Francesca Di Giacomo ~ "My destiny is to obey my family, even if I don't want to"

Invité
Invité
• Plus d'informations •
Sujet: Francesca Di Giacomo ~ "My destiny is to obey my family, even if I don't want to" | Ven 3 Nov - 15:45
Francesca Alessia Di Giacomo
Informations civiles
Nom : Di Giacomo
Prénom(s) : Francesca Alessia
Date de naissance : 25  Janvier 1980
Âge actuel : 20 ans
Origines : Ses origines tirent du pays en forme de botte, donc entièrement italiennes avec diverses origines mais trop lointaines pour en tenir vraiment compte. Ses racines sont liées avec la royauté du pays.
Métier, cursus : Formation métiers de la Justice
Alignement politique : Durant son adolescence, elle était progressiste neutre en se faisant passer comme étant extrémiste auprès de ses parents. Pour le moment, elle tend encore dans la neutralité, voulant tout de même faire belle figure auprès de sa famille.
Informations Magiques
Statut de sang : Son sang est aussi pur que peut l'être une personne pure des 28 familles sacrées du Royaume-Uni mais le sien ne provient pas de ce même pays.
Baguette : Cheveu de Vélane / Bois d'acacia / 25 centimètres / Vaguement souple
Préjugés : Cela dépend des périodes de sa vie. Son enfance a été baignée dans la haine des moldus à cause de sa famille mais elle a su se "rebeller" lors de son adolescence en adoptant une autre philosophie de par ses années à Beauxbâtons. L'attentat contre les sorciers lors de la partie de Quidditch a, néanmoins, eu le don de retrouver ses vieilles pensées face aux moldus. Ou du moins, en partie.
Patronus : Un loup
Épouvantard : Son père, homme qu'elle a toujours craint même si elle a été élevée, en partie, par lui.
Miroir du Riséd : Elle, se trouvant dans les bras d'un homme dont le visage est caché.
Ancienne école/maison : Beauxbâtons

Descriptions
Caractère de votre personnage
Curieuse - Intelligente - Rebelle - Rusée - Courageuse - Anxieuse - Introvertie - Naturelle - Loyale - Amicale - Hésitante - Traumatisée - Entière - Patiente - Prudente - Docile
Autres informations
Ceci est une liste des caractéristiques physiques et psychologiques importantes de votre personnage, ses goûts...

Ϟ Elle provient d'une importante et très influente famille aristocrate italienne.

Ϟ À la base, elle avait un accent très italien qu'elle a, en partie, perdu lors de ses années à Beauxbâtons. Néanmoins, elle a recommencé à ravoir son accent d'à l'époque.

Ϟ Elle parle couramment, outre que l'Italien qui est sa langue maternelle, le Français, l'Anglais et l'Allemand.

Ϟ Elle pratique le piano depuis sa petite enfance et en joue encore.

Ϟ Elle aime les mets raffinés.

Ϟ Elle déteste les arachnides.

Ϟ Son père a été Mangemort et membre de l'équivalent au Sacre en Italie. Il est également un meurtrier de moldus, ayant, jusqu'ici, réussi à rester anonyme face à tout le mal dont il a produit.

Ϟ Elle est fiancée à Jackson Emsworth et l'a su avant son départ pour Atlantis. Son but premier est de le retrouver bien qu'elle n'ait aucunement envie d'être l'objet d'un mariage forcé, surtout que cela l'a obligée à quitter une personne (un moldu) qu'elle aimait.

Réputation
Comment votre personnage est-il perçu par les autres ?

Cela dépend des classes de personnes. Parmi sa famille, elle a la réputation d'être extrémiste anti-moldus afin de leur faire penser qu'elle a la même philosophie que ses parents. Elle a la même réputation auprès des autres familles dites extrémistes (du moins, celles dont elle connait). Ailleurs, Francesca a la réputation d'être gentille, douce et amicale, voulant le bien à autrui. Du moins, avant son arrivée à l'UPA.

Rêves & Ambitions
À quoi votre personnage aspire-t-il ?

Elle fera tout pour plaire à sa famille qui a toujours eu une forte emprise sur elle à cause de la façon dont elle a été élevée malgré le fait qu'elle ne soit pas vraiment comme ses parents. Avec cela s'ajoute ses ambitions afin de ne pas terminer dans un domaine remplit de sang moldu (selon ses parents) tout en occupant une position dite importante.


Opinions Politiques
Quel est le ressenti de votre personnage vis à vis de la mixité ?
Cela dépend des périodes de la vie de la jeune Italienne qui a été élevée à haïr les moldus. À la base, elle ne connaissait que ce qui était sorcier et par conséquent, il n'était pas question que les deux "races" se mélangent jusqu'à ce qu'elle tombe à Beauxbâtons où elle y fit la rencontre de Germain, et tomba amoureuse d'un moldu durant son adolescence, un peu avant qu'elle n'y termine sa scolarité. Avec le récent attentat contre les sorciers, sa future rencontre avec Jackson, la mentalité de la jeune Giacomo peut changer...

Que pense-t-il des rumeurs de groupuscules extrémistes sorciers et moldus, tels que Magic is Might et Gloriam ?
Ayant un même extrémiste, Francesca a vécu dans une ambiance anti-moldus depuis son enfance. Néanmoins, elle ne souhaite pas s'associer à un groupe de ce genre-là, sachant que son père est membre de Magic is Might

La technomagie: bonne ou mauvaise idée ? Pourquoi ?
À ce sujet, Francesca n'a pas vraiment d'opinion. Si cela peut être une bonne chance et faire avancer le monde, autant sorcier que moldu, pourquoi pas ?


Biographie


Rome, Italie.

Enfance.

Jeunesse. Est-ce que tu me manques vraiment ? Haine, obéissance et infériorité. Ce que j'étais. Petite, fragile et haineuse. J'étais, en quelque sorte, soumise aux idéologies de mes parents. Mon enfance aurait pu être magnifique et parfaite si je n'avais pas été obligée à suivre une éducation très stricte. J'avais beau vivre dans une richesse absolue avec un sang provenant d'une famille sacrée d'Italie, rien n'enlevait au fait que mon enfance se trouvait à être malheureuse bien que j'en avais pas encore la moindre idée de ce que signifiait "être malheureuse" car pour moi, cela était normal que d'obéir à mon père. J'appris à détester tout ce qui touchait aux moldus très tôt même si au fond de moi, une curiosité voulait me pousser à découvrir ce que je ne connaissais pas et ce que mes parents détestaient.

Ma mère m'avait appris à me comporter en véritable aristocrate italienne en m'apprenant le Français, considérée comme une langue digne des "bonnes" familles comme la mienne. Est-ce que tout cela avait été d'une simplicité sans nom ? Pas du tout. Elle ne cessait de me donner le vie dure quant à mes apprentissages et j'ai été, en partie, élevée par elle étant donné que la figure paternelle du domaine n'a pratiquement jamais été présente pour moi, pauvre petite créature à ses yeux. Cet homme, chaque fois que je le voyais, des frissons parcouraient mon épiderme, surtout à mon jeune âge de cette époque-là.

Lors de mes rares temps libres, je me cachais derrière un bouquin ou je jouais du piano afin de ne pas penser aux enseignements ardus de ma mère ou le dénigrement de mon père. Heureusement, je pouvais trouver du réconfort auprès du serviteur qui s'occupait de moi lorsqu'il le pouvait mais hélas, cela n'affectait pas mon malheur interne que d'être dans cette famille-là qui, malgré sa grande pureté, était loin d'être rose. Avec cela, on m'avait donné une mauvaise vision de tout ce qui était moldu et je ne pouvais pas faire autrement étant donné que je ne connaissais rien de ce monde si détesté par mes parents, surtout mon père. Meurtrier de cette "race", il ne sera jamais question pour lui qu'une personne de sang moldu n'entre dans le domaine des Di Giacomo afin que l'air environnant ne devienne pas infecté par ce genre d'impureté.

Mon père, homme très respectée dans la communauté sorcière italienne, était, en fait, un meurtrier de moldus. Un homme sans pitié envers cette "race". Par le passé, il a été Mangemort, information inconnue de ma part jusqu'à ce jour bien que je sois au courant quant au fait qu'il ait froidement tué des moldus. Soumise, je n'avais nul autre choix que d'observer et me taire. Cela était dû à la façon dont j'ai été élevée. "La seule chose qui compte est la pureté du sang. Le sang infecte des moldus n'a rien à faire dans la société." Pensée extrémiste partagée par mon paternel.


Adolescence.

Plus je vieillissais, plus je changeais. C'est à mes 11 ans que j'obtenus mon admission à l'académie de Beauxbâtons, en France. Maîtrisant bien le langage de Molière, il n'allait pas être bien difficile de se mêler aux gens de ce pays francophone bien que j'allais devoir subir une adaptation. D'un côté, j'en étais profondément heureuse vu que j'allais pouvoir m'éloigner de la présence de mes parents sans être dans leurs jambes bien qu'ils ne prenaient pas vraiment soin de moi au sens propre, surtout mon père qui ne s'était jamais occupé de moi depuis ma naissance hormis lorsqu'il s'agissait de me pousser à haïr l'espèce moldue.

En tout temps, je me comportais comme une personne digne de mon rang dans la société. Je ne devais pas faire honte au nom de famille dont je possédais. On me l’avait souvent dit. « Tu proviens de la famille la plus importante de toute l’Italie. » Et cela devait continuer lors de mon séjour à l’académie française où il y aurait des personnes de diverses origines, pas seulement sorcières, ainsi de suite. « Fais tout pour nuire aux insectes de la société. » Évidemment, cela était par rapport aux nés-moldus. Devais-je écouter cette pensée, une fois là-bas ? Est-ce qu’il serait préférable d’observer plutôt que d’agir, en premier lieu ? Après tout, je possédais l’innocence, contrairement à mes parents, surtout mon père. De plus, cela serait la première fois de ma vie où j’allais avoir un certain gré de liberté, ayant toujours été éduquée de manière très stricte en étant limitée au niveau de ma liberté.

Ma nouvelle vie commença avec une baguette, achetée à Rome contrairement aux effets scolaires, eux achetés en France. Ma mère avait accepté de tout faire avec moi bien que je me sentais tel un chien en laisse, brimée de liberté. Comme à l’habitude, mon père était absent, ayant mieux à faire que de passer du temps avec sa fille, encore inutile à ses yeux bien que dans ses pensées, j’allais servir à autre chose, dans le futur. Chose dont j’ignorais à la date d’aujourd’hui.

L’arrivée en France se fit bien et on m’avait bien dit de toujours agir en jeune fille digne de mon rang et de mon nom de famille, dans cette école. C’est ainsi que ma scolarité débuta alors que je n’avais que 11 petites années, libérée de la présence de ma famille. Étais-je nécessairement anti-moldus au départ ? En quelque sorte. L’influence de mon enfance était encrée en moi. Néanmoins, je n’étais pas celle qui se mettait en avant par rapport à cela, étant donné qu’il y avait un grand nombre de sorciers issus d’un milieu moldu quelconque en plus du fait que je sois une des rares Italiennes de l’école.

En soi, mes études dans cet établissement scolaire se sont très bien passées, voir trop bien. Au fil des années, j’avais commencé à dissocier la philosophie familiale de ma propre personne, découvrant peu à peu que finalement, les sorciers d’origines moldues n’étaient pas vraiment différents de ceux, qui comme moi, sont d’origines pures. Lors de mes premières années à Beauxbatons, hors de l’école, j’avais même rencontré un homme du nom de Germain Lebon. Non, je ne l’avais pas rencontré à l’école puisqu’il est un Cracmol, n’ayant aucun pouvoir magique. Dans ma famille, les personnes comme lui sont immédiatement rejetés. Si je l’avais été, probablement que mon père m’aurait aussitôt éliminé, pris de honte. C’est, en partie, lui qui m’avait permis de découvrir une autre philosophie que celle de mes parents. Il m’avait aidé à découvrir le fait que les moldus n’étaient pas ce que mon père avait toujours dit et en plus de cela, il m’aidait à tenir le coup face à tout cela, au gré des années, étant donné que je devais passer les vacances en Italie auprès de ma famille. Devant cette même famille, je devais constamment me forcer pour jouer le jeu et être celle espérée par mes parents. Me tenir droit avec des propos anti-moldus alors qu’à ce moment-là, j’étais absolument dégoûtée de cette haine inutile dont j’ai su me débarrasser grâce à Germain avec qui je communiquais secrètement à l’aide de lettres.

C’est ainsi que je pus terminer mes études dans l’école française avec succès mais aussi déception quant au fait de devoir retourner dans ma famille pour de bon avec mes idéologies différentes, devant toujours jouer un certain jeu afin de ne pas me faire renier ou de peur de les décevoir. Après tout, j’étais l’unique héritière…

Entre-temps, mon père était retourné à ses activités mangemortes, ce que j’ignorais à la seconde actuelle. Même si cela s’était produit en Angleterre, la gazette sorcière italienne parlait abondamment de son retour, au Seigneur des Ténèbres. Sans que je ne le sache, mon père était un de ses agents les plus importants d’Italie. Son retour fut dévoilé seulement une année après sa résurrection officielle, donc il était revenu à la fin de ma cinquième année scolaire. Je l'avais su avant étant donné la situation dans laquelle ma famille se trouvait. Même en Italie, ce fut une très mauvaise nouvelle parmi les sorciers, sachant que bien des meurtres ont été perpétrés durant les années qui ont suivi son retour. Mon père a été, bien évidemment, un des participants de ces meurtres. Pour ma part, je n’avais aucun rôle à jouer dans tout cela, me contentant de faire figure basse, espérant secrètement que Germain soit en sécurité des persécutions de l’armée du Seigneur des Ténèbres bien que celui-ci agisse majoritairement au Royaume-Uni, pays dont je n’avais encore jamais visité.

Après Beauxbatons et avant l’UPA.

Mon retour permanent parmi les Di Giacomo se fit comme si je n’étais jamais partie. La même situation qu’auparavant. Mes parents étaient toujours aussi stricts, voir davantage et mon père, plus sombre et absent que jamais. J'avais peut-être mon diplôme de Beauxbatons en main mais à ce moment-là, ma vie n'était pas entièrement prise en main. J'avais, notamment, débuté des cours d'Anglais et d'Allemand à la maison tout comme divers sujets poussés dans la magie, dont mes parents m'avaient obligé à suivre. Des tuteurs personnels et sorciers.

Sinon, mon père avait réussi à demeurer anonyme malgré ses activités mangemortes. Toute sa vie, il avait réussi à s'en sortir à bon compte. Ma peur ainsi que la crainte face à cet homme et également face à être la déception de ma famille, m'amenait à être obéissante jusqu'à un certain point. Encore, je faisais semblant d'avoir la philosophie familiale et d'haïr les moldus alors qu'un moldu au sang sorcier (cracmol) faisait partit des personnes à qui je tenais, à savoir Germain.

Ce n'est que l'été de mes 18 ans, donc l'été où j'eus terminé Beauxbatons que, malgré le fait d'être souvent coincée à l'intérieur de la maison, que j'avais commencé à fréquenter un garçon. En secret, du fait qu'il était moldu. Un vrai moldu. Il représentait tout à ce quoi un héritier d'une riche famille aristocrate ressemblait, au niveau de son caractère. Il représentait une porte de sortie. La seule chose était le fait que je devais entièrement cacher cette relation puisque je pourrais risquer d'être reniée de ma famille et finir torturée par l'âme psychopathique de mon père.

Deux années passèrent et je continuais toujours à fréquenter le moldu bien que les occasions se trouvaient être rares à cause de ma famille et de l'emprise qu'ils avaient sur moi, telle une chaîne autour de mon cou. C'est à ce moment-là qu'on m'appris une nouvelle choc. J'étais fiancée à un certain Jackson Emsworth, un Britannique, qui venait d'une puissante famille de sorciers. Venait-il d'une famille aussi extrême que la mienne ? La peur s'était emparée de moi, à cet instant-là. Ce n'était pas la peur face à cet homme qui m'était inconnu à ce moment-là mais la peur face au futur auquel j'allais devoir faire face. De plus, mes parents voulaient m'envoyer en Angleterre afin de trouver cet homme qui, d'après les informations, était étudiant d'une toute nouvelle université sorcière et membre du Sacre. Cela ne m'avait dit rien qui vaille, m'imaginant un homme aussi cruel et vil que mon propre père.

Le problème résidait à la réelle personne dont j'étais tombée amoureuse. Lorsque je devrai lui annoncer la nouvelle... Ma famille était trop puissante et avait trop d'emprise sur moi pour que je leur désobéisse. Je devais faire mon devoir de bonne fille afin de ne pas subir de répercussions négatives.

La séparation fut douloureuse des deux côtés, surtout du mien où je devais me sacrifier pour ma famille et tomber dans les bras d'un homme inconnu avec qui j'étais fiancée sans consentement, merci à ma famille. Ruiner ma liberté de choisir bien qu'ils ne soient nullement au courant de la relation dont j'ai entrepris avec le moldu qui n'était que trop parfait. Et si celui dont je devait épouser était la caricature de mon père mais plus jeune ?

Devant mes parents, je faisais comme si de rien n'était, comme si j'étais prête à accomplir cette tâche alors qu'intérieurement, de gros frissons me parcouraient. D'un autre côté, peut-être que ce Jackson est différent de la façon dont je l'imagine. Peut-être n'est-il pas cruel comme mon paternel ? Peut-être est-il gentil et gentleman, tel le moldu à qui mon coeur a appartenu avant de savoir cette nouvelle.

C'est ainsi que j'ai, une nouvelle fois, quitté ma famille. Même si j'étais toujours triste (et coeur brisé) de quitter une personne que j'aimais, être loin de ma famille me rendait à l'opposé même si je devais accomplir mon devoir et trouver ce fameux Jackson Emsworth. De plus, mes parents m'ont forcé à aller étudier à l'UPA dans une branche strictement concacrée aux sorcier puisque cette récente université était connue comme accueillant des moldus au très grand déplaisir des parents.

La manière dont j'allais agir avec autrui, allait dépendre de quelle genre de famille provenaient les futures rencontres. Comme Jackson que je devais retrouver même si mon envie n'en était pas au sommet.

L'été de mon arrivée, mes premières recherches pour retrouver mon "fiancé" furent un échec total. Néanmoins, je m'étais permise de participer, en tant que spectatrice, à un match de Quidditch au niveau européen, ne cachant pas ma déception de voir mon pays natal dans les participants. Un événement soudain s'était produit. Une attaque. Je n'ai rien subi mais des gens avaient été blessés, voir morts. Les fautifs n'étaient pas des sorciers. Des moldus. Cela m'avait marqué du plus haut point, n'ayant pu croire que des gens aux mêmes idéaux que mon père mais dans ce cas-ci, avec une haine envers les sorciers, existaient. Pourtant, l'homme dont j'ai été forcée de quitter n'avait nullement une pensée envers les gens comme moi. L'incompréhension avait régné dans mon esprit, suite à cette attaque. J'avais lentement commencé à me méfier des moldus sans pour autant avoir une haine envers eux.



À propos du joueur...
Prénom ou pseudo : Mazi/Fran
Âge : 23 hivers
Célébrité sur votre avatar : Crystal Reed
De quelle manière avez-vous trouvé le forum ? Comme bien des gens ici :o
Avez-vous lu le topic dédié aux nouveaux joueurs (ici) ? Votre texte.

Signature du Règlement
Pour connaître les règles du forum, pour les respecter et ainsi pour vous garantir une bonne expérience de jeu avec nous, nous vous demandons de lire le règlement en suivant ce lien et d'inscrire ici votre engagement à le suivre.
Je m'engage à suivre le règlement de Catharsis et à accepter les conséquences qui résulteront du non-respect de ce dernier, s'il y a lieu. J'inscrirai ici mon pseudo pour prouver cet engagement :
Francesca Di Giacomo
Invité
Invité
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Francesca Di Giacomo ~ "My destiny is to obey my family, even if I don't want to" | Ven 3 Nov - 17:39
MA FEMME PARFAITE ! Huhu Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur

Invité
Invité
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Francesca Di Giacomo ~ "My destiny is to obey my family, even if I don't want to" | Dim 5 Nov - 14:46
MON MARI IMPARFAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIT Pervy Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur
Ollie V. Debenhamavatar
• Sorcier •
En ligne
http://www.catharsis-rpg.com/t1187-ollie-v-debenhamMessages : 1016 Points : 101
Pseudo : Marinc
Avatar : Emma Stone
Crédits : mechanical heart (bazzart) & Scizophrenic (bazzart)
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis - Faubourg
Patronus: Un chinchilla
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Francesca Di Giacomo ~ "My destiny is to obey my family, even if I don't want to" | Dim 5 Nov - 14:49
Stare



Debenham ☩
« And even when the answer's "no" or when my money's running low. The dusty broom and wand glow are all I need and it's another day of sun. »

Invité
Invité
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Francesca Di Giacomo ~ "My destiny is to obey my family, even if I don't want to" | Dim 5 Nov - 14:52
Stare toi-même Stare
Le Choixpeau Magiqueavatar
• PNJ •
Messages : 194 Points : 12
Pseudo : --
Avatar : --
Crédits : Catharsis.
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Francesca Di Giacomo ~ "My destiny is to obey my family, even if I don't want to" | Dim 5 Nov - 15:05

Bienvenue à l'Université Paracelse d'Atlantis !

Tu es dès à présent validé, le jeu se trouve désormais à portée de main !

Il te reste néanmoins quelques formalités importantes à finaliser afin de te garantir une évolution sans accroc dans l’univers de Catharsis.
Tout d’abord, pense à aller réserver ton avatar dans le bottin, à compléter le recensement de Catharsis et à signaler ton nouveau personnage dans registre des comptes multiples si nécessaire. Il est aussi utile de te créer un journal de bord pour garder le fil de tes aventures, ainsi qu’une fiche de liens pour décrire tes relations avec les autres.
Enfin, une boîte aux lettres permettra de te contacter facilement IRP, et une demande de logement signalera ton arrivée à tes voisins ! Si tu le souhaites, tu peux également postuler pour un job d'étudiant ou pour jouer au Quidditch. Dernière chose, si tu souhaites être ajouté au serveur Discord qui regroupe les membres de Catharsis, n'hésite pas à faire la demande dans ce topic !

Bon jeu !

Contenu sponsorisé
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Francesca Di Giacomo ~ "My destiny is to obey my family, even if I don't want to" | 
Francesca Di Giacomo ~ "My destiny is to obey my family, even if I don't want to"
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marque of Destiny
» Your Destiny || Forum RPG
» AUSTRALIAN DESTINY & YELLOW TRICYLE :)
» Koh~Lanta Destiny Inscription !
» Destiny rpg
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: