William Sharen ♦ Keep going
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 144 Points d’activité 0
      Pseudo : Popgun
      Avatar : Eddie Redmayne
      Crédits : Sign ©bat'phanie & Vava Wild Thing
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Londres Moldu/Quartier de Soho.
      Patronus: Un botruc, dont la bienveillance naturelle de ces gardiens sylvestres peut être assimilée sans mal au caractère philanthrope de William.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t130-william-sharen-keep-goi
MessageSujet: William Sharen ♦ Keep going   Mer 21 Déc - 18:58

William Theseus Sharen
Informations civiles
Nom : Sharen, un nom de famille bien insignifiant que nul ne daignera retenir tant cette lignée de sorciers au sang-mêlé n'a jamais cherché à se démarquer du reste de ses semblables. Un nom, sans connotation excessive comme l'on pourrait en retrouver chez ces familles de l'aristocratie, toutes si fières de leurs histoires et de leurs héritages. Le poids du regard des gens vis à vis de la pauvreté de sa famille lui pèse toutefois sur la conscience.
Prénom(s) : William, un prénom à la fois chantant et agréable à l'audition qu'il chérit sans parvenir à en expliquer la raison. Il a été également doté d'un deuxième prénom, plus noble, ayant appartenu à son arrière-grand-père Theseus Scamander, héros de guerre et puissant Auror du ministère de la Magie.
Date de naissance : Le 2 Décembre 1976. Premier-né sous le signe du Sagittaire et unique fils de la fratrie Sharen, il se voit rapidement doté de cette capacité hors du commun à faire abstraction du négatif et des conflits pour n'en garder que les délicieuses saveurs de la vie. Son optimisme débordant, conféré par ce même astre, s'en voit pourtant ébranlé par une instabilité liée à sa naïveté parfois grotesque. C'est donc un enfant négligent et involontairement irrespectueux du règlement qui grandira sans se soucier du mal qu'il peut engendrer par cet instinct si détaché et désintéressé du reste qu'il arborera jour après jour.
Âge actuel : 23 printemps à son actif. Si proche du quart centenaire et pourtant si loin de la sagesse qui en découle.
Métier : Janvier 2000 / Nouvel employé du Ministère de la magie dans le département de contrôle et de régulation des créatures magiques, il a été tout fraîchement pistonné par Amos Diggory, père de son ancien camarade regretté Cédric. Il cible ses recherches sur les Êtres & Hybrides en tout genre et cherche actuellement un sujet pour écrire sa thèse. Depuis l'ouverture de l'Université Paracelse d'Atlantis, William se voit grandement intéressé par les cours optionnels comme celui des langues vivantes magiques accessible en tant qu'auditeur libre. Une compétence pour le moins élémentaire qui lui avait fait défaut lors de son long périple en solitaire.
Alignement politique :La politique n'a jamais été un domaine dans lequel William se sentait à sa place. Trop complexe, trop ambiguë pour un esprit aussi naïf et malléable que le sien... Une opinion liée à son instinct, c'est la seule chose qu'il est capable d'avoir aujourd'hui. Se baser sur des faits antérieurs, sur des "on dit que...", pour se forger un jugement qui au final n'est pas réellement né de sa propre personnalité. Grandement influencé par l'enseignement dispensé à Poudlard, il se retrouve dans le camp des conservateurs pro-magie soucieux de préserver ses frères et sœurs de la technologie grandissante Moldue. Ses notes n'ont jamais frôlé l'excellence en cours d'histoire de la magie, mais la réalité était bien là : la chasse aux sorcières a déjà existé, pourquoi ne recommencerait-elle pas ? Les Mormex en sont la preuve ! En dépit de ses appréhensions, William se dit être neutre et ne laisse pas ses craintes influencer ses rapports avec les Moldus qui viendraient à croiser sa route.
Informations Magiques
Origines : Pas suffisamment Moldu pour vivre en parfaite symbiose avec leurs nouvelles technologies, pas suffisamment pur pour avoir su être l’honorable héritier d'un sang bleu, William possède un sang coupé, sang impur, sang entaché, sang-mêlé... Il fait partie de cette grande majorité de sorciers à détenir un sang hétérogène qui le place à la frontière des deux mondes. C'est à cheval sur ces deux flots et d'origine néo-zélandaise, anglo-saxonne que William cherche encore à trouver sa place.
Baguette : Sa toute première fut taillée dans un bois de Chêne blanc qui, selon les légendes, était également le support choisi pour servir Merlin lui-même. Agrémentée d'un cheveu de Vélane en son cœur, son adoration et sa dépendance malsaine envers ces créatures Hybrides n'avait de doute pour le vendeur, peu fervent de commercialiser ces cœurs de baguette. D'une taille standard de 28cm et d'un côté extrêmement flexible, William aurait pu garder cette baguette durant de longues années encore mais, la bataille de Poudlard à laquelle il avait assisté aux côtés des membres de l'Ordre en avait voulu autrement. Brisée, il hérita d'une seconde baguette de 26cm, bien plus impersonnelle car ancienne propriété de sa mère. Si le bois d’Érable aurait pu convenir à son coté globe-trotteur, le ventricule de dragon qui vibrait en son centre ne cessait de lui causer du tort. Quant à la rigidité excessive de celle-ci... Autant dire que de nombreuses fois William fut pris de court devant l'entêtement de sa baguette à vouloir contredire ses ordres. Un jour viendra sans doute où il bravera le seuil de la boutique d'Ollivander pour faire l'acquisition d'une baguette qui lui correspondrait réellement. Pour l'heure, la poussière qui stagne dans le fond de son porte-monnaie l'empêche de procéder à une telle emplette.
Patronus : Un botruc, dont la bienveillance naturelle de ces gardiens sylvestres peut être assimilée sans mal au caractère philanthrope de William.
Épouvantard : Au premier abord, la mort de l'un de ses proches pourrait s'avérer être sa plus grande crainte... Mais son éducation, aussi souple eut-elle été, lui avait appris à accepter ce phénomène auquel il ne pouvait absolument rien. Etre confronté à un Selkie est aujourd'hui sa plus grande crainte. Cette peur inconditionnelle envers cet être de l'eau est né de son cauchemar de se voir lui, les mains liés et les jambes entravées d'un boulet en train de sombrer dans des profondeurs aquatiques abyssales - les poumons brûlant par manque d'oxygène et des êtres de l'eau se moquant éperdument de son sort -. Traumatisme de noyade provoqué à la suite de sa chute en Nouvelle-Zélande, alors âgé de 5ans, dans le lac de Tikitapu tandis que son père s'obstinait à vouloir lui inculquer les fondements de la pêche à la ligne façon moldu.
Miroir du Riséd : Une simple vision de sa famille unie et soudée, ainsi qu'une lueur dorée brillant autour de l'annulaire de sa main gauche.
Ancienne école/maison : L'honorable maison d'Helga Poufsouffle, souvent discréditée par ses trois autres sœurs qui ne voient en ces couleurs et ce blason qu'une maison d'introvertis et de sorciers sans ambition.

Descriptions
Caractère de votre personnage
Les ++ : Jovial – Rêveur – Romantique – Curieux – Libre – Volontaire – Protecteur – Spontané – Empathique – Affectueux – Décomplexé – Loyal – Exigeant envers lui-même – Hypersensible –  Comédien – Patient – Pacifiste – Passionné – Altruiste – Docile – Inventif – Diplomate – Joueur – Milanka est merveilleuse*

Les -- : Craintif – Culotté – Dissipé – Possessif – Borné – Fleur bleue – Rancunier à l’excès – Timide – Totalement taciturne avec la gente féminine – Pudibond – Mélancolique et sujet à la dépression – Intransigeant – Corruptible – Imprudent – Jaloux –  Maladroit – Imprévisible – Réservé & énigmatique – Addict – Enfantin & immature à ses heures perdues – Solitaire – Niais.

William ? On dit principalement de lui qu'il papillonne à tout va, qu'il a la tête dans les étoiles... Mais sacrebleu, qu'il peut être une vraie tanche en Astronomie et ça, n'importe qui à Poudlard aurait pu le certifier du temps de sa scolarité. Après de nombreuses heures le nez planté dans des livres poussiéreux traitant de l'alignement des étoiles selon la loi farfelue d'un sorcier-physicien aussi fou que ses écrits, William avait réussi à valider cette fichue matière lors des B.U.S.E.S. Ironie du sort ? Il était donc obligé de poursuivre cette matière au plus grand désespoir de cette bonne vieille Céleste, qui avait déjà prévue de lui mettre un T lors de ses examens. Quoi qu'il en soit, il ne faut pas s'étonner de le voir sombrer dans un rire frôlant la démence dix minutes après tout le monde à la suite d'une blague qu'il aurait tout simplement mit du temps à comprendre. Contrairement à ce que les gens peuvent penser, ce n'est pas car le roux est 'lent' à la détente, non, bien au contraire. William préfère de loin le terme 'passif' qui, certes veut dire la même chose, mais de façon bien plus courtoise et civilisé. Dans sa tête, ça turbine. Un vrai petit foutoir de génie et c'est pour cette raison qu'il semble la plupart du temps déconnecté de la réalité. Comment s'y retrouver là-dedans quand tout s'y bouscule déjà ? William avait toujours été ce genre de personne curieuse de nature à se poser mille et une questions existentielles sur la vie, comme par exemple : quelle couleur de cheveux écrit-on sur les permis de transplanage des chauves ? Bon... La plupart du temps, ces interrogations se trouvaient être totalement inutiles et stupides, mais extrêmement enrichissantes, selon-lui. Et pour sa défense, il ressortait constamment cette même excuse : « Ne sait-on jamais et au moins maintenant, on est fixé ». On dit bien qu'il faut de tout pour faire un monde et William en est la preuve.

Et en parlant de monde, celui du jeune Sharen tourne principalement autour de sa famille, la chose la plus chère à ses yeux sans l'ombre d'un doute. Pour elle, il serait capable de soulever des montages. A la seconde et définitive séparation de ses parents, il fut immédiatement catapulté au rang de seul homme de la maison. Rôle, qu'il prit très au sérieux et qui lui apporta une certaine maturité presque accablante. Aidant sa mère et soulageant le poids de toutes ces responsabilités qu'elle portait à elle seule sur ses frêles épaules, il surveillait ses petites sœurs en faisant toujours en sorte de montrer le bon exemple à suivre, répondant à leurs questions et trouvant toujours une solution alternative à leurs problèmes... William pourrait représenter la glu qui garde soudée toute cette petite fratrie de têtes blondes toutes plus butées les unes que les autres. Bien évidement, ça n'avait jamais été tâche facile, surtout avec la petite dernière, la plus réservée et la plus énigmatique. Quand le choixpeau l'avait attribué à la maison de Salazar Serpentard, William avait été une fois de plus meurtri. Car par cette simple répartition, on l'écartait un peu plus de lui, de sa famille, du droit chemin. Cette pensée négative, William la gardait pour lui bien évidement, comme beaucoup d'autres secrets à son sujet, ne souhaitant pas déclencher un nouveau débat qui aboutirait tristement et inévitablement sur une violente et déchirante dispute entre lui et sa petite sœur qu'il chérissait tant, malgré un écart d'âge pour le moins conséquent... Milanka est merveilleuse*

Véritable adepte du cocooning, le roux est du genre à apprécier à sa juste valeur la chaleur douillette d'un foyer aimant. Surveiller méticuleusement ses heures de sommeil fait d'ailleurs partie de l'une de ses activités favorites. A force de se prendre pour une larve, nul doute qu'il en deviendrait une à enchaîner les nuits de dix heures les unes après les autres. Alors pour le faire réagir et sortir de cette léthargie maladive, ses proches ont pris l'habitude de lui trouver des stimulus, comme pour les animaux. Si les canidés réagissaient pour la plupart au mot 'promenade', William lui, relevait le menton au mot 'Quidditch'. C'était ça, ou rien. Voler, était synonyme de liberté à ses yeux. Une fois sur son balai, plus rien n'avait réellement d'importance. Sur le terrain, personne ne se souciait de l'expression de son visage déformé par les remords, ni même de la teinte légèrement rosée de ses yeux piqués à vifs par des larmes naissantes. Il existait toujours une bonne excuse pour expliquer ce teint blafard : vent, poussière, résidu quelconque... Alors oui, le Quidditch était l'un des rares moments où William s'autorisait une trêve avec lui-même, où il relâchait la bride là où normalement, il n'était pas autorisé à le faire. Craquer devant ses amis ou sa famille était une chose inconcevable, surtout après tous les efforts qu'il fournissait ces dernières années pour paraître heureux et épanoui.

D'humeur assez changeante, il n'est pas rare qu'il se retranche du jour au lendemain dans un endroit calme et éloigné de tout. Fuyant ainsi famille, amis, connaissances, grandes villes et responsabilités sans la moindre distinction et ne donnant que le strict minimum d'indications quant à son retour à la civilisation. Insister pour être à ses côtés, chercher à le retenir contre sa volonté ou encore le tenir enchaîné à des principes moraux quelconque n'est pas la solution. Il serait même déconseillé d'agir de la sorte lors de ses moments de mélancolies. Que ce soit pour l'aider à s'ouvrir aux autres ou même pour le motiver à revenir vers les gens qui se font un sang d'encre pour lui, la démarche ne se solderait que d'un rejet pur et simple et d'une disparition complète du principal concerné. William ne parle que très peu de lui et n’énonce jamais les sujets qui le chiffonnent vraiment. Étant exposé depuis sa plus tendre enfance à de nombreux coups de blues, il préfère de loin se la jouer discret et solitaire plutôt que d'avoir à infliger ce côté bougon et froid qu'il arbore avec un naturel déconcertant les jours de grand gris. C'est durant ces périodes moroses qu'il se replonge dans la musique ou les voyages, laissant son esprit scindé se recoller en douceur pour au final, poser quelques mots insignifiants dans un coin de parchemin.

Informations importantes
▲ Alors âgé de 6 ans, c'est lors d'une balade familiale en Nouvelle-Zélande qu'un Chartier lui mordra le mollet si violemment qu'il en gardera une petite cicatrice sur la jambe droite, ainsi qu'une répulsion inconditionnelle envers cette créature.

▲ Les conflits et les prises de tête sont sa bête noire. William fuit constamment les complications et à tendance à se montrer volontairement aveugle à ce niveau là. S'il a la possibilité de détourner un problème ou le repousser à plus tard, il n'hésitera pas une seule seconde à le reporter au lendemain.

Milanka est merveilleuse*

▲ Il ne sait ni siffler, ni claquer des doigts, ni même roter. Il est vrai que cela fait beaucoup à encaisser d'un seul coup et pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé. Nombreux on été ses professeurs particuliers à tenter de le sortir de cette misère qu'est sa propre vie, mais tous sans exception ont échoué à la tâche. Abandonnant alors ce mauvais élève ; où devrait-on parler ici de cas désespéré ? ; qui ne parvenait qu'à produire de malheureux gazouillements terrifiants après quatre pintes de bièraubeurre. Et nous ne parlerons pas ici de sa résistance à l'alcool frôlant la médiocrité. Par contre, lâcher des flatulences est une chose totalement dans ses cordes… C'était encore trop tôt c'est ça ? Mes plus plates excuses. Oubliez cette dernière information, personne ne vous en tiendra rigueur.

▲ Si William arrive à apprécier la douce brise d'un paisible été, s'approcher d'une source de chaleur trop importante est devenue chose compliquée depuis son retour de Roumanie pour voir Charlie et sa réserve naturelle de Dragons. Le feu, tout comme les Selkies, ébranlent son assurance. William évite donc tout contact – qu'il soit prolongé ou non – avec une flamme trop vivace. Nul surprise pour vous si le roux se refuse à user de la poudre de cheminette pour se déplacer. Même son, même allure, même texture, même combat, même bordel.

▲ Lors de son premier séjour en Roumanie aux côtés de Charlie Weasley, sa main gauche a été rongée par les flammes d'une Norvégienne à crête. Une aberration physique disgracieuse qui, même à l'aide de nombreux traitements magiques, n'a pu retrouver sa vitalité d'antan. Aujourd'hui, William arbore une peau charbonneuse à l'aspect presque nécrosée. Son avant-bras gauche est strié par de nombreuses tiges veineuses aussi sombre que l'ébène et il lui arrive encore de ressentir certaines douleurs liées aux brûlures. Tantôt légères, tantôt lacérantes.

▲ C'est un Daltonien atteint de deutéranopie & le bleu est devenu, par défaut, sa couleur préférée.

▲ Constamment dans sa poche et sous forme d'un petit contenant circulaire, le baume d'Antonina – comme il a pris l'habitude de le qualifier malgré son statut encore expérimental – est l'une des ses créations hasardeuses de Castelobruxo pour réduire les effets néfastes d'un Armortentia puissant sur un corps humain exposé. Constitué principalement d'écorces de wiggentree, d'huile de ricin et d'extraits de Ravegourde, il se présente sous la forme d'une texture rose particulièrement crémeuse à appliquer sous le nez. Un remède particulièrement efficace sur une courte durée mais qui, malheureusement, faute de mauvais dosages sans doute, cause une légère éruption cutanée à quiconque décide de l'utiliser. Bien qu'un 50/50 est tout à fait envisageable pour les plus optimistes.

▲ S'il n'a jamais vraiment excellé au sortilège de désarmement - ou encore en duel magique - William peut affirmer, sans avoir à rougir, que sa compétence de transplanage est l'une des plus fiables qui puissent exister. Souvent décrite comme particulièrement 'douce et berçante', William n'hésite que très peu avant de proposer son escorte aux gens qui l'entourent. La plus grande distance qu'il ait parcouru aujourd'hui pourrait s'apparenter à un Londres-Liverpool direct.

▲ A la suite de la grande bataille de Poudlard – et dû à l'état de stress aigu dans lequel il s'était retrouvé piégé – William s'est mis à perdre abondamment ses cheveux. En dehors de sa mère, personne n'est au courant de ce détail mais, William a pris quelques potions pour faire repousser ses cheveux et ainsi éviter de se retrouver atteint de calvitie à l'âge de 22 ans.

▲ Des arcades tombantes, un visage long et creusé, des rides - autrefois discrètes - sillonnant de part et d'autre ses yeux, son front et ses joues... Le visage de William, pourtant encore assez juvénile dans sa forme, semble constamment tiraillé par un stress chronique qu'il ne parvient pas à gérer complètement. Il est en réalité assez difficile pour une personne extérieure à sa famille de définir avec exactitude son âge tant tout en lui semble se contredire : son physique svelte et élancé propre à un corps jeune et sportif, un visage marqué par les traits d'un homme aguerri et un mental relatif à celui d'un patient instable. Bien que son corps ait tenté de garder un certain équilibre physiologique à la suite de la bataille de Poudlard, son organisme lui, n'a su contrer totalement les différentes agressions de ce stress aigu. Véritable usure à long terme, le stress cumulé ces dernières années à favorisé le vieillissement de ses cellules.

Goûts
▲ Oignon, poivron, reblochon, lardon, cornichon, dragon… Tout c'qui se termine en 'on', c'est très simple, William le mange. Ce n'est pas plus compliqué que ça. Tout ce qu'il faut donc éviter, c'est de s’appeler Aaron et de se tenir devant lui à la pause de dix heure, par exemple. Pour votre propre bien. On pourrait d'ailleurs considérer le roux comme un véritable gouffre sans fond au vu de la quantité astronomique de nourriture qu'il est capable d'ingurgiter à chaque repas. Se remplir la panse est aussi vital que préconiser ses heures de sommeil. Il s'agit d'un de ses petits plaisirs journalier que nul n'a le droit de lui retirer sous aucun prétexte. S'il le pouvait, William mangerait même en dormant mais, pour avoir déjà expérimenté la chose à l'aide d'un ou deux compatriotes Poufsouffle, jamais plus il ne s'exposera à telles pratiques tant son séjour à l'infirmerie avait été des plus traumatisants à la suite de nombreux Dragées surprises de Bertie Crochue bloqués dans ses fosses nasales . Quoi qu'il en soit, vous l'aurez compris, William mange tout et n'importe quoi, ce qui a tendance à répugner ses petites sœurs. Comme il le dirait si bien : « Tant que ça pue pas trop, c'est que c'est comestible ». Le gâchis ne fait pas partie de son éducation.

▲ Comment pourrait-on parler de ses goûts en omettant de mentionner son attachement pour la musique, l'écriture, la photographie ou encore le dessin ? Son âme de rêveur est en effet couplée d'une âme d'artiste. Que cela soit d'ailleurs de l'ordre musical, que littéraire. Mais attention, ce n'est pas parce que William se détend en écrivant des poèmes - qu'il n'offrira d'ailleurs jamais à la femme de son cœur - qu'ils sont pour autant bons à lire. Bien au contraire, pire que fleur bleue, la plupart de ses écrits frôlent le ridicule, pour ne pas dire le burlesque.

▲ Appréciant tout particulièrement le jazz et la musique irlandaise aux autres registres musicaux, William ne rate jamais une occasion d’inonder son existence - et probablement bientôt la vôtre - de cet art rafraîchissant. Maîtrisant lui-même le violon ainsi que le Tin Whistle, autant vous dire que le roux sait comment s'y prendre pour vous transporter dans des contrées verdoyantes avec sa musique entraînante que certains qualifieraient également de "gaieté épuisante". Petites natures.

▲ William pratique de nombreuses danses de salon comme : la valse, le boston, le cha-cha-cha (à la suite de ses trois ans au brésil), sans oublier les swings, son petit péché mignon.

▲ C'est un grand mordu de la WWE et plus particulièrement, du catch Américain Moldu.

▲Il affectionne les montres aux engrenages visibles, au même niveau que le fish&ship.

▲ Dans un tout autre registre, il admire le télé achat Moldu. Dont il trouve le principe tout bonnement... Ahurissant. Exactement comme cette nouvelle promotion – ahurissante – sur le pack de douze ceintures abdominales Donnerberg 2000, chauffantes, hydratantes, rajeunissantes mais, EGALEMENT équipées d'un mini-frigo pour subvenir sans effort aux besoins en glucides de leurs porteurs. En un mot : wouah. La pierre philosophale n'a qu'à bien se tenir.

▲ A l'instar de son père, il a développé un intérêt tout particulier pour les comics.

Rêves & Ambitions
Son objectif principal est très simple, voir sa famille unie. Concernant ses ambitions professionnelles, voilà quelque chose de bien plus délicat à aborder. Longtemps, William s'est laissé porter par le courant, profitant paisiblement de ses années d'études à Poudlard sans se soucier de son avenir une fois le diplôme en poche. Peut-être reprendrait-il l'animalerie familiale en y implantant une section médicale. Chose qui lui semblait logique à la suite de ses études en Herbologie et Magizoologie. Mais certaines de ses connaissances Hybrides l'ont petit à petit poussé à se spécialiser vers les inégalités liées à la pluralité d'espèces peuplant la Terre. Aujourd'hui, William ressent le besoin de rendre les choses justes, pour tous. Raison pour laquelle il n'a de cesse d’étudier les Êtres et Créatures magiques qui diffèrent des Sorciers ou encore des Moldus. Rêvant secrètement d'un monde où l'égalité serait totale.


Biographie
ENFANCE - NZ & UK
1976 - 1987

L'on a tendance à dire que l'éloignement entraîne un profond rapprochement. Théorie que le cadet Sharen avait eu tout le loisir d'expérimenter dès son arrivée dans ce qui serait à partir de ses onze ans son nouveau foyer : le Royaume-Uni. Mais si William habitait encore en Angleterre avec ses trois sœurs et sa mère, jamais il ne s'était senti aussi proche de sa terre natale qu'était autrefois la Nouvelle-Zélande. Bien évidemment, il lui arrivait d'avoir le mal du pays, tout était si différent... La culture, les gens, l'oppression de la ville, le manque de végétation... Alors quand l'angoisse de toute cette société Britanique se mettait à l'étouffer de son étau de pollution, il repensait à ces paysages verdoyants qui peuplaient la Nouvelle-Zelande et qui regorgeaient d'une faune et d'une flore si variée qu'il lui était impossible de tous les énumérer sans s'y perdre. A peine âgé de sept ans, William s'était déjà imprégné de la culture de son paternel, parlant couramment le Maori, l'Anglais ainsi que la langue des signes qu'il trouvait tout particulièrement amusante à pratiquer. Malheureusement, cette tendre idylle avait souvent été entachée par les conflits qui opposaient Anna Scamander ; petite-fille de l'Auror Theseus ; à Bruce Sharen, simple Moldu. Des problèmes d'adultes qui n’intéressaient guère l'enfant rêveur qu'il était et dont l'enjeu lui passait bien au dessus de la tête. William n'avait pas de temps à perdre avec ces futilités, car lui, avait tout un élevage d'Horglups à entretenir sous son lit ! C'était du moins l'excuse qu'il fournissait à Emma pour ne pas montrer à quel point le désaccord de ses parents l'attristait.

A l'orée de ses onze ans, une lettre se joignit à ses maigres cadeaux d'anniversaire. Lettre, le conviant à intégrer Poudlard, la prestigieuse école de magie dans laquelle sa propre mère avait suivi sa scolarité et là où sa grande sœur Emma se trouvait déjà. Si dans un premier temps l'idée d'abandonner sa mère et ses sœurs ne l'enchantait guère, s'éloigner de sa famille, tout comme de la Nouvelle-Zélande, fut salvateur et bénéfique pour le roux qui fut confié aux mains d'Edward Silverstone, ami de la famille. Milanka est merveilleuse*

Chronologie:
 

--------------------------------------------------------------------------------------------------

SCOLARITÉ - POUDLARD
1988 - 1995

William avait toujours été un garçon sans prétention, avec ses qualités et ses défauts. L'on pourrait même se risquer à dire qu'il s'agissait en quelques sortes de la plate réincarnation de 'monsieur tout le monde'. C'est d’ailleurs ce qui lui avait valu sa place dans la maison Poufsouffle, lors de la répartition des premières années. Ou peut-être... Était-ce lié à la disposition de le salle commune des Blaireaux qui se trouvait aux abords des cuisines...? William hésitait encore et toujours entre ces deux options, mais si le Choixpeau magique avait pu ressentir un tant soit peu en lui son amour pour la nourriture, alors ceci expliquerait-cela. Quoi qu'il en soit, le cadet Sharen n'eut aucun problème d'intégration et bien vite, ses camarades de classes devinrent pour la grande majorité sa seconde famille. A cela, s'ensuivit une scolarité sans embûche, pimentée de quelques retenues en tout genre dû principalement à son étrangeté et ses rêvasseries qui ne passaient malheureusement pas inaperçues aux yeux des professeurs les moins conciliants. Ajoutez à cela les nombreuses blessures qu'il avait pu se faire à cause de son manque d'adresse et vous pourrez avoir un large aperçu du bon cheminement de son cursus scolaire.

Lors de sa dernière année et du Tournoi des Trois Sorciers, William avait – comme beaucoup d'autres étudiants de son âge – placé son nom dans la coupe, plus influencé par ses camarades que par une véritable envie d'y participer. Mais bien heureusement, on lui épargna le fait d'être désigné comme challenger par la Coupe de Feu, laissant volontiers sa place à Cédric Diggory. Fier de voir un Poufsouffle représenter par ses couleurs leur noble école. Nul doute que le spectacle qu'il aurait pu leur offrir en retour aurait été des plus catastrophiques comparé aux performances de Cédric , ou même celles d'Harry Potter. Surtout la partie concernant les dragons... Ou celles des Selkies... Malheureusement, toutes ces festivités furent chamboulées à la fin de la dernière et ultime épreuve, par la mort tragique de Cédric. Ce fut le premier événement tragique d'une bien longue liste d’atrocités. La mort d'un ami de longue date, annonciatrice de grands bouleversements pour le monde magique, à commencer par le retour de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, Lord Voldemort.

Chronologie:
 

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Castelobruxo - Brésil
1995-1998

▲ 15 Août 1995 : Entame sa première année à Castelobruxo pour se perfectionner dans les domaines de l'herbologie et de la magizoologie. Premier appartement miteux assez éloigné du château, à Rio de Janeiro, où se trouve sa sœur Emma. Se rend sur son lieu d'études par Portoloin chaque matin.
▲ 4 Novembre 1995 : William a vent des soucis que rencontre Milanka avec Ombrage – par l'intermédiaire des jumeaux Weasley – et décide secrètement de se rendre à Pré-au-Lard pendant un week-end pour la rencontrer. Il lui propose alors de travailler à la ménagerie Sharen et d'habiter dans sa chambre en son absence le temps que les choses s'arrangent. Celle-ci refuse, William lui propose donc de rentrer avec lui au Brésil. Ils voyagent ensemble le lendemain matin et il commence à l'héberger chez lui à partir du 6 Novembre.
▲ 6 Novembre 1995 : Le premier soir, comme son appartement est petit et qu'il n'a pas encore eu le temps d'aménager pour que Milanka soit à l'aise, ils dorment ensemble, dans le même lit ayant subit un sortilège d'engorgement. Chamboulée par ce changement, Milanka n'arrive pas à s'endormir et pleure dans la nuit. William s'en aperçoit et il la prend dans ses bras, lui embrasse la joue et tente de la consoler du mieux possible. Quand il lui demande si elle souhaite qu'il achète un canapé, elle secoue la tête et se colle à lui autant qu'elle le peut.
▲ Mars 1996 : Début d'une relation – assez privée – avec Milanka.
▲ 30Mars/3Avril 1996 : Court séjour dans des criques sauvages du Brésil où ils font la rencontre de Sirènes.
▲ Début Juin 1996 : William est de plus en plus dépendant du charme de Milanka. Un malaise né entre les deux et une proposition de 'pause' finit par arriver de la part de Milanka. William s'écarte drastiquement d'elle en apprenant qu'elle veut son propre appartement. Rupture complète avec Milanka quand elle décide de repartir en Angleterre, malgré ses supplications désespérées. William quittera par la suite son appartement défraîchi pour habiter dans l'enceinte même de Castelobruxo et s'enfermer dans ses études.
▲ 18 Juin 1996 : Bataille du département des mystères à laquelle il n’assistera pas. William se joindra peu de temps après à l'Ordre du Phénix par l'intermédiaire de Nymphadora, ainsi que de Charlie Weasley et de ses frères, soucieux de prendre part au combat afin de rendre hommage à la mort de Cédric Diggory.
▲ Fin juin/Août 1996 : Ne rentre pas en Angleterre durant ses mois de repos et va étudier les demiguises dans la forêt d'Aokigahara, une réserve naturelle magique autour du mont Fuji - et ainsi enrichir un peu plus son palmarès de créatures magiques.

▲ 15 Aout 1996 : Entame sa deuxième année à Castelobruxo.
▲ 1er août 1997 : Il décide de rentrer en Angleterre pour les grandes vacances du Brésil (juillet/août) afin de répondre présent au mariage de Bill Weasley et Fleur Delacour. Minka ayant été conviée par Fleur et William par Bill. Ils ne se sont plus du tout reparlé depuis leur rupture. Ils se retrouvent par hasard et commencent à discuter malgré une gêne évidente. Avec du recul, il lui avoue à quel point il est désolé de l'avoir ignorée ainsi. Il lui explique également qu'il n'arrive pas à se défaire de son charme, de son côté Vélane ; que c'est plus fort que lui. A la nuit tombée, le patronus de Kingsley Shackelbot interrompt la fête. La Ministère de la Magie est tombé et c'est la panique lors de la soirée. William doit rester sur place avec l'Ordre. Il la force alors à transplaner jusqu'à son appartement de manière assez brusque et elle lui obéit. En fin de soirée, William tente de la rejoindre. Il n'a que le nom de la rue et elle le voit marcher de manière hasardeuse en bas de chez elle. Elle descend, le rattrape et le fait monter chez elle.
▲ 2 août 1997 : Après une longue nuit d'explications, ils décident de se remettre à nouveau ensemble, en y allant doucement.

▲ 15 Aout 1997 : Entame sa troisième année à Castelobruxo.
▲ Décembre/Janvier 1997 : William invite sa famille au Brésil pour passer les fêtes de Noël loin des conflits de Londres et propose à Milanka de se joindre à eux.
▲ Février/Mars 1998 : Valide ses examens et son premier semestre avec brio.
▲ Début Avril 1998 : Trouve son stage de dernière année dans le Sud-Ouest de l'Angleterre, où il étudie et s'occupe des Botrucs dans la forêt de Dean. Il travaille en partenariat avec des concepteurs de baguettes, friands de pouvoir récupérer le bois de certains arbres pour la confection de baguettes magiques. Il habitera chez Minka et payera la nourriture en guise de remerciement.
▲ Dans la nuit du 1er au 2 mai : William est encore chez Milanka quand un patronus d'un membre de l'Ordre du Phénix apparaît devant eux pour le prévenir de la bataille qui allait se tenir à Poudlard.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

BATAILLE DE POUDLARD
1er au 2 mai 1998

A chaque nouveau visage qui croisait sa route, le roux se posait encore et toujours cette même et terrifiante question : allait-il mourir aujourd'hui ? Dans ce chaos qu'était devenu le château, William ne parvenait tout simplement plus à discerner ses alliés de ses ennemis. Tout était confus, bruyant, angoissant, si bien que les sorciers semblaient se retourner les uns contre les autres de manière totalement aléatoire et cela ne l'aidait en rien concernant le fait d'agir hors de la précipitation. Si son instinct lui hurlait que le mal arborait aujourd'hui les couleurs noires et vertes, son cœur lui, refusait d'y croire. D'imaginer Samaël faire partie de ces assaillants. C'était impossible, totalement inconcevable. C'est à maintes reprises que William avait dû se faire violence pour ne pas sombrer à son tour dans une folie sanguinaire, qui aurait sans doute pu toucher des élèves innocents de Serpentard, victimes eux aussi de toute cette zizanie. La panique lui avait retiré tout bon sens et comme beaucoup ce jour là, il avait été aveuglé par cette peur de trépasser, cette crainte de retrouver l'une de ses sœurs parmi les martyrs de cette attaque meurtrière. Mais à cela, William n'eut pas le temps d'avoir sa réponse, car il fut parmi les premiers à tomber sous la puissance écrasante des Mangemorts une fois sa baguette brisée lors d'un duel.
***
Embourbé jusqu'aux genoux dans ce qui lui semblait être de la mélasse, William voulait hurler de désespoir. Mais à la place de ce cri déchirant qui aurait du naître de son malheur, seul un rire puissant et dément réussi à s'extirper de ses lèvres tremblantes. Plus son insistance à vouloir laisser parler sa détresse se faisait ressentir et plus ce rire aliéné s’échappait de sa gorge déployée, accentuant un peu plus l'horreur de la scène qui se produisait face à lui et dont il était tristement l'auteur. Les yeux exorbités, la respiration saccadées, les larmes perlant le long de ses joues crasseuses et sa main gauche crispée comme jamais autour d'une baguette aussi sombre que pouvait l’être sa peau anciennement rongée par les flammes d'un dragon, William en devenait fou. Venait-il réellement d'user du sortilège d'Incendio ; lui qui avait pourtant proscrit l'usage du feu de ses compétences ; et cela, dans le but d'incendier et brûler à vif ses trois sœurs, sa propre chair ? Celles qu'il avait juré de protéger jusqu'à sa propre mort ? Non... Non. Pourtant, l'odeur putride de ses proches était bien réelle... Quant à la chaleur des flammes à proximité de sa peau... Il n'inventait rien. Il pouvait même encore les entendre rugir, le supplier de leur venir en aide, mais William ne parvenait pas à s'arrêter. Quelque chose, ou quelqu'un le contrôlait, quelque chose de plus fort que lui... « Ta propre nature » lui avait-on murmuré à l'oreille. Car oui, à travers ces hurlements d'agonie, il parvenait à en tirer une satisfaction morbide, c'était sans doute ça, qui le terrifiait le plus. Mais c'était impossible. William se connaissait suffisamment, il savait que jamais... Jamais ! Il ne pourrait éprouver ne serait-ce qu'une once de béatitude dans ces agissements barbares. Alors pourquoi... Pourquoi ces rires ne cessaient-ils donc pas ? Et si c'était vrai ? La magie était faite pour servir le sorcier, non l'asservir... Une phrase qu'on lui avait de nombreuses fois répété et dont il n'avait jamais douté la légitimité, jusqu'à ce jour, où il réalisa enfin à quel point la magie pouvait se révéler néfaste pour les personnes qu'il aimait. Jusqu'à ce qu'un murmure s’immisce dans son esprit. Une voix particulièrement familière qu'il n'eut aucun mal à identifier. Elle l'appelait. Et à peine avait-il tourné la tête en sa direction que le décor bascula dans l'un des couloirs de Poudlard, le corps de Milanka se tenant là, effondré au milieu des débris provoqués par les géants, partisans de Lord Voldemort. Inerte mais, toujours aussi délicate. Même la mort ne pouvant ternir cette beauté qui la caractérisait. Les mots restaient pourtant bloqués dans sa gorge tandis que les larmes elles, poursuivaient leur course le long de ses joues tordues par la culpabilité. Son plus grand échec se retrouvant à présent là, au creux de ses bras.
***
Dès lors que le maléfice d'Horrendus Somnium dont il avait été la cible fut levé, le retour à la réalité fut l'équivalent d'une douche froide. Les traits fins de Milanka se changèrent peu à peu en ceux de Lavande Brown, blessée et toujours prisonnière de son étreinte désespérée. Aucune lésion externe ne serait là pour lui remémorer la souffrance qu'il avait traversé, le mal n'était pas visible à l’œil nu pour la simple et bonne raison qu'il était une fois de plus intériorisé, machinalement et profondément intégré à son être. Alors oui, contrairement à certains, William pouvait se considérer 'chanceux'. Si l'on pouvait parler de 'chance' après les atrocités qui avait frappé Poudlard. Car il était en vie. Et que ses sœurs l'étaient également. Contrairement à Fred, Nymphadora, Remus... Il était trop tard pour les regrets, trop tard pour des 'si', trop tard pour tout... La faucheuse s'était déjà chargée de leur arracher leur dernier souffle de vie, rendant leur corps lourd et seulement hanté par la mort. Sans le savoir, ils emportaient avec eux une partie de la santé mentale de William. C'était ça, la bataille de Poudlard. Une succession d'ascenseurs émotionnels ponctuée d'horreur, d'hypocrisie et de tourment qui restera à tout jamais gravé dans son esprit démoli. Rapidement hospitalisé à Sainte-Mangouste, il resta plus d'une longue semaine entre les murs d'une de leur chambre étant considéré comme psychologiquement instable.

Chronologie:
 

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Londres
Novembre 1999 à Aujourd'hui


▲ 26 Novembre 1999 : Retour en Angleterre après plus d'un an d'absence. La réadaptation est difficile et il s’installe chez sa mère avant de commencer ses recherches de jobs. Il récupère Mister T, son chat, dont Minka s'est occupée depuis qu'il est parti. Sans William et sans son chat, elle est très malheureuse. La première nuit est difficile, alors Milanka décide de la passer à l'animalerie, au milieu des animaux. Elle se cogne la tête contre les cages comme elle ne veut pas allumer la lumière et fait assez de bruit pour réveiller William qui descend voir ce qui ne va pas. Il finira par lui proposer de passer la nuit chez eux, plutôt que dans la boutique elle-même. Lui proposant pour se faire la chambre de Rosalie, ou la sienne. Ils passeront la nuit ensemble, avec Mister T.
▲ 9 - 10 décembre 1999 : Entretien avec Amos Diggory, pour un emploi au département de contrôle et de régulation des créatures magiques. Il obtient le poste et commencera à exercer sa nouvelle fonction dès Janvier 2000.
▲ Milanka est merveilleuse*

--------------------------------------------------------------------------------------------------
((( * Un beau jour, un grand sage a dit que : "les aveux obtenus sous la contrainte ne font pas foi de vérité ". Comme promis, les cinq sont là ♥)))



À propos du joueur...
Prénom ou pseudo : Clara, alias Popgun.
Âge : De glace. lol.
Célébrité sur votre avatar : Niclas Gillis, Hunter Parrish, finalement ->, Eddie Redmayne (j'vous jure qu'on va s'en sortir. mdr )
De quelle manière avez-vous trouvé le forum ? Parce que.
Avez-vous lu le topic dédié aux nouveaux joueurs (ici) ? Yes sir !

Signature du Règlement
Je m'engage à suivre le règlement de Catharsis et à accepter les conséquences qui résulteront du non-respect de ce dernier, s'il y a lieu. J'inscrirai ici mon pseudo pour prouver cet engagement :
William Theseus Sharen

_________________


❤❤❤:
 
Sorcier - StaffavatarSorcier - Staff
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 20/11/2016 Messages 749 Points d’activité 0
      Pseudo : Princesse Hopie.
      Avatar : Cara Delevingne
      Crédits : moi ............................................................................ « And I shout it out like a bird set free. »
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Milanka vit dans un petit appartement du centre de Londres, dans un quartier pas très bien fréquenté - il fallait l'admettre - mais toutefois assez proche du Chemin de Traverse pour lui permettre de se rendre chaque jour à pieds jusqu'à l'animalerie. Elle habite en colocation depuis le mois d'octobre avec Julie Vernier, qu'elle a immédiatement accepté de loger chez elle le temps que cette dernière trouve un emploi stable ainsi qu'un logement. ..............................................................................
      Patronus: Ce serait un papillon, si toutefois elle parvenait à en produire un. Actuellement, elle ne parvient qu'à laisser s'échapper un mince fil d'argent de sa baguette. ..............................................................................
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t97-milanka-antonina-silvers
MessageSujet: Re: William Sharen ♦ Keep going   Mer 21 Déc - 20:29

Supplice Supplice Supplice Supplice

Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur

_________________
Invité
MessageSujet: Re: William Sharen ♦ Keep going   Jeu 22 Déc - 3:14

WOUUUUUUUUUUH

Mama, quel charmant jeune homme avons-nous là. Supplice J'ai hâte de lire ce Willus v2.0 qui promet d'avoir bien grandit si j'en crois le moodboard... Je suis impatiente de te lire pour de nouvelles aventures et découvrir tout ce que tu as prévu Eyes

Bon courage pour rédiger tout ça, BB !


Et en souvenir de la première fois qu'on a discuté sur ta fiche:
 
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 144 Points d’activité 0
      Pseudo : Popgun
      Avatar : Eddie Redmayne
      Crédits : Sign ©bat'phanie & Vava Wild Thing
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Londres Moldu/Quartier de Soho.
      Patronus: Un botruc, dont la bienveillance naturelle de ces gardiens sylvestres peut être assimilée sans mal au caractère philanthrope de William.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t130-william-sharen-keep-goi
MessageSujet: Re: William Sharen ♦ Keep going   Ven 23 Déc - 14:39

Oh mon BB8 Supplice Supplice Supplice Coeur
*la câline tout doux*

MDRRRRRR
Ptn mais ce gif quoi... Il va nous poursuivre jusqu'à notre MORT. Derp
C'est OUF. Mais qu'on est bô BB....
JE NE M'EN LASSERAI JAMAIS TU ENTENDS ! JAMAIIIIS
Coeur Coeur Hehe
J'ai hâte de vouar les modifs que tu vas apporter à Stan, même si j'ai déjà pu entrevoir une affinité avec l'art ? Eyes


_________________


❤❤❤:
 
Sorcier - StaffavatarSorcier - Staff
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 20/11/2016 Messages 1541 Points d’activité 61
      Pseudo : Bruleciel
      Avatar : Gaspard Freak Ulliel
      Crédits : Shiya (avatar) Mysie & Melo (signature)
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis - Enclave Résidentielle Sorcière.
      Patronus: Un Lion. Avec ses bons et ses mauvais côtés.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t25-leandre-rosier-la-haine-
MessageSujet: Re: William Sharen ♦ Keep going   Ven 23 Déc - 14:45

Coucou copain de mésentente Supplice

_________________

SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 144 Points d’activité 0
      Pseudo : Popgun
      Avatar : Eddie Redmayne
      Crédits : Sign ©bat'phanie & Vava Wild Thing
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Londres Moldu/Quartier de Soho.
      Patronus: Un botruc, dont la bienveillance naturelle de ces gardiens sylvestres peut être assimilée sans mal au caractère philanthrope de William.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t130-william-sharen-keep-goi
MessageSujet: Re: William Sharen ♦ Keep going   Ven 23 Déc - 14:53

Pourquoi es-tu si beau... Supplice Cry 2
Kewkew copaing, jotem fort... Au moins autant que je te déteste fort. ->
Coeur

_________________


❤❤❤:
 
Invité
MessageSujet: Re: William Sharen ♦ Keep going   Sam 24 Déc - 10:56

Willou a écrit:
Âge : De glace. lol.

Oh putain. Tu arrêtes ça tout de suite. Et tu vas chercher du pain. Stare

PS : Rebienvenue ma jolie, Will m'a manqué. Hâte de RP avec toi Coeur
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 144 Points d’activité 0
      Pseudo : Popgun
      Avatar : Eddie Redmayne
      Crédits : Sign ©bat'phanie & Vava Wild Thing
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Londres Moldu/Quartier de Soho.
      Patronus: Un botruc, dont la bienveillance naturelle de ces gardiens sylvestres peut être assimilée sans mal au caractère philanthrope de William.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t130-william-sharen-keep-goi
MessageSujet: Re: William Sharen ♦ Keep going   Sam 24 Déc - 15:15

MDR. Plz. JPP... Pourquoé tu me juges comme ça bb ?
MAIS SOIT. JE VAIS CHERCHER DU PAIN.

_________________


❤❤❤:
 
Étudiant・Sorcier - StaffavatarÉtudiant・Sorcier - Staff
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 20/11/2016 Messages 474 Points d’activité 0
      Pseudo : Melody.
      Avatar : Ju JingYi (鞠婧祎).
      Crédits : moi-même.
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Résidence Universitaire des Faubourgs.
      Patronus: Un cygne blanc.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t23-cho-baby-the-stars-shine
MessageSujet: Re: William Sharen ♦ Keep going   Ven 30 Déc - 7:11

J'ai pas eu l'occasion de le faire pour Mony mais voilà. En tant que Sharen, tu as droit à un kiwi d'accueil Derp Derp
En plus celui-là il a de belles moustaches u_u



_________________
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 144 Points d’activité 0
      Pseudo : Popgun
      Avatar : Eddie Redmayne
      Crédits : Sign ©bat'phanie & Vava Wild Thing
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Londres Moldu/Quartier de Soho.
      Patronus: Un botruc, dont la bienveillance naturelle de ces gardiens sylvestres peut être assimilée sans mal au caractère philanthrope de William.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t130-william-sharen-keep-goi
MessageSujet: Re: William Sharen ♦ Keep going   Ven 30 Déc - 17:50

Et le peuple de NZ te remercie pour cet humble présent ! Huhu
J'avoue qu'il a de belles moustaches... Plus belles que je n'en aurai jamais... #imberbe&virilité
Supplice Supplice
Je viendrai te voir pour un lien, parce que... CHO CHANG quoé.
Coeur

_________________


❤❤❤:
 
Invité
MessageSujet: Re: William Sharen ♦ Keep going   Mar 10 Jan - 11:56

Supplice Supplice Supplice Supplice

Nouvel arrivantavatarNouvel arrivant
MessageSujet: Re: William Sharen ♦ Keep going   Mer 11 Jan - 9:52

Will Brille
Toujours aussi agréable de pouvoir te lire Coeur

_________________


SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 144 Points d’activité 0
      Pseudo : Popgun
      Avatar : Eddie Redmayne
      Crédits : Sign ©bat'phanie & Vava Wild Thing
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Londres Moldu/Quartier de Soho.
      Patronus: Un botruc, dont la bienveillance naturelle de ces gardiens sylvestres peut être assimilée sans mal au caractère philanthrope de William.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t130-william-sharen-keep-goi
MessageSujet: Re: William Sharen ♦ Keep going   Sam 18 Fév - 21:32

Potite sœur d'amour Supplice Supplice Supplice Supplice Supplice
*la câline tout doux*

Merci Ombeline ! Blush
Jovousaimefort.
Calin 3

_________________


❤❤❤:
 
Invité
MessageSujet: Re: William Sharen ♦ Keep going   Sam 18 Fév - 22:04

damn... ils font des bg chez les poufsouffle Derp Derp Derp
et ce moodboard, j'suis fan!
(re?)bienvenue Lexie
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 144 Points d’activité 0
      Pseudo : Popgun
      Avatar : Eddie Redmayne
      Crédits : Sign ©bat'phanie & Vava Wild Thing
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Londres Moldu/Quartier de Soho.
      Patronus: Un botruc, dont la bienveillance naturelle de ces gardiens sylvestres peut être assimilée sans mal au caractère philanthrope de William.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t130-william-sharen-keep-goi
MessageSujet: Re: William Sharen ♦ Keep going   Sam 13 Mai - 20:44

Oh misère ma petite Maia ! Désolé pour le retard ! Supplice Faint
Merciiiiii ! Vous aussi vous êtes bien charmante.  Coeur 3
Et pour le "re-bienvenue", plus ou moins ! J'étais sur l'ancien forum !
 Hehe

ON DIRAIT PAS. MAIS J'AVANCE MES BB.
DES QUE J'AI RENDU MON COURT METRAGE, JE LA TERMINE ENFIN.
& Comme dirait Justin :

_________________


❤❤❤:
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» William Delacroix [ Voleur ]
» William Sanders
» Nouvelle Garde [William]
» William Saule [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Hors-Jeu - Personnages :: Présentation des Personnages :: Résidents d'Atlantis・Autres :: Fiches validées - Résidents d'Atlantis・Autres-
Sauter vers: