The Welsh wolf and the Arctic she-wolf. — Ft. Siobhan Kvelgen
AuteurMessage
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
MessageSujet: The Welsh wolf and the Arctic she-wolf. — Ft. Siobhan Kvelgen   Mer 18 Oct - 16:40

Kalis respirait difficilement.
Son torse se soulevait et se baissait rapidement au rythme de sa respiration saccadée.
Voilà bien deux heures que le vent semblait avoir balayé tous ses Espoirs. Il y a quelques mois à peine, il avait réussi, enfin, ce qu'il avait attendu depuis si longtemps : Sa transformation. Le loup noir qu'il était devenu s'était dressé, fier, du haut de la colline qui surplombait le manoir de sa famille. En quelques minutes à peine il s'était senti juste... lui même. Depuis longtemps Kalis était resté dans le noir pour apparaître plus grand à la Lumière.

Mais les Ombres finissaient elles par ravoir raison de lui ?

Il essayait, en vain, de redevenir l'animal qu'il était. Mais la fatigue ? La chaleur ? Qu'est ce qui pouvait bien ralentir le processus aujourd'hui ? Pourquoi n'y arrivait il donc pas ? Il fixait le manoir de ses yeux brillants de colère comme s'il était la seule cause de ses échecs d'aujourd'hui.  Aurait il cru ne serait ce qu'un maigre instant que tout allait être plus simple maintenant qu'il avait réussi à devenir un animagus ? Pourtant, il s'était entraîné ! Dès qu'il avait du temps libre, et qu'il n'était pas entouré, il s'était isolé loin de la population et était redevenu l'animal caché de derrière son masque.

Il se recula plus loin dans la forêt, près une énorme pente et se se mit dos à son manoir. Il ferma les yeux, rassemblant autant de concentration qui lui était possible. Un loup noir. Voilà qu'il devait devenir. Mais rien, la concentration ne venait pas. S'avançant au milieu de la pente, il partit se poster debout sur un rocher. Les environs, en cette saison, paraissaient calmes. Il ferma les yeux; histoire de vider son esprit, de prendre l'air, de respirer.

Soudain, il entendit comme un animal qui détalait sur la pelouse pas loin de lui. Plus loin, il aperçut la fourrure claire d'un loup qui chassait. Un loup, comme par hasard.

Génial ! s'écria t-il en regardant l'animal qui courait. Lui il arrive à chasser et je ne suis même pas foutu de me transformer !

Il était énervé mais c'était plus de la lassitude que de la colère. Echouer, c'est ce qu'il détestait le plus.
ProfesseuravatarProfesseur
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 250 Points d’activité 34
      Pseudo : Kvelgen
      Avatar : Katheryn Winnick
      Crédits : Mie
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
      Patronus: Un loup arctique
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-l En ligne
MessageSujet: Re: The Welsh wolf and the Arctic she-wolf. — Ft. Siobhan Kvelgen   Mer 8 Nov - 13:17


L'équilibre de la nature. Qu'est-ce qui est bon, qu'est-ce qui est mauvais ? Ne tuez rien et la destruction est assurée, tuez trop et la destruction est assurée.

Toute la difficulté réside dans le fait de savoir reconnaître ce qui est bénéfique de ce qui est nocif, de comprendre que chaque chose a un rôle et une place, et que notre rôle en tant qu'humain est de veiller avec sagesse ; non de détruire. Cela faisait des années que la druidesse s'y employait avec ferveur, son poste de professeur de soins aux créatures magique n'était pas dû au hasard, et il n'avait pas été choisi dans un but lucratif. Elle voulait enseigner et partager ce qu'elle avait appris, ouvrir les yeux de la génération suivante pour qu'à leurs tour, ils puissent prendre soin de cette nature et de ses Vies majestueuse.

Siobhan avait recueillis il y avait de cela deux semaines un jeune cerf blessé. Elle s'en était occupé, avait soigné ses fractures et ses blessures, et de fait avait enfreint dans une certaine mesure une règle de la nature. Sans elle, jamais l'animal n'aurait survécu, et c'était dans l'ordre des choses, mais la druidesse n'avait pu s'y résoudre et avait agit avec ce qu'elle considérait comme de la sagesse. Laisser mourir, c'est tuer, et elle n'était pas une meurtrière ; elle était leur protectrice, la main et la patte tendue à tous ceux qui souffrent. Mais à chaque action sa conséquence, et la conséquence de son sauvetage avait été une accoutumance à la présence humaine et, plus largement, prédatrice. Alors, le moment venu où elle devait lui rendre sa liberté, Siobhan avait fait en sorte de réveiller son instinct de proie en le chassant à travers la forêt, pour qu'il associe tout ce qui lui court après à quelque chose de négatif. Elle n'y prenait aucun plaisir, il ne s'agissait pas d'une chasse mais d'un rappel qui était bien plus douloureux pour elle que pour le pauvre animal apeuré, tant son cœur battait pour les créatures du monde. Son plan fonctionna parfaitement jusqu'à ce qu'au détour d'une clairière l'animal bifurque et emprunte la direction opposée, manquant de lui rentrer dedans et de lui briser des os au passage.

La norvégienne s'arrêta un instant, grogna en se lança de nouveau à la poursuite du cerf apeuré. Son instinct semblait être revenu à la normal tant il était parvenu à la distancer. Elle continua néanmoins de le poursuivre encore une centaine de mètre pour le mettre en déroute avant de le laisser tranquille, mais lorsque elle passa par dessus un buisson, elle manqua de le heurter de pleins fouet. L'animal avait brusquement freiné en voyant elle ne savait quoi, et ce n'est qu'après avoir tenté de l'esquiver qu'elle remarqua qu'un intrus était présent ; un homme qui les regardait de loin. Une seconde à peine s'écoula et le cerf reprit sa course pour tenter de sauver sa vie, mais pas elle. Elle resta planté sur ses pattes, le buste fier et la tête haute, haletante, et observa un instant l'individu avec curiosité, ne sachant pas vraiment à quoi s'attendre. S'il s'agissait d'un moldu il prendrait sûrement peur et essayerait de fuir en se blessant possiblement au passage.

_________________



« Ósnjallur maður hyggst munu ey lifa, ef hann við víg varast ; en elli gefur honum engi frið, þótt honum geirar gefi. » - Hávamál 16
__________
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
MessageSujet: Re: The Welsh wolf and the Arctic she-wolf. — Ft. Siobhan Kvelgen   Sam 11 Nov - 21:12

Tout le long de sa descente, Kalis avait observé le loup courser l'animal. Seulement quand celui ci s'était arrêté pour le fixer, le garçon avait ressenti quelque chose d'étrange. Comme une connexion, ou un truc du genre qui les avait traversé tous les deux. Un loup qui s'arrête pour fixer un humain ? Etrange. Il tenta une approche, d'un pas lent vers l'animal. En réalité, il l'intriguait. Ce n'était pas tous les jours qu'il pouvait avoir la possibilité de voir un vrai loup en liberté. Et surtout que celui ci s'arrête pour l'observer.

Quand il fut assez proche du loup, il s'arrêta enfin, les mains dans les poches. Ses yeux détaillaient la carrure de l'animal dans les moindres détails. Il ouvrit la bouche dans le but de dire quelque chose et la referma dans la seconde. Sans doute était il perturbé par sa présence. Au bout d'un moment, il tendit sa main, comme s'il espérait que le loup vienne la renifler. Mais ce n'était pas un chien. C'était un animal sauvage et peut être en cet instant l'avait il oublié.

Bonjour toi.

Sa voix était hésitante, assez douce. Cela ne lui ressemblait pas. Le loup l'impressionnait à vrai dire. Il s'approcha un peu plus, les yeux perdus sur lui, comme s'il cherchait en vain à rentrer en communication avec lui par la pensée. S'il pouvait parler...

Tu as de la chance tu sais, poursuivit il comme si l'animal pouvait le comprendre. J'aimerais être comme toi. Et maintenant que j'ai le pouvoir de l'être, je ne suis même pas foutu de me transformer. Pathétique, hein ?

Un rire jaune s'échappa de ses lèvres. Bon dieu, il devenait pathétique. Kalis détourna le regard, haussa les sourcils et considéra de lui même ce qu'il venait de faire. Si ses parents étaient là, assurément qu'ils auraient honte. Mais lui s'en fichait. Le loup ne pouvait pas répondre, certes. Mais il y avait dans le silence parfois de bonnes réponses.

Laisse moi te toucher, si au moins tu ne peux pas me comprendre...

Et il s'avança davantage, la main tendue. Sa tête n'était plus si loin...

_________________

Kalis Dylann Max Antoy
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf
» Tequila Tequila ! [Téquila Wolf, Rang A, Chasseurs de Primes, Un plan mafieux, réservée]
» Punk Wolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Le Monde :: Autres destinations :: Toute autre destination mondiale-
Sauter vers: