Registre : Maladies & Infections magiques

Catharsisavatar
• PNJ •
Messages : 1523 Points : 0
Pseudo : Ton pire cauchermar
Avatar : --
Crédits : Melody
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations supplémentaires:
Sujet: Registre : Maladies & Infections magiques | Mer 21 Déc - 1:28
REGISTRE
Maladies & Infections Magiques

Le registre des Maladies & Infections magiques de Catharsis n'est pas juste une simple liste des mystérieuses pathologies existant dans le monde magique inventé par J.K. Rowling. Bien que ces maladies soient présentes, elles ont parfois été adaptées assez librement afin de mieux s'intégrer à l'univers du forum. Le registre recense donc l'ensemble des maladies qui existent dans l'univers du forum et qui, donc, s'y utilisent.

Contribuer au registre : comment faire ?

Le registre est bien garni, mais il est loin d'être complet ! Nous comptons sur votre aide pour l'enrichir au fil du temps. Si vous connaissez une maladie qui existe dans l'univers d'Harry Potter et qui n'est pas dans le registre, ou si vous souhaitez inventer une nouvelle pathologie et la proposer afin qu'elle intègre la liste, rendez-vous sur ce topic pour proposer vos créations !

Catharsisavatar
• PNJ •
Messages : 1523 Points : 0
Pseudo : Ton pire cauchermar
Avatar : --
Crédits : Melody
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Registre : Maladies & Infections magiques | Mer 21 Déc - 1:36
REGISTRE
Maladies & Infections Magiques

Désartibulement

Symptômes : Perte d’une ou plusieurs parties de son corps suite à un Transplanage raté.
Informations supplémentaires :
Le risque de Désartibulement augmente proportionnellement avec la longueur du trajet effectué par Transplanage. Il se produit quand l’esprit du sorcier n’est pas assez déterminé à rejoindre son point de destination.
Le risque de Désartibulement, très élevé chez les sorciers débutants, est la cause de l’interdiction de transplaner sans Permis pour les sorciers mineurs. Il est fortement conseillé de prendre des leçons de Transplanage afin de limiter ces risques.


Disparition Pathologique

Symptômes : Disparition de certaines parties ou la totalité du corps du sorcier malade.
Informations supplémentaires :
La disparition pathologique est transmise par un insecte magique inconnu et est une maladie contagieuse.
En 1836, le sorcier danseur de claquettes Xavier Rastrick disparaît au beau milieu de son spectacle, sur scène, devant un public de trois cents personnes. On ne l’a jamais revu à ce jour. Les experts soupçonnent un cas fulgurant de Disparition Pathologique ou un phénomène magique non-identifié.


Dragoncelle, ou variole du Dragon

Symptômes : Petits boutons présents sur tout le corps du sorcier, similaire à des maladies Moldues comme la varicelle, le zona ou la variole; teint verdâtre, plutôt tenace post-guérison. Dans des cas légers de Dragoncelle, les symptômes se limitent à un eczéma vert et violet entre les orteils, ainsi que des étincelles sortant des narines du malade lorsqu’il éternue.
Informations supplémentaires :
La Dragoncelle est une maladie contagieuse qui peut potentiellement être fatale lorsque contractée à un âge plus avancé.
Les premiers cas de Dragoncelle sont constatés en Amérique du Sud, sur des sorciers travaillant de près avec des dragons Dents-de-Vipère du Pérou. Le premier décès lié à la Dragoncelle fut constaté en 1379, suite à la mort du sorcier Chauncey Oldridge à l’âge 37 ans.
Des cas de Dragoncelle mortels sont encore constatés en Europe au XXème siècle; la maladie fut la cause du décès d’Abraxas Malfoy en 1996.
Un remède fut inventé entre le XIVème et XVème siècle par Gunhilda de Gorsemoor, bien qu’il n’eût pas complètement éradiqué la maladie. Albus Dumbledore poursuivra les recherches pour améliorer ce remède jusqu’à sa mort.


Eclabouille

Symptômes : Pustules violettes sur tout le corps, principalement sur le visage; lorsque l’infection gagne l’uvule, les malades sont dans l’incapacité de parler; fatigue intense. Il fut enregistré quelques extrêmes cas d’Eclabouille Cérébrume lors desquels les porteurs souffrirent de sévère confusion et de pertes de mémoire.  
Informations supplémentaires :
L’Eclabouille est une maladie magique d’origine fongique extrêmement contagieuse. Nombre de parents retirent leurs enfants malades de leurs écoles lorsque l’Eclabouille est contractée.
Cette infection peut se montrer très sérieuse, clouant le malade au lit pendant plusieurs mois.
Les pustules liées à l’infection de l’Eclabouille peuvent potentiellement laisser des cicatrices disgracieuses sur le sorcier après sa guérison.


Lycanthropie

Symptômes : Transformations incontrôlables du sorcier atteint en loup-garou extrêmement agressif lors de son exposition aux rayons de la pleine lune.
Informations supplémentaires :
La lycanthropie est transmise par morsure lors des nuits de pleine lune ; un sorcier peut être atteint de semi-lycanthropie, ou lycanthropie partielle, dans des cas de simples griffures ou de morsure hors nuit de pleine lune (ce fut le cas lors des deux Batailles de Poudlard pour William "Bill" Weasley ou Lavender Brown, grièvement blessés par le célèbre lycan, Fenrir Greyback).
La semi-lycanthropie est contrôlable et les symptômes sont légers : goût prononcé pour la viande crue, agressivité lors des nuits de pleine lune, développement inhabituel des canines, allergie à l’argent pur... (liste non-exhaustive).
La lycanthropie peut être contrôlée dans une certaine mesure grâce à la potion Tue-Loup, cependant très difficile à réaliser.
Cette maladie est comparée par les Moldus au VIH (SIDA) à cause de leurs nombreux points communs et parallèles, bien que la lycanthropie ne soit pas transmissible de la mère à l’enfant.

Maflodis, ou Magic Flow Disorder

Symptômes : Dérèglement du flux magique ; incapacité à contrôler sa magie (sorts trop faibles ou trop puissants), hallucinations donnant l’impression de voir l’énergie magique (pouvant entraîner une perte totale de la vue), possible perte de tous sens de la réalité (trouble dissociatif, paranoïa), même si les cas sont rares.
Informations supplémentaires : Le mode de transmission de cette maladie est à ce jour toujours inconnu, et l’hypothèse de l’hérédité n’a pas été écartée.
La maladie, bien qu’incurable, peut cependant être traîtée pour atténuer les symptômes. L’antidote est constitué d’une potion à prendre tous les jours en début de traitement, puis à intervalles plus espacées (entre deux et six semaines). Ainsi, le patient peut à nouveau utiliser ses sorts de façon normale et, même, retrouver partiellement la vue ; si les formes et les profondeurs lui sont à nouveaux claires, le malade ne distingue plus les couleurs.


Spoiler Obscurus

Symptômes : Développement d’une force sombre, souvent maléfique et fatale, liée à son porteur, appelé Obscurial. Les Obscurus touchent principalement les jeunes sorciers de moins de dix ans.
Informations supplémentaires :
Le développement d’un Obscurus naît du refoulement et déni d’un jeune sorcier vis à vis de ses propres facultés magiques.
L’Obscurus, si non-traité via thérapie souvent psychologique, est fatal à son porteur, si bien que la grande majorité des Obscuriaux n’atteignent souvent pas l’âge de dix ans, rongés par la force maléfique liée à leur âme. Quelques exceptions reportées au début du XXème siècle, en Amérique du Nord et en Afrique, sont cependant à noter.
La puissance d’un Obscurus est proportionnelle à l’intensité des émotions négatives ressenties par son Obscurial. Lorsqu’un certain seuil de puissance est atteint, l’Obscurus devient capable d’interagir avec l’entourage de son porteur, le rendant dangereux.
Malheureusement, le développement des Obscuri ont, par le passé, fait des victimes collatérales. Lorsqu’un Obscurus prend la vie, il laisse des traces remarquables sur le visage de sa victime, semblables à des cicatrices ou à une brûlure.


Oreillongoules

Synptômes : Gonflement du visage et du cou; le malade se voit également dans l’impossibilité d’articuler correctement les mots.
Informations supplémentaires :
Les Oreillongoules sont très vraisemblablement la version magique des oreillons moldus.
Tout comme son équivalent non-magique, il s’agit d’une maladie infantile affectant principalement les jeunes sorciers.
Beaucoup de repos est le principal remède connu aux Oreillongoules.


Scrofulite

Symptômes : À en croire l’étymologie du nom, il s’agirait ici d’une infection de type fongique ciblant le cou du malade, pouvant potentiellement s’étendre sur le reste du corps.
Informations supplémentaires :
Peu d’informations sont disponibles au sujet de la scrofulite, si ce n’est que cette infection est potentiellement fatale si non-traitée.
Registre : Maladies & Infections magiques
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Maladie]Les maladies et infections
» Maladies magiques ☞ Indispositions et affections magiques les plus communes.
» Dictionnaire de plantes communes et magiques
» Registre des élévations archiépiscopales & épiscopales
» Registre des sceaux
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: