________
Climb these hills, I'm reaching for the heights
« And even when the answer's "no" or when my money's running low. The dusty broom and wand glow are all I need and it's another day of sun. »
Sebastian M. O'ConnorSorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 22/06/2017 Messages 660 Points d’activité 124
      Pseudo : Flow
      Avatar : Bradley James
      Crédits : avatar : mwa signature : little wolf
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: S'il pouvait en faire un, un Setter irlandais rouge
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t998-sebastian-m-connor-s-il-y-a-en
MessageSujet: Re: Célébration VIP pour personnes choisies [Ollie, Sebastian & Jude]   Sam 13 Jan - 17:02


"Célébration VIP pour personnes choisies"
Ollie, Jude & Sebastian
Après tant d’émotions, Sebastian avait bien mérité le droit de se vider la tête en prenant une nouvelle rasade de sa pinte. Et alors qu’il écoutait Jude parler de leur histoire et de ce poster (qu'il se ferait un plaisir de reproduire pour lui en grandeur nature, dans un show privé que seuls les murs de leur chambre à coucher pourraient raconter), un sourire lumineux plaqué sur son visage, il rejoignait Ollie dans une euphorie de plus en plus grande, engendrée par l’alcool qu’il n’avait vraiment pas l’habitude d’ingérer. Il trinqua avec la rouquine avant de sentir la main sur sa cuisse de son amant, qu’il ne prit pas de la façon dont Jude le pensait, vraiment.

« -Oh, notre histoire est intouchable, c’est sûr. Il se rapprocha de lui pour lui murmurer à l’oreille. Par contre je connais quelqu’un que je vais bien toucher cette nuit.

Le joueur de Quidditch lui fit un petit clin d’œil rempli de sous-entendus. Visiblement, la bière lui montait à la tête et il en venait à sortir des phrases non seulement pas très fines, mais dignes du pire Don Juan de bas étage qu’on pouvait imaginer. Il fallait prier que Jude comprendrait que son amoureux n’était pas dans son état normal : de toute façon, le teint pâle de l’irlandais était devenu carmin, et son regard un peu hagard n’aurait trompé personne. La tête embrumée par la consommation d’alcool, son attention concentrée à dévorer du regard l’écrivain et à penser à toutes les choses qu’il allait lui faire dès qu’ils seraient en tête en tête, il faillit manquer la phrase de sa meilleure amie. Est-ce que… il l’avait bien entendu ? Elle si timide, si discrète ? Il était certes un peu pompette, mais elle… c’était autre chose.

-Vraiment Ollie, je n’ai pas envie de penser à ce que font les adolescentes, surtout pas ce que tu insinues. Déjà parce que j’ai pas envie de finir en taule, mais surtout parce que c’est sacrément dégueu, dit-il en grimaçant.

Et malgré tout, la nature si aimante du blond, combiné au pouvoir subtil du poison liquide qu’il sirotait gaiement, l’emmenait à pouffer malgré tout. Il se sentait invincible, entouré des gens qu’il aimait, et sentait une immense affection lui étouffer la poitrine. S’il s’écoutait, il aurait entouré la rouquine et le brun d’un grand câlin collectif, pour ne plus jamais les lâcher : heureusement, quelque part, que son amie continua de parler, la bouche pâteuse et le regard malicieusement dangereux. L’irlandais opina du chef lorsqu’elle confirma à quel point ils formaient un joli couple. Il ne pouvait qu’être d’accord.

-Des fois je me dis, heureusement qu’on est pas un couple hétéro, parce que nos deux ADN mélangés produiraient un bébé beaucoup trop beau pour ce monde. T’imagines ?

Ainsi donc, non seulement il devenait plus entreprenant, plus affectif, mais il devenait aussi plus arrogant, lorsqu’il était saoul. Heureusement qu’il était réellement adorable, sinon ça aurait été non seulement un peu gênant, mais aussi carrément malaisant. Ollie, quant à elle, continuait de divaguer, parlant d’un mariage, de Las Vegas, bref, de ces idées qui semblent si géniales lorsqu’on est intoxiqué, mais qui mènent à de terribles décisions dont on vient à regretter une fois sobre.

-Pour qui me prenez-vous, Ollie Debenham ? Je ne suis pas une fille facile. Le garçon qui ravira ma main devra demander son autorisation à mon père, gloussa l’irlandais en prenant une voix volontairement aiguë et ridicule.

Une autre gorgée. Enfin, il essaya, mais sa pinte était déjà vide. Ce n’était pas possible, quelqu’un avait du lui voler le contenu de son verre, il n’y avait pas d’autres explications. Il ne se souvenait plus avoir bu tout le liquide. Il fit un petit signe au barman, pour qu’il lui resserve la même chose, et en attendant, il grignota sa dernière frite, visiblement plongé dans une profonde réflexion. Alors que le serveur remplaçait sa pinte par une autre, il dit d’une voix claire, en regardant Jude :

-Quoique si en fait, avec toi je suis clairement une fille facile, babe. Mais en même temps, comment résister à ta bouche et… tes petites fesses et… les sons délicieux que tu fais au pieu et... tout en toi en fait. »

Il avait clairement jeté à la poubelle toute précaution, ou plutôt, avait oublié qu’il n’était pas encore out et que le serveur n’était clairement pas dans la confidence. Mais ce n’était pas vraiment sa faute. Son cerveau n’était plus à la barre, trop occupé à jouer avec Lady Alcohol, et celui qui commandait, maintenant, était situé entre ses jambes.

_________________


You're the one for me
'Cause I've been waiting for some sort of sign and ll these days it's been there in your eyes. BY PHANTASMAGORIA
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Célébration VIP pour personnes choisies [Ollie, Sebastian & Jude]   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Projet de campagne Blitzkrieg pour personnes intéressées et intéressantes ;)
» GANDHI caniche abricot 8 ans danger Lille (59) AVANT 31/10
» [RP]Refuge pour personnes dans le besoin
» Les USA comptent 90 armes pour 100 habitants
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Atlantis & Manadh :: Le Centre-ville :: Scottish Inn-
Sauter vers: