Mordu de modes moldues | ft. Mazikeen Avery
AuteurMessage
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 22/12/2016 Messages 1341 Points d’activité 0
      Pseudo : Rémus
      Avatar : Don Benjamin
      Crédits : Mwaaaaa <3
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Un Tigre
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t175-jasper-la-discorde-est-
MessageSujet: Mordu de modes moldues | ft. Mazikeen Avery   Lun 28 Aoû - 9:02

Mordu de modes moldues



Il y avait quelque chose de délicieux dans cet instant volé au temps. Comme un baiser, comme un câlin, comme un regard passionné pris au destin morose, Jasper goûtait la superbe de ces moments volatiles et volages, bien loin de la noirceur des derniers événements. La soirée d'inauguration avait su pleinement accaparer ses pensées ces derniers temps. Chaque nuit, il se refaisait la scène, assis dans son lit, replongeant vers la souffrance qu'il avait enduré et la douleur qu'il avait causé. L'homme qui s'écrasait contre la table, l'incendie, les cris de panique, les blessures, les plaies, le sang, les cadavres ambulants, la terreur, la silhouette de Steve Jobs, les rayons d'énergie pure, les sortilèges, les coups de feu et la mort... La mort qui, à l'époque, s'était manifesté sous les hurlements stridents des blessés, des assaillants et des offensées, des prédateurs et des proies et qui aujourd'hui ne répondait que par un silence morne, macabre, lugubre, comme pour rappeler aux Aurors le coût de leur échec et aux extrémistes le prix de leur folie.

Un tout autre silence régnait sur la plage ce jour-là. Assis aux côtés de Mazikeen, Jasper respirait, enfin. Apaisé par le climat paisible, il se plaisait à penser aux milles plaisirs que la soirée pourrait réserver. L'océan indien venait par moment lécher le bout de ses pieds. L'écume se déposait sur le sable fin avec lenteur et délicatesse. Lenteur et délicatesse... C'était le maître-mot du jour. Les mains de sa dulcinée venait parcourir son corps lentement, délicatement, ses doigts traçant de fines arabesques sur la peau ébène du jeune homme. Depuis la première fois, ils n'avaient pas raté une seule semaine. C'était devenu une sorte de rituel extatique, la promesse de retrouvailles bienheureuses sur le bord de mer. Chaque voyage était différent mais la poussée d'adrénaline et d'endorphine était la même. Ils avaient fait l'Argentine, Madagascar, la France, l'Australie même. Leurs souvenirs les guidaient et parfois, les carnets de voyage les faisaient voyager. Il y avait Internet aussi mais aussi mordu qu'était Jasper des technologies No-Maj, il ne comprenait rien à son concept et à son fonctionnement. Il se contentait alors du papier rassurant des livrets que l'agence de tourisme délivrait.

Le soir arrivait, soudainement. Ils étaient là depuis le matin et pourtant, la journée semblait n'avoir duré qu'une poignée de seconde. D'un air attendri, Jasper caressa la joue de sa bien aimée avant de saisir sa main et de demander d'une douce voix :

« Chez toi ou chez moi ? » 

_________________





Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 01/03/2017 Messages 1020 Points d’activité 3
      Pseudo : Mazi/Lili
      Avatar : Ana de Armas
      Crédits : Jaspichou
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Dans un grand appartement très luxueux aux Salines, Atlantis
      Patronus: Aigle royal
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t568-mazikeen-a-avery-maybe-
MessageSujet: Re: Mordu de modes moldues | ft. Mazikeen Avery   Mer 30 Aoû - 3:59

Mordu de modes moldues


Les événements entourant Steve Jobs semblaient déjà lointains. Il ne restait qu'à espérer que quelque chose de semblable ne vienne pas nuire au calme de l'instant présent. Il y avait trop de haine en ce monde et cela, il y était impossible d'y remédier. Cela a créé bien des guerres, donc, beaucoup de morts. Tout récemment, il y avait eu la guerre à Poudlard et il ne restait qu'à espérer qu'un truc de ce genre ne se reproduise pas. Mazikeen n'était plus dans des philosophies haineuses, heureusement. Si elle avait été à Poudlard, à l'époque de cette guerre, il y aurait eu des chances qu'elle joigne les ténèbres ou simplement qu'elle ait pris la fuite au lieu de combattre. Le destin avait voulu qu'elle parte voyager dans le monde afin de mieux comprendre ses questionnements sur elle-même ainsi que sur le monde en général.

C'est sur une plage que le jeune couple se retrouvait, cette journée-là. Mazikeen profitait du soleil pour conserver sa peau basanée par ce même soleil suite aux voyages faits avec Jasper, cet été. Les deux aristocrates n'avaient pas seulement fait des plages mais avaient aussi visité la France, par exemple. De plus, la jeune femme avait montré un des endroits où elle avait resté, en Australie, à Jasper. Les deux passaient réellement du bon temps, loin de tout chaos. Plus le temps avançait, au fil des voyages, plus la cadette Avery apprenait à connaître son copain. Il n'était pas parfait mais pour elle, il l'était. Attentif et gentleman avec elle. Mazikeen n'avait pu mieux tomber. Et puis, elle se sent en sécurité en sa compagnie, sachant que l'homme du duo étudie actuellement pour devenir auror.

La soirée montra déjà ses portes. La journée avait passé terriblement vite pour la jeune Avery. Chaque moment passé avec Jasper passait vite, en fait. C'est assise sur le sable que la vipère regardait son petit ami qui venait de caresser sa joue avant de saisir sa main pour lui demander : « Chez toi ou chez moi ? » Mazikeen sourit.

« Chez toi, cette fois-ci ! Mais avant, un instant. » Elle enfila sa robe d'été, sachant qu'elle se trouvait précédemment en maillot de bain. « Prête ! Sauf que je prends les commandes. » Mazikeen lui fit un clin d'oeil amusé avant de saisir sa main et transplaner près de l'appartement de Jasper (près du sien, en fait) où il était possible d'y faire du transplanage. Une genre de piste de transplanage.

La jeune femme ne lâcha pas sa main alors qu'elle tourna sa tête vers lui. « On mange de tes "divins" burgers, ce soir ? Et n'oublie pas, tu dois me montrer la tevelision et euh... tout ça. » Lui dit-elle, alors que le couple se dirigeait vers l'appartement de Jasper. Depuis que les deux Sangs-Purs de fréquentaient, Mazikeen avait été chez lui à bien des reprises mais celui-ci venait davantage chez elle vu que contrairement à lui, elle habitait entièrement seule.

(c) AMIANTE

_________________
Pureblood and proud of it
I may not hate mudblood but I'm proud to be a Avery and a pureblood despite the past of my family. I just want to restore the reputation of my family. ©️ by anaëlle.
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 22/12/2016 Messages 1341 Points d’activité 0
      Pseudo : Rémus
      Avatar : Don Benjamin
      Crédits : Mwaaaaa <3
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Un Tigre
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t175-jasper-la-discorde-est-
MessageSujet: Re: Mordu de modes moldues | ft. Mazikeen Avery   Mer 30 Aoû - 6:51



Mordu de modes moldues


L'espace-temps se déchira autour d'eux et les avala. Le couple qui se tenait là quelques secondes auparavant avait tout simplement disparu, laissant derrière eux une plage vide, au silence troublé seulement par la danse des vagues contre le sable. Il n'y avait eu qu'un éclair bref, aveuglant... Une sorte de vortex était apparu. Puis la réalité s'était tordu, les couleurs s'étaient estompées, les formes s'étaient déformées, et comme aspirés par cette apparition, ils s'étaient volatilisés dans un second éclair. Il y a dix ans, un Moldu assistant à cette scène aurait hurlé son incompréhension et trente minutes plus tard, la police aurait débarqué, accompagnée d'abord par les commères avides d'histoires à raconter à table puis le village et peut-être même la région entière aurait suivi. Après la lever du Secret, rien n'était pareil. Ou plutôt, tout était différent. Aussi impressionnant que pouvait l'être un transplanage, les personnes dénués de pouvoirs magiques s'y était habitué autant qu'il le pouvait. Moyen de locomotion préférée des sorciers, il n'était pas rare de voir surgir du néant un type en cape pressé, visiblement en retard. La vie dans le deuxième millénaire se faisait étrange.

Premier éclair, déformation, apparition, deuxième éclair. Le pavé d'Atlantis s'était substitué au sable de l'île Juan de Nova. Bien plus dur, bien moins chaud, il accueillait chaque semaine le couple après leur bouffée de rêves. Retour au cauchemar pour Jasper. Si les immeubles se dressait face aux Profondeurs, ils ne pouvaient rien contre les émanations douloureuses de souvenirs qu'elles projetaient vers le jeune homme. Elles étaient les deux seuls échecs de sa vie, les deux seules fois où il s'était senti démuni. Délaissé. En pleine désillusion.  Face au constat amer de sa propre impuissance, léché par les flammes et par l'eau. Par les noyés de l'explosion des mines et par les disparus de la soirée d'inauguration. Par ses remords, ses doutes et ses regrets. Les Profondeurs le dévisageait à travers la ville, sourire aux lèvres, regard mesquin et à cette pensée, il en tremblerait presque...

La porte s'ouvrit d'un coup de baguette et soulevant Mazikeen pour la déposer sur le sofa, Jasper se mit à l'embrasser avec passion. Ponctuant chaque phrase d'un baiser déposé avec fougue sur les lèvres de la nymphe, il se mit à annoncer :

Programme de la soirée ! Préparation des fameux burgers ! Manger ! Découverte du monde Moldu et sa culture ! Film ! Ou Jeux-vidéo ! Et pour clore, séance massage pour ma chère et tendre ! Bon, et ça, c'est juste pour le plaisir de goûter tes lèvres.

Chaque baiser l'enivrait davantage et sentir la chaleur du corps de son amour sous le sien faisait se précipiter son coeur contre ses côtes. Elle était d'une beauté rare, ses traits fins rappelaient les vestales de la Rome Antique, ses yeux verts vous happaient et pire encore, ses doigts parcourant votre échine venaient briser le reste de résistance gracile que vous lui opposiez. Mazikeen avait su charmer Jasper comme jamais une fille ne l'avait charmé. Sans être à sa merci, il en pinçait pour sa belle au point de faire des folies. Doucement, il se releva, tendit sa main, et dit :

On va les préparer ces divins Burgers ?

Un clin d'oeil et déjà, le couple disparaissait pour se retrouver dans la cuisine.

_________________





Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 01/03/2017 Messages 1020 Points d’activité 3
      Pseudo : Mazi/Lili
      Avatar : Ana de Armas
      Crédits : Jaspichou
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Dans un grand appartement très luxueux aux Salines, Atlantis
      Patronus: Aigle royal
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t568-mazikeen-a-avery-maybe-
MessageSujet: Re: Mordu de modes moldues | ft. Mazikeen Avery   Lun 4 Sep - 12:41

Mordu de modes moldues


Un autre retour à la réalité pour le jeune couple. Heureusement, les vacances continuaient mais ils ne pouvaient se permettre de constamment voyager même si les deux étaient fortunés. On dit toujours que l'on est mieux chez soi et Mazikeen a un vrai chez soi, depuis son retour au Royaume-Uni après ses années d'exil. À présent, ce n'était pas chez elle dont elle se dirigeait en compagnie de Jasper mais chez celui-ci. Évidemment, cela fut instantané grâce au transplanage dont la jeune femme était très habituée avec le grand nombre de fois où elle a dû utiliser ce moyen de transport en voyage. Elle venait fréquemment chez son copain et vice-versa, surtout que les deux n'habitent pas vraiment loin l'un de l'autre, ce qui est plutôt avantageux.

C'est donc devant l'appartement du jeune Greengrass que le couple se trouva à l'instant présent. La présence du garçon l'empêchait de succomber à la solitude dont elle avait fait preuve à son retour, ayant de la difficulté à se faire de nouveaux amis à cause de celle dont elle a été, auparavant. C'est la vie et elle ne s'est pas arrêtée à cela.

L'héritier Greengrass déverrouilla la porte de son appartement avant de l'ouvrir. Néanmoins, Mazikeen ne put vraiment se diriger à l'intérieur, c'est Jasper qui s'en chargea, la soulevant, ce qui ne cacha rien de sa surprise de cette soudaine action. Puis, elle se fit déposer sur le sofa où Jasper l'embrassa aussitôt passionnément, n'empêchant nullement à l'aristocrate Avery de sourire et de prolonger la délicieuse bouche de son homme. Qu'il embrassait bien...

« Programme de la soirée ! Préparation des fameux burgers ! Manger ! Découverte du monde Moldu et sa culture ! Film ! Ou Jeux-vidéo ! Et pour clore, séance massage pour ma chère et tendre ! Bon, et ça, c'est juste pour le plaisir de goûter tes lèvres. » Chaque phase était ponctuée d'un baiser. Mazikeen ne pouvait combattre, donc elle se laissait faire par son prince charmant. La dernière phrase lui donna des yeux pétillants alors que les deux bouches se décollèrent où elle put enfin dire : « Tu sais comment m'acheter, Jasper Greengrass. » Dit-elle, d'un petit rire, en regardant amoureusement le lion dans les yeux. Tout était si parfait avec lui. Il la respectait et lui donnait énormément d'attention tout en étant galant et gentleman. Mazikeen avait l'impression d'avoir bu un philtre d'amour mais pourtant, tout était naturel. Il était le premier garçon avec qui elle avait une relation sérieuse bien qu'elle n'ait jamais été très souvent en couple. La jeune femme aussi essayait d'être la meilleure possible pour lui. Elle aussi devait faire sa part.

« On va les préparer ces divins Burgers ? » Avait dit Jasper en tendant la main, après un très court moment de silence alors que Mazikeen avait continué de le regarder amoureusement. Elle joignit donc sa main dans la sienne avant de sa lever du sofa, admirant son visage en répondant : « Avec un mâle divin, je ne saurais refuser. »  Elle lui donna un court baiser sur les lèvres avant que le couple ne se dirige vers la cuisine.

La pièce était très semblable à celle de son appartement mais différente en même temps dû au fait que Mazikeen avait décoré et installé la pièce à son image. Bref, elle lâcha la main de son Don Juan une fois rendue dans la cuisine avant d'attacher ses cheveux et dire, en même temps :

« Je suis à vos ordres, chef ! » La jeune Avery termina d'attacher sa crinière, se mettant devant l'héritier Greengrass en le regardant droit dans les yeux, de ses yeux verts. « Qu'on se dépêche, j'ai hâte de recevoir ce massage. » Un petit rire vint de la part de la vipère, clignant rapidement des yeux.

La jeune femme fit un tour sur elle-même, prête à suivre les directives de son prince charmant parce qu'elle ne voulait pas le laisser tout faire tout seule, se demandant s'il allait utiliser la magie ou pas.

(c) AMIANTE

_________________
Pureblood and proud of it
I may not hate mudblood but I'm proud to be a Avery and a pureblood despite the past of my family. I just want to restore the reputation of my family. ©️ by anaëlle.
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 22/12/2016 Messages 1341 Points d’activité 0
      Pseudo : Rémus
      Avatar : Don Benjamin
      Crédits : Mwaaaaa <3
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Un Tigre
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t175-jasper-la-discorde-est-
MessageSujet: Re: Mordu de modes moldues | ft. Mazikeen Avery   Ven 8 Sep - 16:47

Mordu de modes moldues


Un parfum ciselé d'orchidée et de sapin. Une flagrance douceâtre mais amère. Une exhalation divine, exquise, redoutablement paradisiaque qui lentement, doucement,  s'insinuait dans les méandres désireux des fibres du corps de Jasper. Muscade. Jasmin. Et pour finir, une touche de rose. Les odeurs se marièrent, se décantèrent et chantèrent leur calme sérénade dans la pièce. L'ambiance chaleureuse de l'appartement faisait vibrer leurs âmes, la lueur vacillante des bougies trembler leur ombre. Enlacés, seuls, à deux, face à l'univers tout entier,  le couple semblait prêt à affronter le lendemain et tous les lendemains qui suivraient. Il sentait son odeur enivrante, elle sentait sa chaleur rassurante, lui son pouls, elle son souffle. L'étreinte se faisait passionnelle, vorace, féroce, étouffante, presque criminelle tant les corps se liaient, tant les cheveux de l'une cachait le visage de l'autre, tant l'amour transperçait leurs corps d'hommes fragiles et souffreteux. Les pantins se faisaient marionnettes un court instant, le temps d'exprimer en un battement fébrile de désir l'écho de leurs sentiments. Il avait ses lèvres dans son cou, elle sa main contre sa torse et ils s'aimaient. Et ils aimaient. Pour la première fois. A jamais.



Jasper poussa la porte de la cuisine et invita sa dulcinée à entrer. Le repas de la veille embaumait encore l'air de la pièce. Elle s'était attaché les cheveux, lui avait souri puis demandé la suite des événements. Ils s'étaient affairés une petite heure en cuisine, entrecoupant les pauses câlins bien mérités par les efforts entrepris. Et désormais, exténués par le chantier dans lequel ils s'étaient lancés, ils étaient de nouveau affalés dans le canapé, côte à côte, une assiette fumante d'un hamburger tout juste sorti du four devant chacun d'eux. D'un regard brillant, Jasper se saisit de la télécommande, se redressa comme si le discours qu'il allait tenir était d'une importance première et s'exclama :


Bon, alors ! Première découverte pour toi, la télévision ! Tu vois les images de la Gazette qui bougent ? Bah là, c'est pareil mais en mieux ! En gros, t'as des gens qui capturent des vraies images dans des boites, ces images mises bout-à-bout sont transmises sur la boitier en face et on peut voir ce qui a été capturé ! Et du coup, des gens créent des fictions, des documentaires, des interviews, c'est génial ! Avec ça, la télécommande, tu peux changer ce qui est transmis sur ton boîtier pour voir quelque chose qui te plaît ! Essaie, tu vas voir !  

Et d'un regard brillant, il lui tendait la télécommande et par la même occasion, un moyen d'entrer dans son monde.

_________________





Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 01/03/2017 Messages 1020 Points d’activité 3
      Pseudo : Mazi/Lili
      Avatar : Ana de Armas
      Crédits : Jaspichou
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Dans un grand appartement très luxueux aux Salines, Atlantis
      Patronus: Aigle royal
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t568-mazikeen-a-avery-maybe-
MessageSujet: Re: Mordu de modes moldues | ft. Mazikeen Avery   Lun 18 Sep - 15:31

Mordu de modes moldues


À quoi servait une vie dénuée d'amour ou d'amitié ? Une vie remplie de solitude ? La seule chose à laquelle cela sert vraiment est la destruction de soi-même. Plus l'on est seul, plus la tristesse est en ascendance. Plusieurs chemins peuvent s'y offrir dont celui de la haine et la colère. Un chemin qu'aurait pu emprunter Mazikeen si elle n'avait quitté le Royaume-Uni et si elle n'avait jamais connu Jasper sachant que celui-ci, avant même qu'il ne la fréquente, l'a aidée à devenir une meilleure personne. Aujourd'hui, elle goûte à un vrai amour et non une vie de solitude et tristesse.

La préparation de ce repas en tandem en était la preuve. Le couple s'était affairé à préparer les "burgers divins" de Jasper. Celui-ci avait la recette mais Mazikeen l'aidait pour produire le tout en y mettant quand même sa petite touche personnalisée, étant douée en matière culinaire depuis ses voyages où elle s'est justement pratiquée. Bref, on pouvait voir que les deux jeunes gens avaient une excellente chimie ensemble, autant au niveau de l'amour que de cette cuisine. Donc, les burgers gourmets furent enfin prêts. La jeune femme salivait déjà. Ses narines sentaient la forte bonne odeur des hamburgers, surtout que le sien était épicé comme elle l'aimait. Gourmande, elle avait déjà hâte de goûter à la viande et tous les ingrédients. Il faut dire que les burgers étaient très grands et elle allait avoir l'air d'une bête en y prenant des bouchées mais tant pis, elle n'était pas en public. En très bonne compagnie, celle de son homme à elle, qui aurait aussi l'air d'un être malpropre en dévorant ce futur délicieux repas. On dit qu'il ne faut pas manger ce genre de repas lors du premier rendez-vous mais le premier rendez-vous des deux aristocrates date déjà de plusieurs mois.

L'aînée du couple prit son assiette et suivit Jasper vers le salon où celui-ci avait également son assiette en main. Il allait lui montrer la technologie moldue. Il lui en avait parlé plusieurs fois mais jusqu'à présent, Mazikeen n'avait pas vraiment eu le temps de s'y pencher, surtout par les précédents voyages ou encore les études. Bref, Mazikeen s'assit donc sur le canapé à "l'indienne", déposant son assiette sur la table basse devant alors que Jasper venait de prendre la "télécommande". Étrange objet de forme rectangulaire avec plusieurs boutons. Durant ses voyages, Mazikeen avait déjà vu ces "tevelisions" mais ne s'y avait jamais attardé. Elle était restée principalement dans les communautés sorcières. Le Greengrass se mit à expliquer :

« Bon, alors ! Première découverte pour toi, la télévision ! Tu vois les images de la Gazette qui bougent ? Bah là, c'est pareil mais en mieux ! En gros, t'as des gens qui capturent des vraies images dans des boites, ces images mises bout-à-bout sont transmises sur la boitier en face et on peut voir ce qui a été capturé ! Et du coup, des gens créent des fictions, des documentaires, des interviews, c'est génial ! Avec ça, la télécommande, tu peux changer ce qui est transmis sur ton boîtier pour voir quelque chose qui te plaît ! Essaie, tu vas voir ! » Mazikeen s'était tournée vers lui en essayant de comprendre du mieux qu'elle le pouvait. Au moins, il lui expliquait avec des exemples sorcières. Donc, le truc nommé "tévélision" projetait des images comme celles de la gazette. Étrange. La jeune Avery leva les sourcils avant de prendre la télécommande de son chéri et la regarder.

« Cet étrange cet objet. Il y a beaucoup de euuuuh, "boutons" ? » Elle leva les yeux vers le boîtier et testa la télécommande en appuyant sur plusieurs boutons dont des chiffres. L'un changeait directement de chaîne et l'autre baissait ou montait le volume. Et lors des changements de chaîne, on pouvait entendre des personnes parler et c'était même en couleur. Incroyable ! « C'est tellement étrange mais ne même temps, impressionnant ! » Sans faire exprès, Mazikeen appuya sur le bouton qui éteignait la télévision sans voir lequel c'était. Son sourire disparût, croyant qu'elle avait cassé le boîtier. « La "tévélision" n'est pas cassée j'espère ? Je suis désolée... » La jeune femme croyait vraiment qu'elle avait brisé la télévision en appuyant simplement sur le bouton pour la fermer. Cela démontrait sa connaissance quasi-inexistante de la technologie moldue. « Je suis idiote... Tu sais comment la réparer ? Parce que bon, j'ai envie de voir ce truc qui jouait pendant que tu me masses... » Sur la dernière chaîne avant que la vipère ne ferme accidentellement la télévision, se trouvait une émission dite "romantique" où deux personnes s'embrassaient. La suite n'était pas connue. De plus, au niveau du massage, elle faisait référence à ce que Jasper lui avait dit plus tôt... Son sourire revint alors qu'elle prenait l'assiette contenant son hamburger et y dévora une bouchée où elle dut se forcer pour ouvrir sa bouche très grande où de la sauce se trouva sur le bord de ses babines. De cette manière-là, on ne jurerait pas qu'elle avait été élevée à être une aristocrate bien élevée aux bonnes manières.

(c) AMIANTE

_________________
Pureblood and proud of it
I may not hate mudblood but I'm proud to be a Avery and a pureblood despite the past of my family. I just want to restore the reputation of my family. ©️ by anaëlle.
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 22/12/2016 Messages 1341 Points d’activité 0
      Pseudo : Rémus
      Avatar : Don Benjamin
      Crédits : Mwaaaaa <3
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Un Tigre
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t175-jasper-la-discorde-est-
MessageSujet: Re: Mordu de modes moldues | ft. Mazikeen Avery   Sam 23 Sep - 6:48

Mordu de modes moldues


La télévision, sans un bruit, s'éteignit et le jeune couple qui se tenait dans le cadre disparut, remplacé par un noir sans fin, sans fond, loin du manège sensible de leur baiser empli de cet amour tranquille qui les remuait. Mazikeen tressaillit et faillit en lâcher la télécommande. D'un regard où se mêlait incompréhension, surprise et désespoir, elle jeta une œillade de détresse à Jasper. Ce dernier lui sourit alors qu'elle s’agrippait à son bras pour s'excuser. Il partit d'un rire incontrôlable alors qu'elle continuait de vouloir se faire pardonner en se maudissant de sa maladresse. Jasper, en vérité, ne savait comment faire comprendre à sa dulcinée qu'elle n'avait rien fait de mal. Mais la situation semblait tant la dépasser et elle s'en voulait tant pour une bêtise qu'elle n'avait pas fait qu'il n'arrivait pas à s'empêcher de rire. Alors qu'elle partait pour une dernière salve d'excuses, il saisit son menton délicatement et rapprochant son visage, fit taire sa bien aimée d'un baiser. Leurs deux regards se captèrent et comme un monstre rugissant au clair de lune, le désir qui sommeillait en Jasper se réveilla. Elle était si belle, si parfaite. Son visage diamantin, ses yeux émeraudes, sa chevelure ambre faisait d'elle une pierre précieuse que même les anges désiraient. Elle était ce que ce monde avait fait de plus abouti. Ce que le maître sculpteur avait fait de plus merveilleux. Un chef-d'oeuvre du genre humain, un plaisir pour les yeux, une délectation pour l'esprit. Une nymphe sylvestre à la beauté sauvage, une succube au charme démoniaque, une déesse déchue que même les cieux pleuraient. Et Jasper l'avait.

Rallumant la télévision, Jasper fit basculer le canapé en lit et enjoignit Mazikeen à s'allonger. La comédie romantique, derrière lui, avait repris et sa dulcinée était absorbée par le spectacle qui se tramait devant ses yeux. La faisant sortir de ses pensées d'un baiser déposé dans la nuque, où il savait qu'elle frissonnait à chaque fois, il s'exclama alors :


 Madame est-elle prête à recevoir el famoso massage de mes bien modestes mains ?  

Il fit un pantomime de révérence avant d'enlever son T-shirt alors que petit à petit, la créature qui sommeillait dans son estomac, grondait son désir.

_________________





Contenu sponsoriséVoir son profil
MessageSujet: Re: Mordu de modes moldues | ft. Mazikeen Avery   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Luna Avery (en cour)
» Where is my mind ( Finn Avery )
» TEX AVERY, TOONS ET COMPAGNIE...
» [Finie]Présentation d'Avery Blackson | Validée
» M - Henry Avery - Mangemort - Médicomage // Julian Morris.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Atlantis & Manadh :: Les Salines :: Les demeures aménagées aux Salines-
Sauter vers: