Joon Park - Cold as the day he was born...
AuteurMessage
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Joon Park - Cold as the day he was born...   Dim 9 Juil - 11:18

Joon Park
Informations civiles
Nom : Park.
La Corée était une société aristocratique jusqu'à l'ère moderne, avec seulement quelques familles au sommet de l'échelle sociale. Cela a limité le nombre de noms de famille de haut prestige. Kim et Park, étaient les noms royaux principaux à une certaine période, Choi est venue un peu plus tard et Lee était le fondateur de la dynastie Chosun. Tous les clans de Park en Corée, tracent leur généalogie au premier roi de Silla, Hyeokgeose. Pour cette raison, le mariage entre Park avait traditionnellement été interdit. En tout, dix rois de Silla portaient ce nom. Pendant le roi Pasa, les clans Park sont devenus divisés et pendant le règne du roi Gyeongmyeong, ils se sont davantage fracturés, créant plusieurs origines. Le clan de Joon, quant à lui, descend directement du roi Hyeokgeose.
Prénom(s) : Joon.
La signification de son prénom, veut tout simplement dire ''Beau'' et s'écrit en un seul caractère. Porte-t-il bien son nom ? C'est à vous de juger, mais il serait mentir de dire qu'il n'est pas agréable à regarder. Ce ténébreux à la beauté glacial attire les regards, que ce soit ceux emplis de désir, d'admiration ou de crainte.
Date de naissance : 15 decembre 1972.
Âge actuel : 27 ans.
Métier : Espion pour la NIS.
Joon s'était longuement posé la question sur quoi faire comme travail une fois sortie de Poudlard. À une époque, l'idée d'être avocat l'avait grandement intéressé, mais pas pour les bonnes raisons. Sans avoir changé de façon radicale, Joon avait fini par se trouver une conscience, aussi légère soit-elle. Il choisit donc plutôt d'utiliser ses talents pour le bien de son pays, plutôt que pour servir ses propres intérêts. Ayant toujours eu un talent pour collecter de l'information sur les gens qui l'entourait, et ce, même a Poudlard, l'espionnage l'attirait comme un aimant. Le fait que ce travail puisse s'avérer dangereux, n'était que la cerise sur le gâteau pour quelqu'un en soif d'aventure et de mystère comme lui.
Alignement politique : Neutre.
Même s'il travaille pour le gouvernement, Joon reste un individu très neutre dans ses idées. Son travail n'a strictement rien à voir avec ce qu'il pense et ce en quoi il croit. La politique en soit ne la jamais intéresser, que ce soit du monde magique ou moldu. Il est de ceux qui croient à la liberté d'expression et liberté de vivre sa vie comme on le souhaite. Jamais ils ne jugent sans bonne raison et jamais il ne force son opinion sur qui que ce soit. Pour lui tout est question de point de vue et de vécu. Personne n'a tout à fait raison et personne n'a réellement tort, il suffit seulement d'écouter et de juger le pour et le contre, pour finalement choisir ce qui convient le plus à son mode de vie.
Informations Magiques
Origines : Sud Coréen / Sang-Mêlé.
Suite à des querelles de pouvoir qui avaient presque décimé la totalité du clan de son père, ainsi que d'autre clan d'une grande importance, pour leur survie, ils durent mettre en plan l'importance du sang. Il était toujours interdit de se marier à ceux qui n'avait aucune généalogie royale dans son arbre et encore moins à des moldus ou sorcier sans influence. Cependant, ils permirent des mariages avec certaines familles de sang-mêlé, tant que celle-ci ait quelque chose d'intéressent à offrir en échange. Dong Soo, le père de Joon, fut promis à la fille des Choi, qui appartenait à une famille pleine aux as et avec une énorme influence au sain du ministère de la magie Coréen.
Baguette : Crin de sombral. Aubépine. 25 cm. Souple.
Patronus : Chauve-Souris.
Symbole de renaissance, la chauve-souris était sacrée pour les Aztèques, les Toltèques et les Mayas. En Chine, elle était associée à Cheou-sing le dieu de la longévité. En temps normal, ceux qui ont cet animal, sont les gens qui disposent d'une très grande capacité à comprendre les messages cachés, et ce, dans toute situation. Lorsque la vie présente des difficultés, comme une perte d'emploi ou une maladie grave, ils savent s'adapter à cette nouvelle situation et peuvent facilement régénérer leur force vitale. Toutefois, lorsqu'ils perdent leur spiritualité, ils trébuchent... Aussi, ils sont en mesure de comprendre le besoin d'affronter leur ego et les obstacles qui barrent leur route ou chamboulent leur perception de base, ce qui aboutit toujours a de nouvelles réalisations sur leur véritable objectif.
Épouvantard : Son père.
Pas besoins d'un dessin pour savoir pourquoi. Depuis qu'il est enfant, son père le torture autant physiquement que psychologiquement. Son corps est couvert de cicatrice et de marques et il ne serait dire le nombre de fois qu'il a dû supplier. Il y avait même des fois où il avait cru être sur le point de mourir. Il lui arrivait même de faire des infections, parce que son père refusait de le soigner, soit disant pour qu'il apprenne à encaisser la douleur comme un homme.
Miroir du Riséd : Être un artiste de musique.
Devenir guitariste professionnelle et faire carrière dans la musique était sans doute le plus grand rêve qu'il n'ait jamais eux. Malheureusement, le destin lui avait fait prendre un autre chemin. Encore aujourd'hui, il lui arrive de s'imaginer sur une scène énorme, entourer d'une foule déchaînée et en plein délire.
Ancienne maison : Serpentard.
Il n'a jamais aimé cette maison et ses membres qu'il a toujours trouvés trop étroit d'esprit. Joon n'est jamais arrivé à s'y sentir chez lui et jamais il avait cru que son appartenance à ce groupe puisse le définir aussi facilement. Il était tellement plus que ça... Beaucoup plus...

Descriptions
Caractère de votre personnage

TROUBLE DE LA PERSONNALITÉE BORDERLINE
SCIENCE:
 
Ayant un trouble de la personnalité, il est souvent inconstant dans ses émotions et ses actions. La confusion semble régner chez ce jeune homme et il ne semble avoir aucune idée de qui il est vraiment. Sans ce masque qu'il a créé, Joon se sent comme une coquille vide, alors il se perd derrière cette façade, ne sachant même plus ce qui est la réalité et ce qui ne l'est pas, ce qu'il a créé et ce qui fait vraiment partie de lui. Lors des rares moments où il laisse tomber les faux-semblants, il se met à interagir avec ce qui l'entoure, gens compris, de façons mécaniques...

THIS MASK IS ALL I HAVE
Il est très difficile de cerner Joon et de faire part du vrai aux faux, car il change constamment et la plupart du temps, on fait face à cette façade qu'il a construite autour de lui et qui en toute franchise, est beaucoup plus agréable que ce qui s'y cache derrière, car cet homme a un côté beaucoup plus sombre et mesquin que ce que l'on pourrait imaginer en le côtoyant. Aux premiers abords, il semble être une personne  amical et gentille et fait généralement partie de ceux avec qui on se sent à l'aise en raison de la bonne humeur qu'il dégage. De plus, il n'a aucune difficulté à approcher les gens et il n'est pas difficile de s'entendre avec lui. Il parvient même à gagner la confiance des plus renfermés. D'ailleurs, ce sont les victimes parfaites pour lui, surtout lorsqu'il peut retirer quelque chose d'elles.

Joon donne l'impression d'avoir constamment la tête en l'air et un rien semble le distraire lorsqu'il s'ennuie. Il n'est pas habituel de le voir indifférent aux problèmes de ses proches, il est d'ailleurs souvent à leur écoute, sans jamais rien demander en retour. Dans le cas contraire, si vous n'êtes personne à ses yeux, il en aura que faire de vos malheurs et si jamais par surprise il se montrerait intéresser, vous pouvez être certain que son aide ne sera pas gratuite. Grand observateur, Joon récolte constamment de l'information sur chaque individu qui croise son chemin.

Très bavard, il aime parler de tout et de n'importe quoi, avec n'importe qui. Ou presque... Tout ce qui le touche personnellement, il le gardera pour lui. Parler de sa personne, d'où il vient, ce qu'il pense réellement, n'a jamais été son fort. D'ailleurs, il évite toujours les questions trop personnelles, mais autrement il reste un homme ouvert d'esprit, qui peut lancer un sujet et facilement débattre dessus. Tactile, il semble constamment chercher le contact humain, chose qui lui vient surement du fait qu'il en a été privé toute son enfance. Il adore particulièrement être proche de ceux qui sont importants à ses yeux et ne se prive pas de leur montrer, que ce soit par de simples gestes ou attentions. Moqueur, il sort souvent des âneries par forcément drôles, mais c'est surtout pour vous taquiner. Joon sait aussi faire preuve d'une grande tolérance envers ses amis et sa famille, même lorsque ceux-ci ne le méritent pas. Curieux et à l'esprit aventurier, il aime fourrer son nez partout.

À l'époque, la responsabilité n'avait jamais été une de ses grandes qualités. Non pas, parce qu'il était immature, mais plutôt parce qu'à la maison, on avait toujours tout fait pour lui. Si on l'avait laissé à lui-même, il n'aurait pas fait long feu. Les corvées, étaient quelque chose d'encore inconnue pour le jeune homme qu'il avait été et il ne savait même pas cuisiner ou faire sa propre lessive. Aussi, il était un gros zéro lorsqu'il était question de respecter un budget, car il n'avait jamais eu à n'en faire un. Malheureusement, certaines choses ne changent pas. Il est resté un piètre cuisinier et menace souvent de brûler son appartement lorsqu'il essaie de se faire à manger. Il a peut-être gagné en maturité et est devenue plus responsable, mais lorsqu'il est question de prendre soin de lui, c'est une tout autre histoire...

WHY EVERYTHING FEEL SO COLD AND EMPTY INSIDE
Contrairement à cet homme a l'apparence chaleureuse, le revers de la médaille est loin d'être doré... Manipulateur hors pair, il a développé se talant depuis sa tendre enfance. Il a toujours utilisé la manipulation ainsi que le mensonge pour obtenir ce qu'il veut et il ne voit pas cela comme un défaut, mais bien comme quelque chose de nécessaire pour ne pas se retrouver en bas de la chaîne alimentaire. Joon ne se gênera pas d'utiliser ses amis, sa famille ou de simples inconnues pour parvenir à ses fins et il le fait de façons si subtiles que ses victimes ne s'en rendront compte que bien plus tard. Doué pour montrer ce qu'il veut bien laisser paraître, la réalité de Joon est sans doute celle qu'il voudra bien vous montrer, mais sans plus. Il vous dira ce que vous voulez entendre et au final, vous allez vous rendre compte qu'il en connaît beaucoup plus sur vous, que vous en connaissez sur lui.

Les deux extrêmes et jamais de milieux avec notre asiatique. Chouchouter pour mieux vous délaisser. Sourire et placoter sans arrêt, pour ensuite vous ignorer et disparaître sans un mot. Vous appréciez puis, vous détestez. On ne sait jamais avec lui, mais une chose est certaine, s'il vous apprécie vraiment, il reviendra à vos côtés comme si de rien n'était. Autre chose qu'il fait dans l'extrême, ce sont ses excès de colère. On ne cherche pas cet homme sans qu'il n'y ait une explosion. Joon ne sait pas contrôler cette rage qu'il a en lui et il vous éclatera en pleine gueule à la moindre occasion. Esprit vengeur, il ne laissera jamais en paix ceux qui ont provoqué son courroux, pas tant que sa soif de vengeance et de sang ne sera pas assouvie. D'ailleurs, cette attitude de bombe à retardement et destructeur est un gros problème qu'il devrait chasser avant que quelque chose de très grave ne se produisent.

Loyal ou pas ? On ne sait trop avec Joon. Tu dois être très spéciale à ses yeux pour qu'il soit d'une loyauté sans borne, car il ne se gêne pas de poignarder les gens dans le dos si cela lui sera bénéfique. Il a cette façon de déshumaniser les gens et de les percevoir comme de simples objets ou des pions avec qui il peut jouer. Il vous utilisera si vous lui donnez une raison de le faire et le feras sans compassion aucune. Dans le cas contraire, si vous êtes près de lui, il vous sera loyal jusqu'au bout et fera son possible pour vous aider ainsi que d'assurer votre sécurité, et ce, quitte à tuer. Froid et vide, Joon est en réalité une parfaite machine. Les émotions comme l'amour, la compassion, la gentillesse lui sont d'une certaine façon, inconnue. Il peut les jouer à la perfection, mais il ne semble pas être en mesure d'en saisir le vrai sens. Il se contente alors de projeter ce qu'il a observé chez les autres ; leurs façons de parler, d'agir ainsi que leur comportement en général. Alors, il n'est pas rare de retrouver en lui des traits qui ne lui sont même pas propres, il les a seulement absorbés tel une éponge. En réalité, il ne ressent que le néant, un néant qu'il essaie par tous les moyens de remplir sans jamais y parvenir réellement...

WORKAHOLIC
Le travail de Joon prend beaucoup de place dans sa vie, certain dirait même trop. Lorsqu'il bosse, il s'applique et ne permet aucune erreur au sein de son équipe. Parfois, il peut se montrer très contrôlant envers ses coéquipiers, de qui il se soucie. Aussi, il ne laisse rien, ni personne se mettre au travers de son objectif, ce qui le pousse parfois à utiliser des méthodes peu recommandables. Utiliser la violence ou la torture pour arriver à ses fins, ne la jamais déranger plus que ça, même qu'à certaine occasion, il semble y prendre plaisir. Discret et agile, il est facile pour lui de s'introduire chez les gens en voleur, sans se faire remarquer et sans laisser aucune trace de son passage...
Physique
Ses cheveux, comme la majorité des Asiatiques, sont lisses et aussi noirs que les plumes d'un corbeau. Malgré qu'il les change souvent de couleur, il lui arrive parfois de les laisser reprendre leur couleur d'origine. Joon est toujours coiffé de manière impeccable et il n'est pas rare pour lui de les coiffer avec du gel pour dégager son front. Malgré les traits délicats de son visage, il n'en reste pas moins masculin, visage qui peut montrer une expression très dure et sérieuse, ce qui lui donnera tout de suite deux ou trois ans de plus. Lorsque que ses yeux de chat ne sont pas vides de toute expression, une lueur moqueuse semble résider dans ses abysses sombres, même lorsqu'il ne sourit pas. On a l'impression qu'il s'amuse de tout et qu'il ne prend rien au sérieux. Évidemment lorsque Joon laisse tomber ce masque, cette lueur disparaît aussi vite qu'elle est apparue et est remplacé par un vide total et donne l'impression qu'on se tient face à une machine.

On peut être grand, mais lui s'en est presque abusé. On se demande parfois ce qu'il a mangé dans son enfance pour l'être autant. Un mètre quatre-vingt-cinq, quand même, ce n'est pas rien. Grace à ses entraînements, son corps s'avère beaucoup plus muscler qu'il en a l'air sous ses vêtements et la force de ceux-ci pourrait en surprendre plus d'un. Enfant, Joon à vécu beaucoup de violences parentales et dû à cela et aux combats qu'il a menés, son corps est rempli de marque et de cicatrices, qu'il cache sous ses vêtements. Rare sont ceux qui on put les apercevoir. Sa langue natale est le coréen et malgré son accent très prononcé, il sait aussi parler le mandarin, le japonais et l'anglais.

Si à l'époque de Poudlard, Joon avait un style vestimentaire bien à lui et qui se démarquait par son originalité, ce n'est plus vraiment le cas aujourd'hui. Il a échangé se coter funky et coloré, pour quelque chose de plus mature et classique. Pourtant, ça ne veut pas dire qu'il à cessé de suivre les dernières tendances. Toujours obsédé par la mode, il passe beaucoup de temps le nez plonger dans les revues et il adore aller à des défilés de mode. Shopaholic, il peut dépenser des sommes phénoménales pour un simple morceau et sa garde-robe aurait quoi en faire des jaloux. Personnellement, il déteste les robes de sorcier, les trouvant ringard et sans goût et il ne comprend pas comment on peut se trouver attirant dans ce genre d'accoutrement. La majeure partie du temps, on peut le voir en ''suit&tie'', ce qui contraste avec le look plus que décontracter qu'il porte une fois dans le confort de sa résidence.
Goûts

AIME
⚜ La musique: Plus grande passion de Joon. À l'époque, il était rare de le voir se balader sans sa guitare dans les couloirs de Poudlard. Il avait beaucoup de talent et sans doute que s'il avait choisi ce chemin, il aurait pu très bien en faire une carrière. Il sait jouer de la guitare acoustique, du piano et de la batterie et c'est sans parler les morceaux qu'il compose lui-même. Il chante plutôt bien, mais à toujours préférer le rap. Même s'il ne joue plus aussi souvent, dû au fait qu'il lui manque de temps avec son travail, il lui arrive de gratter son bébé de temps en temps.
⚜ Le Quidditch: Il aime beaucoup ce sport et a déjà fait partie de l'équipe des serpentards en tant que poursuiveur. Aujourd'hui, il se contente plutôt d'aller voir des matches ou d'organiser de petites parties entre amis. Son équipe favorite, est l'équipe nationale de Quidditch du Japon.
⚜ Picoler: Il ne dit jamais non à un verre pour se détendre ou encore pour faire la fête. En fait, toute raison est bonne pour lui de boire, sauf la semaine ou sur les heures de travail. Sa tolérance à l'alcool est assez impressionnante et ce remet facilement d'une gueule de bois.
⚜ Canabis: Même s'il n'est plus accro à cette drogue, ça ne veut pas dire qu'il ne l'utilise pas à des fins récréatives quand il fait la fête, il lui arrive aussi de le mélanger à son thé lorsqu'il est vraiment sur le point de perdre la boule.
⚜ Les filles et les garçons: Joon est bisexuelle, mais reste très discret sur les relations qu'il entretient avec les hommes. Il avait d'ailleurs fréquenté un étudiant en secret pendant plus de deux ans, lorsqu'il était à l'université. Mais bons, il est tout simplement hors de question pour lui de sortir du placard au sujet de son orientation. Ses parents risquent de très mal le prendre et ses supérieurs aussi, car l'homosexualité est loin d'être acceptée dans son pays. Pour ce qui est du genre de personne qu'il aime, Joon apprécie plutôt les gens ayant un bon sens de l'humour qui font preuve d'une grande ouverture d'esprit.
⚜ La mode: La seconde passion de Joon. Tout ce qui attrait au monde de la mode l'intéresse et il n'est pas rare de les voir faire les boutiques ou encore se présenter à des défilés de mode. Il dépense beaucoup d'argent en vêtement, ainsi qu'en bien matériaux et il est très doué pour donner conseil ou faire du relooking sur les gens. Toujours à l'affût sur ce qui touche les dernières tendances, il est rare de le voir porter les créations appartenant aux saisons précédentes.
⚜ Son travail: Joon est fière de son travail et adore le pratiquer. Workaholic, il lui est difficile de lâcher prise et peut travailler jusqu'à être totalement exténué. Il est souvent difficile d'organiser une sortie ou une activité avec lui, car sa réponse reste souvent la même ''J'aimerais bien, mais j'ai du travail.'' D'ailleurs, lorsqu'on lui pose la question de savoir ce qui l'occupe autant, Joon semble avoir un soudain rendez-vous mystère ou se présenter avant de disparaitre et jamais il ne donne de réponse clair.
⚜ Son téléphone:  Il ne peut se séparer de ce gadget moldu qui s'avère être aussi important que l'air qu'il respire. Il est toujours sur son téléphone, que ce soit pour envoyer des messages ou pour faire des appels. D'ailleurs, il tape à la vitesse de l'éclair et pour un agent, il est assez amusant de le voir utiliser autant d'émoticones.

DÉTESTE
⚜ Le mensonge: Malgré qu'il soit un menteur hors-pair et qu'il utilise le mensonge fréquemment lui-même, Joon déteste qu'on lui mente. Surtout pour des raisons ridicules et sans importance.
⚜ Les familles de sang pur: Même si sa famille du côté de son père son tous sang-pur et qu'il ne semble ressentir aucune animosité envers celles qui résident dans son pays, Joon n'est jamais arrivé à respecter les familles sacrées d'Angleterre. Encore moins ceux qui ont fait partie des rangs du Seigneur des ténèbres.
⚜ Perdre: Il prend très mal la défaite, qui le fait entrer dans une colère noire. Dans ces moments-là, il peut devenir très violent et agressif.
⚜ La routine: Étant quelqu'un d'actif, il déteste ne rien faire et il semble avoir une allergie très grave aux situations ennuyeuses. Il aime voir de nouvelles choses et voyager pour changer d'air.
⚜ Perdre son temps: Joon est un homme très occupé, il a donc horreur qu'on le fasse attendre. Ironiquement, il est lui-même toujours en retard. Il déteste aussi qu'on le mène en bateau ou lui pose un lapin.
⚜ Se faire dire quoi faire: Il aime faire tout ce don, il a envie, alors lorsqu'on lui dicte ce qu'il peut ou ne pas faire, cela le met en rogne. Jamais, il n'a aimé les contraintes et il est un adepte du ''vivre et laisser vivre''.
Rêves & Ambitions
Monter les échelons dans son travail, est tout ce qui lui importe pour l'instant, ainsi que de réussir ce en quoi il est venu ici. Tout ce qui touche sa vie personnelle, lui importe peu. Le mariage, les enfants... Il ne trouve pas la place et encore moins le temps de s'y pencher, mais bons peut-être changera-t-il d'idée, qui sait ?


Biographie

La famille Park - 57 av. J.C à aujourd'hui
La famille Park fait sa première apparition pendant la dynastie de Silla en 57 av. J.C. À l'époque, la Corée était repartie en trois royaume: Baekje, Silla et Goguryeo. Le royaume de Silla, fut fondé par nul autre que le roi Hyeokgeose, l'ancêtre de tous les Park de Corée. Ce clan a aujourd'hui plusieurs branches, mais la famille de Joon  descend directement d'un petit-fils. Le petit-fils en question portait le nom de Bak Geun. Cet homme était un puissant seigneur de guerre et propriétaire de plusieurs terres, où il bâtira le manoir familial dans lequel toutes les générations vont vivre par la suite. Lui-même y est resté après sa mort. Geun était quelqu'un de brillant et très vite, il se fit remarquer à la cour. Son grand-père lui offrit même une position en tant que stratégiste. Cependant, sur le champ de bataille sa cruauté grandiose en faisait frissonner plus d'un et parfois les actes sanguinaires qu'il posait, allaient souvent au-delà de ce qui lui avait été permis, frôlant la folie pure et simple. Son propre grand-père ainsi que les favoris de ce dernier le craignaient, alors ils jugèrent bon de l'éloigner de la cour et faire appel à lui seulement en cas de crise ou grands besoins. Va s'en dire que Geun l'avait au travers de la gorge... Il n'était plus qu'une arme pour cet homme à qui il avait donné tant d'années de sa vie. Comment pouvait-il traiter sa propre chair et son propre sang de cette façon ? Tout ce qu'il avait sacrifié pour lui, les vies qu'il avait enlevées en son nom... Certes, il avait tendance à se perdre lors de batailles, mais n'était-ce pas là le but de ces guerres, écraser l'ennemie coûte que coûte ? Il n'avait jamais perdu une seule bataille et c'est comme ça qu'on le récompensait ? En lui ordonnant de disparaitre ? C'est à ce moment-là qu'il entra dans une rage sans précédent et il comptait bien lui faire payer cette traîtrise. S'attaquer à un roi n'était jamais facile et encore moins la meilleure idée du siècle. Geun savait très bien ce qu'il risquait, mais au point où il en était... Il s'allia donc à un royaume ennemi avec un but bien précis en tête... Cependant, il s'était joint au mauvais et la défaite fut cuisante. Il fut capturé sur le champ de bataille et emprisonner. Son jugement fut bref et rapide et le sort qu'on lui réserva était celui que l'on réservait habituellement au traitre. La mort... Suite à la déchéance de Geun, sa famille ainsi que ses descendants s'acharnèrent à faire disparaitre se sombre passer. D'ailleurs, peu de documents existent. Aussi, la loyauté était maintenant une obligation au sein de cette famille. Il avait retenu la leçon...Travaillant, ils ont fini par remonter dans l'échelle sociale et aujourd'hui se trouvent au sommet, ou du moins, presque. Ils font partie de la bourgeoisie ainsi que de l'élite Coréenne. Riche à craquer, ils vivent dans le luxe sans pour autant prendre leur fortune pour acquis. Doués en affaire, ils savent où et comment faire de l'argent. La puissance économique est d'ailleurs très importante à leurs yeux, car avec l'argent, on peut tout acheter, même le silence, du moins, ils y croient...Malgré qu'ils soient une famille d'une lignée de sang pur, leur idéaux à ce sujet, c'est effrité avec le temps. Avec les guerres de clan qui leur avaient coûté très cher, pour leur survie, ils comprirent bien vite l'importance de voir au-delà de ça. C'est comme ça qu'ils finirent par se mélanger avec la masse. Bien sûr, cela ne veut pas dire qu'il leur est permis de s'associer avec n'importe qui. Leur époux ou épouse, se doit d'avoir une certaine utilité autant sur le plan économique que diplomatique. Aujourd'hui, la plupart des membres de cette famille on portés allégeance à la mafia de Séoul et s'avère très loyal envers elle. Le père de Joon, se trouve d'ailleurs êtres le bras droit de celui qui dirige l'une des plus importantes mafias de son pays, soit les Seven Stars. Cet homme richissime, à plusieurs entreprises en sa possession, la plupart ayant pour seule utilité de détourner l'attention, car derrière ses portes, il trempe dans le blanchissement d'argent, l'extorsion, crimes organisés, la prostitution, le trafic de drogue et d'armement et autres. Sous la protection de son patron, Dong Soo et sa famille, sont presque intouchables et semblent être en mesure de s'en tirer sans une seule tache à leur dossier. Cette famille, ne se gêne pas non plus d'utiliser tous les moyens en leur possession pour faire régner l'ordre et diriger cette ville dans l'ombre. Va s'en dire que parfois un petit ''ménage'' est nécessaire...Autre chose qui s'avère être très important pour eux, est l'éducation de leurs enfants. Ces enfants se doivent d'être de parfait petit socialites à l'image impeccable aux yeux du public. La diplomatie ainsi que le savoir vivre est un art qu'ils doivent perfectionner dès l'enfance. Va s'en dire que leur chemin est tracé et ce même avant qu'ils soient mis au monde. Les parents ne s'occupent pas personnellement de l'éducation des enfants, ils laissent ce travail à des tuteurs privés et à leurs gouvernantes. Les gestes tendres ainsi que montrer de l'affection envers eux, n'est pas une chose qu'ils encouragent, car dans ce monde où ils grandissent, faire preuve de faiblesse face à un ennemi ou de compassion n'est pas de mise et peut parfois être fatal. Alors, ils préfèrent de loin que leur enfant ait un cœur de pierre plutôt que d'un cœur tendre. Ce genre de contact entre les parents et leur enfant est inexistant, les privant ainsi de toutes affections. La relation qu'il n'ait alors est plutôt celle d'un maître et de son protégé, sans plus. La magie noire est une chose qu'ils encouragent et savoir la maîtriser est une vraie fierté pour eux. Lorsque leur apprentissage scolaire est terminé, vient maintenant le temps de rentrer dans les rangs. Ils doivent étudier la diplomatie, mais surtout les affaires et l'économie et bien sûr écarter toutes idées allant à l'encontre de ce qu'ils leur ont été ordonnés de faire...

Naissance - 15 décembre 1972
À peine mariée, sa mère était tombée enceinte à l'âge de 18 ans. L'idée d'avoir enfin un héritier ravissait son époux, sentiment qu'elle ne partageait pas. Elle aurait préféré profiter de sa jeunesse quelque année encore avant l'arriver d'un enfant. À mesure que sa grossesse avançait, Yuna s'enfonçait de plus en plus dans la dépression, au point où elle ne se levait même plus du lit. On devait aussi la surveiller ainsi que la forcer à se nourrir. Lorsqu'enfin, il fut temps pour elle d'accoucher, son mari envoya cette dernière au centre médical Samsung, un hôpital moldu très réputer. Elle aurait souhaité pouvoir pleurer sur sa peine et le désespoir qu'elle avait ressentie à ce moment-là. Déjà bien affaiblie, elle ne fit aucun effort, ce qui força les médecins à pratiquer une césarienne. Lors de cette nuit glaciale, Joon vue enfin le jour au plus grand bonheur de son père alors que pour sa mère, cette naissance venait tout bonnement de gâcher sa vie. Elle l'avait à peine regardée ou même toucher, ce qui avait mis en colère son mari. C'était son devoir de femme de s'en occuper, que ça lui plaise ou non, choses qu'il prit soin de lui rappeler froidement.

Enfance et vie à Séoul - 1972 à 1985
Malgré qu'il aille grandit dans le luxe et la richesse, Joon ne l'a pas eu facile. Étant le seul et unique héritier de sa famille, celui-ci n'a jamais pu jouir d'une enfance normale. Jusqu'à l'âge de six ans, c'était les gouvernantes qui s'occupaient de lui et il ne passait pas plus de quelques heures en compagnie de ses parents, soit pour les repas. Toujours seul, il dut apprendre à se divertir comme il le pouvait et malheureusement pour lui, cela se terminait toujours en bêtise. Étant un homme strict et dur envers son fils, voire violent, Dong Soo ne laissait rien passer et n'avait aucune tolérance pour les conneries de ce dernier, il n'était donc pas rare pour lui de corriger son jeune garçon en levant la main et la baguette sur lui. Depuis un très jeune âge, Joon est atteint d'un problème de la personnalité borderline, ce qui le rend très imprévisible et sujet à des crises bipolaires. Cette maladie mentale inquiète ses parents, qui ne savent trop comment s'y pendre pour régler le problème. Dong Soo n'aidait en rien avec les abus physiques et psychologiques qu'il faisait subir à leur fils, Heureusement, sa mère n'a jamais utilisé ce genre de méthode sur lui, malgré qu'elle aille souvent désapprouvée verbalement et publiquement le comportement de Joon. Le ressentiment que cette dernière avait éprouvé à son égard, l'avait souvent poussé à le tenir à l'écart, mais heureusement ça ne dura pas et avec les années, elle a finalement apprise à l'apprécier. Son instinct maternel semblait s'être enfin manifesté et l'attachement qu'elle ressentait pour Joon grandissait de jour en jour. Même si elle s'était toujours refusée de l'avouer a voix haute, le bonheur est ce qu'elle a toujours souhaité pour ce petit prince qu'elle a apprise à aimer avec le temps. Joon demandait, Yuna procurait. Elle lui achetait tout ce don, il pouvait bien avoir besoin et tout ce qu'il désirait, ce que Dong Soo avait souvent désapprouvé. Malgré tout, ce jeune garçon était loin d'être un enfant capricieux et jamais il n'avait fait de crise lorsqu'on lui disait non. On peut aisément dire de lui, qu'il était un fils à maman et bizarrement, la froideur que dégageait sa mère ne semblait jamais le déranger, il s'en amusait même. S'il ne s'était jamais gêné pour rouspéter avec son géniteur, jamais il n'avait osé le faire face à Yuna. Il obéissait à celle-ci au doigt et à l'œil et jamais il n'avait élevé la voix sur elle. Très doux avec sa mère, Joon la toujours traiter avec le plus grand respect. Malgré que les gestes tendres n'étaient pas permis, il a toujours su montrer son affection pour elle en lui tenant compagnie et en l'aidant dans ses taches. Quant à sa relation avec son père, celle-ci s'est toujours avérée être tendue. Dong Soo a toujours eu beaucoup d'exigence et il ne demandait rien de moins que la perfection. Lorsqu'il avait la malchance d'échouer, il ne se gênait pas pour le corriger et le critiquer durement. Au lieu de partager un lien de fils et père, leur relation se rapprochait plutôt à celle d'un commandant et son soldat. Il était très important aux yeux de son père, qu'il devienne un homme puissant et intelligent, pour être en mesure de survivre peu importe la situation, mais surtout, pour lui permettre de toujours s'en sortir gagnant. Autre chose, qui était très important, est l'une des règles les plus importantes, était que Joon se dévoue corps et âme à la famille, mais voilà que les choses ce son jouées autrement à son plus grand malheur. Jusqu'en 1985, Joon a fait l'école à la maison et ses tuteurs avait été choisis avec le plus grand soin par sa mère, qui elle-même lui enseignait quelque matière, don, la magie noire. Même lorsqu'il était à Poudlard, une fois les vacances d'été arriver, il devait continuer son apprentissage à la maison, car la plupart des choses qu'on lui enseignait là-bas, ne faisaient pas partie de l'enseignement de l'école de sorcellerie. À la maison, on lui enseigne entre autres, la magie noire, les maléfices et l'art des poisons, Aussi, il apprend les arts martiaux, en quoi il excelle dans le Hapkido et Taekwondo.
Extra: 1981 à 1983 - Levée du secret sur le monde magique: Le secret sur la magie se fit révéler alors qu'il n'était encore qu'un gosses, si cette révélation choqua au début, les gens acceptèrent cette idée plutôt rapidement dans son pays, alors les répercussions ne se firent pas resentir plus que cela, surtout qu'il  avait grandit avec. Certes, il arrivait parfois qu'un moldu lui fassent une remarque désobligeante ou le regardait bizarrement, mais sans plus. Il ne s'était jamais pris la tête avec qui que ce soie, il les ignorait un point c'est tout. Ce qui aidait aussi, était sans doute le fait que son père côtoyait les moldus autant au travail que dans la vie de tous les jours. Celui-ci s'était fondu dans la masse et il prêtait ses pouvoirs a un non sorcier, le chef des Seven stars. Malheureusement, les choses ne semblaient pas se passer aussi paisiblement en Angleterre, ou du moins pour un certain groupe de sorcier, les sangs purs. La plupart parlaient de traditions qui allaient se perdre, traditions que Joon connaissait à peine et donc il n'en avait rien à faire. Il comprenait très bien que les traditions étaient importantes, mais le progrès et le changement étaient beaucoup plus excitants à ses yeux. D'un autre côté les moldus semblait beaucoup plus méfiant qu'à Séoul, ce qui déçus notre jeune asiatique lorsqu'il s'installa la bas avec sa famille en 1985. La réticence qui semblait régner dans plusieurs groupes l'agaçait, il cessa donc d'essayer de comprendre ce qui se passait et ce contenta de vivre sa vie. Autant dire que Joon était rester neutre au sujet de la politique anglaise...  
Extra: 1982 - Découverte de ses pouvoirs: C'est lors d'une nuit bien agitée, que ses pouvoirs se sont manifestés pour la toute première fois, Joon n'était alors âgé que de 10 ans. Avec tous les traumatismes causer par son père, il n'était pas rare pour lui d'en rêver la nuit. Effrayé et paralyser, il était dans son sommeil. En temps normal, il se contentait de se réveiller en cris ou en pleure. Ses parents et sa gouvernante n'étaient jamais venus pour l'apaiser, c'était seul qu'il devait faire face à ses pires cauchemars. Question de l'endurcir... Pourtant, cette nuit la tout se déroula différemment. Les vitres dans sa chambre s'étaient mises à craquer, les lumières s'éteignaient et se rallumaient de leur propre chef. Les bibelots tremblaient sous une force invisible qui semblait s'intensifier à mesure que la panique le prenait. Trop jeune pour contrôler quoi que ce soit, il ne pouvait rien faire, mis à part crier à l'aide, mais comme d'habitude personne ne venais, il n'y avait que les ténèbres de la nuit pour l'accompagner dans sa détresse. C'est seulement le bruit de fenêtres et ampoules qui éclatent ainsi que l'odeur de la fumer qui força sa gouvernante à sortir de la chambre voisine pour jeter un œil sur ce qui se passait. Lorsqu'elle entra dans la chambre du petit garçon, elle trouva ce dernier dans son lit, rouler en toute petite boule. Ses paupières, d'où s'écoulait un flot de larmes, était tenue fermement close et à l'aide de ses minuscules mains, il se couvrait les oreilles. Joon tremblait comme une feuille et ne cessait de murmurer des supplices pour que ça s'arrête. Sa chambre, elle était en mauvaise état, du verre briser jonchait le sol, mais le pire était sans doute le feu qui sortait de la cheminer pour venir brûler tout ce qu'il touchait, seul le coin ou se trouvait le garçon semblait épargner, comme s'il était entouré d'une bulle protectrice. Ne sachant que faire, étant qu'une simple moldu, la gouvernante alla réveiller les parents de Joon qui accoururent à son secours. Pendant que son père tenta d'étouffer le feu, sa mère elle, tentait de calmer le garçon à l'aide de sa nounou. En tout et pour tout, cela prit une bonne partie de la nuit avant que tout retourne à la normale. Bizarrement, son père au lieu de le punir pour avoir saccagé sa chambre, comme il le penssait, Dong Soo pris plutôt le temps de lui expliquer avec calme ce qui s'était passé et lui offrit même une potion pour mieux dormir la nuit.

Déménagement en Angleterre et Poudlard - 1985 à 1990
C'est à l'âge de 13 ans que l'aventure de Joon en Angleterre commença. Son géniteur voulant étendre ses horizons, avait mis le cape vers la grande Bretagne où il travaille maintenant au ministère de la magie en tant que tireur d'élite de baguette magique, tout en continuant ses activités illégales en Corée, ce qui faisait qu'il était souvent absent. Son transfert à Poudlard s'était fait sans embûche, mais l'édifice l'avait tout de même surpris. Les murs avaient un côté sinistre et le bâtiment en lui-même lui avait parut glauque, atmosphère qu'il n'était jamais arrivé à aimer. En fait, depuis son arrivée en Angleterre, tout lui avait semblé étrange... Selons-lui, le Poudlard Express était chouette et il avait pratiquement bavé sur le chariot de friandise qui était passée près de la cabine où il s'était installé. Cependant, une fois enfermé entre les murs de ce château imposant, Joon se sentit perdu, ses amis de la Corée lui manquaient, il eut beaucoup de mal à s'adapter au début et ne se sentait pas à sa place, le fait qu'il parlait à peine anglais ne faisait que compliquer les choses. Avec le temps et de la pratique, il arriva à s'en sortir et son énergie débordante lui permit de se faire plusieurs amis appartenant à différentes maisons, mais aussi des ennemies. Lorsqu'il fut réparti à serpentard, notre jeune adolescent fut très déçus par le choix du choixpeau. Joon n'appréciait pas cette maison et aux yeux de ce gamin, il ne pensait pas y avoir ça place. L'atmosphère qui régnait dans cette salle commune l'ennuyait tout autant que ces membres. D'ailleurs, il avait passé que très peu de temps dans l'antre des vipères. Coter académique, Joon n'était pas bon élève, il s'en sortait dans quelques matières, mais pour la plupart s'était une catastrophe et cette langue anglaise qui lui était inconnue n'arrangeais en rien la situation.  L'année suivante fut très mouvementée pour le jeune homme. Joon était de plus en plus rebelle et se retrouvait mêlé à des histoires en tous genre et semblait s'amuser au dépens des gens, surtout ses professeurs. Il rejetait toute autorité et il n'hésitait pas à provoquer les enseignants ouvertement. Il séchait les cours, jouait de mauvais tours aux plus jeunes et se battait sans arrêt. Il était devenu dangereux de le chercher, à croire que son tempérament de feux s'était transformé en véritable volcan. Une bombe à retardement... Voilà ce qu'était devenue notre Asiatique. Peut-être était-ce la crise d'adolescence qui avait fini par pointer le bout de son nez qui sait ? Va s'en dire que Joon passait sont temps en retenue. Malheureusement pour ses notes, les cours étaient devenus secondaire, on essayait tant bien que mal de l'aider dans ses travaux, mais sans résultat. Il n'écoutait rien et se fichait de tout. Ce qui le calma un tant soit peu, était l'ombre de ses parents qui planait sur lui. Il devait reprendre le bon chemin où il se ferait mettre à la porte sans un sous, tel un sans-abri. Il tacha donc de faire preuve d'un peu plus de maturité, ce qui était très difficile pour lui, car il ne pouvait s'empêcher de perdre le contrôle ici et là.  Dans les années qui suivirent, Joon s'était considérablement calmé et il semblait plus déterminé que jamais de réussir. À partir de la cinquième, il faisait partie de l'équipe de quidditch en tant que poursuiveur. Il passait des après-midi entiers à s'entraîner pour ce sport, jusqu'à avoir utilisé la moindre énergie. Sur le terrain, il se montrait très fourbe et mauvais joueur, c'était sans parler la rage fulgurante qu'il montrait au grand jour lorsqu'il devait faire face à la défaite de son équipe. En dehors de son intérêt pour le quidditch, Joon commença aussi à se montrer studieux, sa soif d'apprendre pouvait se faire ressentir à chaque cours, spécialement la botanique. Cependant, sa fascination pour le côté obscure de la magie, était de plus en plus prononcée et le vert et argent pouvait passer des nuits entières dans la réserve à y lire tout ce qui s'y trouvait. Autre chose qui avait fait son apparition et qui ne lui plaisait pas du tout, était un sentiment qui lui était encore inconnu et qui prenait trop de place à son goût. À ça plus grande horreur, il semblait éprouver ce sentiment des plus étrange pour un garçon et pas n'importe lequel. L'adolescent en question, s'avérait être son ennemi, pour qui il n'avait jamais imaginé pourvoir ressentir autre chose que de la haine et du dégoût. En colère contre lui-même, mais surtout contre ce serpent visqueux, Joon s'était acharné à faire disparaitre ses émotions en crachant toujours plus de haine dans la figure de ce dernier. Heureusement, ses amis et ses activités arrivaient à lui changer les idées, évitant ainsi à Joon de créer un vrai bain de sang. La dernière année qu'il passa à Poudlard, fut sans doute celle qui fut la plus éprouvante pour lui, et ce, pour un tas de raisons. En premier lieu, il y avait les examens des ASPICS à passer et dieux savait bien que ça le rendait nerveux. Ses parents attendaient beaucoup de lui et il valait mieux pour le vert et argent d'être à la hauteur de leurs attentes. Puis, il y avait aussi la peur de ce qui l'attendait une fois devenue adulte, lui qui n'avait jamais eu à lever le moindre doigt pour quoi que ce soit, devait maintenant apprendre à se débrouiller seul. Ses parents lui avaient bien fait comprendre qu'ils ne seraient pas toujours là pour lui tenir la main. D'ailleurs, ceux-ci avaient déjà planifié son retour à Séoul, sans eux. Une fois ses dix-huit ans en main, il allait devoir passer deux ans dans l'armée et il était certain que ses parents allaient s'assurer qu'il y soit sans faute. L'idée de devoir se séparer de ses amis, surtout Jaya de qui il était très proche, le rendait nerveux et triste. En somme, un tas de choses se bousculait dans sa petite tête et il sentait le peu de liberté qu'il avait acquis a Poudlard, s'envoler et disparaitre sous ses yeux. Durant toute l'année, on l'avait très peu croisé en dehors de la bibliothèque, il avait même cessé de jouer au Quidditch pour se consacrer entièrement à ses études et cela porta fruit, car aux ASPIC, Joon avait fait un carnage. Seulement deux notes en bas d'Effort Exceptionnelle, et c'était dans la matière des runes et potions. Lorsque vint le temps de quitter Poudlard définitivement, Joon le fit sans dire au revoir à qui que ce soit, même pas à sa meilleure amie. Il en avait été incapable. C'est donc comme ça, qu'il s'envola des lieux comme un vulgaire voleur, et ce, sans même jeter un dernier regard derrière lui...

Retour à Séoul et Service militaire - 1991 à 1993
Joon avait 18 ans lorsqu'il est rentré au pays, où il s'installa à Séoul, dans un loft payé par ses parents. Une fois bien installé, il suivit les ordres de son père, soit allé s'enrôler dans l'armée Coréenne pour y faire ses deux ans de service obligatoire. L'idée en elle-même, ne lui plaisait pas, voir du tout. Par contre, il devait avouer être mieux de le faire tout de suite, que de toujours le repousser jusqu'à ce qu'il n'aille plus le choix de le faire. Il n'était pas question d'être volontaire ici, c'était une obligation pour ton pays. La loi exigeait que chaque mâle serve l'armée et il était extrêmement difficile d'en échapper. Si vous faisiez exprès de ne pas le faire, il était possible de se faire emprisonner.  Lorsque Joon était entré dans la base d'entraînement, il avait rencontré des instructeurs qui le formèrent pendant cinq semaines. L'expérience fut très dure pour un rebelle dans son genre, car ils essayaient intentionnellement de l'intimider et de lui faire peur. Il ne serait dire à combien de reprises il dut se mordre la langue jusqu'au sang pour s'empêcher de répondre ou rouspéter. Ces cinq semaines de formation furent intensives et plus que désagréable pour lui. À partir de ce moment-là, il n'avait plus de vie privée, plus de voix. Il n'était qu'un stagiaire parmi tant d'autres. Constamment, on lui hurlait dessus et lui, il ne pouvait faire que ce qu'on lui ordonnait et rien d'autre.  Aussi, Joon dus apprendre à se déplacer très vite. Quand on vous commandait de faire ou apporter quelque chose, il devait courir pour y arriver. S'il hésitait ne serait-ce qu'une fraction de seconde, on le ridiculisait. Certaines choses qu'il croyait connaitre, il dut tous les réapprendre. Il y avait une façon de manger. Il y avait une façon de se tenir debout. Il y avait une certaine façon de parler aux gens. En somme, il y avait une certaine façon de tout faire dans l'armée, qui était différente de ce qu'il avait l'habitude de faire. Une formation des plus mémorable était celle qui consistait à apprendre à se défendre contre une attaque chimique. Joon et son groupe avaient dû entrer dans une pièce pleine de gaz. Tous étaient entrés avec un masque gaz qui au final, l'instructeur présent leur avait ordonné de lui remettre. Lorsqu'ils furent exposés à ce gaz, il n'y avait pas d'effet à long terme, mais tous les endroits de votre corps qui y étaient exposés, faisaient un mal de chien. C'était comme un million aiguille qui le pinçait. Lorsqu'il inhala ce gaz, il avait eu l'impression de suffoquer. Malheureusement, ce n'était pas qu'une impression, il lui était réellement impossible de respirer dans cet endroit. Dans la pièce, c'était le chaos total. Les gens autour de lui s'agrippaient l'un à l'autre, se roulait sur le plancher. Il y avait même un homme qui avait couru jusqu'à la porte de sortie, seulement, il y avait un garde devant pour empêcher qui que ce soit de sortir. Suite à ses cinq semaines de formation, Joon avait été transférés à son bataillon, qui allait devenir sa nouvelle maison jusqu'à la fin de son service. Là-bas, il avait appris et entendue beaucoup de choses sur les fonctionnaires de la Corée du Nord. L'armée nord-coréenne était désignée comme notre ennemie. Celle-ci avait envahi à plusieurs reprises notre pays après la trêve qu'ils avaient signé et c'était pourquoi notre pays devait se tenir prêt à toute éventualité d'attaque. Malgré le fait que Joon avait détesté ses deux ans passer là-bas, il ne pouvait nier avoir appris beaucoup de choses. Il avait gagné en maturité et la discipline n'était plus un secret pour lui. Il y avait un proverbe dans l'armée, ''si vous ne pouviez pas le faire marcher, faites le marché.'' Aujourd'hui, c'était une chose que Joon s'efforçait à appliquer dans sa vie et de la volonté, il en avait à revendre. C'est aussi durant son service, qu'il a cessé de consommer de la drogue, ce qui fut un défi très difficile pour lui de réussir.

Étude au collège - 1993 à 1996
Une fois son service terminé, Joon était entrer à Séoul, ou son loft l'attendait toujours. Il n'avait cependant pas fini de ramer, car maintenant, c'était les études qui l'attendaient. Ambitieux, il ne voulait pas simplement une carrière moldu ou sorcière, il voulait le meilleur des deux mondes. Il commença par s'intéresser à une carrière non-sorcière, soit celle de rejoindre le NIS. Ce travail était en plein dans ses cordes, mais comme il devait obtenir un diplôme dans un établissement prestigieux pour pouvoir y accéder, il n'eut d'autre choix que de s'inscrire à l'Université nationale de Séoul. Là-bas, il étudia pendant plus de trois ans à la faculté de sciences sociales et d'ingénierie. Son parcours fut long et éprouvant pour lui, n'ayant jamais été un grand fan des études, mais une fois son diplôme en main, il ne pouvait nier que cela en avait valu la peine. Le plus dur restait à venir, soit faire part de ses plans d'avenir à ses parents. À sa grande surprise, sa mère était très fière de lui et lui proposa même de tout payer les dettes qu'il avait accumulées pour fréquenter l'université, son père par contre, semblait plutôt déçus par son choix de carrière, ce que Joon comprenait. Dong Soo aurais préféré le voir porter allégeance à la mafia et remettre ses talents aux mains de son patron, plutôt que de rejoindre le gouvernement en tant qu'espion pour le NIS.

Recrutement dans la NIS et entrainement intensif - 1996 à 1998
 Une fois que tout fut réglé, Joon put enfin faire les démarches nécessaires pour poursuivre sa carrière future. Après que son dossier fut sélectionné, une enquête fut menée à propos de sa famille, de ses relations, de ses proches et j'en passe. Ensuite, Joon dut passer quelque test qui s'orientait sur sa culture générale, la mémoire, etc., avant de passer un entretien et un test de motivation. Une fois son test réussi, il dut être sélectionné une deuxième fois pour se faire répartir dans une formation. Comme tous les autres, il devait être affecté dans un service qui correspondait à son profil. Une fois mis dans un centre, l'ex vert et argent dû apprendre certaine chose qui ne lui était pas inconnue pour avoir passé deux ans dans l'armée, soit l'art de la guerre, du tir, du combat et autres choses dans cette branche là. Joon dut peaufiner certaine qualité qu'il avait déjà et en apprendre d'autre. Il devait développer une forte capacité de manipulation et savoir se montrer persuasif, ainsi que s'adapter à chaque situation pour ne jamais être à cours d'idées ou de solution pour être en mesure de prévoir plusieurs plans de secours ou de rechange. Le savoir faire était important aussi, comme le discernement, le faux-semblant et le mensonge, car c'était souvent ce qui allait couvrir ses actes et l'aider à user plusieurs identités, voir même, mener une double vie dans certaines circonstances. Ce genre d'aptitude était très estimé et indispensable pour son futur travail. Il était conscient que dans ce métier, il fallait savoir faire des sacrifices, puisqu'il faut toujours atteindre l'objectif coûte que coûte. Heureusement, il avait toujours su se montrer individualisme, et ce, depuis sa tendre enfance, donc sacrifier quelque chose n'avait jamais été difficile à faire pour lui. Autre chose qui n'était pas difficile pour lui d'appliquer, était le souci des détails, ainsi que faire preuve d'un esprit critique et d'observation. Observer, était ce qu'il avait toujours fait de mieux... Pour avoir des connaissances linguistiques poussées, Joon apprit le japonais, le mandarin et le français, ajoutant à ça les langues qu'il maîtrisait déjà, soit le coréen et l'anglais. Après avoir passé une année de formation, il fut finalement affecté dans le centre de futurs agents clandestins. Pourtant, même après avoir été affecté, il devait encore suivre des formations complémentaires plus ou moins longues. Les entraînements se rapprochaient à ce qu'il allait voir dans la réalité, pour que l'état psychologique de Joon et des autres futur agents soient toujours adaptés à affronter de vraies situations une fois sur le terrain. C'est pourquoi même au cours de ses entraînements, certains accidents survenaient et les risques étaient toujours présents. Joon se rappelle très bien s'être cassé quelques membres.

Formation de son équipe et travail - 1998 à 2000
Une fois sa carrière d'espion lancer, l'agence format quelque équipe qui comprenait uniquement des agents sorcier, pour s'occuper de tout ce qui touchait de loin ou de près, le monde magique. Joon ainsi que deux autres agents furent mis dans l'une de ses équipes, qui était superviser par un ancien auror austère qui n'avait aucun mal à utiliser n'importe quel moyen, même les plus illégaux, pour achever ses missions. S'il ne s'entendait pas du tout avec son supérieur, ce n'était pas le cas de ses coéquipiers avec qui il avait une très bonne chimie. Jang Suk, était une vraie machine de guerre, alors que Kim Soo Mi, s'avérait être doté d'une intelligence sur dimensionnée. Tous les trois se complétaient à la perfection lors des missions. La plupart du temps, Joon était celui qui s'occupait de collecter les informations, Suk, lui, était l'expert pour mener des interrogations ou pour utiliser la force brute, Soo Mi, elle, elle était une experte pour tout ce qui était stratégie et technologie. Cependant, leur méthode était souvent remise en question. Lorsqu'il était question d'interrogation, ils utilisaient souvent l'abus, non seulement psychologique ou physique, mais aussi de la torture. Parfois, Joon et son équipe, avaient eu l'ordre de retenir, voir, même détenir, certaine personne que l'on accusait d'enfreindre les lois du gouvernement. Cela incluait l'assignation à domicile de certains politiciens d'opposition. Aussi, il n'était pas rare pour son équipe de soumettre le ministère de la magie ou autre groupe clandestin, sous surveillance et l'interception de correspondance étant choses courante. Il n'était pas rare pour Joon et son équipe, de devoir bloquer certaine réunion juger nocive pour la bonne entente entre moldu et sorcier et qui aurait pu inciter à des troubles sociaux entre ces deux communautés. Mis à part leur mission de sécurité interne, l'équipe de Joon était aussi connu pour sa collecte de renseignements sur les pays étrangers pour analyser leur secret militaire et politique. Ils étaient aussi excellant en cas de contre-espionnage.

Retour en Angleterre avec son équipe - Présent
Le NIS avait des yeux partout et rien ne pouvait leur échapper, il était donc tout à fait normal que certain évènement plus qu'étrange qui s'était déroulé chez leur ami les Anglais, attire leur attention. En fait, toute excuse était bonne pour aller jeter un œil chez ses sorciers encore légèrement peu développé. Si la Corée avait embrassé à pleine bouche, le changement et l'ère moderne, les Anglais eux, avaient toujours semblé apprécier vivre dans cette petite bulle médiévale qui était la leur, surtout lorsqu'il était question de ce petit groupe de sorcier, qui semblait beaucoup plus réticent que les autres, à se mélanger au non-mage. Certains allaient même jusqu'à refuser le moindre contact avec eux. Autre chose qui intéressait le NIS, était ce village que l'on appelait Atlantis, ainsi que le fonctionnement de son université. En allant y jeter un œil, peut être allait-il faire des découvertes plus qu'intéressante à rapporter au pays et peut-être même en faire bon usage eux même et si en plus pendant leur voyage, il pouvait recueillir de l'information sur ce qui se passait au ministère de la magie et le gouvernement moldu, autant en profiter. Joon fut très heureux lorsque son équipe fut choisis pour accomplir ces recherche. Leur mission était plutot simple, soit :  Collecter et distribuer de l'information sur tout ce qui touchait leur stratégie nationale et sécurité. Enquêter sur les crimes et attaques qui se produisait là-bas, que ce soit des attaques sorcières sur des moldus, ou vice-versa. Bien sûr, il ne fallait pas oublier de mettre la main sur des documents ou matériel d'état jugé important, pour les étudier de fond en compte pour ensuite en rapporter les informations qui avaient une grande importance. Le rôle que chacun allait devoir jouer était plutôt banal : Nari devait infiltrer l'université, Suk, lui, allait devoir s'incruster au ministère de la magie et quant à Joon, il allait devoir se fondre dans la masse. Comme couverture, il avait choisi de s'approprier un bar, car il était facile de faire parler les gens dans ce genre d'endroit où jamais personne ne faisait réellement attention lorsqu'il discutait. Aussi, il était facile de remarquer ceux qui avaient quelque chose à cacher, même que certains se confiaient au barman lorsqu'ils se sentaient suffisamment en confiance ou lorsqu'ils étaient trop bourrés. Parfait quoi ! En plus, il allait pouvoir utiliser cet endroit comme QG pour lui et son équipe, quoi demander de mieux ? Une fois que tout fut réglé pour leur mission, et ce, jusqu'aux moindres petits détails, Joon et toute l'équipe débarquèrent à Atlantis pour s'y installer. Enfin, le vrai boulot allait pouvoir commencer...

À propos du joueur...
Prénom ou pseudo : Goon.
Âge : 25 ans.
Célébrité sur votre avatar : Lee Soo Hyuk.
De quelle manière avez-vous trouvé le forum ? la Planète Carotte.
Avez-vous lu le topic dédié aux nouveaux joueurs (ici) ? Oui.

Signature du Règlement
Pour connaître les règles du forum, pour les respecter et ainsi pour vous garantir une bonne expérience de jeu avec nous, nous vous demandons de lire le règlement en suivant ce lien et d'inscrire ici votre engagement à le suivre.
Je m'engage à suivre le règlement de Catharsis et à accepter les conséquences qui résulteront du non-respect de ce dernier, s'il y a lieu. J'inscrirai ici mon pseudo pour prouver cet engagement :
Joon Park

_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Staff/PNJavatarStaff/PNJ
MessageSujet: Re: Joon Park - Cold as the day he was born...   Jeu 13 Juil - 16:59

Bienvenue, cher habitant !
Tu es dès à présent validé, le jeu se trouve désormais à portée de main !

Il te reste néanmoins quelques formalités importantes à finaliser afin de te garantir une évolution sans accroc dans l’univers de Catharsis.
Tout d’abord, pense à aller réserver ton avatar dans le bottin, à compléter le recensement de Catharsis et à signaler ton nouveau personnage dans registre des comptes multiples si nécessaire. Il est aussi utile de te créer un journal de bord pour garder le fil de tes aventures, ainsi qu’une fiche de liens pour décrire tes relations avec les autres.
Enfin, une boîte aux lettres permettra de te contacter facilement IRP, et une demande de logement signalera ton arrivée à tes voisins ! Enfin, il est utile de faire référencer ton activité professionnelle dans le registre des métiers, où tu pourras également proposer des jobs aux étudiants si tu as besoin de petites mains. Dernière chose, si tu souhaites être ajouté à la conversation Skype qui regroupe les membres de Catharsis, n'hésite pas à envoyer un MP à un membre du staff !

Bon jeu !
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Breakfast in Central Park ◊ Meira Jenniekins
» Cody Rhodes Vs Mark Henry Vs Stone Cold Steve Austin
» Apsoline | It's too cold tonight, for angels to fly. (TERMINÉE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Hors-Jeu - Personnages :: Présentation des Personnages :: Résidents d'Atlantis・Autres :: Fiches validées - Résidents d'Atlantis・Autres-
Sauter vers: