Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Signaler un RP libre

Catharsis :: Hors-jeu - Renseignements :: Boîte à Renseignements :: Monde - Intrigues
 

 The Breakfast Chronicles : Les brèves matinales

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
NarrateurNarrateur
PNJ
PNJ
Messages : 300 Points : 1577
Pseudo : --
Avatar : --
Crédits : Catharsis.
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: The Breakfast Chronicles : Les brèves matinales   The Breakfast Chronicles : Les brèves matinales - Page 3 EmptyMer 27 Mar - 13:39

Sur les traces des MacLean : Partie 2


Nous poursuivons notre série dédiée à l’exposition MacLean ! Encore une fois, nous avons demandé aux historiens et experts Augustine Colten, chercheuse à l’Universite Paracelse d’Atlantis et docteure en histoire, et Rowan West, historien magique, de nous éclairer sur les mystérieux artefacts collectionnés au fil des siècles par la famille moldue MacLean.

Deuxième pièce : Les œuvres d’art

La deuxième pièce est composée uniquement d’œuvres d’art. Que pouvez-vous nous dire sur celles-ci ?

Rowan West : « Ah ! Les œuvres d’art des MacLean ! Il s’agit d’une collection tout à fait fascinante, probablement encore plus fascinante que leurs objets enchantés. Elles prennent des formes très différentes : vous avez, bien sûr, la collection de vases aux tailles croissantes qui représentent des scènes de bataille. Vous avez également des peintures et des diptyques. De nombreuses théories ont été faites pour tenter d’expliquer pourquoi ces œuvres ne semblent pas être enchantées, alors que leurs possessions regorgent d’objets sorciers. Aucune ne me satisfait. Personnellement, je pense que les MacLean étaient simplement très pratiques : un tableau qui bouge n’avait pas vraiment d’utilité pour eux. »

Pouvez-vous nous expliquer la signification des œuvres ?

Augustine Colten : « Ces œuvres ont été très longuement étudiées par de nombreux historiens, et pour cause : elles semblent être connectées les unes aux autres et raconter une histoire. Il convient de s’attarder tout d’abord sur les vases. Le premier, le plus petit, représente un homme en armure et un homme en haillons. Le second, plus gros, représente exactement les mêmes personnages, à l’exception près que cette fois, il y a trois hommes en haillons contre un seul homme en armure. Le troisième représente la même scène, mais avec sept hommes en haillons bataillant contre un seul homme en armure. Et le dernier, enfin, le plus imposant : un homme en armure contre quinze hommes en haillons. La signification de ce vase est simple. Quel que soit l’ennemi que l’homme en armure affronte, il se multiplie. Ou plutôt, il se copie : chaque homme en haillon est une exacte copie de l’autre. »

RW : « Tout à fait. Les théories sur les peintures et le diptyque divergent légèrement. Ce qu’il est certain, c’est que les peintures représentent un animal qui se métamorphose en quelque chose d’autre. Le dyptique, quant à lui, a une signification claire pour quiconque est sorcier : le premier panneau représente un sorcier attaqué par un loup dans une bibliothèque alors que le second montre ce même sorcier accompagné d’un poney. Il s’agit d’une représentation très ancienne d’un Epouvantard, et de sa défaite. Ce qui est intéressant de rappeler ici, cependant, est que les moldus ne peuvent absolument pas voir les Epouvantards ; le fait que les MacLean possèdent une représentation de ces créatures sous-entend donc qu’ils avaient parfaitement conscience de leur existence et, étant donné leur connaissance de la magie, ils savaient à quoi ils avaient affaire.  Là où les théories divergent, c’est lorsque l’on lie les peintures et le diptyque : certains pensent que les animaux qui se métamorphosent sont eux aussi une représentation d’Epouvantards, alors que d’autres historiens pensent le contraire. »

En quoi est-ce que ces œuvres d’art sont liées les unes aux autres ?

AC : « Les études menées sur la collection des MacLean conduisent à deux hypothèses principales, comme Rowan l’expliquait. La première est que toutes ces œuvres font référence aux Epouvantards, et à leur manière de se multiplier, de se transformer. La seconde est que le diptyque est la seule œuvre qui représente les Epouvantards, et que les deux autres œuvres représentent quelque chose d’autre, qui se transforme et se multiplie. Bien entendu, il est également possible que ces œuvres ne soient pas liées les unes aux autres. L’hypothèse de l’existence d'un lien entre les œuvres d’art semble cependant renforcée par le contenu des autres pièces, notamment dans la bibliothèque. »

La prochaine publication portera sur la troisième pièce de l'exposition MacLean : La Bibliothèque !

HRP

N'hésitez pas à contacter @Draco Malfoy si vous avez la moindre question ou suggestion ! Coeur
NarrateurNarrateur
PNJ
PNJ
Messages : 300 Points : 1577
Pseudo : --
Avatar : --
Crédits : Catharsis.
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: The Breakfast Chronicles : Les brèves matinales   The Breakfast Chronicles : Les brèves matinales - Page 3 EmptyJeu 4 Juil - 14:02

Sur les traces des MacLean : Partie 3


Nous poursuivons notre série dédiée à l’exposition MacLean ! Encore une fois, nous avons demandé aux historiens et experts Augustine Colten, chercheuse à l’Universite Paracelse d’Atlantis et docteure en histoire, et Rowan West, historien magique, de nous éclairer sur les mystérieux artefacts collectionnés au fil des siècles par la famille moldue MacLean.

Troisième pièce : La Bibliothèque

Parmi les journaux protégés dans les coffres de verres, certains semblent permettre de déchiffrer des runes. Quels enseignements peut-on en tirer ?

Rowan West : « Comme vous le savez sans doute, Manadh est une île ancienne, et des traces de magie runique peuvent être trouvées un peu partout, en plus des runes de protection qui ont été installée lorsque les premières pierres d’Atlantis ont été posées. Ces journaux ont été écrits par les MacLean au cours de leurs voyages, et l’une de leurs découvertes attise la curiosité de briseurs de sorts depuis des années : les anciennes runes de Manadh seraient là pour empêcher quelque chose de sortir de l’île. Quoi ? Personne ne le sait. »

Augustine Colten : « Les livres, quant à eux, sont très divers, mais ils ont tous un sujet en commun : les créatures qui effrayaient les peuples sans pouvoirs magiques. L’un des livres est le journal d’une abbaye anglaise du XIVème siècle, et les rapports d’une épouvantable créature qui terrorisait les alentours sont sans doute à rapprocher avec les multiples mentions d’Epouvantards dans la collection des MacLean. Cela n’aurait pas été la première fois que de telles créatures magiques, tout à fait connues de la communauté sorcière, ne sèment la terreur dans des populations qui n’en ont pas connaissance. Le Diable était souvent l’explication trouvée pour ce genre de phénomènes. »

De nombreux parchemins recensant des mariages, des naissances ou des héritages sont exposés. Que nous apprennent-ils ? »

AC : « Il est intéressant de noter la présence de plusieurs anomalies. La première est le fait que les MacLean possédaient une copie datant de 1689 du Code International du Secret Magique. Etant une lignée purement moldue, elle ne devrait pas avoir eu accès à ce Code ; mais nous savons aujourd’hui que les MacLean étaient très liés aux sorciers, en dépit de leur absence de sang magique, et que leurs services rendus à la communauté sorcière leur garantissait sans doute une exemption à l’amnésie. Une autre anomalie est qu’ils semblaient être particulièrement intéressés par les étrangers ; il est fait mention explicite d’une jeune femme venant de l’autre côté de l’île et parlant une langue inconnue de tous. Étrangement, il n’y a pas d’autres mentions de cette jeune femme. »

Les tablettes de pierre sont gravées d’anciennes formes de langues aujourd’hui utilisées, telles que du gaélique. Est-ce qu’elles ont été traduites ?

R.W. : « Malheureusement, une grande partie du texte a été avalée par le temps. Ce qui est certain, c’est qu’on y retrouve de l’ancien anglais, du proto-germanique et de l’ancien gaélique. Les notions de communauté et de travail y sont présentes. On y retrouve également des mots signifiant l’annonciation de quelque chose ; hélas, nous n’avons pas encore réussi à déchiffrer le reste. »

HRP

N'hésitez pas à contacter @Draco Malfoy si vous avez la moindre question ou suggestion ! Coeur
[/i]
NarrateurNarrateur
PNJ
PNJ
Messages : 300 Points : 1577
Pseudo : --
Avatar : --
Crédits : Catharsis.
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: The Breakfast Chronicles : Les brèves matinales   The Breakfast Chronicles : Les brèves matinales - Page 3 EmptyMar 9 Juil - 10:56

Sur les traces des MacLean : Partie 4


Nous terminons enfin notre série dédiée à l’exposition MacLean ! Dans ce quatrième et dernier épisode, nous avons demandé aux historiens et experts Augustine Colten, chercheuse à l’Universite Paracelse d’Atlantis et docteure en histoire, et Rowan West, historien magique, de nous éclairer sur les mystérieux artefacts collectionnés au fil des siècles par la famille moldue MacLean.

Dernière pièce : Les Objets Magiques

De nombreux objets magiques sont présents ici. Possèdent-ils un intérêt particulier ?

Augustine Colten : « Tout à fait ! Ils sont tous uniques, anciens, et surtout proviennent de pays différents. Les MacLean avaient en leur possession une grande quantité de détecteurs de magie, et ils composent la majorité des objets présents dans cette pièce. Prenez ces quatre dés à treize faces, par exemple ; ils permettent de mesurer la quantité de magie noire présente ici. Ils possédaient également un détecteur en cuivre qui ressemble à un capteur de dissimulation, pourtant nous avons très peu de témoignages de personnes l'ayant vu fonctionner. A vrai dire, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas été actionné - nous commencions à douter de ses propriétés. »

Rowan West : « Jusqu'à l'ouverture de l'exposition ! Ce jour-là, nous sommes certains que le détecteur s'est actionné. Nous ne savons pas vraiment à quoi il réagit, mais il a réagi à quelque chose. »

A. C. : « Tout à fait. Les MacLean possédaient également un miroir à double-sens (son jumeau n'a jamais été retrouvé) ou encore cette épée enchantée, d'origine allemande, qui semblait ne pas être capable de blesser qui que ce soit. Malheureusement, elle a été depuis dérobée. »

Qu'en est-il de cette vasque d'étain ?

R. W. : « Il s'agit sans doute de l'objet le plus fascinant, derrière la sphère de cuivre. La vasque est frappée d'une inscription en vieux français, qui signifie "pour trouver nos ennemis". Elle a été enchantée pour répondre à certaines questions ; des mots très spécifiques le font réagir, mais les réponses ne sont jamais très pertinentes. »

Qu'en est-il de cette sphère de cuivre ?

A.C. : « Tous les briseurs de sorts qui l'ont examinée ont tous conclu à la même chose : il s'agit d'un système de protection. Nous n'avons cependant jamais été certains du danger que ce système était censé protéger les MacLeans ! Il semble s'être activé lors de l'exposition, mais nous n'avons pas encore réussi à comprendre pourquoi. »

Quelle est votre conclusion sur le rapport à la magie que les MacLean entretenaient ?

A.C. : « Il est certain que les MacLean font partie des rares familles de moldues ayant eu une connaissance et des rapports prolongés avec les sorciers. Ce lien particulier semble être né autour d'une menace commune, qui affectait sorcier et moldus ; de nombreux indices pointent vers les Epouvantards ou une race de créatures magiques aujourd'hui éteinte. Ce qui est certain, c'est que les MacLean se sont transmis leurs armes et leurs secrets pendant des générations, peut-être même des siècles ! Il s'agissait d'une famille fascinante. »

Merci à tous d'avoir suivi cette série !

HRP

N'hésitez pas à contacter @Draco Malfoy si vous avez la moindre question ou suggestion ! Coeur
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: The Breakfast Chronicles : Les brèves matinales   The Breakfast Chronicles : Les brèves matinales - Page 3 Empty

 
The Breakfast Chronicles : Les brèves matinales
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: