Il faut assumer les conséquences de nos actes - feat Emilia & Arabella
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Il faut assumer les conséquences de nos actes - feat Emilia & Arabella   Mar 11 Juil - 14:51

C'était la première mission de l'Alliance, la première fois qu'ils intervenaient sur le terrain. Il avait réussi à confirmer les sources par un de ses indics, mais aucune action ne semblait prévue par les autorités pour stopper ces trafiquants. La mission du soir concernait des trafiquants qui alimentaient le réseau clandestin de l'île de Manadh en armes à feu. Ni les autorités sorcières, ni les autorités moldues n'avaient prévu d'agir pour l'instant, trop occupées ailleurs. Ils préféraient se concentrer à retrouver le représentant du gouvernement moldu enlevé lors de la soirée d'inauguration ayant eu lieu quelques semaines plus tôt. Les retombés n'avaient pas été trop fortes contre Matt mais il s'était tout de même lourdement fait réprimandé. Non seulement il n'avait pas réussi à protéger Steve Jobs, mais le représentant du gouvernement moldu s'était fait enlevé de surcroit. Voilà pourquoi il n'avait pas eu de vraie mission depuis cette soirée. Le Ministère de la Magie l'avait suspendu dans les faits, sans vouloir le faire officiellement. Et son chef du Bureau des Aurors ne pouvait absolument rien y faire.

L'Alliance se développait petit à petit et obtenait ses propres moyens d'obtenir les informations dont elle avait besoin. Et ce dans le but d'éviter que les autorités puissent remonter à eux juste en partageant les mêmes indics. Tout ceci était risqué, et dangereux pour leur liberté. Mais ils avaient besoin d'agir, de faire quelque chose. Les autorités ne pouvaient pas arrêter tout le monde. Ils s'occuperaient de ceux dont les autorités ne pouvaient s'occuper, et surtout de ceux dont les autorités ne voulaient s'occuper. L'Alliance n'était pas sujette aux jeux de pouvoir et d'influence, contrairement au Ministère de la Magie, ou même au gouvernement moldu. La Justice avait besoin d'aide et ils apporteraient cette aide dans la mesure du possible. Qu'importent les risques encourus... Les mots qu'Arabella avait prononcés ce soir-là sur le quai résonnaient encore dans l'esprit de Matt. Elle avait tellement raison. Ils devaient faire ce qui leur semblait juste sans se soucier des risques qu'ils prenaient.

Matt y était allé seul ce soir. Il avait jugé trop dangereux pour Arabella d'y aller pour une première mission, et il avait eu peur que Siobhan soit rouillée pour une mission à hauts risques comme celle-ci. Lorsqu'elle apprendrait qu'il y était allé seul, elle s'occuperait probablement de le tuer de ses propres mains. Mais il n'y pouvait rien. Il avait toujours voulu protéger les autres, ses amis par dessus tout. C'était d'ailleurs un point qu'ils avaient en commun avec Siobhan, le point de départ de leur amitié. L'Ecossais évoluait avec prudence près du hangar. D'après les renseignements qu'ils avaient obtenus, les trafiquants agiraient ce soir pour faire rentrer clandestinement leur marchandise sur l'île. Matt escomptait bien les surprendre et les neutraliser, laissant les autorités les cueillir tranquillement au petit matin quand un des travailleurs du port les aurait prévenu après avoir retrouvé les corps neutralisés.

Il avança rapidement d'un mur vers une caisse en bois, s'accroupissant derrière celle-ci. Il jetait des coups d'œil par moment. Ils semblaient plus nombreux que ce à quoi il s'attendait. Et ils étaient lourdement armés. Collaborer avec les forces de l'ordre moldues lui avait appris à reconnaître certaines armes et notamment leur capacité létale. Sa baguette en main, il surveillait principalement ses arrières. Il ne voulait pas se faire prendre, ni agir tant qu'il n'aurait pas eu le cœur net. Tout semblait corroborer avec leurs informations, mais un flagrant délit était toujours la meilleure des preuves.

Il n'eut pas à attendre très longtemps. Une embarcation, un zodiac, était en train de s'arrimer. En son bord, deux hommes. L'un d'eux fit signe à ceux dans le hangar de venir, l'autre s'occupant d'amarrer leur bateau. Ils étaient arrivés sans un bruit depuis la pénombre. Ils avaient probablement fini leur trajet à la rame, pour ne pas attirer l'attention. Quatre caisses en bois furent déchargées du zodiac. Matt se lança un sort pour améliorer sa vision. Ce fut toutefois inutile, il ne pouvait déchiffrer les inscriptions sur les caisses car elles étaient dans une autre langue. Il annula alors le sort. Il préférait avoir sa vision normale pour agir. L'habitude dira-t-on.

Tout en restant bas, il avança rapidement dans la pénombre pour se rapprocher du hangar. Accroupi à l'angle de ce dernier, il jeta un coup d'œil. Les portes en métal se fermaient tandis que le zodiac repartait aussi subrepticement qu'il était arrivé. Matt longea la tôle métallique, faisant le tour du hangar. Il fallait qu'il trouve un moyen de s'infiltrer à l'intérieur sans être repéré. L'arrière du hangar était surveillé par un homme, l'arme automatique reposant sur son épaule à l'aide d'une sangle. Très rapidement et aussi furtivement que possible, Matt le bâillonna et le ligota d'un geste de sa baguette. Il n'avait pas le droit à l'erreur. Le moindre retard dans l'exécution de sorts de neutralisation et il était repéré. Il perdait l'effet de surprise et, potentiellement, la vie. Sans parler de l'échec de la mission. Il s'approcha de l'ouverture dans la tôle et s'infiltra à l'intérieur. Il se cacha derrière une étagère remplie de caisses en bois, bien plus grosses celles-ci et contenant probablement des marchandises légales.

Les hommes avaient commencé à ouvrir les caisses et inspecter le contenu. Des armes de poing. Elles seraient probablement revendues aux diverses brigands de l'île qui avaient besoin de se défendre. Les trafiquants étaient nombreux, trop nombreux pour qu'ils puissent tous les neutraliser tout seul. Il devait agir autrement s'il voulait arrêter leur sombre entreprise. Il pointa sa baguette vers les caisses d'armes, son bras se faufilant tant bien que mal entre deux caisses posées sur l'étagère. Il fallait les distraire ... Un homme s'approchait de la porte arrière. Rapidement, il retira son bras d'entre les caisses et le stupéfixia. Il avait été pris de court et il risquait de le payer assez rapidement. Des bruits d'explosion se mirent à retentir dans l'entrepôt tandis que le bois des caisses derrière lesquelles il était craquait sous l'impact des balles. Il se mit à courir vers l'étagère de l'autre côté. Les balles avaient plu contre la tôle autour de lui, mais heureusement il n'avait été touché.

A l'aide d'un sort de métamorphose, il grimpa rapidement en haut de l'immense étagère. Ses ennemis ne s'attendraient pas à le voir en hauteur. Toujours avoir une longueur d'avance, devancer l'ennemi avant qu'il pense au coup suivant. Il fallait toujours être imprévisible et réfléchir plus rapidement que l'ennemi. Il lança un "Bombarda Maxima" qui vînt exploser violemment contre les caisses d'armes en contrebas, blessant des ennemis par la même occasion. Toutefois, il fut à nouveau la cible des tirs de ses ennemis, qui étaient maintenant tout autour de lui. Ils avaient tenté de le prendre en tenaille en bas et il serait probablement mort s'il n'était pas monté. Il s'était fait devancé. Il n'avait plus un coup d'avance mais un coup de retard. Il avait perdu l'initiative, l'adversaire le mettait dos au mur. Il était pris au piège. Et, avant qu'il n'ait le temps de lancer le moindre sortilège supplémentaire, une balle vînt se loger dans son épaule gauche, juste au dessus du pectoral. Sa respiration fut coupée momentanément sous le choc de l'impact, qui le fit également perdre l'équilibre. Il chutait entre deux étagères, voyant le sol s'approcher dangereusement. Il se ressaisit et transplana, évitant une mort certaine.

Il réapparut dans le salon de leur pavillon. L'obscurité de la pièce, la fatigue magique et sa blessure le stoppèrent immédiatement dans sa tentative de rester debout et de marcher. Il chuta contre la table basse dans un vacarme phénoménal. Il était face contre terre, la tête embrumée. Sa vision n'était plus nette, mais il pouvait voir son sang s'épandre sur le sol. Il se tourna péniblement, sa main droite venant appuyer sur sa plaie dans une naïve tentative de ralentir l'hémorragie. Il avait lâché sa baguette qui roulait maintenant sur le sol de leur salon, finissant sa course contre le mur.

La pénombre disparut d'un seul coup. La lumière inondait la pièce et venait déchirer momentanément les yeux de Matt. Il entendait les pas qu'il devinait être ceux d'Emilia. Alors qu'elle se pencha vers lui, il empoigna son débardeur et l'attira à lui. Il lui murmura à l'oreille, les mots étant pénibles à prononcer "Arabella ... Fais venir ... Arabella". Il vînt alors appuyer à nouveau contre sa plaie alors que sa vision continuait de se troubler.

HRP:
 
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 1963 Points d’activité 55
      Pseudo : Ama
      Avatar : Emily Blunt
      Crédits : Ama
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Un appaloosa léopard
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t140-emilia-les-animaux-sont
MessageSujet: Re: Il faut assumer les conséquences de nos actes - feat Emilia & Arabella   Mar 11 Juil - 16:19

J'aperçus une rivière aux eaux argentés. Hypnotisée, je marchai pieds nus pour rejoindre la berge, un sentiment de plénitude m'envahit. Ma main devait toucher cette onde magnifique. Je m'accroupis sur le tapis d'herbe et je contemplai mon reflet. Je me penchai pour que mes doigts puissent goûter à la froideur de ce liquide.

Au moment où ils allaient l'effleurer, un bruit assourdissant me sortit de mon sommeil réparateur.Je me réveillais en sursaut, affolée. Cookie se mit à aboyer et sauta de mon lit pour gratter à la porte. J'attrapais ma baguette et je laissais sortir mon familier. A sa suite, je descendis les escaliers menant à notre pièce de vie le plus silencieusement possible.

Je criais :
- Non ! Quand je reconnus Matt allongé par terre à côté de la table basse. Je me précipitais vers lui. Notre canidé s'était allongé près de lui et poussait des gémissements. Je m'agenouillais près de lui. Tout ce sang qui coulait de sa blessure. Il me demanda de prévenir Ara. Je lui répondis dans un souffle :

- Je vais d'abord te stabiliser.

Je lançais un sort de lévitation et d'un petit geste tremblant, je le fis se retourner pour l'allonger le plus délicatement possible sur le canapé. Je retirais mon haut de pyjama pour le poser sur sa plaie et je pris sa main ensanglantée pour qu'il maintienne le tissus sur sa blessure. Je n'avais pas le temps de le transporter dans mon cabinet.

Je me relevais et  je lançais un accio pour récupérer mes sacoches professionnelles et notre nécessaire aux premiers secours. Il ne fallait pas que je panique. Je ne pouvais pas l’anesthésier, je n'avais rien pour les humains. J'allais devoir le soigner à la barbare et je pris la bouteille de whisky dans le bar, j'arrachais le bouchon avec les dents. Je passais ma main droite derrière sa tête pour la soulever délicatement et lui permettre de boire ce breuvage dorée. Je lui laissais la bouteille, il allait en avoir besoin.


- Bois plusieurs rasades, je n'ai pas de calmants à te donner.

Je pris un flacon d'antiseptique, un ciseau et des bandes stériles. Je devais me concentrer, tout allait bien se passer. Il ne pouvait pas mourir. Je ne pourrais pas vivre sans lui. Je respirais longuement puis je me mis à découper son t-shirt pour pouvoir nettoyer la blessure. J'en avais déjà soigné, je pouvais le sauver. Je pris une pince chirurgicale, j’écartais la plaie délicatement et je lui murmurais d'une voix pleine d'affection et d'inquiétude :

- Fais moi confiance, je vais te remettre sur pied. Prend une dernière gorgée et ne bouge plus.

Ma main tremblait, il fallait que je me calme. Je le regardais prendre une nouvelle gorgée. Ses yeux se voilèrent et il ne bougea plus. Je respirais longuement avant de procéder à l'extraction de la balle en espérant qu'elle était intacte. Mon geste fut précis et je réussis à la retirer sans abîmer les tissus.

L'émotion me fit lâcher l'instrument médical et le projectile roula sur le parquet. Je vérifiais son pouls, il était rapide. Je pris une aiguille et du fil. Je la désinfectais puis je me mis à recoudre sa plaie. Je lui demandais sans quitter des yeux mon ouvrage :


- Parle-moi, Matt Chéri... Comment te sens-tu ?

J'avais laissé échappé ce petit nom sans m'en rendre compte. Je bandais sa plaie et je le recouvrais d'un plaid en laine pour qu'il n'attrape pas froid. Je déposais un baiser sur son front. Mes mains étaient tâchées de son sang. Je ne pris pas le temps de me les laver, je devais prévenir Ara même si je ne comprenais pas les raisons de sa demande.

Je ne pouvais pas le laisser pour aller la chercher à sa résidence universitaire. ll fallait que je lui envoie mon patronus. Par Circé, comment j'allais pouvoir le réussir ? Une première tentative et rien ne se passa. Je n'arrivais pas à penser à un souvenir heureux.

Ne sois pas si empotée ! J'avais déjà réussi ce sortilège. Je repensai au jour où nous avions trouvé Cookie. Un léger progrès, une volute argentée apparut mais ce n'était pas suffisant. Je laissai mes pensées vagabonder et je le vis me prendre dans ses bras et me serrer fort comme si il avait peur de me perdre. Je m'exclamai : :


- Expecto patronum !

Mon patronus apparut et mon cheval argenté fila rejoindre la destinataire de mon message. Ara entendit ma voix bouleversée la prier de venir :

- Ara, viens tout de suite chez moi. Matt a été blessé. J'ai besoin de toi !

Je m'assis à même le sol près de lui et je pris sa main. Les larmes se mirent à rouler sur mes joues opalines. Je lui demandais tendrement entre deux sanglots :

- Est-ce que tu as la force de me raconter ce qui t'es arrivé ?

_________________

PROUD MEMBER OF ::
 
Invité
MessageSujet: Re: Il faut assumer les conséquences de nos actes - feat Emilia & Arabella   Mer 12 Juil - 17:30

Il se sentait fatigué. Il était fatigué. Respirer le fatiguait. Il lui était vraiment difficile de bouger. Il se contentait d'appuyer sur sa blessure malgré la douleur. Il se sentit magiquement soulevé par Emilia, la douce et tendre Emilia. Il ne savait pas comment il aurait fait ce soir sans elle. Le canapé était bien plus confortable que le sol mais, étant donné son état actuel, il avait du mal à y prêter attention. A peine posé sur la surface davantage moelleuse, il sentit Emilia lui glisser un bout de tissu dans la main pour qu'il compresse sa plaie avec. Un liquide exquis passa entre ses lèvres. Il reconnut aussitôt la bouteille de whisky écossais qu'ils gardaient dans leur salon. Bien qu'il eut l'esprit embrumé comme jamais, il comprit pourquoi Emilia lui faisait boire le breuvage de leur pays natal. Bien qu'il adorait la boisson, il s'agissait surtout de lui endormir un tant soit peu les sens pour qu'elle puisse l'opérer.

Alors qu'elle se préparait pour l'opération, Matt s'adonnait à boire plusieurs bonnes gorgées de whisky. Quel gâchis de perdre une telle merveille ainsi ! Il enchaînait les gorgées. Un bon tiers de la bouteille avait déjà disparu dans son estomac. Il délaissa la bouteille à ses côtés. Cela ne servait à rien de gaspiller davantage de l'exquis breuvage. Il se montrerait fort et ça irait. Emilia revenait à lui justement. Il ne prit pas d'autre gorgée mais ferma les yeux. Il rassemblait les forces dispersées de son esprit pour se préparer à la douleur qui allait le transpercer d'ici quelques secondes. Sa respiration ralentit, il se détendait. Il était prêt.

La douleur fut extrêmement pénible. Mais il tînt le coup. Il serrait les dents les unes contre les autres, focalisant toute son attention à ne pas bouger son épaule. Le noir de ses paupières avait vu apparaître des tâches jaunes irrégulières, autant dans leur forme que dans l'espace, signe concret de la douleur qu'il ressentait. Par chance, la balle semblait intacte. Bien que le passage de l'aiguille dans sa peau était douloureux, c'était finalement bien plus supportable après le retrait de la balle. Comme si son épaule s'était habituée à la douleur et la ressentait donc moins quand elle était moins vive.

Il rouvrit les yeux quand Emilia lui parla, quand elle l'appela de ce nom qu'il aimerait être à ses yeux. Il souffla "Sonné mais la douleur se calme... Merci d'avoir agi si vite". Il grimaça lorsqu'Emilia lui banda l'épaule. Si la douleur était moins vive que quelques minutes auparavant, il n'était pas véritablement maître intégral de ses mouvements. Emilia s'éloigna de quelques pas et il réussit à distinguer le Patronus qu'elle lança. Il ne pouvait voir la créature en détail - sa vision était trop trouble pour cela - mais il reconnut le halo de lumière caractéristique du sortilège.

Elle vînt ensuite s'asseoir sur le sol à côté de lui et lui prit la main. Il approcha sa main du visage de la jeune femme et essuya tendrement les larmes qui coulaient le long de ses joues. Sa voix était un véritable indice de ce qu'elle ressentait. Il lui répondit :

- Désolé de t'avoir fait subir ça. Ça n'arrivera plus, je te le promet. Ne ... Ne pleure pas, s'il te plaît. Tout va bien, d'accord ? disait-il plongeant ses yeux dans les siens, sa main caressant toujours sa joue. Je ... Je ne peux pas te parler de ce qu'il m'est arrivé ce soir. Je dois m'entretenir avec Arabella avant toute chose, tant qu'il me reste encore de l'énergie.
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t207-arabella-le-coeur-eleph
MessageSujet: Re: Il faut assumer les conséquences de nos actes - feat Emilia & Arabella   Sam 15 Juil - 12:52

Dans un autre quartier des faubourgs ce soir-là Arabella n’avait rien prévu de spécial. Elle était restée dans sa chambre d’étudiante à l’université. Ces derniers jours son moral était en dent de scie, la flemmardise prenait souvent le dessus et elle avait passé le début de sa soirée à regarder la télévision affalée sur son lit, revêtue d’un leggins noir et d’un des teeshirt qu’elle avait piqué à Samaël, un saladier de popcorn salé calé contre elle. Elle regardait sans grande conviction une de ces séries qui avaient le vent en poupe ces dernières années. En l’occurrence il s’agissait d’une série sur trois sorcières qui se battaient contre des démons. Arabella aurait eu beaucoup de chose à redire sur cette œuvre télévisuelle mais pour l’instant la seule chose qui comptait aux yeux de la jeune femme était que cela lui faisait passer le temps en détournant ses pensées. Depuis son escapade à Londres son esprit était assailli de question et de doutes qu’elle ne voulait partager avec personne. Juliette était partie depuis plusieurs semaines et malgré les hiboux elle devait bien avouer que son amie lui manquait.

Alors que l’une des sorcières et un mec, dont Arabella n’arrivait pas bien à comprendre la nature, se tournicotaient autour dans une parfaite niaiserie, une lumière vive déboula dans la chambre. Surprise, Arabella manqua d’avaler de travers un popcorn et envoya littéralement valsé le saladier à terre en attrapant avec précipitation sa baguette posé sur la table de chevet. Elle eu à peine le temps de comprendre qu’il s’agissait du patronus d’Emilia en entendant la voix de la vétérimage que l’image s’évanoui aussi vite. Quelques secondes s’écoulèrent avant qu’Arabella en position de combat ne relâche la pression les mots résonant dans sa tête. Un élan de panique monta alors en elle en réalisant que quelque chose était arrivé à Matt.
Avec hâte et la peur au ventre elle enfila une paire de ballerine qui trainait dans un coin ainsi qu’un un long gilet en laine noir, elle attrapa un sac à dos en toile dans son placard d’entrée et pris quelques instants pour se calmer avant de transplaner. Ce n’était la chose qu’elle aimait le plus au monde mais là elle n’avait pas le choix ; se rendre à pieds jusqu’à chez Emilia et Matt prendrait trop de temps et il fallait faire vite.

Après s’être concentré la jeune femme transplana dans la cour du cabinet d’Emilia et après avoir vérifié que tous ses membres étaient bien là elle se précipita vers la sonnette qu’elle actionna. Les secondes lui paraissait être des heures tandis qu’elle priait silencieusement pour que rien de grave ne soit arrivé à l’auror.

_________________

SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 1963 Points d’activité 55
      Pseudo : Ama
      Avatar : Emily Blunt
      Crédits : Ama
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Un appaloosa léopard
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t140-emilia-les-animaux-sont
MessageSujet: Re: Il faut assumer les conséquences de nos actes - feat Emilia & Arabella   Lun 17 Juil - 15:14

Mon très cher Matt essayait de se montrer fort alors que je le soignais à la barbare. Il savait gérer la douleur, il avait l'habitude avec ses missions pour le Ministère. Pourquoi était-il venu chez nous au lieu d'aller à Sainte Mangouste ? Étrange, très étrange... est-ce qu'il avait agi en électron libre sans l'aval de son supérieur ?

Mon regard azur se posa sur son magnifique visage quand il me remercia dans un souffle. Je lui offris un sourire. J'étais incapable de parler, les mots restaient prisonniers. J'avais si peur qu'une infection se déclare si j'avais mal soigné sa blessure.

Oh non ! Mes gestes maladroits lui firent mal alors que je pansais sa blessure. Je murmurais bouleversée :


- Pardonne-moi...

Après que mon messager fut parti, je m'écroulais près de lui. Les larmes continuaient de rouler sur mes joues sans que je puisse les retenir. C'était à moi de le rassurer, de le consoler. Mais ma peur de le perdre m'en empêcha. Il essuya mes larmes de l'index puis sa main vint caresser tendrement ma joue. Je fermais les yeux pour savourer la douceur de cette caresse. Une promesse mais non, je voulais qu'il me confie ce qu'il vivait au quotidien. J'en avais plus qu'assez qu'il me préserve comme si j'étais une petite fille fragile incapable de me défendre et d'encaisser ses récits.

Je rouvris les yeux au moment où il me dit qu'il devait parler avec Ara. Je sentis la colère m'envahir et je m'exclamais agacée, blessée par son manque de confiance  :

- Je vois, je suis assez bien pour te soigner mais pas pour le reste ! Garde tes... Je fus contrainte de me taire quand j'entendis la sonnette. Je me levais et je me précipitais dans l'escalier pour aller ouvrir à la confidente de mon ami d'enfance. Il venait de vivre une épreuve et j'étais, pourtant, incapable de tenir ma langue. Maudit mauvais caractère ! J'étais vraiment monstrueuse.

Je n'avais pas pensé à mon état quand j'ouvris la porte. Ma peau était tâchée de sang. Je ne portais pas de haut, offrant mes monts de Vénus à la vue de ma petite protégée. Je l'invitais à entrer et je lui dis d'une voix bouleversée :


- Matt est à l'étage. Il a besoin de s'entretenir avec toi. Je baissais les yeux et je vis que j'étais à moitié nue et couverte d'hémoglobine. Je croisais les bras pour couvrir ma féminité honteusement dévoilée. Je poursuivis sans la regarder gênée : - Matt a besoin d'une potion, il a perdu beaucoup de sang.

La fuite était mon seul recours, mon cabinet serait mon refuge et me permettrait de faire mes ablutions et de me couvrir ensuite. Sans un regard en arrière, je me réfugiais dans mon antre. Ils avaient besoin de temps pour parler alors je pris un linge que je mouillais avant de commencer à me nettoyer. Ma ressemblance avec l’héroïne de Stephen King était flagrante, le miroir me le confirmait. Carrie, on pouvait m'appeler ainsi.

_________________

PROUD MEMBER OF ::
 
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t207-arabella-le-coeur-eleph
MessageSujet: Re: Il faut assumer les conséquences de nos actes - feat Emilia & Arabella   Mar 18 Juil - 3:45

Arabella s’était attendue à tout sauf à la vision qui s’offrit à elle lorsqu’Emilia lui ouvrit la porte. Cette dernière était à moitié nue et couverte de sang ce qui fit écarquiller les yeux de la jeune botaniste tant et si bien qu’elle crut que ses globes oculaires allaient sortir de leurs orbites. Son amie l’invita à entrer lui indiquant que Matt avait besoin de s’entretenir avec elle. Comme un automate Arabella entra dans le cabinet sans lâcher Emilia du regard. Des milliers de questions fusaient dans son esprit mais elle n’ouvrit pas la bouche. Elle fixait le visage de la jeune femme tentant de faire abstraction du reste ce qui n’était pas des plus aisés vu la situation. Emilia sembla soudainement s’apercevoir de sa gêne ou de sa tenue plus que légère et se couvrit la poitrine de ses bras en piquant un far. Arabella n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit qu’Emilia s’enfuyait d’un pas pressé vers son bureau après lui avoir dit que Matt avait perdu beaucoup de sang.

La jeune Rosebury resta quelques secondes plantée au milieu de l’entrée se demandant ce qu’il se passait dans cette maison. Pourquoi Emilia n’avait-elle plus ses vêtements et était couverte du sang de Matt ? Elle ne comprenait strictement rien à la situation et redoutait de monter retrouver l’auror. Néanmoins elle se ressaisit et s’élança dans les escaliers qui menaient à l’appartement les grimpants par deux.

Elle se retrouva rapidement dans le salon et aperçu Matt allongé sur le canapé.  Arabella fut saisie d’effroi à la vue de tout ce sang répandu dans la pièce. Le salon ressemblait à un champ de bataille, du bris de verre, des objets éparpillés dans tous les sens, des bandages ensanglantés…et ce sang qui commençait à coaguler par endroit formant des tâches plus sombres sur le sol…

Elle se jeta à genoux près de Matt lâchant son sac à ses côtés, son regard parcourait le visage de l’auror, elle osait à peine le toucher.

- Matt ! Mais qu’es ce qui s’est passé ? demanda-t-elle en posant sa main sur le bras de l’homme. Elle commença à le détailler sous toutes les coutures pour repérer où il avait été blessé et à quel point cela pouvait être grave. Qui t’a fait ça ?!

Elle savait que d’une manière ou d’une autre cela avait un rapport avec l’ordre. C’était la seule explication quant à sa présence ici ce soir. Ce qu’elle ne comprenait pas c’était pourquoi il ne lui avait rien dit avant.

- Pourquoi tu ne m’a rien dit ?!
ajouta-t-elle avec sévérité.

Bien qu’inquiète elle sentait une pointe de colère monter en elle et ses sourcils étaient légèrement froncés malgré la lueur bienveillante de son regard.

_________________

Invité
MessageSujet: Re: Il faut assumer les conséquences de nos actes - feat Emilia & Arabella   Sam 29 Juil - 19:45

L'auror resta quelques instants tout seul. Il se doutait que la personne qui attendait à leur porte devait être Arabella. Il se doutait également qu'Emilia devait être en train de la recevoir à l'instant présent. Dans peu de temps, il pourra s'entretenir seul à seul avec la jeune botaniste. Toutefois, les évènements de la soirée allaient lui forcer la main, d'une manière ou d'une autre, à avouer tout ou partie de la vérité quant à ses agissements et quant à l'Alliance. Être blessé durant cette mission clandestine lui vaudra la pire des blessures : mettre Emilia en danger. Il savait qu'elle voudrait agir et il ne pouvait se résilier à la savoir en danger. Il ne pouvait la perdre, ça non, il ne le pouvait pas !

Il se redressa légèrement, essayant de retrouver un tant soit peu ses esprits, entre les effets du whisky écossais qui commençaient à bien agir sur son cerveau, et face à l'intense douleur qui l'avait submergée quelques minutes auparavant, lui embrumant totalement l'esprit. Ce dernier ne serait pas fin et analytique comme à son habitude. Matt ne serait pas dans la même position que d'habitude dans la discussion. La blessure qu'il avait subie ce soir, l'échec qu'il affichait de n'avoir pu mener la mission à bien tout en revenant indemne lui retirait l'avantage de l'expérience qu'il avait dans ses discussions avec Arabella.

Lorsqu'elle le rejoignit, il la sentit tendue, agitée. Il y avait de quoi, mais le plus difficile était derrière eux, selon lui. Il lui répondit rapidement afin de la rassurer : "Les contrebandiers que l'on avait repéré avec l'Alliance. Eh bien, ils étaient finalement plus nombreux que ce à quoi je m'attendais pour le rendez-vous sur le port. J'ai réussi à détruire leur stock d'armes, mais j'ai échoué à les neutraliser tous. Certains le sont, d'autres non. Quoi qu'il en soit, j'ai du essuyé des tirs de leur part et j'en ai pris une." Il marqua une pause. Hélas, l'étudiante profita de cet instant de silence pour verbalement s'en prendre à lui. Pourquoi ne l'avait-il pas prévenu ? Pour la même raison qu'il n'avait pas prévenu Siobhan : il ne voulait pas qu'elles encourent de tels risques. La nordique le tuerait de ses propres mains si elle était à la place d'Arabella en ce moment même. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'il avait demandé à Emilia d'appeler l'étudiante et non l'enseignante de l'UPA. "Tu n'es pas prête pour ce genre de mission, Arabella. Les entraînements que l'on a fait ensemble ont démontré que tu faisais des progrès - de gros progrès - mais tu n'es pas encore prête pour ce genre de mission. Mais, tu as raison, je n'aurais pas du y aller seul..." C'était difficile d'annoncer un tel échec, surtout quand on savait que c'était lui qui formait la jeune Rosebury. "... je voulais juste vous protéger, Siobhan et toi. Si je réussissais seul cette mission, aucune de vous deux n'aurait eu à prendre de risque." La vérité était dite. Il ne voulait pas de secret au sein de l'Alliance, il ne voulait pas cacher de choses à ses camarades, à ses amies. Agir seul était stupide de sa part, il aurait du en parler avec Siobhan et agir avec elle.
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t207-arabella-le-coeur-eleph
MessageSujet: Re: Il faut assumer les conséquences de nos actes - feat Emilia & Arabella   Jeu 31 Aoû - 14:03

Malgré la sévérité sur les traits du visage de la jeune étudiante, l’inquiétude se lisait dans son regard. Matt avait pris beaucoup de risque lors de cette mission et elle avait du mal à comprendre pourquoi il n’en avait parlé à personne et n’avait pas établi de plan B. En l’entendant dire qu’elle n’était pas prête pour ce genre de mission Arabella ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel.

- Oui bon…ok je ne suis peut-être pas prête à tirer avec un flingue, je ne vais pas dire le contraire, mais j’aurais au moins pu assurer tes arrières d’une manière ou d’une autre… en faisant diversion avec un sortilège ou… je ne sais pas, n’importe quoi d’autre qui aurait au moins eu le mérite que TU ne te fasse pas trouer la peau !

Elle attrapa son sac et fouilla frénétiquement à l’intérieur à la recherche d’une fiole remplie d’un mélange d’herbe maison.

- Maintenant tes contrebandiers savent que quelqu’un les a à l’œil, ils  risquent d’être beaucoup plus méfiants voir même vindicatifs vu les petites pourritures qu’ils sont pour la plupart...

Elle sortit enfin ce qu’elle cherchait dans son sac et déboucha une petite fiole contenant un mélange de couleur vert peu ragoûtant qu’elle approcha de la bouche de Matt.

- Bois ça, ça ne vaut pas une potion de régénération sanguine de Sainte Mangouste mais ça fera l’affaire pour l’instant. C’est un mélange de plante naturelle et sorcière ça calmera temporairement tes douleurs et t’aidera à reprendre des forces. Je te préviens le goût n’est pas top….non en fait c’est carrément dégueu mais tu n'as pas le choix.

Rien qu’au ton de sa voix il était clair qu’Arabella n’attendait aucune négociation ni refus. Il avait eu la bêtise de se mettre dans un sacré pétrin et elle espérait sincèrement que son état n’empirerait pas. Justifier son état auprès des autorités médicales allait être très compliqué s’ils étaient obligés d’en arriver jusque-là. La question de prévenir Siobhan se posa à la jeune femme. Elle n’était encore qu’une novice dans l’alliance, Matt avait raison là-dessus et peut être que la druidesse serait d’une bonne aide pour la suite des choses.

Une fois que Matt eu bu la fiole elle remit le contenant dans son sac alors qu’un autre problème percuta soudainement son esprit. Son regard noisette se posa sur l’homme avec stupeur.

- Et qu’es ce qu’on va dire à Emilia ? On ne peut pas lui dire la vérité sur nous…

Si elle avait bien retenu une chose de ses leçons avec Matt c’était qu’ils ne pouvaient rien dire sur l’organisation pas même à ceux qu’ils aimaient. Qu’allaient-ils bien pouvoir inventer pour justifier la situation présente ?

_________________

Invité
MessageSujet: Re: Il faut assumer les conséquences de nos actes - feat Emilia & Arabella   Jeu 31 Aoû - 23:19

Il ne fallait pas être sorcier pour se rendre compte que la jeune femme était vexée ou au moins énervée par la réponse que lui avait prodigué l'Auror. Cela s'entendait dans la manière dont elle lui répondait. Elle marquait un point dans le fait qu'il aurait du prévoir un plan B, tout se jeter corps et âme dans l'action comme il l'avait fait. Son métier et l'expérience qu'il avait acquise au fil des années lui avaient apporté une assurance en lui qui l'avait trahi ce soir. Il aurait du se montrer plus prudent, bien plus sur ses gardes. Il était bon dans ce qu'il faisait, et si des batailles pouvaient être gagnées malgré l'infériorité numérique, il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin.

- Tu aurais préféré que TU te fasses trouer ? Non, ça, je ne me le serai jamais permis. Je n'aurai pas pu vivre avec ce poids sur la conscience. Je ne te parle pas de tenir une foutue arme moldue, Ara, mais de subir de violentes attaques. Essuyer des tirs comme ceux de ce soir, ça ne demande pas la moindre erreur. Ces armes sont terribles, et tu n'as pas d'expérience sur le terrain, dit-il assez sèchement. Il adorait Arabella, et s'il devait revivre la situation de ce soir, il le referait de la même manière. Il tenait à elle et refusait parfaitement de lui faire courir un risque si grand tant qu'elle restait inexpérimentée. Mais tu as raison, j'aurais du y aller avec Sio', concéda-t-il.

Par Merlin qu'elle était agaçante à lui dire la vérité. L'échec de sa tentative allait effectivement avoir des effets négatifs sur leur travail. Non seulement l'intégralité des contrebandiers n'était pas neutralisée, mais en plus ils seraient d'autant plus difficiles à stopper maintenant qu'ils se savaient épiés. Il n'avait rien à rétorquer. Elle avait parfaitement raison. Il avait merdé. Son échec allait leur coûter. Il doutait toutefois qu'il y ait une vengeance de la part des bandits. Ils ne pouvaient pas le reconnaître, il était persuadé. Le risque était qu'ils cherchent à se venger contre un autre groupe clandestin, une guerre des gangs en quelque sorte. Atlantis n'était pas une mégalopole mais ce risque existait. "Ne t'en fais pas. Même s'ils sont plus méfiants, l'action de ce soir aura au moins eu le mérite d'attirer l'attention des autorités sur la réalité de la menace. Ça nous donnera du temps pour leur porter le coup de grâce plus tard, tout en faisant attention aux autorités." se voulait-il rassurant.

Il but la potion qu'Ara avait portée à ses lèvres. Merlin avait-elle raison ! Cette potion avait un goût horrible. Il évita de recracher le contenu qui s'était déversé entre ses lèvres mais ce n'était pas l'envie qui lui manquait. Pourquoi fallait-il que les remèdes magiques soient tous aussi mauvais ? Pourquoi ne pouvait-on leur donner le goût du jus de citrouille ?! Il allait devoir faire attention dans les prochains jours. Si la magie faisait des miracles - il était sûr de pouvoir se rétablir assez vite - il devait tout de même veiller à ce que sa blessure n'empire pas, qu'il était effectivement sur le chemin de la guérison.

Arabella remit la fiole dans son sac. Elle tirait une bien drôle de tête. Qu'avait-elle ? Ce n'était pas elle qui avait bu le contenu de cette fiole pourtant. Il ne tarda pas à le savoir. Elle venait de mettre le doigt sur le plus gros problème qui se posait maintenant devant eux. Comment expliquer la situation à Emilia ? Pour quelles raisons avait-il été blessé ? Quelle était la nature de sa mission ? Pourquoi n'était-il pas aidé par le Ministère, guéri par les autorités médicales ? Et surtout, pourquoi avait-il demandé à voir Arabella ? Ils allaient devoir monter un scénario avec une extrême rapidité, et que ce scénario tienne la route. Matt se redressa dans le sofa.

- Écoute, j'ai une idée. Ce n'est peut-être pas la meilleure, mais elle a le mérite d'expliquer pourquoi j'ai demandé à te voir. Tu es venue me voir il y a plusieurs jours pour que j'apporte mon aide à un de tes amis qui est dans une mauvaise situation, ami qui refusait d'aller voir les autorités. Je l'ai aidé et j'ai demandé à te voir pour te dire qu'il était maintenant en sécurité et parti de Manadh. Ça te va comme version ?

Il ne pourrait pas continuer longtemps à cacher ainsi la vérité à Emilia. Elle allait finir par se douter de quelque chose, et peut-être de penser qu'il s'était engagé sur le chemin de l'illégalité. Pas celle de l'Alliance, non, l'illégalité mauvaise. Dans tous les cas, il fera tout pour ne pas la perdre. Et s'il fallait lui avouer la vérité, il le fera. Il pourra toujours prendre des arrangements pour la protéger, malgré son tempérament. Mais il ne pourrait jamais se faire à l'idée de la perdre. Il l'aimait bien trop pour cela.
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t207-arabella-le-coeur-eleph
MessageSujet: Re: Il faut assumer les conséquences de nos actes - feat Emilia & Arabella   Dim 3 Sep - 4:13

Elle ne put empêcher un rictus moqueur de se dessiner sur ses lèvres alors que Matt lui retournait la question de savoir si elle aurait préféré se prendre elle-même une balle. L’idée qu’il était commun aux hommes de penser qu’une femme ne pouvait pas faire mieux qu’eux et se vautrerait lamentablement là où eux même n’avait su faire ce qu’il aurait fallu la faisait doucement rigoler intérieurement. Elle préféra ne pas faire part de ses pensées voyant bien que l’ancien membre des forces de l’ordre voulait avant tout la protéger. De plus le simple fait qu’il lui accorde qu’elle avait raison sur le fonds suffisait à la satisfaire, elle espérait qu’il ne prendrait plus de risques aussi inconsidérés.

Il la rassura quant au fait qu’à présent les contrebandiers auraient les aurors ainsi que les policiers moldus sur le dos en plus de l’alliance. La mission n’était donc pas totalement un échec même si aux yeux de la jeune femme la vie de Matt était bien plus importante que le fait de stopper quelques malfrats. Tout au long de ces dernières semaines au gré des entrainements physiques elle avait eu la chance de découvrir qui était réellement Matt. Ils avaient beau se connaitre depuis déjà bien des années ce n’était que récemment qu’ils s’étaient découvert car d’ordinaire il y avait une tierce personne avec eux. Si elle avait toujours su qu’il était quelqu’un qu’on pouvait qualifier de « bien », discuter avec lui pendant de nombreuses heures lui avait permis de percevoir jusqu’où allait sa loyauté, son courage et sa bravoure. C’était donc pleinement qu’elle s’était engagée à ses côtés suivant le rythme parfois épuisant des entrainements qu’il lui faisait subir et qu’elle lui accordait sa pleine confiance. La peur de perdre un ami de sa qualité l’avait profondément saisie lorsqu’il avait fallu arriver jusqu’ici et elle espérait sincèrement ne plus avoir à éprouver ce genre de ressentit.

- D’accord…mais promet moi juste de ne pas y aller tout seule la prochaine fois.


Elle savait que cette balle ne l’arrêterait pas bien longtemps. Il ne laisserait pas tomber cette affaire quand bien même sa vie était en danger, la seule chose qu’elle pouvait faire était de lui faire promettre de ne plus être aussi téméraire à l’avenir.

Le problème de la couverture de cette affaire vis-à-vis d’Emilia était la priorité numéro 1 à présent. Comment cacher à la jeune femme, qui avait oublié d’être bête, les activités dangereuses auxquelles se livrait son colocataire ? Arabella n’osait imaginer la réaction de cette dernière si elle découvrait ce qu’ils cachaient soigneusement…du moins la plupart du temps. Matt émis alors une hypothèse pour camoufler la vérité sur ce qu’il s’était passé. Arabella écouta avec attention pesant l’idée avec précaution.

- Hummm oui, ça pourrait éventuellement être une…possibilité, mais honnêtement je ne sais pas si elle gobera ça aussi facilement… Tu l’a connais…


La jeune femme craignait également que la vétérimage lui en veuille d’avoir mis Matt en danger pour aider une connaissance mais elle n’avait pas tellement le choix. Il fallait protéger le secret et elle n’avait pas d’autres idées à proposer.

_________________

Invité
MessageSujet: Re: Il faut assumer les conséquences de nos actes - feat Emilia & Arabella   Dim 3 Sep - 13:43

L'Auror remarqua le rictus qui se dessina sur les lèvres d'Arabella alors qu'il lui répondait. Il n'en tint pas compte. Il ne savait pas ce qui lui passait par la tête mais il ne reviendrait pas sur ses paroles. Elle n'était pas encore prête, pas pour ce genre d'opération en tout cas. Certes, ils avaient passé de nombreuses heures à s'entraîner dans l'antre de l'Alliance, à suer jusqu'à être vidés de toute énergie, mais c'était nécessaire. Arabella avait beaucoup à apprendre pour devenir un atout sur le terrain, et il fallait qu'elle le devienne. Sinon, ce serait trop dangereux pour elle. Et Matt ne pouvait cacher qu'il s'était pris d'une véritable affection pour l'étudiante. Ces nombreuses heures passées ensemble à s'entraîner, à discuter les avaient beaucoup rapprochés. Ils avaient véritablement appris à se connaître l'un l'autre, sans tierce partie. Maintenant, Arabella faisait partie du cercle de ses amis chers à son cœur, et comme pour chaque membre de ce groupe, Matt ferait tout pour les protéger. Il n'y pouvait rien, c'était plus fort que lui. Il en était de même pour sa famille. Ce cercle restreint de personnes était ce qu'il avait de plus cher à ses yeux, rien d'autre ne comptait que leur sécurité et leur bonheur. Et s'il y pouvait quelque chose, il le faisait. S'il le fallait, il mourrait pour chacun d'entre eux.

- Je ne peux te promettre de n'y retourner seul, Ara', mais je te promet d'être plus prudent, d'être moins confiant. Et si cela veut dire de ne pas y aller seul, alors je n'irai seul. On verra en temps voulu.

Ce n'était probablement pas la réponse à laquelle elle s'attendait, mais il ne voulait pas lui promettre qu'il ne retournerait pas seul en mission. Seul Merlin savait de quoi l'avenir était fait, et il ne voulait pas faire une promesse qu'il n'était pas sûr de pouvoir tenir par la suite. Mais ses péripéties de la soirée lui avaient bien servi de leçon : il devait être plus prudent lorsqu'il prenait des risques. L'expérience qu'il avait accumulée au fil des années ne faisait pas tout. Il devait toujours remettre en doute cette confiance en lui, toujours penser à la mort qui le guettait à chacun de ses pas. Ses missions étaient dangereuses et il ne devait l'oublier à aucun moment.

Il commençait à se sentir mieux. La potion d'Arabella faisait des miracles sur lui. Il n'aurait probablement pas retrouver sa forme physique le lendemain ou le surlendemain, mais il se sentait mieux. Il ferait attention au Ministère de ne pas trop forcer et il serait probablement de nouveau sur pied dans un peu plus d'une semaine, à condition d'être précautionneux, de se ménager, et de continuer à prendre de telles potions pour se soigner. Il finit même par s'asseoir aux côtés de la jeune femme sur le canapé. Quelques minutes auparavant, cela lui aurait paru insurmontable de se relever ainsi. Mais la potion de l'étudiante avait d'excellents effets sur lui, et le whisky écossais qu'il avait avalé depuis qu'il était rentré l'aidait à surmonter la douleur. Toutefois - il le sentait - sa vision était troublée par ces mêmes effets. Il devait faire attention.

- Peut-être verra-t-elle le mensonge, peut-être ne le verra-t-elle pas. Je sais qu'elle est intelligente et vive comme pas deux, mais je n'ai pas de meilleure idée. On peut aussi compter sur le choc qu'elle a vécu pour que ce mensonge passe mieux. Ses derniers mots le faisaient se sentir comme un monstre. Il était en train de parler de la femme qu'il aimait, celle sans qui il n'osait imaginer le reste de sa vie. Il avait besoin d'elle, mais il voulait la protéger par dessus tout. Cela pouvait être contradictoire par moment. Je m'occupe de lui raconter tout ça, d'accord ? Retiens juste ses détails, pense à un nom fictif et à votre rencontre, au cas où elle te pose des questions. Espérons que cela n'arrive pas, mais on ne sait jamais. Je te tiendrai au courant de notre discussion. Est-ce que tu peux aller prévenir Siobhan, en personne, pas par lettre, ce soir de ce qu'il s'est passé s'il te plaît ? Elle doit être mise au courant rapidement. Je vais aller parler avec Emilia. Fais attention à toi Ara', finit-il en la prenant dans ses bras et déposant un baiser sur sa joue.

Il se leva ensuite et se dirigea lentement vers le cabinet d'Emilia, où elle devait encore se trouver.
HRP:
 
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t207-arabella-le-coeur-eleph
MessageSujet: Re: Il faut assumer les conséquences de nos actes - feat Emilia & Arabella   Mer 13 Sep - 6:39

Matt ne pu lui promettre de ne pas y retourner seul et le seul espoir qui restait à la jeune femme était que le souvenir de cette nuit et les conséquences qui en découlaient permettrait à l’auror de ne pas foncer tête baissée une nouvelle fois. Il jouait gros, lui comme elle et comme Siobhan d’ailleurs… L’aventure dans laquelle ils s’étaient lancés pouvait avoir de lourdes conséquences pour eux comme pour leurs proches. Elle savait qu’Emilia par exemple chercherait des réponses jusqu’à son dernier souffle si il devait arriver un malheur à Matt et elle ne doutait pas que Samaël ferait probablement la même chose pour elle…du moins l’espérait elle dans un coin de son cœur.

Elle commença mentalement à réfléchir à ce qu’elle pourrait dire à Emilia si cette dernière la questionnait sur les évènements de ce soir. Arabella n’aimait pas mentir, elle honnissait les menteurs d’ailleurs en temps « normal » mais là elle n’avait pas le choix. Elle devait aider Matt à protéger la vétérimage. Par moment elle se demandait si tout dire à la jeune femme ne serait pas une meilleure idée. Combien de fois l’envie de tout dire à Samaël l’avait envahie lors des moments d’interrogation de ce dernier sur ses activités. Pourtant elle n’avait rien dit qui pourrait compromettre l’Alliance et se contentait de prétendre vouloir adopter une hygiène de vie ainsi que des techniques pour se défendre sans la magie. Après ce qu’il s’était passé à l’inauguration qui pouvait le lui reprocher ?

Elle hocha docilement la tête en signe d’approbation lorsqu’il lui demanda d’aller prevenir Siobhan de ce qu’il s’était passé ce soir. Il estima qu’il était plus prudent de la prévenir de vive voix plutôt que d’envoyer un message qui pourrait éventuellement être intercepté. Alors que Matt la prenait dans ses bras, Arabella referma les siens avec précaution autour de l’auror de peur de lui faire mal et ferma brièvement les yeux en sentant son baiser sur sa joue. Bien que le stress ne l’ai pas totalement quitté elle se sentait plus sereine qu’en arrivant. Ils en étaient quittes pour une belle frayeur du moins cette fois ci.

- Ok je vais la voir tout de suite. Fais attention à toi également, s’il te plait... Pour le prénom du « camarade » tu pourras dire Nielsen. C’est un gars qui a abandonné le cursus il n’y a pas longtemps. Il était du genre solitaire donc ça convient parfaitement pour le coup.


Ils rompirent leur étreinte et Arabella récupéra son sac à terre avant de se lever et de le suivre pour redescendre jusque dans le cabinet. Elle transplanerait depuis la cour de derrière comme à son arrivé. En quelques pas elle le dépassa et disparu dans les escaliers après lui avoir serré fugacement la main en signe d’encouragement. Elle avait une mission et elle n’avait pas l’intention de s’éterniser davantage de peur qu’Emilia n’arrive à la coincer avec des questions. Cette dernière la connaissait depuis tellement longtemps qu’elle était certaine qu’elle verrait le mensonge dans ses yeux. Il lui fallait un temps de préparation avant de pouvoir lui faire face.

Quelques secondes plus tard elle était parvenu jusqu’à la cour sans avoir croisé Emilia qu’elle savait dans son cabinet. Un petit pop sonore se fit entendre alors qu’elle transplanait pour se rendre sur le campus de l’université afin de prévenir le professeur Kvelgen.

_________________

SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 1963 Points d’activité 55
      Pseudo : Ama
      Avatar : Emily Blunt
      Crédits : Ama
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Un appaloosa léopard
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t140-emilia-les-animaux-sont
MessageSujet: Re: Il faut assumer les conséquences de nos actes - feat Emilia & Arabella   Mer 13 Sep - 11:01

L'eau glaciale me sortait de ma torpeur. Je nettoyais chacune des tâches de sang minutieusement. Je ne comprenais pas pourquoi, Matt refusait de me parler ? Pourquoi me demander de contacter Arabella ? Pourquoi est-elle au courant ? Depuis quand était-elle devenue sa confidente ?

J'avais la réponse à cette dernière question. J'avais fui, quelques jours, après la soirée d'inauguration. Je m'étais réfugiée dans un confort rassurant, chimérique, loin de la souffrance de l'imaginer avec Novenka.

J'avais coupé les ponts avec mon ami d'enfance, pendant plusieurs semaines. A mon retour, j'étais partie avec Léo en Inde. Et, après cette escapade, en quête d'un artefact magique, je m'étais plongée dans la travail, acceptant toutes les gardes que l'on me proposait et qui m'éloignait d'Atlantis.

Les soirées où nous étions à la maison, je prétextais la fatigue pour aller m'isoler dans ma chambre avec Cookie. Je ne supportais pas de lui cacher ma nuit avec Caileb. Me trouverait-il ridicule d'avoir cherché du réconfort dans les bras de mon ex ? M'en voudrait-il de mon silence, de mon absence, de ma lâcheté  ? Tant de questions qui resteraient sans réponse tant que je ne réussirais pas à lui parler.

Un regard dans le miroir, ma peau était redevenue opaline. Je me rendis dans ma réserve où je conservais une tenue de rechange. J'enfilais un haut orange et un jean noir. Je restais pieds nus, je n'avais pas l'intention de sortir même si j'étais tentée de ne pas les laisser seuls.

J'étais à la fois inquiète et agacée d'être condamnée à rester dans mon cabinet, comme une petite fille punie et écartée d'une discussion d'adultes. Je posais mes mains sur le dossier de ma chaise, elles empoignèrent le bois comme si elles étaient des serres de rapaces. Mon énervement, mon incompréhension s'exprimaient de cette façon.

Combien de temps, devrais-je restée cloîtrée ? Cette maison était la mienne, je pouvais m'y balader librement. Un grattement se fit entendre à la porte. Je m'approchais pour ouvrir la porte et Cookie entra dans la pièce. Je la claquais avec violence, peut-être penseraient-ils que j'étais partie, les laissant à leur secret et à leur traîtrise. D'un petit geste de baguette, j'allumais ma radio sorcière, de la musique classique se fit entendre.

Puis, je reculais de quelques pas avant de m'asseoir par terrre et mon familier vint se réfugier dans mes bras. Je le câlinais machinalement, sa chaleur me rassurait et me calmait légèrement. Je détestais les cachotteries ! Est-ce que Matt avait entraîné ma petite protégée à paticiper à l'une de ses missions dangereuses ? Elle était encore si jeune bien que courageuse. Elle m'en avait donné la preuve à la soirée d'inauguration.

Le temps passait lentement,. Que faisaient-ils ? J'avais confiance en l'ancienne Poufsouffle et je ne l'imaginais pas me cacher des choses importantes. Mais, peut-être que je me trompais. Après tout, j'avais donné une seconde chance à Nova et elle était encore partie sans me dire au revoir. Je ne savais plus quoi penser. Il me fallait des réponses mais est-ce qu'ils accepteraient de se montrer sincères ? Je soupirais longuement et j'attendais agacée qu'ils se rappellent de mon existence.

_________________

PROUD MEMBER OF ::
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il ne faut jamais se venger, ni par les mots, ni par les actes. Et ne jamais dire jamais. [Feat: Nuage de la Ritournelle et Petit Paon]
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Il ne faut pas boire de sang.
» Il faut vivre.
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Atlantis & Manadh :: Les Faubourgs :: Quartiers Résidentiels-
Sauter vers: