Bienvenue sur Catharsis

#1Votez
#2Votez
#3Votez
Épidémie de Dragoncelle6 Septembre 2000 L'épidémie de Dragoncelle continue son chemin allant jusqu'à mettre certains lieux en quarantaine magique. On recherche toujours un traitement à l'Hôpital de Sainte Mangouste... LIRE PLUS
Un espoir de cure8 Septembre 2000 Un traitement médicamenteux a été trouvé contre la Dragoncelle et l'Eclabouille qui s'était déclarée dans la Moonrise Gallery. On recherche encore une cure totale. Des grèves pétrolières bloquant les importations ont commencé dans tout le Royaume-Uni... LIRE PLUS
Manifestations pour les droits des êtres magiques et non-magiques15 Septembre 2000 Des manifestations mettent en avant les droits des moldus et des êtres magiques en vue de modifier les lois par le Gouvernement. En parallèle les Jeux Olympiques commencent à Sidney, avec des sportifs mixtes, à la fois moldus et sorciers.... LIRE PLUS

 I don’t think they play at all fairly | Mini-RP Libre
AuteurMessage
Poppy IrvineÉtudiant・Sorcier - StaffavatarÉtudiant・Sorcier - Staff
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 07/01/2017 Messages 1561 Points d’activité 76
      Pseudo : Callipyge
      Avatar : Lily-Rose Depp
      Crédits : Avatar : Melody ♥ | Signature : EXORDIUM.
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Résidence Universitaire des Faubourgs, Bat. 3
      Patronus: Un petit singe Capucin, le patronus de Tomás qu'elle a accaparé.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t356-poppy-who-in-the-world-
MessageSujet: I don’t think they play at all fairly | Mini-RP Libre   Dim 3 Sep - 9:36

HRP - A lire !:
 

Gradins du stade de Quidditch - 29 Juin 2000.

Le match était sur le point de commencer et ça se bousculait déjà beaucoup à la buvette du stade. Poppy savait ce qu'elle devait commander, deux bières - ambrées, si c'était possible - et un gros cornet de frites. Il n'en fallait pas plus à Eoin Irvine pour passer un bon moment ! Elle avait mis du temps à le convaincre de venir au stade, voir un match avec elle. Depuis sa blessure, le père de Poppy ne sortait plus beaucoup de chez lui, il n'aimait pas s'afficher hors du monde, boitillant, faible. Puis la douleur était tout simplement difficile à gérer pour certains jours. Mais cette fois, il avait fait un effort, accepté aussi parce que c'était l’Ecosse qui était en lice et que depuis qu'ils se sont installés à Atlantis, sa femme et lui font de leur mieux pour essayer de suivre les actualités sorcières. Heureusement, ces deux petits moldus perdus dans cette grande étendue avait la meilleure guide du monde.

Ils s'étaient assis à une bonne place dans les gradins, Eoin attendait que Poppy ne revienne du bar. Là-bas, elle avait un peu de mal à s'imposer du haut de son mètre soixante, mais quand elle fut enfin servie - deux bières ambrées, ô joie ! - un abruti qui passait à côté lui renversa la moitié d'une des deux boissons sur le t-shirt. « Oh putain ! ». Elle avait réussi à trouver un t-shirt gris avec des pies, dans son armoire, et avait donc au moins la chance qu'il ne soit pas trop transparent, imbibé de bière. « Poppy ! Ton langage ! », Eoin avait déposé ses affaires sur les gradins, pour garder la place, avant de réaliser que deux bières et des frites ne se portent pas avec deux mains. Il avait donc voulu venir aider sa fille, mais se retrouvait à la place à prendre un malin plaisir à jouer le père humiliant en pleine foule.

« Hin, hin. Très drôle, DADDY... », il détestait être appelé ainsi. « Tiens, prends celle-là, je vais aller demander à ce qu'il me re-remplisse l'autre. Et vous là, faites attention ! On se marche dessus, ok, mais quand même... ». Elle ne levait que maintenant la tête vers le ou la maladroite, avec un regard tout juste un peu énervé. Elle ne se laisserait pas démoraliser par un petit souci du genre, mais eurh, dieu que son t-shirt lui collait sur la poitrine maintenant. C'était dégoûtant.

Résumé:
 

_________________

KEEP YOUR TEMPER
Poppy glousse en #FF3333

 
Cho ChangÉtudiant・Sorcier - StaffavatarÉtudiant・Sorcier - Staff
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 20/11/2016 Messages 523 Points d’activité 18
      Pseudo : Melody.
      Avatar : Ju JingYi (鞠婧祎).
      Crédits : moi-même.
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Résidence Universitaire des Faubourgs.
      Patronus: Un cygne blanc.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t23-cho-baby-the-stars-shine
MessageSujet: Re: I don’t think they play at all fairly | Mini-RP Libre   Lun 4 Sep - 1:55

Cho était déjà dans le stade, marchant en direction des gradins, vêtue d’une robe d’été en soie aux couleurs de l’équipe qu’elle soutenait dans la compétition : blanche, avec des larges fleurs bleu ciel et jaune d’or, comme peintes à l’aquarelle sur le tissu. Ses longs cheveux ébène tombaient raides sur ses épaules, et on pouvait donc l’observer siroter un jus de citrouille à la paille, regardant le match, tout en se dirigeant vers sa propre place. Elle était venue seule, n’ayant pas beaucoup d’amis proches malgré cette année passée à Atlantis, probablement dûe à la quantité d’heures qu’elle passait le nez dans les livres pour maîtriser ses... apparitions.
Son attention fut attirée par un juron lâché juste à côté d’elle, pour alors repérer la petite rouquine de l’épisode du tramway, Poppy Irvine. Cho la croisait régulièrement à l’UPA, et bien qu’elles ne se connaissaient vraiment que très peu, elle semblait être une jeune fille sympathique. La rousse était debout, les mains prises entre des frites, une chope pleine et une chope à moitié vide, près d’un monsieur plus âgé, qu’elle semblait appeler Papa, et son tee-shirt aux couleurs de l’équipe écossaise était orné d’une gigantesque tâche humide qui sentait très fort la bière. « Oh, bonjour Poppy, » chantonna Cho lorsque son regard croisa celui de la petite rousse, pour ensuite saluer son père avec un sourire aimable. « ...Monsieur Irvine. Auriez-vous besoin d’aide ? » Peut-être qu’elle pouvait tenir quelque chose alors que Poppy allait réclamer une nouvelle bière, ou simplement l’aider à se débarbouiller. Une fois de retour, Cho désigna alors le tee-shirt de sa camarade, puis sa propre robe de son fin index, avec un sourire malicieux. « J’ai l’impression que nous ne soutenons pas le même camp, » fit-elle remarquer, avant d’avoir un léger rire cristallin. C’était en tout bien tout honneur ; Cho n’était plus vraiment du genre à se disputer pour une histoire de clubs de Quidditch. Ce fut le cas, pendant quelques temps, à l’époque de Poudlard, quand elle n’avait pas d’autre souci que de voir les Tornades de Tutshill gagner le championnat local. Cela semblait si lointain que c’en était presque une autre vie.
Le match était un défilé de figures en tous genres, entre les éclairs roux des Pies de Montrose et les formations circulaires des Suédois, que Cho admirait avec attention. Il fallait avouer que son intérêt se portait en particulier sur leur capitaine et batteur, et alors que la plupart des jeunes filles venues soutenir les Maelströms hurlaient le nom de Asgard Petersson sur son passage et à la moindre de ses frappes, l’expression concentrée de Wong lui arracha un rougissement involontaire. « Dites moi que je rêêêêêve, » entendit-elle alors à côté d’elle, pour voir Cedric rouler des yeux, assis à une place dans les gradins, proches de leur propre position. Qu’elle décida d’ignorer. Elle qui sortait pour s’amuser pour la première fois depuis des semaines, elle n’allait pas laisser un poltergeist lui ruiner son match de Quidditch, peu importe de qui il s’agissait.

Spoiler:
 

_________________
Siobhan KvelgenProfesseuravatarProfesseur
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 413 Points d’activité 37
      Pseudo : Kvelgen
      Avatar : Katheryn Winnick
      Crédits : Astra pour la signa
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
      Patronus: Un loup arctique
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-l
MessageSujet: Re: I don’t think they play at all fairly | Mini-RP Libre   Mar 5 Sep - 12:57


Des yeux de louve battue avaient suffit à faire céder la slave, visiblement plus touchée que sa tatoueuse d'un soir des insultes qu'elle avait proférée à la chaîne. Siobhan ne lui en voulait pas un seul instant - mais qui aurait laissé filée une chance pareil ? Alors, lorsque le match avait été annoncé, elle lui avait fait une proposition que la Raventhrone n'avait pu refuser. Habillées aux couleurs de leur équipes respective les deux femmes se frayèrent un chemin jusqu'à la buvette, avec l'idée de prendre - dans le cas de Siobhan - assez de nourriture et de bière pour fournir spirituellement les suédois en énergie, la scandinave en tête, un véritable bouclier pour sa frêle belle-sœur. Lorsque elle ne pouvait se frayer un chemin ou se glisser entre eux, la norvégienne n'hésitait pas à avancer et à gentiment décaler les supporters sur son passage, lui valant tantôt des regards torve tantôt des "Ça va, ça presse pas !" ou encore, dans de rares cas, des acclamations amicale pour l'emblème trônant sur sa poitrine.

« Pourquoi restent-ils tous à la buvette ? lança-t-elle à la biélorusse, Ils peuvent pas bouger comme tous le monde et aller s'asseoir ? suivi d'un léger juron de circonstance dans sa langue maternelle, le front quelque peu froissé par l'inconfort de se sentir prise au piège. Elle pouvait d'ordinaire gérer une classe entière, voir même conserver son calme enfermée dans une pièce avec une trentaine de personne, mais ses angoisses, malgré son excitation intense d'assister au match, risquaient de prendre le dessus si la foule ne se dissipait pas. Par Hécate, on aurait peut-être mieux fait de venir un peu plus tard. » Elle n'avait pas oublié le chemin de la sortie. Les sens de la louve étaient en éveil ; la rendaient plus sauvage, moins adroite, et arriva ce qui devait arriver.

En s'adressant à Adrasteia tout en se rendant à la buvette, la norvégienne rentra malheureusement dans un fan qui avait échappé à sa vision périphérique. A peine moins épais qu'elle, c'est lui qui perdit l'équilibre et fit un pas en avant, bousculant à son tour une autre jeune personne, avec les mains pleine cette fois-ci. Un Oh putain ! claqua - légitime, franc, mais dépossédé de tout sérieux lorsque suivit par delà le brouhaha ambiant un infantilisant Poppy ! Ton langage ! Siobhan eut à peine le temps de poser une question à la beauté du feu slave que Mademoiselle Irvine démarrais déjà. Merde.

« Et vous là, faites attention ! On se marche dessus, ok, mais quand même... la druidesse posa une main sur l'épaule du pauvre homme à deux doigts de se faire incendier et semblant chercher ses mots. Je suis vraiment désolée, c'est moi qui l'ai poussé, je ne l'ai pas vu à temps. elle se mordit brièvement la lèvre, contrite, son regard se posant sur la tâche de bière. Je suis sincèrement désolée, je vais te payer une autre chope... Elle marqua une pause. Bonjour Mademoiselle Chang, ça me fait plaisir de vous voir ici, et toi aussi Poppy ! lança-t-elle avec un sourire tout aussi franc que jovial, attrapant ensuite avec une douceur extrême le bras d'Adrasteia pour la rapprocher d'elle. Je ne sais pas si vous vous connaissez... ? conclut la norvégienne en avisant les trois femmes.

Résumé:
 

_________________

   
   
Walk unafraid
Siobhan Astrid Kvelgen I was brought into this life a little lamb, courageous, stumbling ; fearless was my middle name. But somewhere there I lost my way, everyone walks the same, expecting me to step the narrow path they've laid, they claim to walk unafraid, I'll be clumsy instead. Hold me love me or leave me high.
Adrasteia N. RaventhroneSorcieravatarSorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t283-adrasteia-n-raventhrone
MessageSujet: Re: I don’t think they play at all fairly | Mini-RP Libre   Mer 6 Sep - 0:22

I don't think they play fairly at all
NOM DU JOUEUR 1
Adrasteia N. Raventhrone
« xxxxx.»
NOM DU JOUEUR 2
Match Suède vs Écosse
« xxxxx»

...



Agacée, la brune avait claqué le bout de sa langue contre son palais, retroussant son petit nez pour accentuer ce bruit dissimulé par tant de tumulte. Parce que les foules agitées n'avaient jamais été de bonnes augures. Parce que les sports n'avaient jamais figuré sur la - pourtant longue - liste des intérêts de la slave. Et que ces deux éléments additionnés, n'étaient généralement pas le genre d'équation pour laquelle la Raventhrone se précipitait pour en connaître l'état des résultats. Néanmoins, elle avait donné sa parole et c'est ainsi qu'elle se retrouvait à pourchasser les pas survoltés d'une blonde qui ne ménageait pas son langage en raison des perturbations qui influaient de tous les sens. Par Hécate, on aurait peut-être mieux fait de venir un peu plus tard. » - Elle haussa un sourcil, posant une main contre les épaules de la Kvelgen avant d'en laisser ce sourire gentiment narquois s'afficher au coin de ses lèvres. « Visiblement, ce genre d'évènement t'affecte bien trop vivement pour que ce ne soit bon pour ta cervelle. Si nous voulions éviter ce genre de turbulence, il fallait venir plus tôt et non l'inverse. La masse de foule s'accroît avec l'heure qui passe Kvelgen ! Et dire que tu n'as même pas encore commencé à boire ! » avait-elle rétorqué d'une voix taquine. Il était évident qu'Adrasteia prenait bien plus de plaisir à tourmenter la Scandinave qu'autrement. Rares étaient les fois où l'on pouvait l'entendre rire d'une manière aussi enfantine.

Oh putain !

Seulement tout avait dérapé, tout s'était déphasé. Merde. - Dérangée dans la plus simple de ses nouvelles lubies, la brune en avait levé ses mains pour contrer l'arrêt si brusquement imposé par la meneuse du duo qu'elles avaient formées depuis qu'elles étaient arrivées. Par réflexes, une question d'agilité, histoire de préserver le sol de se couvrir d'un liquide scrupuleusement onéreux pour l'évènement. Je suis vraiment désolée, c'est moi qui l'ai poussé, je ne l'ai pas vu à temps. - Le Sinistros vous suit. Évidemment. Elle était là. Il vous suit... de près... de très près. Encore et toujours. Toujours et encore pire. Elle était là. il vous suivra toujours... c'est imminent...

Elle était là.

Et puis si son entourage s'était mouvé par quelques maladresses, elle n'avait pas bronché. Et puis si la foule s'était montrée subitement turbulente, ses pupilles s'étaient dilatées uniquement par la silhouette d'une camarade autrefois discrète, d'une rencontre hasardeuse ressassant une mauvaise augure pas si lointaine. Cho Chang, protagoniste d'un futur bien funeste. Je suis sincèrement désolée, je vais te payer une autre chope... - L'effort avait été difficile, mais la Slave avait finalement réussit à s'en détourner l'espace de quelques secondes ... Quelques pauvres secondes. Bonjour Mademoiselle Chang, ça me fait plaisir de vous voir ici, et toi aussi Poppy ! - Jamais n'avait-elle été aussi rapide pour en avaler presque la totalité de ses deux verres, s'étranglant presque à l'entente du nom de l'Asiatique. Quelque chose d'horrible arriverait ... Forcément. Une fatalité. Inévitable. Ses muscles s'étaient contractés malgré la douceur qu'avaient menée les gestes de Siobhan, Je ne sais pas si vous vous connaissez... ?

Désemparée, elle en avait indubitablement profité pour se laisser bousculer par un mouvement de foule réagissant à ce qui semblait être une mauvaise décision de l'arbitre, déversant le peu de liquide restant entre ses mains. Si elle n'avait pas eu besoin de feindre sa confusion, la Raventhrone s'était toutefois lancée d'une voix désorientée. « J-je-oh. Pardons ? » Et ses prunelles en avaient une nouvelle fois rencontrées celles de Cho, avant qu'elle ne hausse ses sourcils pour reporter son attention sur la Scandinave. « J-je crois que j'ai déjà. Ah ! Pardonnez-moi ... je me suis laissée distraire et puis ... Je connais bien Cho ... Enfin de Poudlard. Mais hum. » Le rire était nerveux, l'œillade fuyante pour en observer ses propres verres vides qu'elle leva pour appuyer ses dires. « Ne t'inquiète pas Sio ... je m'occupe de tout ! C'est ta journée alors profite bien ! Mieux vaut que vous vous occupiez de nous trouver de bonnes places. De toute façon, si j'y vais, il y a moins de risques qu'une bagarre éclate entre toi et d'autres partisans ! ... Nous aurons bien le temps de papoter par la suite, si par chance l'une d'entre-vous a la patience nécessaire de m'expliquer ce qui se passe sur le terrain ! » avait-elle finalement conclus sur une note bien plus stable, voir légèrement espiègle avant de les saluer pour se faufiler sans se faire prier.

Et les désastres seraient encore de la partie. Encore fallait-il espérer que la compagnie de Cho ne se solderait pas des prédictions morbides d'Irma.




Résumé:
 

_________________
Gonna love you until it hurts,
just to get you I'm doing whatever works, that'll bring you to your knees, praise Jesus, hallelujah. I'ma make you beg for it, plead for it, I want you to fiend for it, wake up and dream for it, 'Til it got you gasping for air and you lean forward. If it's yours and you want it, I want it, promise I need that. 'Till I'm everywhere that you be at, I can't fall back or quit, cause this is fatal attraction, so I take it all or I don't want a shit
Poppy IrvineÉtudiant・Sorcier - StaffavatarÉtudiant・Sorcier - Staff
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 07/01/2017 Messages 1561 Points d’activité 76
      Pseudo : Callipyge
      Avatar : Lily-Rose Depp
      Crédits : Avatar : Melody ♥ | Signature : EXORDIUM.
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Résidence Universitaire des Faubourgs, Bat. 3
      Patronus: Un petit singe Capucin, le patronus de Tomás qu'elle a accaparé.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t356-poppy-who-in-the-world-
MessageSujet: Re: I don’t think they play at all fairly | Mini-RP Libre   Mer 6 Sep - 21:16

Gradins du stade de Quidditch - 29 Juin 2000.

Eoin Irvine saisit la bière tendue par sa fille en soupirant, avec un petit sourire amusé. Le garçon qui avait bousculé Poppy passerait un sale quarte d'heure, mais comme il n'aurait sûrement pas besoin d'intervenir en tant que super-papa, il commença donc à retourner à sa place quand la jeune asiatique vint l'apostropher. « Oh ! Vous êtes bien aimable mademoiselle, mais ne vous en faîtes pas. Regardez, Pop' a sûrement plus besoin d'aide que moi. On est assis là-bas, à côté du grand monsieur avec le t-shirt noir, si vous souhaitez vous joindre à nous ! ». Il lui offrit un large sourire et disparut du côté des gradins pour étaler un peu mieux ses affaires et garder des places pour les quelques personnes que, visiblement, sa fille connaissait. Intérieurement, il était plutôt fier finalement, d'être venu, et de rencontrer quelques uns des sorciers qui entouraient le quotidien de sa douce Poppy.

De son côté, sa fille voyait son regard vagabonder entre Cho et sa gentillesse, et Siobhan qui se pliait en excuses. « Oh, Professeur... », elle se reprit, car après plusieurs semaines à travailler ensemble, l'intimité avait finie par s'accroître, « Siobhan ! Non, ce n'est pas bien grave ça m'a juste... Surprise. Mais non non, ça va, je vais aller demander à ce qu'on me la re-remplisse un peu ! Tu n'auras qu'à payer la prochaine tournée pour t'excuser, haha ! », ajouta-t-elle en levant sa bière à moitié vide. Puis elle tapota l'épaule de Cho dans un éclat de rire en murmurant à son oreille « Même si, oui... On ne soutient pas la même équipe, haha, on mérite tout de même une tournée ensemble. ». Elle allait disparaître de nouveau vers la buvette quand une nouvelle jeune femme arriva. Inconnue aux yeux de Poppy, elle avait tout de même un visage étonnamment familier. « Ouh, joli haut ! Non, on ne se connait pas. ». Elle sourit alors, en continuant de secouer le tissu de son t-shirt au niveau de son ventre, comme si l'air aller subitement aider à faire sécher la bière.

Vite, en réflexe, Poppy saisit le bras de la nouvelle arrivante. « Non, attends ! Pas besoin de me reprendre une bière. Mais je t'accompagne, parce que toi, il t'en faut de nouvelles, non ? ». Elle zieutait les verres déjà vides, engloutis à une allure plutôt affolante, et se mit à sourire avec un petit sourcil relevé, malicieuse et amusée. « Cho, vous n'avez qu'à rejoindre mon père, là-bas. On est bien placés. En plus, le match a commencé. Enfin, si vous souhaitez le regarder un peu avec nous ! ». Puis elle disparut cette fois-ci dans la foule, tirant avec elle Adrasteia bras dessus-bras dessous. Bien vite, les verres vides seraient enfin de nouveau remplis.

Résumé:
 

_________________

KEEP YOUR TEMPER
Poppy glousse en #FF3333

 
Cho ChangÉtudiant・Sorcier - StaffavatarÉtudiant・Sorcier - Staff
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 20/11/2016 Messages 523 Points d’activité 18
      Pseudo : Melody.
      Avatar : Ju JingYi (鞠婧祎).
      Crédits : moi-même.
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Résidence Universitaire des Faubourgs.
      Patronus: Un cygne blanc.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t23-cho-baby-the-stars-shine
MessageSujet: Re: I don’t think they play at all fairly | Mini-RP Libre   Sam 9 Sep - 9:20

Poppy avait l'air bien embêtée avec son tee-shirt trempé, et son père déclina la proposition de Cho avec une sympathie rafraîchissante. Qui au final, faisait assez écho avec ce qu'elle avait pu voir de sa fille. Une charmante famille. Il proposa d'ailleurs à Cho de les rejoindre dans les gradins, ce à quoi l'Asiatique acquiesça avec un sourire agréable. « Ce sera avec plaisir, monsieur Irvine, » répondit-elle d'un ton enjoué. Au moins, elle ne serait pas seule pour soutenir son équipe favorite, et ce serait beaucoup plus agréable de partager le match avec des amis, aussi neufs soient-ils. Une silhouette aux longs cheveux blonds s'approcha alors de leur groupe pour s'excuser auprès de Poppy, visiblement à l'origine de la bousculade malencontreuse. Le professeur Siobhan Kvelgen, qui enseignait les mystères des créatures magiques à l'université locale, était peinturlurée en jaune et bleu et affichait un large tee-shirt de sport aux couleurs des Suédois, contrastant avec le style que Cho lui connaissait. « Bonjour professeur, » salua-t-elle simplement, avec un léger hochement de tête comme si elle effectuait là une mini-révérence. Et puis Cho remarqua le visage de la brune accompagnant le professeur, qui lui était plus que familier. « Adrasteia, » ajouta-t-elle avec un sourire. Leur dernière rencontre avait été... étrange, et Cho ne savait toujours pas qu'en penser, mais leur lien remontait à l'époque de Poudlard, lors de laquelle elle avait partagé son bureau en cours de potions avec la riche Raventhrone. Poppy bondit sur l'occasion pour intégrer Adrasteia à la conversation, l'emmenant bras dessus bras dessous vers la buvette, laissant pour quelques instants Cho seule avec le professeur Kvelgen, se dirigeant vers les gradins pour retrouver monsieur Irvine. « Je ne vous savais pas supporter des Maelströms, professeur Kvelgen, » fit Cho d'un ton chantant de sa voix fluette pour entamer la conversation. Mais en y repensant, ça avait du sens, compte tenu des origines nordiques de la blonde. Arrivant aux gradins, Cho invita le professeur à passer devant elle pour s'assoir, puis se faufila pour se poser à côté d'elle, réservant des places pour Poppy et Adrasteia. « Nous serons à camps égaux pour aujourd'hui, il me semble, » commenta Cho, constant les alignements de chacune pour ce match. Puis elle se tourna vers le père de Poppy avec un sourire aimable. « La compétition vous plait-elle, monsieur Irvine ? » fit-elle tranquillement. Elle n'avait aucune idée du potentiel magique du vieil homme, aussi avait-elle formulé sa question de la manière la plus vague possible. Et puis elle entendit un rire sarcastique résonner juste derrière elle, pour aperçevoir Cedric, assis sur les genoux d'un supporter des Maelströms, roulant des yeux d'un air railleur. « Monsieur Irvine je sais pas mais toi, il n'y a pas que la compétition qui te plaît, » ironisait-il d'un ton amer. Cho se contenta de le fusiller du regard, priant pour que personne ne remarque vraiment ce détail et la prenne pour une folle.

Spoiler:
 

_________________
Siobhan KvelgenProfesseuravatarProfesseur
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 413 Points d’activité 37
      Pseudo : Kvelgen
      Avatar : Katheryn Winnick
      Crédits : Astra pour la signa
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
      Patronus: Un loup arctique
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-l
MessageSujet: Re: I don’t think they play at all fairly | Mini-RP Libre   Mer 13 Sep - 21:00


Siobhan avait affiché un large sourire à la petite pique de la slave. Seulement, aussitôt la répartie aux lèvres, les priorités avaient changée ; le plaisir de la voir être elle-même balayé. La frustration occasionnée participa certainement à sa maladresse, mais fort heureusement la jeune Poppy ne semblait pas avoir envie de l'étriper. Mieux, elle partageait sa joie de vivre légendaire et avait même emmenée Adrasteia s'y noyer, ce qui fit se demander à la blonde si cela n'était pas trop dangereux, à l'image des Gremlins que l'on mouille après minuit. Elle aurait bien laissé s'échapper un léger rire à cette réflexion, seulement son cœur n'était soudainement plus vraiment à la fête - le comportement de la russe l'avait fait tiquer, faisant apparaître entre ses sourcils un pli que les plus jeunes des clans Rosier & Kvelgen avaient appris à redouter. Son visage suivit Adrasteia avant qu'elle et l'ingénieuse ne disparaissent, troublée. La scandinave reporta ensuite son attention sur la jeune Chang et elle balaya rapidement les inquiétudes accrochées à ses sourcils. « Je ne vous savais pas supporter des Maelströms, professeur Kvelgen. Nous serons à camps égaux pour aujourd'hui, il me semble. Siobhan prit place sur le siège, laissant le père de Poppy s'exprimer, et se pencha légèrement vers Cho pour pouvoir être entendue Du vet ingenting, Miss Chang sourire jovial, mutin Il y a beaucoup de choses que vous ne savez pas sur moi, et inversement. Ce sera l'occasion pour nous de voir une facette inédite de l'autre, loin du sérieux académique. elle sourit d'autant plus Je ne suis pas professeur aujourd'hui, appelez-moi seulement Siobhan ou Miss Kvelgen !

L'héritière Kvànhelengil se tourna ensuite vers Monsieur Irvine avant de s'adresser tour à tour au premier puis aux deux. Pardonnez mon manque de politesse Monsieur Irvine. Merci de nous avoir invitée à vous rejoindre ! Siobhan Kvelgen, c'est un plaisir de vous rencontrer ! Vous êtes pour quelle équipe vous ? Quels sont vos pronostics ?

Elle les regarda tous deux, une lueur dans le regard, plus franche et enfantine qu'elle ne l'est dans le cadre de son travail.

Résumé:
 

_________________

   
   
Walk unafraid
Siobhan Astrid Kvelgen I was brought into this life a little lamb, courageous, stumbling ; fearless was my middle name. But somewhere there I lost my way, everyone walks the same, expecting me to step the narrow path they've laid, they claim to walk unafraid, I'll be clumsy instead. Hold me love me or leave me high.
Poppy IrvineÉtudiant・Sorcier - StaffavatarÉtudiant・Sorcier - Staff
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 07/01/2017 Messages 1561 Points d’activité 76
      Pseudo : Callipyge
      Avatar : Lily-Rose Depp
      Crédits : Avatar : Melody ♥ | Signature : EXORDIUM.
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Résidence Universitaire des Faubourgs, Bat. 3
      Patronus: Un petit singe Capucin, le patronus de Tomás qu'elle a accaparé.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t356-poppy-who-in-the-world-
MessageSujet: Re: I don’t think they play at all fairly | Mini-RP Libre   Dim 24 Sep - 6:56

Gradins du stade de Quidditch - 29 Juin 2000.

Adossée au bar, il fallut cinq bonnes minutes à Poppy pour négocier d'avoir de nouveau un verre plein. Finalement, tandis que le coup d'envoi se lançait au loin, le barman accepta plus pour se débarrasser de la petite blonde collante qu'autre chose. « Merciii ! On se retrouve sur les gradins ? Adra, c'est ça ? ». Elle sourit à la brune, généreusement, puis se retourna en direction de son père et des autres pour enfin les rejoindre, difficilement, en zigzaguant entre les supporters. Là-bas, elle voit Eoin sourire en croquant ses frites qu'il tend gentiment à Cho, assise à côté de lui.

Le fait est qu'Eoin n'est pas vraiment habitué à côtoyer des sorciers de si près ; évidemment, il n'est pas de ceux que cela gênent, loin de là même, mais s'il croisait chaque jour plusieurs personnes au potentiel magique mirobolant, il l'ignorait souvent. Ses patients sont quasi-exclusivement moldus, donc sans le vouloir, il panique un peu, et quand Eoin panique il fait comme sa fille : il parle. « Oh, oui, j'aime beaucoup tout ce qui est "compétition". Poppy tient de moi, pour ça. Mais le Quidditch... Eh bien, je ne connais pas, je découvre ! Je suis curieux de voir ce que ça donne, haha. ». Puis lorsque Siobhan arrive, le médecin plante ses yeux sur elle. Elle a quelque chose, cette femme, une aura qui vous attache pour une raison inconnue. Quelque peu perturbé, il en rate même le premier but, ouvert par la Suède.  « Avec plaisir, je vous en prie ! Ça me fait plaisir de rencontrer des gens qui partagent le quotidien de Poppy. Oh, on est pour les Pies évidemment, en bons écossais qui se respectent ! Mais comme je le disais à la demoiselle, je suis plus intéressé pour voir comment ce sport se joue, plutôt... ». Il reposa ses yeux sur le match en cours. Poppy lui avait expliqué les règles de base la veille, le nom des balles, le rôle de chacun... Mais Eoin avait du mal à suivre. Malgré les frites qui craquent sous ses dents, et les bulles de la bière qui viennent éclater sur son palais, autant se l'avouer, il ne comprend pas grand chose.

Il opte aisni pour continuer la conversation. « Alors, j'ai entendu le terme de "professeur" ? Vous enseignez à l'UPA ? Vous avez Poppy en classe ? Mon dieu elle doit être si- Non, papa... Siobhan ne m'a pas en classe, elle est professeur de... Soin aux créatures magiques. C'est ce qui fera sûrement Olive, un jour. ». Poppy arrive par derrière, contourne tout le beau monde et vient finalement s'asseoir à l'extrémité, à côté de son père. Eoin lève alors les bras au ciel. « Oh ! Chanceuse, vous êtes sauvée ! Si vous n'avez pas Poppy mais aurait Olive un de ces jours, c'est bon. C'est la bonne élève parmi les deux. ». Il avait chuchoté sa dernière phrase, puis s'était retourné vers sa fille pour lui mettre un coup de coude et l'embrasser sur le front. Poppy elle, râle un peu en se demandant pourquoi est-ce qu'elle sort son père de chez lui, avant de sourire doucement. Il est toujours intenable, elle le sait pourtant. Elle s'avance donc pour regarder tout le monde assis avec eux. « Il faut l'excuser, il sort pas beaucoup de la maison. C'est un ermite ! » puis elle se recule, vole une frite à son papa et se lève pour hurler en encadrant soigneusement sa bouche de ses deux mains : « ALLEZ LES PIES ! WOUUUUUH ! ».

Résumé:
 

_________________

KEEP YOUR TEMPER
Poppy glousse en #FF3333

 
Adrasteia N. RaventhroneSorcieravatarSorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t283-adrasteia-n-raventhrone
MessageSujet: Re: I don’t think they play at all fairly | Mini-RP Libre   Lun 25 Sep - 21:56

I don't think they play fairly at all
NOM DU JOUEUR 1
Adrasteia N. Raventhrone
« xxxxx.»
NOM DU JOUEUR 2
Match Suède vs Écosse
« xxxxx»

...



Ébahie, la brune s’obstinait à observer la jeune sorcière au caractère bien dégourdie, qui déployait une parcelle de ces cartes pour obtenir juste cause. Il fallait avouer que la blonde savait parfaitement se montrer persuasive, tant bien que le barman réalisa rapidement l’étendue du jeu de l'Irvine, devinant sans doute qu’elle n’était certainement pas en manque de ressources puisqu’elle s’était bien adossée au bar et ce même après les cinq dernières minutes de plaidoirie. D’autant plus qu’elle poursuivait son objectif sans se pourvoir d’une once d’arrogance, obstinée et têtue certes, mais bien des clients s’auraient offusquée d’être injustement victimes en déployant le vicieux coup du ‘’ le client est roi ‘’. Pas Poppy …

Et tandis qu’elle poursuivait sa contemplation, la Raventhrone plaqua ses deux verres contre ses joues aux couleurs vives pour en rafraîchir ce derme enflammé. Et s’il fut été que l’on lui pose la question, la Slave aurait préféré rétorquer qu’elle était très sensible aux effets de l’alcool, plutôt que de devoir s’embarrasser d’avantage sous l’aveu gênant qu’avait provoqué l’attitude de celle qui souriait de sa nouvelle victoire aux trophées gazéifiés. Parce qu’il était bien peu coutume pour elle d’être entreprise avec autant de familiarité. Simplement parce qu’elle n’avait pas le souvenir d’avoir déambulé de la sorte, bras liés telles de vieilles amies, aussi rapidement. « Merciii ! On se retrouve sur les gradins ? Adra, c'est ça ? » - Elle hocha sa tête, les yeux ronds et la bouche légèrement ouverte alors qu’elle se montrait soudainement muette, elle qui se faisait si souvent reprocher de ne pas arriver à la fermer…

« Eh bien … Qu’est-ce qui se passe dragatsennaїa ? Ne me dites pas que ma nièce favorite est enfin tombée amoureuse ! Par les sept enfers, je ne croyais pas que - … Adrasteia ? … » - Alors que son oncle posait une main sur son épaule, la jeune Raventhrone s’exclama subitement, les muscles de son corps fléchissant sous la surprise d’être ainsi tirée de ses songes. L’éternel fêtard aux yeux céruléens s’esclaffa derechef alors qu’il entourait les épaules de sa nièce d’une tentative de réconfort désuète au vu de son hilarité gaillarde. « Ah ! Mon oncle ! Je croyais que passé le cap de 40 ans, vous auriez enfin compris que de boire autant n’était plus de votre âge ! » avait-elle ricanée, se laissant doucement bercer par l’homme qui se perdait une nouvelle fois dans ce rire réconfortant. « Laissez-moi vous apprendre la vie, ma chère, les femmes noient leurs complexes par l’esthétique. Les hommes qui se rapprochent de la tombe, optent pour boire davantage afin d’ingénieusement brouiller leurs rides devant les miroirs. Ainsi donc … si la tendance se maintient, je devrais avoir la peau aussi lisse qu’un enfant de 5 ans d’ici minuit ! » - « Dois-je encore me montrer plus sage en vous déposant de suite à la garderie ou saurez-vous tenir sans vos jouets ? » … et ce rire encore … et des bières encore …

L’avancé était pénible, non sans douter que les vingt minutes à papoter avec son oncle eussent été suffisantes pour en profaner les limites du raisonnable concernant sa consommation d’alcool, néanmoins, la cause de son pas précaire se reposait directement sur ses épaules à lui expliquer pour la cinquième fois combien il était heureux de la voir et qu’il avait croisé une jolie rousse dans les estrades. Un vrai gamin de cinq ans oui …

La brune tendit les bras vers l’avant, « Kvelgen ! », un air bien plus joyeux qu’à son départ venant accentuer ses pommettes rougies par l’alcool et ses paupières à demi-closes qui se justifiait de la même raison, elle espérait très fortement que la Scandinave l’aiderait en lui délivrant les mains qui tenaient bien maladroitement un plateau de petits verres qu’avait réclamé son oncle avant qu’ils ne reviennent les trouver. Et sans se faire prier, la jeune femme se laissa lourdement retomber sur le banc, tandis que Laurentius restait péniblement accroché à ses épaules, enjambant l’obstacle distraitement avant de se lever brusquement pour rejoindre les acclamations de Poppy, distribuant les shots aux couleurs des Pies qu’il avait soigneusement demandé, forçant la Slave à se morfondre d’un embarras partagé d’amusement en se couvrant les yeux pour ne plus voir l’excentrique. « Par pitié mon oncle … vous n’avez plus seize ans ! »



_________________
Gonna love you until it hurts,
just to get you I'm doing whatever works, that'll bring you to your knees, praise Jesus, hallelujah. I'ma make you beg for it, plead for it, I want you to fiend for it, wake up and dream for it, 'Til it got you gasping for air and you lean forward. If it's yours and you want it, I want it, promise I need that. 'Till I'm everywhere that you be at, I can't fall back or quit, cause this is fatal attraction, so I take it all or I don't want a shit
Siobhan KvelgenProfesseuravatarProfesseur
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 413 Points d’activité 37
      Pseudo : Kvelgen
      Avatar : Katheryn Winnick
      Crédits : Astra pour la signa
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
      Patronus: Un loup arctique
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-l
MessageSujet: Re: I don’t think they play at all fairly | Mini-RP Libre   Dim 3 Déc - 17:40


Et elle riait. Elle était attendrie par cette complicité qu'ils avaient et ne pouvait empêcher ses lèvres de se fendre en un sourire éclatant. Pour elle qui vivait beaucoup d'émotions par procuration c'était le top ; elle aimait vivre ces moments de joie et de bonheur pur, d'amour. La scandinave appréciait d'ailleurs beaucoup Poppy pour sa vie et son énergie, pour ce qu'elle dégageait, et si son père était un personnage aussi doux qu'elle alors sûrement qu'elle l'apprécierait tout autant et passerait une magnifique journée.

Siobhan n'avait en effet pas la jeune Irvine en cours et c'était un des nombreux regret qu'elle avait. Certes elle avait de bons élèves, même de très bons, mais Poppy avait quelque chose de plus. La passion. Elle vivait pour l'ingénierie, tant et si bien que chacun de ses gestes la menaient inévitablement vers le progrès et, au bout de tout ça, un avenir glorieux. Si elle avait choisi une autre voie, la même voie qu'elle, alors sans doute, se disait-elle, qu'elle serait devenue l'une des plus fervente défenseure des droits des animaux et de la nature. La druidesse ri.

« Il n'y a pas de mal. Je l'adore vous savez. elle glissa une œillade malicieuse à sa collègue. Poppy est une personne très impliquée, je n'ose alors même pas imaginer l'énergie et la passion de sa petite sœur ! Mais une question me turlupine Monsieur Irvine... Poppy a-t-elle toujours était comme ça, même de petite ? Je suis sûre qu'elle construisait déjà des automates à Poudlard. »

Siobhan glissa de nouveau un regard amusé à l'écossaise. Oui, c'était fait exprès, et elle souriait avec toute l'innocente malice d'un petit démon dissimulé derrière les traits d'un ange à la pureté impeccable. La situation comme l'ambiance lui permettaient de relâcher un peu la pression et d'agir avec légèreté, ce qui lui faisait énormément de bien. C'était reposant parfois de ne pas devoir jouer de rôle, d'être soi-même qu'importe ce que pensent les autres. Elle enviait Poppy pour ça.

De fil en aiguille elle se souvint de son amie disparue, et elle se leva à plusieurs reprises pour la chercher du regard. Fine comme elle était la thèse du blocage au milieu de la foule était à écarter, alors la blonde se demandait bien ce qui pouvait la retenir. Elle commençait à s'inquiéter lorsque la slave arriva, et c'est avec un sourire qu'elle l'accueillit, attrapant ce qu'elle lui tendait pour l'aider. La voir aussi joyeuse, aussi démonstrative la rendait d'autant plus heureuse. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas ressenti pareil sentiment, et c'est d'ailleurs ce qui lui traversa l'esprit à ce moment là, accentuant son sourire déjà large.

« Ton oncle ? Et tu ne nous le présente même pas ?! s'exclama-t-elle joyeusement avant de se pencher un peu en arrière pour regarder l'intéressé Siobhan Kvelgen, garde-fou d'Adrasteia. On dirait que j'ai faillis à ma mission. » et un rire toujours aussi doux, contrôlé, comme toujours, pour ne pas laisser entrevoir son véritable rire pour le moins honteux.

Résumé:
 

_________________

   
   
Walk unafraid
Siobhan Astrid Kvelgen I was brought into this life a little lamb, courageous, stumbling ; fearless was my middle name. But somewhere there I lost my way, everyone walks the same, expecting me to step the narrow path they've laid, they claim to walk unafraid, I'll be clumsy instead. Hold me love me or leave me high.
Poppy IrvineÉtudiant・Sorcier - StaffavatarÉtudiant・Sorcier - Staff
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 07/01/2017 Messages 1561 Points d’activité 76
      Pseudo : Callipyge
      Avatar : Lily-Rose Depp
      Crédits : Avatar : Melody ♥ | Signature : EXORDIUM.
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Résidence Universitaire des Faubourgs, Bat. 3
      Patronus: Un petit singe Capucin, le patronus de Tomás qu'elle a accaparé.
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t356-poppy-who-in-the-world-
MessageSujet: Re: I don’t think they play at all fairly | Mini-RP Libre   Ven 5 Jan - 11:50

Gradins du stade de Quidditch - 29 Juin 2000.

D'un côté, en bout de gradins, Poppy continue de hurler et sautiller sur place. Elle ne fait plus réellement attention à ce qu'il se passe en dehors de son champ de vision, à son père et à ceux qui les ont rejoint pour le match, trop concentrée à suivre le cognard des yeux et râler en fronçant ses sourcils lorsque les buts écossais sont arrêtés. De l'autre, Eoin s'enfile une grande gorgée de bière en écoutant les demandes de madame la professeur. En repensant à Poppy enfant, à cette tête blonde hyperactive et à toutes les choses qu'elle a apporté au couple, M. Irvine se sent tout nostalgique, presque en pleine phase de sensibilité accrue. Mais c'est ce moment précis que choisit son équipe favorite pour marquer et le voilà déjà qui se laisse emporter par la joie communicative de sa fille qui lui tape fort l'épaule. Il ne comprend toujours pas vraiment les règles, il y a bien trop de ballon à suivre, c'est en ça que le rugby est bien mieux ; mais il faut avouer que rien que pour le show, Eoin est on ne peut plus satisfait. Décidément, il ne s'habituera jamais à voir des gens voler sur des balais comme si de rien n'était. Il se retourne vers Siobhan alors que de son côté Poppy se lève pour se rapprocher de quelques pas vers le terrain. « Ahah ! Oui, elle a toujours été comme ça, à vouloir comprendre les choses, résoudre les puzzle. ».

Doucement, son air s'apaise, il lance un regard vers sa fille qu'il aime tant charrier et dépose sa main sur son épaule pour la forcer à se rasseoir avant de continuer. « Mais on n'aurait jamais parié sur les automates, ou des constructions en ferrailles, comme ce qu'elle fait. Non, nus on pensait qu'elle deviendrait... Résolveuse de mots-flêchés, ou un truc du genre, hein ? ». Il lui tape dans les côtes avant de rire et manquer de s'étouffer avec ses propre salive. Il se met alors à toussoter et porte ses mains à son genou, en grimaçant. « Ah ! Bien fait, c'est le karma. Tu dis un truc méchant sur moi, et le petit Jésus te tape dans le tibia, regarde ». Poppy éclate de rire et vole son cornet de frites à son père, tout en lui déposant un baiser sur la joue, avant d'apercevoir du coin de l'oeil le soit-disant "oncle" d'Adra. Seulement dans l'esprit de Poppy c'est clair : un homme qui arrive avec les bras remplis de petits verres shooter n'est pas oncle : c'est un dieu. Elle s'approche alors de lui, difficilement, et continue de s'exclamer pour soutenir son équipe qui 'avère être la sienne également. D'un geste pas des plus assurés, elle s'empare d'un verre, vient le taper contre celui de Laurentius et se retourne ensuite vers Adra.

« Mais dis pas ça enfin, il est super ton oncle ! Viens, j'ai des frites ! ». Poppy attrape alors le bras d'Adrasteia pour la lever du banc et la tirer vers elle. Eoin recroqueville ses jambes du mieux qu'il peut ,sans trop heurter son genou qui le démange, afin de laisser passer Adra, puis interpelle Siobhan et Cho : « Remarquez, elle n'a pas l'air d'être la seule quelque peu hyperactive, non ? Ha ! Et toi, alors, Cho, tu étudies avec Poppy ? Ou dans les classes de Siobhan ? ».

Résumé:
 

_________________

KEEP YOUR TEMPER
Poppy glousse en #FF3333

 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I don’t think they play at all fairly | Mini-RP Libre   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» 05. The games we play
» Guide pour étoffer votre rôle-play
» Nano. Role Play !
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Université Paracelse d'Atlantis :: Aile Aérienne :: Stade Sportif-
Sauter vers:  
Désactiver les particules