Such a good shop // Sebastian & Milo
AuteurMessage
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 22/06/2017 Messages 570 Points d’activité 76
      Pseudo : Flow
      Avatar : Bradley James
      Crédits : avatar : mwa signature : little wolf
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: S'il pouvait en faire un, un Setter irlandais rouge
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t998-sebastian-m-connor-s-il-y-a-en
MessageSujet: Such a good shop // Sebastian & Milo   Mer 23 Aoû - 15:04

Such a good shop.

Sebastian & Milo

Le public n’avait pas conscience, bien souvent, de la difficulté du métier de joueur de Quidditch. Bien sûr, il y avait les entrainements, constants, où il fallait toujours repousser ses limites et prouver au coach qu’il avait bien fait de placer ses espoirs entre les épaules des joueurs. Il y avait les matchs, un moment hors du temps, où l’esprit devait être entièrement focalisé sur la balle, les points, les adversaires, le manche qu’on tenait entre les mains. Une seule seconde d’inattention, et tout était fini. Mais ce n’était pas tout. Il y avait les réunions de stratégie, les conférences de presse, les visites médicales sans fins, les séances de cryothérapie de récupération, les entretiens avec les équipes de marketing… Cela semblait, souvent, n’être qu’une tornade de rendez-vous et d’agitation.

Fort heureusement, Sebastian était naturellement doué pour ce genre de chose. C’était un joueur extrêmement doué, oui, mais il avait également cette motivation, toujours présente, la flamme de la passion pour le sport et pour son métier, ainsi qu’un bon degré de patience, ce qui était indispensable pour passer d’un simple joueur à une star, de celle dont on se souviendrait dans des générations. Une star médiatique, auprès du public, couplé à un niveau exceptionnel, était de l’apanage des légendes. On se souviendrait de Sebastian O’Connor, capitaine de l’équipe nationale d’Irlande, poursuiveur de génie, bachelor sympathique et courtisé.

Mais il y avait une autre face au blondinet, que seuls ses proches connaissaient. Il avait aussi le cœur sur la main, une générosité à toute épreuve, un casse-cou sans conscience des risques, et un fonceur. Tout cela ne pouvait transparaitre dans les interviews, même de la plume du journaliste le plus talentueux au monde. Il fallait le connaître pour saisir la complexité du personnage, qu’on voulait souvent résumer à un titre et deux lignes sur du papier glacé.

Et il était maladroit. Beaucoup trop. On aurait pu penser l’inverse, étant donné que, littéralement, il attrapait et jetait des balles pour vivre, mais, lorsqu’il ne faisait pas attention, il passait son temps à se prendre des portes vitrées, trébucher sur une branche, ou casser des mugs de café. Et celui qui faisait le plus souvent les frais de cette maladresse n’était autre que son équipement de Quidditch, qui devait sans cesse être réparé, ou remplacé. A lui seul, il devait dépenser plus d’argent en crampons que toute l’équipe d’Irlande réunie.

Il était donc normal qu’il prenne grand soin à choisir ses fournisseurs : autant ne pas ajouter à ses deux mains gauches un matériel de piètre facture. Il avait constaté, en arrivant à Atlantis, qu’il n’y avait aucune échoppe vendant de l’équipement sportif décent et il avait du se rabattre sur le Chemin de Traverse. Il avait poussé, sans surprise, la porte du Magasin d’Accessoire de Quidditch, et il s’était rappelé avec émotion de la fois où il y était allé pour acheter son premier balai, afin de pouvoir jouer dans l’équipe des Gryffondor de manière optimale : mais bien vite, la célèbre boutique avait montré ses limites. Tout le monde connaissait leurs nouveautés et se les arrachait, au grand damn de Sebastian.

Alors, lorsque par hasard, il tomba sur Milo’s Magical Sport Supplies, il était rempli de curiosité, mais aussi plein d’espoir. La devanture était, en tout cas, neuve et avenante. Il enleva ses lunettes de soleil quelques instants, afin d’analyser les produits mis en avant, avant de les remettre précipitamment. Les journalistes étaient partout. S’il voulait examiner la marchandise, il devait pénétrer à l’intérieur. Comme un enfant entrant dans un magasin de jouet, il poussa la porte, faisant retentir une petite clochette. Il avait hâte de découvrir ce que cette boutique recelait comme trésors…

Une fois à l’intérieur, il put enfin enlever les lunettes protectrices de son identité, les glissant sur le col de son tee-shirt. Il dégaina son légendaire sourire, et se dirigea vers le comptoir.

« -Bien le bonjour, monsieur ! C’est une belle échoppe que vous avez là. »

DEV NERD GIRL


_________________
We hold each other
If I could build a perfect person honestly you would be it ✻ He came along and showed me how to let go, I can't remember where I'm from all I know is who I’ve become, that our love has just begun. Something happens when I hold him, he keeps my heart from getting broken when the days get short and the nights get a little bit frozen.

Coeur :
 
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 16/04/2017 Messages 182 Points d’activité 60
      Pseudo : Marinc / Mymy
      Avatar : Zachary Levi
      Crédits : cranberry
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis, demeure résidentielle. En collocation avec Novenka.
      Patronus: Requin-Baleine
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t799-milo-x-there-are-no-mis
MessageSujet: Re: Such a good shop // Sebastian & Milo   Sam 26 Aoû - 11:03

HE IS FAMOUS !!!
Milo & Seb


Aujourd’hui était censé être une journée plutôt calme. J’avais rarement beaucoup de clients ce jour de la semaine. J’en profitais généralement pour mettre la radio à un volume bien plus élevé que d’habitude dans l’enceinte de l’atelier. J’avais balayé la boutique dès que j’étais arrivé, remettant en place les écriteaux, mettant en avant les étiquettes. C’était mes premiers réflexes quand je commençais la journée. Ensuite j’ouvrais la boutique et je filais dans mon atelier pour travailler sur mes produits. La plupart du temps, je confectionnais tout de A à Z. J’avais appris à travailler le bois, le tissu, le cuir (dans de simple mesure)  … Si bien que mon atelier ressemblait à un joyeux bordel à l’abri du regard des clients.

Je penchais mon cas sur l’un des équipements que je voulais mettre en vente dans les prochaines semaines. Je n’arrivais pas a encore obtenir l’effet que je voulais. Armer de mon tournevis, je resserrais une vis sur la gauche de l’appareil, commençant sans le vouloir à chantonner un tube de Rage Against the Machine. Il m’arrivait assez régulièrement de chanter sans m’en rendre compte. Je me retournais, aller fouiller pour retrouver l’une des pièces dont j’avais besoin, retourner sur l’appareil, vérifier le système. Tester avec un peu de magie. Bref, l’usuel et la routine du matin. Je vérifiais entre temps que personne n’était dans la boutique, j’étais censé l’entendre avec mon système de détection relié à mon atelier. Mais avec le volume de la musique, il y avait de grande chance que cela passe inaperçu.

Une partie de la matinée se passa ainsi. De temps en temps un client arrivait et je le conseillais, puis une fois qu’il était parti, je retournais dans l’atelier pour continuer l’amélioration de mes produits. Je commençais à proposer une belle diversité aux niveaux de mes produits, j’étais content de ce que la boutique devenait. Évidement j’avais déjà vu des clients grimaçait à la vue de l’équipement moldu que je proposais mais la plupart du temps, ils étaient charmants.

L’alarme s’enclencha dans mon atelier. Je baissais d’un coup de baguette le volume de la radio puis je me redressais, prenais un chiffon pour m’essuyer les mains rapidement en revenant vers le comptoir de ma boutique pour aller vers le client. Je fus surpris. C’est pas tous les jours qu’on avait un joueur de quidditch professionnel dans son échoppe, aussi petite soit elle. J’avais en face de moi un des joueurs de l'équipe de l'Irlande. Pas n'importe quel joueur. Le capitaine en personne. Dans ma boutique. DANS MA BOUTIQUE ? Je devais rêver. J’avais pas vu pourtant. J’essayais de me ressaissir face à lui. Okey Milo. C’est un client comme les autres. Il pourrait partir avec quelque chose. Ne fais pas tout rater Milo. Sinon je te tue avec tes propres mains, mes propres mains, okey ? Ne dis pas de connerie. Respiiiire.

« -Bien le bonjour, monsieur ! C’est une belle échoppe que vous avez là. »


Iiiiiiiiih. J’avais une belle échoppe. Il avait dit que j’avais une belle échoppe. Je lui fit un sourire en le remerciant. « Bienvenue au Milo’s Magical Sport Supplies ! » NE FOIRE PAS TOUT. « Je peux vous aider ? » Respire calmement, ne t’emballe pas, c’est un client comme un autre. C’est tout. Tu vas peut être faire la vente de ton existence Milo. De ton existence toute entière. Et tu ne vas pas peut être. Tu vas la faire. Il avait probablement deviné que je l’avais reconnu, les yeux pétillants, le sourire, le petit tremblot dans la voix, ça disait tout non ? Je sortais du comptoir, j’avais presque peur de l’approcher. Il y avait une espèce d’aura de respect autours de lui. Incroyable.

« Vous recherchez quelque chose en particulier ? La majorité de nos produits sont artisanaux et fabriqués par de petits artisans pour certaine pièce. » Tu parles trop Milo. Laisse lui le temps de te répondre enfin ! Souris poliment et attends sagement.

Emi Burton

_________________
 
I tell people, "You can do this." And they write back and say, "You were right. I can do this. And now I believe I can do anything."


SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 22/06/2017 Messages 570 Points d’activité 76
      Pseudo : Flow
      Avatar : Bradley James
      Crédits : avatar : mwa signature : little wolf
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: S'il pouvait en faire un, un Setter irlandais rouge
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t998-sebastian-m-connor-s-il-y-a-en
MessageSujet: Re: Such a good shop // Sebastian & Milo   Sam 26 Aoû - 18:41

Such a good shop.

Sebastian & Milo

Il n’y avait pas une once de malice chez Sebastian. Pourtant, on avait tenté de le faire passer, dans les médias, pour ce qu’il n’était pas : un coureur de jupons (est-ce qu’il saurait même quoi faire avec un jupon ?), un manipulateur, même un alcoolique violent. Mais ce n’étaient que des on-dit, qui avaient vite étés démentis par des journalistes compétents, ses fans, et son comportement en général. Car lorsqu’on rencontrait l’irlandais, il ne fallait pas bien longtemps pour comprendre qu’il faisait parti des « good guys ». Bien sûr, cette propension à voir le bien partout avait comme effet secondaire assez évident, que les gens avaient tendance à prendre son avis moins au sérieux. Pour quelqu’un qui s’exclame devant une simple fleur coupée, il était assez évident qu’il s’enthousiaste devant un magnifique bouquet.

Mais il ne dispensait pas ses compliments à la légère, non plus. Il pensait vraiment ce qu’il disait. La boutique qu’il avait devant lui n’était pas très grande, c’est sûr, mais tous les produits qu’il pouvait voir semblaient être d’excellente facture, et surtout, changeaient des ordinaires Nimbus et protège-tibias qu’on voyait n’importe où.

Et puis l’homme qui venait de le saluer avait l’air sympathique. Un peu crispé peut-être, mais peut-être était-il fatigué du travail effectué dans la matinée, après tout, tenir un magasin ne devait pas être de tout repos. Il n’avait jamais travaillé, pas vraiment. Il ne pouvait même pas imaginer exercer un autre métier que joueur de Quidditch, et c’est la raison pour laquelle son âge l’inquiétait de plus en plus. Ne perdrait-il pas son identité lorsqu’il serait trop vieux pour monter sur un balai ?

Mais l’heure n’était pas propice à ces inquiétudes. Il se focalisa sur son interlocuteur : après tout, ce n’était pas très poli de ne pas répondre à une question.

« -Waouh, quel accueil ! Milo, je présume ? C’est assez classe d’avoir un magasin à son nom.

Bien sûr, il avait déjà plusieurs stades, une bourse scolaire, et même une rue dans sa ville d’origine, nommés après lui, mais cela ne l'empêchait pas de trouver que posséder sa propre échoppe, et de la nommer par rapport à son patronyme, était génial.

-M’aider, je ne sais pas. Je suis entré par hasard, à vrai dire. Je viens d’intégrer une nouvelle équipe, à Atlantis, et j’ai toujours besoin d’équipement. Je passe plus de temps à détruire mes affaires qu’à mettre des buts, j’ai l’impression ! rigola-t-il.

Il ne semblait pas remarquer l’état d’excitation de Milo, devant lui. Il avait l’habitude. Il remarquait plus souvent le désintérêt chez quelqu’un qu’autre chose, et retenait surtout la gentillesse et la politesse des gens. Il détestait, par exemple, lorsqu’un fan en poussait un autre afin d’avoir son autographe.

-Vous fabriquez tout vous-même ? Impressionnant !

Il s’approcha d’un manche de balai non loin, et jugea la qualité du bois en passant une main sur le manche. Il apprécia les veinures une à une, en parfait connaisseur. Ce n’était pas un artisan, mais il avait volé sur les balais les plus performants, les plus perfectionnés au monde. Les marques, souvent, lui envoyaient d’elles même leurs produits, mais il préférait faire ses achat lui-même. Il préférait donner tout cet équipement à des gens n’ayant pas la chance de pouvoir s’offrir des balais, ou les revendre et donner l’argent à des œuvres de charité. Il n’avait pas besoin d'objets, vraiment.

-Vous, monsieur, êtes un artiste. Les finitions sont extraordinaires. Pourquoi je n’avais pas entendu parler de cet endroit avant aujourd’hui ? »

Il le sentait, il n’allait pas repartir les mains vides. Pas lorsque des merveilles comme celle qu’il venait de toucher, étaient à portée de main.

DEV NERD GIRL


_________________
We hold each other
If I could build a perfect person honestly you would be it ✻ He came along and showed me how to let go, I can't remember where I'm from all I know is who I’ve become, that our love has just begun. Something happens when I hold him, he keeps my heart from getting broken when the days get short and the nights get a little bit frozen.

Coeur :
 
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 16/04/2017 Messages 182 Points d’activité 60
      Pseudo : Marinc / Mymy
      Avatar : Zachary Levi
      Crédits : cranberry
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis, demeure résidentielle. En collocation avec Novenka.
      Patronus: Requin-Baleine
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t799-milo-x-there-are-no-mis
MessageSujet: Re: Such a good shop // Sebastian & Milo   Lun 28 Aoû - 18:41

HE IS FAMOUS !!!
Milo & Seb


J’avais encore du mal à croire qu’un jour de la catégorie d'O’connor puisse être là. À cet instant précis. Dans ma boutique. Irvin allait jamais me croire. Il allait halluciner. J’étais moi-même en train d’halluciner ! J’essayais de cacher mon excitation, mais je savais que c’était peine perdue. Elle était clairement palpable.
« -Waouh, quel accueil ! Milo, je présume ? C’est assez classe d’avoir un magasin à son nom. » J’acquiesçais en souriant, regardant un peu mon magasin, ma fierté. Mon bébé. Je ne pouvais que sourire à sa déclaration. J’avouais, si je n’osais pas répondre, c’est parce que j’étais un peu intimidé. Mais c’était vrai : avoir pu nommer mon magasin était une véritable fierté.

« M’aider, je ne sais pas. Je suis entré par hasard, à vrai dire. Je viens d’intégrer une nouvelle équipe, à Atlantis, et j’ai toujours besoin d’équipement. Je passe plus de temps à détruire mes affaires qu’à mettre des buts, j’ai l’impression ! » J’allais essayer de prendre un peu de contenance. Ca pouvait être un départ formidable si je n’étais pas stupide. Certes, ça allait s’avérer compliqué, mais j’étais un vendeur non d’un chien ! Mais j’allais devoir améliorer la devanture, elle se perdait bien trop au milieu des autres. « On passe un peu inaperçu, c’est normal. » J’eu un sourire à sa deuxième partie de phrase. Dieu que j’avais cassé des trucs. Ma jambe la première. Mais j’allais éviter de lui dire ça. Ne pas le faire fuir, ce genre de choses. « Je comprends votre problème ! Mais je suis sûr qu'on peut trouver des solutions! »

Il était en train de regarder autour de lui. En vrai, j’étais plutôt fière de la disposition interne de mon magasin. Chaque chose avait sa place. Une bonne partie du magasin était dédiée au quidditch, avec quelques balais et mannequin suspendu dans les airs, recréant ainsi des joueurs perchés sur leurs balais. Ca nous avait demandé beaucoup d’installation avec Irvin, mais le résultat était là. Ca permettait de donner de la profondeur à la boutique en utilisant les hauteurs.
« Vous fabriquez tout vous-même ? Impressionnant ! » C’était flatteur, mais… À vrai dire pas vraiment. J’eu un sourire en désignant du doigt quelques produits. « La grande majorité oui. Les balais, l’équipement de quidditch. Je travaille avec d’autres petits artisans pour d’autre produits. » Comme le matériel moldus, ou même l’équipement de quidditch. « L’idée, c’est d’éviter les grosses productions industrielles et d’avoir un meilleur contrôle du produit à la fin. »

Je vis ses yeux glisser vers l’écu de Sobieski, l’une de mes plus belles créations. Je le suivais tranquillement, le laissant admirer le travail que j’avais fait sur le bois, les branchages. C’était une création que j’aimais beaucoup, très élégante. « Vous, monsieur, êtes un artiste. Les finitions sont extraordinaires. Pourquoi je n’avais pas entendu parler de cet endroit avant aujourd’hui ? » C’était vraiment trop flatteur. Je devais probablement rougir un peu. Recevoir des compliments, ça arrivait, mais jamais de telle personne. Je hochais la tête. « Merci beaucoup! On est encore peu développé… Et puis les clients ont tendance à aller vers la boutique de quidditch un peu plus loin. » Je soulevais mes épaules. Ma boutique passait un peu inaperçu et beaucoup de gens préféraient se tourner vers les boutiques plus connues. Mais j’avais ma petite clientèle. Je lui fis un sourire. « Vous voulez l’essayer peut-être ? L’écu de Sobieski est perfectionné pour le quidditch. » J’avais une petite bulle à l’arrière de la boutique qui me permettait d’offrir des essais pour mes balais, et mes autres produits aussi. « J’ai un espace dans l’arrière-boutique où vous pourrez tester ses capacités. Si vous le souhaitez évidemment. »

Emi Burton

_________________
 
I tell people, "You can do this." And they write back and say, "You were right. I can do this. And now I believe I can do anything."


SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 22/06/2017 Messages 570 Points d’activité 76
      Pseudo : Flow
      Avatar : Bradley James
      Crédits : avatar : mwa signature : little wolf
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: S'il pouvait en faire un, un Setter irlandais rouge
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t998-sebastian-m-connor-s-il-y-a-en
MessageSujet: Re: Such a good shop // Sebastian & Milo   Mar 29 Aoû - 15:24

Such a good shop.

Sebastian & Milo

Lorsqu’on est une célébrité, qu’on est dans l’œil du public, il est parfois difficile de démêler le vrai du faux. On avait toujours des attentes le concernant, des produits à vendre, des choses à promouvoir, des autographes à obtenir, et si parfois, cela pouvait le lasser (il n’était qu’un homme, après tout), il était en général plus reconnaissant de l’attention qu’on lui portait qu’autre chose. La célébrité n’est pas pour tout le monde, et plus on a tendance à la chercher, plus elle peut blesser. Sebastian était tombé dans cette spirale par hasard, il se contentait donc de rester égal à lui-même dans ses apparitions publiques, et ça semblait fonctionner.
Ce qui était plutôt rafraichissant dans l’attitude de Milo, c’était que bien qu’il avait l’œil vif caractéristique d’une émotion intense (le commun des mortels ayant peu l’habitude de côtoyer des célébrités), c’est qu’il n’en faisait pas trop. Souvent, on avait deux écoles : les fangirls hystériques (sans forcément prétendre que ce n’étaient que des filles, les fanboys existaient, mais étaient beaucoup plus discrets) et les fans qui n’assumaient pas, le regardant avec des yeux ronds et niant ensuite farouchement lorsqu’on leur demandait s’ils souhaitaient une photo. Le commerçant, lui, restait naturel et professionnel.

"-J’ai l’habitude d’aller à l’autre boutique moi aussi, lorsque je suis de passage à Londres, mais si j’avais su, je serai venu ici plus tôt. C’est un bon magasin, mais je suis un gars de la campagne et je ne suis pas le dernier à apprécier le travail fait main.

En Irlande, on avait tendance à juger un homme par la qualité du travail manuel qu’il était capable d’exécuter. On était de la vieille école. Si lui-même considérait la virilité comme étant un concept dépassé, ce n’était certainement pas le cas de son père, et il lui arrivait parfois d’avoir des réflexes d’une éducation rigide.

Lorsque Milo lui proposa d’essayer son balai, un sourire orna son visage, illuminant la pièce. Voler. C’est ce qui le faisait vibrer, vraiment. Car il n’avait pas grand chose d’autre que le Quidditch dans sa vie, au final : une famille peu aimante à qui il parlait peu (à part sa sœur, mais il était tellement occupé qu’il oubliait trop souvent de prendre de ses nouvelles), et s’il avait beaucoup d’amis, il n’avait pas vraiment de confident, quelqu’un à qui il aurait pu dire tout, sans jugement. Le problème de la popularité : on pense être entouré, pourtant, on est plutôt seul. Quant à sa vie amoureuse, lorsqu’on est chassé sans cesse par des paparazzis vous prenant pour le mec le plus hétéro d’Atlantis, difficile de trouver chaussure à son pied.

-Perfectionné pour le Quidditch ? Quel dommage, je comptais l’utiliser pour balayer ma cuisine. C’est fou ce qu’il peut être poussiéreux, plaisanta-t-il. Plus sérieusement, ouais, avec grand plaisir. J’ai pas vraiment l’habitude de pratiquer en intérieur, mais ce serait un crime que de ne pas essayer cette merveille.

Il suivit Milo dans l’arrière-boutique, excité comme une puce. Tester un nouveau balai, c’était une sensation incroyable : sentir la magie opérer (littéralement), analyser la vitesse de réaction, comment il réagissait au virage… Pour un amateur, probablement, tous les balais étaient les même, certains peut-être plus rapides que d’autres, mais sinon, ils restaient de simples moyens de transport. Mais Sebastian était un professionnel, et l’un des meilleurs. Un balai exceptionnel entre les mains, il pouvait créer une œuvre d’art.

Il enleva sa veste en cuir ainsi que les lunettes de soleil prises dans son col, les posant sans soin dans un coin (rien que ses Ray-bans coutaient le double d’un salaire moyen) et fit craquer ses doigts, où l’on pouvait admirer de multitudes de cicatrices causées par des cognards ou des chutes. Il était prêt.

-Attention, la séquence qui va suivre est réalisée par un professionnel. N'essayez pas la même chose à la maison, dit-il en faisant un clin d'oeil à Milo et en enfourchant le balai.

DEV NERD GIRL


_________________
We hold each other
If I could build a perfect person honestly you would be it ✻ He came along and showed me how to let go, I can't remember where I'm from all I know is who I’ve become, that our love has just begun. Something happens when I hold him, he keeps my heart from getting broken when the days get short and the nights get a little bit frozen.

Coeur :
 
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 16/04/2017 Messages 182 Points d’activité 60
      Pseudo : Marinc / Mymy
      Avatar : Zachary Levi
      Crédits : cranberry
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis, demeure résidentielle. En collocation avec Novenka.
      Patronus: Requin-Baleine
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t799-milo-x-there-are-no-mis
MessageSujet: Re: Such a good shop // Sebastian & Milo   Dim 3 Sep - 17:06

HE IS FAMOUS !!!
Milo & Seb


Évidemment, j’étais flatté. Je savais que je faisais du bon boulot, après tout j’avais appris au près d’un très bon maître et même si j’avais fais des conneries, il m’avait toujours encouragé à donner le meilleur de moi même. Et je doute qu’il m’aurait confier sa boutique en location s’il n’avait pas cru en mes capacités. Enfin, dans tous les cas ce n’était pas tous les jours qu’un joueur de quidditch professionnel venait me faire remarquer la qualité de mes produits. Du coup on pouvait le dire. J’étais un peu aux anges à sa remarque. Avec la bonne grosse banane.

« Disons que je me concentre sur d’autre sport à balais entre temps. » Je n’allais pas lui parler tout de suite de l’idée géniale du Rallye à Balais. On se connaissait à peine. Enfin moi je le connaissais bien. Je suivais l’actualité en tout cas, je ne pouvais pas me vanter de le connaître personnellement, mais je savais probablement plus de choses sur lui que lui sur moi. Je prenais l’un des balais et me dirigeais vers la boutique. Évidemment, il eut fallut que je me prenne les pieds dans ma propre prothèse dans mon excitation, je pestais légèrement sur ma jambe, espérant que l’incident allait passer inaperçu. Trébucher, c’était régulier même chez les bipèdes normaux. Aucun risque.

J’avais passé commande en reprenant la boutique, j’avais refais tout l’arrière pour rentrer dans une espèce de bulle de simulation, même si le terme était mal choisi. L’espace qui s’étendait devant eux semblait infini. Il y avait un mur d’escalade sur le côté, et a peu près tout ce qui pouvait aider à tester ses produits en plus ou moins live. Pour ce qui était des sports « aquatiques » , j’allais autre part. Mais les tests des balais étaient réalisés ici, c’était plus sûr pour tout le monde. C’était une grande étendue d’herbe et le ciel qui s’étirait assez haut. La simulation prévenait quand on se rapprochait de ses bords, mais ils étaient suffisamment éloigné et même moi j’avais du mal, avec toutes les volonté du monde, à les approcher. Sur le côté de l’entrée, il y avait quelques protections de quidditch s’il le souhaitait, j’avais un peu peur de lui proposer, comme si c’était un affront à ses yeux peut être ?

Je tendis le balais à Mr O’Connor. Avec un sourire. J’espère qui lui plaira. « Amusez vous. La simulation vous le fera comprendre si vous arrivez à ses limites. » Maintenant j’allais pouvoir profiter du spectacle. J’attendais ses réactions, savoir ce qu’il en pensait, ce qu’on pouvait améliorer. Je n’étais pas professionnel. Je manquais de sensation à cause de ma jambe, pleins de choses me filait à côté. Et avoir son avis, me serait complètement indispensable.

Je lui tendais une paire de lunette. « Vous en aurez sûrement besoin. » C’est à dire que le vent pouvait parfois souffler en hauteur.


Emi Burton

_________________
 
I tell people, "You can do this." And they write back and say, "You were right. I can do this. And now I believe I can do anything."


SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 22/06/2017 Messages 570 Points d’activité 76
      Pseudo : Flow
      Avatar : Bradley James
      Crédits : avatar : mwa signature : little wolf
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: S'il pouvait en faire un, un Setter irlandais rouge
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t998-sebastian-m-connor-s-il-y-a-en
MessageSujet: Re: Such a good shop // Sebastian & Milo   Lun 4 Sep - 9:39

Such a good shop.

Sebastian & Milo

Il regarda la paire de lunettes qu’on lui tenait, goguenard.

"-Aha, c’est gentil, mais si je n’ai pas eu besoin d’en porter durant la dernière Coupe du Monde, je pense que je devrais m’en sortir dans un simulateur.

Cette technologie de bulle était relativement nouvelle (après tout, la technomagie en était encore à ses débuts), mais il l’avait déjà expérimenté plusieurs fois, notamment dans des zones d’entrainement privées suisses, où les différentes équipes nationales allait s’entrainer avant les grandes compétitions. L’espace dans l’arrière-boutique était définitivement plus petite que ce qu’il avait l’habitude, mais cela ferait parfaitement l’affaire.

D’une main assurée, il leva légèrement le manche du balai, qui s’éleva gracieusement dans les airs, au dessus de Milo. Les premières secondes étaient toujours les plus importantes, dans la prise en main d’un balai. Il resta relativement près du sol, pour commencer, en ligne droite. Si on ne pouvait pas compter sur un balai sur les mouvements les plus basiques, il ne pouvait pas risquer une figure complexe et se casser un membre, en plein milieu de la saison. Une main sur le manche, l’autre qui pendait négligemment le long de son corps, il allait à environ 50 km/h, ne variant pas d’un pouce son allure, prenant pour repère un point au loin pour rester à la même hauteur. Le balai filait droit. Parfait. Il pouvait commencer à s’amuser. Sans prévenir, tout à coup, il vira sur la droite, faisant un 180° parfait, vérifiant l’équilibre et le temps de réaction de l’objet. Ne sentant aucune résistance, il monta relativement haut dans le ciel d’un simple relâchement du poignet, avant de descendre en piqué et de remonter en chandelle juste avant de s’écraser sur le sol. S’il était Attrapeur et si un adversaire se trouvait à ses côtés, cela aurait été une feinte de Wronski parfaite. Un sourire ornait son visage. Pour l’instant, le balai excellait toutes ses attentes.

-La prise dans l’air est vraiment agréable, on sent que cette merveille peut être très précise sur des points techniques, mais aussi se lâcher en vitesse, cria-t-il à Milo, pas exactement sûr qu’il pouvait l’entendre.

Avant de faire son choix, cependant, il avait une dernière chose à tester. Le mouvement qui l’avait rendu indispensable sur un terrain, et qui provoquait à la fois l’admiration de la foule et le désespoir de ses adversaires. Non seulement c’était une figure technique et dévastatrice, mais elle mettait la solidité du balai à rude épreuve, et il avait cassé bon nombre de manches en l’exécutant. Et il suffisait qu’il ne vire que de quelques centimètres, et Sebastian pouvait faire une chute mortelle…

Il descendit vers Milo, mais ne prit pas un instant pour s’arrêter, saisissant simplement un souaffle au sol d’une main habile. Il s’imaginait sur un stade, la foule criant son nom, et il était totalement concentré. Allant à la limite du terrain, aussi loin qu’il le pouvait des buts,  il se stoppa, analysant la distance quelques secondes, puis fonça. Le balai prit instantanément une grande vitesse, mettant à vive épreuve son corps, qui, heureusement, était habitué à ce traitement de force. A environ 200 mètres des buts, il sauta du balai, atterrissant les deux pieds sur le manche, debout avec les jambes un peu arquées, puis, alors quelques secondes avant de dépasser les buts, il fit un salto avant, lançant le souaffle qui rentra sans problème dans le cercle doré, pour finir sa figure en position, sur son balai, presque comme s’il ne venait pas de faire une parfaite Charge de Chelmodiston. Il n’était même pas décoiffé.

Il descendit de son balai tranquillement en arrivant sur le sol, juste à côté du vendeur.

-Je pense que le manche est un peu trop long pour moi, mais c’est normal, la plupart des Poursuiveurs sont plus grands que moi. On me surnommait souvent « le Nain » dans les vestiaires, au début de ma carrière. Mais c’est un détail, facilement corrigeable. Vous avez là un balai à la hauteur des plus grandes marques mondiales, Milo. C’est du travail d’orfèvre.

Il déposa le souaffle, qu’il avait récupéré après son but magistral, près des pieds du vendeur, en faisant craquer son poignet. Son entraineur lui avait dit d’arrêter de faire des cabrioles de ce genre en dehors des matchs, mais il était rare qu’il l’écoute.

-J’aurai probablement quelques autres recommandations à faire, pour qu’il soit réellement taillé pour mon style de jeu, mais nommez-moi votre prix, et une de vos créations parcourra les cieux dans les championnats internationaux", conclut-il, les yeux encore brillants par l’adrénaline provoqué par le jeu.


DEV NERD GIRL


_________________
We hold each other
If I could build a perfect person honestly you would be it ✻ He came along and showed me how to let go, I can't remember where I'm from all I know is who I’ve become, that our love has just begun. Something happens when I hold him, he keeps my heart from getting broken when the days get short and the nights get a little bit frozen.

Coeur :
 
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 16/04/2017 Messages 182 Points d’activité 60
      Pseudo : Marinc / Mymy
      Avatar : Zachary Levi
      Crédits : cranberry
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis, demeure résidentielle. En collocation avec Novenka.
      Patronus: Requin-Baleine
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t799-milo-x-there-are-no-mis
MessageSujet: Re: Such a good shop // Sebastian & Milo   Ven 8 Sep - 17:16

HE IS FAMOUS !!!
Milo & Seb


Je le regardais s’élevait dans les cieux. Il resta proche du sol au début, testant les capacités que mon meilleur des balais pouvait lui apporter. Je me sentais tendu, l’estomac noué. Et si le balai ne correspondait pas à ses attentes ? Et si il explosait? Je m’en voudrais à tout jamais. Je restais sur le côté du terrain, l’observant, ne le quittant pas des yeux, la mâchoire tendue, concentré. Il resta quelque temps proche du sol, testant probablement la rectitude de mon balai avant de brutalement partir dans les airs après quelques virages. Tout va bien Milo, à ce stade, ce balai n’explosera pas. C’est arrivé une fois, ça n’arrivera plus. Je le vis s’élancer vers le sol à vive allure, redressant le balais au dernier moment, frôlant le sol sans se froisser le t-shirt.

J’étais ravi d’entendre ses compliments. J’hochais la tête, me déridant quelque peu. La tension qui m’animait me relâcha et je sentis mes épaules s’affaissait légèrement sous le coup. C’était incroyablement rassurant. Je le vis s’approcher de moi, saisir un souaffle avant de repartir vers le fond de la simulation. Il prit de la vitesse avant de se lancer dans ses acrobaties. C’était clairement impressionnant, j’avais eu de rares occasion de le voir en match, mais là, c’était presque tangible. Je fus soufflé par son action, quand je le vis revenir sur le sol je ne pus empêcher quelques clappements de mains.

« Merci beaucoup. C’est un véritable plaisir de voir un joueur de votre qualité tester l’un de mes produits. »

Je ne pouvais que sourire, c’était vraiment un plaisir. Je bouillais intérieurement. C’était clairement pas tous les jours que je verrais ceci dans ma boutique. C’était sûrement l’un des meilleurs jours de ma vie. J’allais devoir envoyer un hibou à Archibald, il allait être étonné. Je savais qu’il avait du mal à se déplacer à présent, j’allais lui rendre visite dans les prochains jours, je l’emmènerais faire un tour, je lui montrerais où en est la boutique, il en serait heureux.

Je restais interdis quelques secondes devant sa proposition. Tester un balai, c’était déjà quelque chose. Mais m’en acheter un ? Je devais probablement avoir l’air mort de l’extérieur. « Je… Oui. » Je toussais un peu, pour me remettre les idées en place, récupérer un semblant de contenance. « Ça serait un honneur. » Je sortais mon calepin de la poche arrière de mon pantalon. Je dégageais le crayon derrière mon oreille, prêt à noter la moindre chose qu’il me dirait. « Je pense qu’on devrait être autour des 2000 gallions. Maximum, j’entends. »

« Tant que vous êtes à chaud, vous pouvez me dire ce qu’il faudrait améliorer ? » J’étais curieux. Avec ma jambe, je n’avais pas un ressenti exact de tout ce qu’il fallait changer, j’étais toujours obligé de faire un peu à l’œil et dans un métier où la précision était indispensable, ce n’était pas toujours parfait.


Emi Burton


INFOS:
 

_________________
 
I tell people, "You can do this." And they write back and say, "You were right. I can do this. And now I believe I can do anything."


SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 22/06/2017 Messages 570 Points d’activité 76
      Pseudo : Flow
      Avatar : Bradley James
      Crédits : avatar : mwa signature : little wolf
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: S'il pouvait en faire un, un Setter irlandais rouge
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t998-sebastian-m-connor-s-il-y-a-en
MessageSujet: Re: Such a good shop // Sebastian & Milo   Dim 10 Sep - 6:43

Such a good shop.

Sebastian & Milo

Il était enchanté de pouvoir parler de sa passion avec un connaisseur. Il ne pensait pas que Milo soit un joueur lui-même, Sebastian avait bien vu qu’il avait parfois du mal à se déplacer (peut-être une blessure, qui sait), mais c’était un passionné, il pouvait le voir grâce à l’étincelle dans ses yeux après l’avoir observé dans les airs.

« -Un honneur ? Calmos mec, je suis pas la reine d’Angleterre non plus. Quoique, ça serait fun de l’imaginer sur un balai… Est-ce que le col du Fémur royal est plus résistant que la moyenne ? demanda-t-il tout haut en plaisantant.

C’était aussi pour ça que la presse l’aimait autant, cette bonne humeur irrévérencieuse qui le caractérisait. Avec un sourire comme le sien, de toute façon, il pourrait raconter les pires horreurs qu’il continuerait à rameuter les foules. Mais jamais il n’était sérieux, jamais il ne continuait ses blagues s’il voyait qu’elles mettaient l’autre dans l’embarras ou le malaise.

Le vendeur lui proposa un prix tout à fait raisonnable pour son balai. Enfin, il valait une petite fortune, mais il n’en attendait pas moins d’un article de cette qualité, et il était heureux de dépenser son argent dans une petite boutique prometteuse comme celle de Milo plutôt que dans une de ces gigantesques marques qui avaient tendance à le prendre pour un panneau publicitaire ambulant.

-Pas de soucis, j’aurai quelqu’un de mon staff qui passera récupérer le balai et qui paiera la totalité de la somme, je ne me promène pas avec autant d’argent sur moi. Je peux vous verser un acompte tout de suite bien sûr, je ne sais pas vraiment comment vous voulez procéder.

Il sortit de la zone d’entrainement pour remettre sa veste, en réfléchissant aux améliorations qu’il souhaitait apporter au balai.

-Outre la taille du manche, dont je vous ai parlé, ma plus grosse remarque est par rapport aux cales des pieds. Au Quidditch, les positions du corps varient selon les postes qu’on occupe. Un gardien va avoir ses jambes beaucoup plus pliées, car il n’a pas de longues distances à parcourir et se doit de pouvoir accélérer en quelques secondes, lorsque le Souaffle arrive dans les buts, en déliant ses chevilles. Un batteur doit pouvoir avoir les jambes lâches et libérées afin de donner plus d’impulsion à son bras. Un attrapeur doit avoir ses membres très en arrière, pour pouvoir pratiquement se coucher sur le manche de son balai et se faufiler à travers les joueurs. Les poursuiveurs, donc le poste que j’occupe, doivent pouvoir compter sur leurs appuis pour faire des virages serrés, tout en gardant de la vitesse.

Il expliquait son fil de pensées, se doutant que Milo connaissait toutes ces notions, mais préférant être clair pour faire comprendre exactement ce qu’il recherchait.

-Les jambes restent donc fixes, pour pouvoir être précises lorsqu’ils tournent. Sauf que moi, j’ai tendance à bouger dans tous les sens, j’arrive pas à m’en empêcher. Lorsque j’étais jeune, j’étais le meilleur pour faire toutes sortes de cabrioles, mais dès qu’on arrivait sur un simple virage, je me cassais la gueule parce que mes pieds avaient glissés de mes cales après une figure. Du coup, j’ai besoin d’avoir des cales plus longues, et qui sont légèrement incurvées, pour pouvoir remettre plus facilement mes pieds en place. Pas trop grandes non plus, pour pas perdre l’appui, mais plus longues que la moyenne. C’est pas très orthodoxe, mais c’est ce qui marche avec moi !

Il prit quelques secondes pour aviser le magasin qui semblait abriter une montagne de stock, pas que des balais, mais également toute sorte d’équipements de Quidditch, ainsi que des choses qu’il n’avait jamais vu.

-Et il faudra qu’on vérifie ensemble l’ensemble des sortilèges qui sont appliqués sur le balai, bien sûr. D’ailleurs en parlant de gamelle, je vais probablement vous prendre quelques protections. Des manchettes, des genouillères : pas trop serrées, j’ai besoin de flexibilité.

Il disait ça sur un ton absolument badin, conscient qu’il parlait d’une somme qu’il allait dépenser absolument atroce, mais pour un joueur de son niveau, c’était tout à fait normal. Il se retourna vers Milo, un grand sourire plaqué sur le visage, tout content.

-J’espère que vous avez un bon stock, parce que je risque de vous dépouiller. Je suis hyper maladroit et je passe ma vie à péter mon matos.»

DEV NERD GIRL


_________________
We hold each other
If I could build a perfect person honestly you would be it ✻ He came along and showed me how to let go, I can't remember where I'm from all I know is who I’ve become, that our love has just begun. Something happens when I hold him, he keeps my heart from getting broken when the days get short and the nights get a little bit frozen.

Coeur :
 
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 16/04/2017 Messages 182 Points d’activité 60
      Pseudo : Marinc / Mymy
      Avatar : Zachary Levi
      Crédits : cranberry
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis, demeure résidentielle. En collocation avec Novenka.
      Patronus: Requin-Baleine
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t799-milo-x-there-are-no-mis
MessageSujet: Re: Such a good shop // Sebastian & Milo   Lun 11 Sep - 18:20

HE IS FAMOUS !!!
Milo & Seb


Je me détendais presque à présent. Je savais que ça n’allait pas durer, quand j’allais devoir me re-pencher sur le balais, le poids des responsabilités pèserait sur mes épaules. Mais j’étais en même temps tellement rassuré de faire cette vente … C’était énorme à mes yeux, un vrai coup de pouce, je le savais. Je riais à sa réflexion, Je venais d’imaginer Elizabeth II sur un balais et l’image était terrifiante et tordante à la fois.

« Ca marche, il devrait être prêt d’ici une semaine, je pense. En général, je demande un acompte du tiers de la somme en commençant le travail. » Fis je avec un sourire, répondant à ses questions. Je jouais avec le crayon, le faisant tourner par simple réflexe avant de noter ses demandes sur une nouvelle pages, acquiesçant au fil de ses demandes. Tout ceci ne m’étais pas étranger, évidemment. Je travaillais sans cesse sur des modèles de balais et je savais que la moindre modification apportait un confort complètement différent au type de personnage. C’était encore plus vrai en quidditch.

Après avoir fini de tout noter, je rangeais le calepin dans ma poche arrière et reprenait le balais. Nous étions reparti vers l’avant de la boutique et je replaçais le balais soigneusement sur son socle. J’écoutais le jeune homme en me retournant vers lui. « Bien sûr ! Je vous sortirais le listing ! » Je n’avais pas forcément tout en tête vu la complexité du balai, mais j’avais toujours mes fiches rangées soigneusement dans mon atelier, pour ne rien oublier, rien manquer. Histoire de ne pas crée d’accident.

« Pas de problème ! On a des protections en néoprène. Ca change du cuir, mais elles sont plus souples et absorbent plus efficacement les coups. » Je sortais une paire, noir avec un accent de couleur. J’avais fais en sorte qu’elle réagisse comme mon manchon, elles agissaient comme une seconde peau. Je sortais ce qui me semblait être à sa taille avant de les poser sur le côté. « Après on a les plus traditionnelles. Elles sont en cuir, renforcé avec du gel absorbant aux endroits stratégiques. » Je lui mettais le deuxième ensemble à côté du premier, ça dépendait vraiment du goût des clients. « On commence à travailler sur des protections qui se gonfle au choc, mais on est encore en phase de tests. » Je n’allais peut être pas lui dire que pour l’instant, elles avaient plutôt tendance à comprimer les côtes qu’autre chose. Je lui fis un sourire. S’il voulait essayer, il y avait de quoi s’asseoir et tester un peu tout ça.

« Pas de problème, on devrait pouvoir répondre à vos attentes ! Vous me direz si ça tiens mieux que l’industriel ! Je manque encore de recul sur certains produits. » Fis je avec un sourire. j’essayais de faire avec des matériaux solides, qui duraient dans le temps. Mais certains produits étaient encore récent et nous n’avions pas assez de recul pour savoir s’ils étaient vraiment plus solide que leur homologues dans le commerce.

Emi Burton


_________________
 
I tell people, "You can do this." And they write back and say, "You were right. I can do this. And now I believe I can do anything."


SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 22/06/2017 Messages 570 Points d’activité 76
      Pseudo : Flow
      Avatar : Bradley James
      Crédits : avatar : mwa signature : little wolf
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: S'il pouvait en faire un, un Setter irlandais rouge
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t998-sebastian-m-connor-s-il-y-a-en
MessageSujet: Re: Such a good shop // Sebastian & Milo   Mer 13 Sep - 15:28

Such a good shop.

Sebastian & Milo

Sebastian observait les différents choix proposés par Milo, tout excité à l’idée d’avoir de nouvelles protections qu’il pourrait étrenner à l’entrainement du lendemain. Choisir pour lui, était aussi difficile de demander à un gamin de sélectionner un seul cadeau de Noël. Il regarda le matériel, puis regarda Milo, puis regarda encore l’équipement… Avant de craquer.

« -Bon, vous savez quoi ? Je prend tout. Comme ça je teste directement.

Il sortit de sa poche son argent, qu’il glissa sur le comptoir, payant à la fois l’acompte et les différentes protections. C’était un homme qui savait ce qu’il voulait, et qui n’y allait pas par quatre chemins, à peser le pour et le contre : un vrai Gryffondor, toujours à foncer et à faire face après aux conséquences.

-En tout cas, si vous avez des nouveautés à proposer, même à tester, n’hésitez pas à m’envoyer un hibou, ça me ferait hyper plaisir ! J’habite aux résidences aménagées aux Salines, à Atlantis, du coup c’est facile pour moi de venir ici pour récupérer du matos.

Il ne pensa même pas une seule seconde que c’était probablement inconscient de divulguer son adresse comme ça, à un inconnu, car, lorsqu’il sentait que la personne en face de lui était quelqu’un de sympathique, c’était difficile pour lui de ne pas lui faire confiance, un peu trop aveuglément. Milo ne semblait pas être un stalker, n’est-ce pas ?

-Et puis lorsqu’il sera fini, vous pouvez toujours venir voir votre balai en action, si vous voulez. Je m’entraine tous les jours avec les Phénix, ça sera toujours plus pratique que lors d’un match, proposa-t-il dans un sourire.

Il était content d’avoir trouvé un commerçant aussi professionnel et sympathique (il avait rit à sa blague sur la reine d’Angleterre de toute façon, il ne pouvait pas être un mauvais bougre !), et se promit de faire de la pub auprès de son équipe mais aussi de ses divers contacts dans le monde du Quidditch. Il savait que le bouche à oreille pouvait être un outil puissant, surtout pour des petites boutiques comme celles de Milo. Peut-être pouvait-il également en toucher deux mots à sa publiciste ?...

-Enfin, bien sûr, je me doute que vous devez être occupé avec votre boutique et tout et que vous avez pas forcément de temps à accorder à un mariole comme moi, mais ça fait chaud au cœur de voir encore des gens passionnés par le sport et notamment le Quidditch, lorsqu’on voit de plus en plus de gens qui sont totalement focalisés sur le business et l’argent. Du coup, je dois vous avouer, je suis plutôt enthousiaste, finit-il en riant.

Son rire était communicatif, grandiloquent, on aurait presque put le croire forcé s’il n’exultait pas autant de joie de vivre. Il croyait ce en quoi il parlait et y mettait toute son âme, toute son énergie.

-Et oui, bien sûr, je manquerai pas de vous dire ce que j’en pense, et si je me fais mal de toute façon, vous aurez mes avocats sur le dos, dit-il en s’arrêtant brusquement de rire, l’air très sérieux.

Un petit silence dans le magasin, avant que Seb n’éclate encore une fois de rire, très content de sa petite blague. Jamais il ne ferait une chose pareil, et voyait ce genre de réaction comme étant totalement invraisemblable, inconscient que la plupart des sportifs de haut niveau avaient exactement cet état d’esprit. Sa naïveté pouvait atteindre des sommets.

DEV NERD GIRL


_________________
We hold each other
If I could build a perfect person honestly you would be it ✻ He came along and showed me how to let go, I can't remember where I'm from all I know is who I’ve become, that our love has just begun. Something happens when I hold him, he keeps my heart from getting broken when the days get short and the nights get a little bit frozen.

Coeur :
 
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 16/04/2017 Messages 182 Points d’activité 60
      Pseudo : Marinc / Mymy
      Avatar : Zachary Levi
      Crédits : cranberry
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis, demeure résidentielle. En collocation avec Novenka.
      Patronus: Requin-Baleine
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t799-milo-x-there-are-no-mis
MessageSujet: Re: Such a good shop // Sebastian & Milo   Sam 16 Sep - 5:57

HE IS FAMOUS !!!
Milo & Seb


Il était fou. C’était probablement la raison pour laquelle il achetait autant de choses chez moi, je ne voyais que ça ! J’avais pris les deux sets de protections et étais retourné au comptoir. J’avais rédigé le ticket de caisse, lui avait donné la facture pour le balai avec la preuve d’acompte. Je glissais tout soigneusement en écoutant ce qu’il me racontait, ne pouvant que sourire. Je n’aurais jamais pensé qu’il puisse être comme ça, je l’imaginais probablement moins proche, moins sociable, je ne savais pas trop comment l’expliquer. Mais c’était quelqu’un de vraiment très gentil. « J’y penserais. » Je finissais d’emballer soigneusement le tout, redressant le sac sur le comptoir avec un sourire.

« Ca serait un plaisir, j’essayerais de passer un jour, c’est promis ! » Voir mon balai en jeu ? Ca serait vraiment intéressant. J’en avais bien vendu quelques-uns et j’en avais souvent des nouvelles, mais là… C’était à deux pas. Fermer la boutique un après-midi avec peu de passage, c’était parfaitement jouable.

Okay, il était en train de me rendre tout ému – comme si je ne l'étais pas déjà parce qu’il achetait l’un de mes balais. Ce qu’il disait était vraiment très gentil, j’étais vraiment touché par ses propos. « Ca me touche beaucoup merci ! » J’espérais qu’il pouvait entendre ma sincérité dans mes propos. C’était vraiment quelque chose qui importait pour moi : être proche du client, proche de mes produits. Apporter la meilleure expérience possible pour savoir repousser ses limites. C’était important pour moi d’avoir d’abord un client satisfait.

Clairement, il n’avait pas à s’inquiétait d’une possible blessure. Je faisais confiance à mes produits, à mes tests. Je savais qu’un accident était vite arrivé, j’en avais fait les frais, mais depuis, je redoublais de vigilance. Ce qui m’était arrivé ne devait arriver à personne d’autre. Évidement, son rire emplit la pièce et je ne pus que le suivre. Je lui répondais, amusé. « J’en mets ma jambe à couper ! » Je savais très bien qu’il ne comprendrait probablement pas pourquoi j’avais fait cette blague. Mais l’atmosphère joviale qui régnait dans la boutique me donnait envie de rigoler de mon accident, ce n’était pas quelque chose qui arrivait souvent.


Je lui tendais le sac avec un sourire. « Je vous contacterais dès que le balai sera terminé ! » Je lui faisais un sourire. Il ne tardait pas a sortir de ma boutique et je lui souhaitais une bonne journée, avant de souffler un bon coup.

Ce soir, c’était champagne.

Emi Burton

_________________
 
I tell people, "You can do this." And they write back and say, "You were right. I can do this. And now I believe I can do anything."


Contenu sponsoriséVoir son profil
MessageSujet: Re: Such a good shop // Sebastian & Milo   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anim shop 3.0
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Sebastian Lacrymosa
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Le Monde :: Royaume-Uni :: Le Chemin de Traverse :: Milo's Magical Sport Supplies-
Sauter vers: